CARTHAGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Tablette d'or de Pyrgi

Tablette d'or de Pyrgi
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bataille de Zama

Bataille de Zama
Crédits : AKG

photographie

Muraille punique

Muraille punique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Carthage chrétienne

Pour cerner la Carthage chrétienne, on se heurte d'abord à un problème chronologique puis à un problème topographique. Il faudrait aussi délimiter le domaine des schismes ; principalement celui du donatisme et celui des hérésies, plus particulièrement aux ve et vie siècles celui de l'arianisme.

Carthage chrétienne

Carthage chrétienne

Dessin

Carthage chrétienne (d'après C. Pierce, in L. Ennabli, « Les Inscriptions chrétiennes de Carthage », t. II, École française de Rome, Rome, 1982. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Problème chronologique

On sait que le christianisme n'apparaît pas en Afrique avant la fin du iie siècle. Soudain, en 180, sont condamnées à Carthage douze personnes originaires d'une petite ville encore inconnue : ce sont les martyrs scillitains. L'histoire de la Carthage chrétienne commence donc pour nous lors de la persécution de Commode. À ce moment, seuls les textes permettent de l'appréhender. Les lettres et les livres des Pères de l'Église : Tertullien, saint Cyprien, les canons des premiers conciles, les actes des martyrs et les calendriers martyrologiques décrivent les difficultés d'existence, les peines et les joies de ces premiers chrétiens. La passion des saintes Perpétue et Félicité en 203, victimes de la persécution de Septime Sévère, les actes proconsulaires du martyre de saint Cyprien, évêque de Carthage en 258 sous Valérien, révèlent le courage de ces premiers martyrs. L'archéologie n'offre pas de possibilités de vérifier sur le terrain la présence de la communauté.

Les premiers cimetières chrétiens évidents sont du ive siècle. Ceux qui étaient envahis au début du iiie siècle par les païens aux cris de areae non sint étaient connus des contemporains, mais ne devaient pas se différencier des cimetières païens.

Les monuments du culte ne fleurissent qu'à la fin du ive et au début du ve siècle après la reconnaissance de l'Église par l'empereur en 313 et la mise hors la loi des autres formes de culte en 392 par Théodose. Antérieurement, les chrétiens ne se distinguent pas dans la vie du peuple de Carthage car ils célébraient leur culte dans des maisons privées appartenant à des chrétiens aisés.

L'organisation de ce pre [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  CARTHAGE  » est également traité dans :

FONDATION DE CARTHAGE

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 197 mots

La civilisation phénicienne s'est épanouie au IIe millénaire avant notre ère sur la côte de la Syrie antique (Canaan dans la Bible) en villes-États (Byblos, Bérytos, Sidon, Tyr, etc.) où le commerce maritime jouait un rôle essentiel. Cette longue et intense pratique du bassin méditerranéen a permis aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-carthage/#i_1334

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Afrique du Nord et Sahara »  : […] Cette partie du continent est habitée par des groupes de pasteurs nomades, éleveurs de chèvres et moutons. Ils enterrent leurs morts dans des monuments en pierre très élaborés et vivent en groupes dispersés sur de vastes territoires. L'installation des Phéniciens en Méditerranée occidentale, au tout début du I er  millénaire avant J.-C., crée des conditions nouvelles. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-prehistoire/#i_1334

AFRIQUE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Noureddine HARRAZI, 
  • Claude NICOLET
  •  • 9 556 mots
  •  • 8 médias

La domination administrative et politique de Rome sur les diverses régions de l'Afrique du Nord (mis à part la Cyrénaïque et l'Égypte) s'étend sur près de six siècles : depuis la prise et la destruction de Carthage par Scipion Émilien (146 av. J.-C.) jusqu'au siège et à la prise de Carthage par Genséric, roi des Vandales (430 apr. J.-C.). Sans doute, bien avant la première date, les rapports fure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-romaine/#i_1334

AGATHOCLE (env. 359-289 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 429 mots

Fils d'un potier de Rhêgion (auj. Reggio di Calabria) Agathocle, né à Thermae près d'Himère, fait partie d'une faction populaire qui dispute le pouvoir à l'aristocratie grecque de Sicile. Un coup d'État lui permet de devenir, à Syracuse, un de ces tyrans progressistes qu'a connus la Sicile depuis le ~ vi e siècle, tels que Denys l'Ancien ou Gélon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agathocle/#i_1334

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Atlantique dans l'Antiquité »  : […] Il est certain que les populations préhistoriques campèrent sur les rivages de l'Atlantique. Se risquèrent-elles sur leurs eaux à bord de frêles esquifs ? C'est possible, rien dans l'état actuel de nos connaissances ne permet de l'affirmer. L'Atlantique, en effet, n'entre pas dans l'histoire avant l'an 600 avant J.-C. Hérodote raconte qu'à cette époque le pharaon d'Égypte Néchao II aurait accompl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-atlantique/#i_1334

