CATÉCHOLAMINES

ADRÉNALINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 3 562 mots
  •  • 2 médias

On regroupe sous le nom de catécholamines trois composés dérivés de la phényléthylamine, tous hydroxylés en position 3 et 4 sur le noyau aromatique. Ce sont l'adrénaline, la noradrénaline et la dopamine. L'adrénaline, dont l'action est essentiellement hormonale, provient surtout de la glande médullo-surrénale, bien qu'on la trouve aussi dans le cerveau. La noradrénaline est le neuromédiateur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrenaline/#i_1780

BÊTABLOQUANTS

  • Écrit par 
  • François LHOSTE
  •  • 812 mots

Les récepteurs membranaires de la cellule stimulés par des catécholamines, comme l'adrénaline ou la noradrénaline, portent le nom de récepteurs adrénergiques. Depuis les travaux d'Ahlquist, en 1948, les récepteurs adrénergiques ont été divisés en deux groupes, récepteurs alpha et récepteurs bêta. Classiquement, la stimulation des récepteurs alpha engendre des effets moteurs sur les fibres musculai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beta-bloquants/#i_1780

CHOC ÉTAT DE

  • Écrit par 
  • Geneviève LABORIT, 
  • Henri LABORIT, 
  • Jean PAUPE
  • , Universalis
  •  • 3 531 mots

Dans le chapitre « Le choc hémorragique »  : […] Cette conception générale de l'état de choc peut être illustrée par de nombreux exemples, dont le plus simple est représenté par le choc hémorragique. Chez l'homme, le choc hémorragique n'est la conséquence ni d'une hémorragie de moyenne abondance (de 10 à 15 p. 100 de la masse sanguine) qui se répare facilement, ni d'une hémorragie de grande abondance (plaie d'une grosse artère) qui provoque la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-de-choc/#i_1780

COMA

  • Écrit par 
  • Marie-Elisabeth FAYMONVILLE, 
  • Geneviève LABORIT, 
  • Henri LABORIT, 
  • Steven LAUREYS, 
  • Pierre MAQUET
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Signes cliniques »  : […] Il était classique de distinguer quatre stades en fonction des altérations de plus en plus graves qui affectent chez le comateux les fonctions de relation. – Coma léger, ou « vigil » (stade I) : dans ce cas, l'abolition de la conscience est incomplète : en effet la perceptivité est variable. Par des excitations douloureuses (telles que pincement de régions cutanées sensibles), on peut provoquer de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coma/#i_1780

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 252 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Biosynthèse »  : […] Les dérivés d'acides aminés sont les catécholamines (adrénaline et noradrénaline), la dopamine, la thyroxine et la mélatonine. Ces petites molécules ont peu évolué et pour certaines d'entre elles se retrouvent à l'identique dans un grand nombre d'espèces animales. Les messagers peptidiques et protéiques sont issus de la traduction d'ARNs conduisant à la formation de précurseurs protéiques qui dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/#i_1780

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hormones médullosurrénales »  : […] La partie médullaire des glandes surrénales, d'origine ectodermique, dérive de l'ébauche sympathique ; elle sécrète l' adrénaline (pour 80 p. 100) et la noradrénaline , dérivées d'un acide aminé : la tyrosine. Ces hormones, dites catécholamines , sont essentiellement sympathicomimétiques, c'est-à-dire qu'elles reproduisent les e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_1780

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Mécanismes de l'hypertension »  : […] L'hypertension artérielle, c'est-à-dire une augmentation globale de la probabilité de pontage de la myosine et de l'actine musculaire lisse artériolaire, se caractérise soit par une diminution du tonus relaxant, soit par une augmentation du tonus contractant. Ces variations peuvent être en rapport soit avec un excès ou une carence de facteurs extracellulaires contrôlant ces voies de signalisation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_1780

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Exemples de neurotransmetteurs »  : […] Les neurones les mieux connus à l'heure actuelle dans le cerveau sont certainement les neurones monoaminergiques. C'est une découverte d'Eränko exploitée très judicieusement par les auteurs suédois (Falck, Hillarp, Carlsson, Fuxe, Dahlström) qui a permis d'établir dès les années 1962-1966 la distribution des neurones contenant une monoamine dans le système nerveux central. En effet, dans certaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_1780

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 237 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle et les neurosciences »  : […] À la sémiologie clinique traditionnelle les médecins associent peu à peu une sémiologie instrumentale. Dès la fin du xix e  siècle, des chercheurs travaillent dans cette voie. C'est l'entrée en scène des neurophysiologistes, qui s'intéressent aux structures histologiques, aux questions de physiologie et aux problèmes du fonctionnement du système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_1780

PHÉOCHROMOCYTOME

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 181 mots

Tumeur peu fréquente, le plus souvent histologiquement bénigne, se développant à partir des cellules chromaffines qui sécrètent les catécholamines (adrénaline, noradrénaline et leurs dérivés). La présence de ces cellules dans le système sympathique explique la répartition des phéochromocytomes dans l'organisme : la plupart se développent au niveau des surrénales, mais on en trouve également du pet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheochromocytome/#i_1780

SPASMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Roland SIMONIN
  •  • 934 mots

La spasmophilie, décrite essentiellement par les auteurs français (Klotz), est un syndrome clinique fait de crises soit majeures (attaques de tétanie) soit mineures (palpitations, malaises, pertes de connaissance plus ou moins complètes, douleurs épigastriques, crampes musculaires à l'effort), le tout atteignant trois femmes pour un homme et se développant le plus souvent dans un climat de tension […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spasmophilie/#i_1780

STRESS

  • Écrit par 
  • Robert DANTZER
  •  • 3 241 mots

Dans le chapitre « Le polymorphisme de la réaction de stress et ses implications pour la pathologie »  : […] Les facteurs évoqués précédemment modulent de façon qualitative et pas seulement quantitative la réaction de stress. Les tentatives de contrôle actif de la situation sont en règle générale associées à une libération accrue de catécholamines, tandis que la perte de contrôle est associée à une libération accrue de glucocorticoïdes et d'endorphines et à une inhibition de l'axe gonadotrope. À l'inver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stress/#i_1780

SURRÉNALES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 9 153 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Médullosurrénale »  : […] La médullosurrénale est une entité endocrine distincte de la corticale. Elle n'est pas indispensable à la vie. Elle est constituée de cellules sécrétives chromaffines (cf. supra ), et sécrète les catécholamines ( adrénaline et noradrénaline). Ces produits ne sont pas propres à cette glande, puisque les ganglions sympathiques en constituent une autre source. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrenales/#i_1780

SYNAPSES

  • Écrit par 
  • Alfred FESSARD, 
  • Patrice GUYENET, 
  • Michel HAMON, 
  • Jacques TAXI
  •  • 7 872 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Localisation intraneuronale »  : […] La présence d' acétylcholine, de noradrénaline, de dopamine, de sérotonine, de GABA, d'histamine, etc. dans le système nerveux central, et plus particulièrement dans certains noyaux anatomiquement définis, a été révélée depuis la mise au point de dosages chimiques ou biologiques suffisamment sensibles. De plus, en 1962, B. Falck et N. Hillarp ont développé une technique d' histochimie de fluoresc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synapses/#i_1780