BOMILCAR (mort en 308 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 351 mots

Forme latinisée du nom phénicien Bdmlqrt, qui signifie « dans la main de Melqart ». Le nom de Bomilcar est fréquent à Carthage et fut porté par plusieurs personnages importants, en particulier par un homme politique, mort en ~ 308. D'origine noble, il appartenait probablement à la maison de Hannon I er le Grand. En ~ 310, Agathocle débarque au cap Bon ; c'était la premièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bomilcar/#i_1334

CATON L'ANCIEN ou LE CENSEUR MARCUS PORCIUS (234-149 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 434 mots

Symbole de la virtus romaine, alliance du courage et de l'abnégation, de la fierté patriotique et de l'austérité morale, Marcus Porcius Cato, dit Caton l'Ancien est un vieux Romain aux mœurs irréprochables qui a servi la Rome républicaine et qui est mort lorsque la ville, prenant une dimension historique après les conquêtes de la Grèce et de Carthage, se laissait gagner par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caton-l-ancien-le-censeur/#i_1334

DENYS L'ANCIEN (431-367 av. J.-C.) tyran de Syracuse (405-367 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 405 mots

Tyran né en 431 av. J.-C. à Syracuse et mort dans cette même ville en 367 av. J.-C. Après une carrière de fonctionnaire, Denys l'Ancien se distingue lors de la guerre contre Carthage qui débute en Sicile en 409 av. J.-C. Il tire parti d'une crise pour devenir tyran en 405. Au cours des huit années suivantes, il renforce et étend sa puissance sans montrer de pitié. Il fait bâtir une enceinte auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denys-l-ancien/#i_1334

DIDON ou ELISSA (IXe s. av. J.-C.?)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 436 mots

Princesse de Tyr, fondatrice de Carthage. De nombreux textes anciens attribuent la fondation de Carthage à Didon, également appelée Elissa ; sœur du roi de Tyr Pygmalion, elle quitte la Phénicie après le meurtre de son mari perpétré par son frère, relâche à Chypre, où elle recrute de nouveaux colons, conduits par le grand prêtre, arrive en Afrique, où elle obtient des autochtones la concession d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/didon-elissa/#i_1334

GUERRES PUNIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 281 mots

— 814 environ Fondation de la colonie de Carthage par les Phéniciens. — 509 Premier traité entre Rome et Carthage. — 272 Prise de Tarente : fin de la conquête de l'Italie par Rome. — 264 Une armée romaine, répondant à l'appel de la cité de Messine, débarque en Sicile ; début de la premiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puniques-reperes-chronologiques/#i_1334

GUERRES PUNIQUES, en bref

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 213 mots

Les guerres puniques opposent durant plus d'un siècle deux cités pour la domination de la Méditerranée occidentale : Rome, qui a achevé la conquête de l'Italie, rencontre dans son expansion Carthage, ancienne colonie phénicienne d'Afrique (actuelle Tunisie) et puissance commerciale dominante de l'Occident. Les deux impérialismes s'affrontent de — 264 à — 146 au cours de trois guerres. La première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-puniques-en-bref/#i_1334

HAMILCAR BARCA (env. 290-229 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 443 mots

Appartenant vraisemblablement à la haute aristocratie carthaginoise, Hamilcar Barca est envoyé, en ~ 247, au cours de la première guerre punique, en Sicile par les adversaires de la guerre à outrance afin de poursuivre les opérations avec des moyens réduits. Il s'illustre au cours de raids maritimes et terrestres. En ~ 241 la paix est signée et Hamilcar rentre dans l'anonymat. Mais lorsque les mer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamilcar-barca/#i_1334

HANNIBAL ou ANNIBAL (247-183 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 2 116 mots
  •  • 2 médias

Hannibal (ou Annibal) fut non seulement un meneur d'hommes, mais aussi un brasseur d'idées. Derrière le capitaine qui fit trembler Rome se cache l'homme politique né dans une Carthage soumise aux influences de l'hellénisme. Hannibal se pose comme le continuateur d'Alexandre, comme l'homme du rassemblement des États méditerranéens. On peut dire que deux cents ans avant César, avant Auguste, Hann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hannibal-annibal/#i_1334

HANNON (Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 461 mots

Après la défaite d'Himère en ~ 480 et la mort du roi magonide Amilcar, son fils Hannon monta sur le trône. On constate alors un changement complet d'orientation dans la politique de Carthage. En Sicile et en Sardaigne, elle se borne à conserver les positions tenues, sans plus. Mais en Afrique, Hannon annexe un territoire qui assure l'autonomie agricole de la cité et contraint les Numides à renonce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hannon/#i_1334

HANNON LES

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 394 mots

Deux hauts personnages portant le nom de Hannon s'illustrèrent durant la période de l'oligarchie carthaginoise comprise entre ~ 368 et ~ 263. Le premier, Hannon dit le Grand, était un magnat dont les richesses égalaient presque celles de l'État, selon Justin qui le qualifie de princeps carthaginiensum , titre qui définit une prééminence de fait plutôt qu'une magistrature. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-hannon/#i_1334

HASDRUBAL ou ASDRUBAL BARCA (env. 245-207 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 284 mots

Fils d'Hamilcar et frère d'Hannibal, Hasdrubal Barca entre dans l'histoire à la veille de la deuxième guerre punique. En ~ 218, il reçoit des navires et des troupes ; on lui confie la responsabilité de veiller sur les possessions barcides d'Espagne : or le sud de la péninsule fournit au corps expéditionnaire carthaginois d'Italie de l'or, du blé et des soldats. Il doit donc veiller à la fois sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasdrubal-asdrubal-barca/#i_1334

HASDRUBAL LE BEAU (env. 270-env. 221 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 368 mots

Général carthaginois. Gendre d'Hamilcar Barca, Hasdrubal (ou Asdrubal) avait lié sa fortune à celle de son illustre beau-père. Lorsque celui-ci se noya dans les eaux du Júcar en crue en ~ 229, Hannibal était trop jeune pour succéder à son père et Hasdrubal, commandant en chef de l'armée d'Espagne, fut élu ; en sa qualité d'amiral, il était le second personnage de l'État espagnol. Le peuple de Cart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasdrubal-le-beau/#i_1334

ILIPA BATAILLE D' (206 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 187 mots

En 206 avant J.-C., le général romain Publius Cornelius Scipio (surnommé par la suite Africanus – Scipion l'Africain) remporte une victoire décisive sur les forces carthaginoises en Espagne au cours de la deuxième guerre punique. Scipion, qui conduit les opérations en Espagne contre les Carthaginois depuis 210, affronte les forces de ces derniers rassemblées sous le commandement d'Hasdrubal Gisco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-ilipa-206-av-j-c/#i_1334

LES GRACQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 400 mots

— 163 Naissance de Tiberius Sempronius Gracchus, qui reçoit, avec son frère cadet, Caius, une éducation rhétorique et philosophique soignée, grâce à sa mère Cornelia, fille de Scipion l'Africain. — 146 Prise de Carthage marquant la fin de la troisième guerre punique et durant laquelle Tiberius s'illustre militairement. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gracques-reperes-chronologiques/#i_1334

MAGHREB - Littératures maghrébines

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Christiane CHAULET ACHOUR, 
  • André MANDOUZE
  •  • 14 264 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Traces libyques, puniques et grecques »  : […] L' ignorance et les préjugés ont fait que les débuts de la culture maghrébine ont été longtemps, sinon passés entièrement sous silence, du moins abusivement « retardés ». Stéphane Gsell a fait justice de cette partialité en montrant que, si le passé libyco-berbère est rebelle à toute reconstitution historique, il n'en est pas moins indéniable. Instrument essentiellement oral, la langue que, pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-litteratures-maghrebines/#i_1334

MAMERTINS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 352 mots

Terme qui désigne les membres d'une colonie du peuple osque, originaire de Campanie, qui s'installe en Sicile, à Messine plus précisément, sous le règne du tyran de Syracuse Agathocle. Comme c'est l'usage, ces émigrants se placent sous la protection d'un dieu, en l'occurrence le dieu Mars (en osque Mamers). La tutelle du dieu de la guerre donne courage et vaillance militaire aux Mamertins qui sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mamertins/#i_1334

MASSINISSA ou MASINISA (env. 240-149 av. J.-C.) roi des Numides

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 477 mots

Roi des Numides, né vers 240 avant J.-C., mort en 148 avant J.-C. Fils de Gaïa, roi des Massyles (tribu numide), Massinissa grandit à Carthage, à laquelle son père est allié. Il combat ainsi aux côtés des Carthaginois contre les Romains en Espagne de 211 à 206. Lorsque Scipion vainc les Carthaginois à la bataille d'Ilipa (auj. Alcalá del Río, près de Séville) en 206, Massinissa se range cependa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massinissa-masinisa/#i_1334

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La conquête romaine »  : […] Jusqu'au iii e  siècle avant J.-C., Rome eut pour ambition une domination purement terrienne sur l'Italie. Carthage connaissait alors son apogée. Le conflit qui l'opposa à Rome à partir du milieu du iii e  siècle n'avait pas de causes maritimes ou commerciales. Cependant, la victoire de Rome, à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_1334

MERCENAIRES GUERRE DES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 424 mots

À la fin de la première guerre punique en ~ 241, Carthage doit affronter deux problèmes urgents et graves : licencier son armée de mercenaires, recrutée notamment chez les Libyens, les Numides, les Ibères, les Celtes et les indigènes des îles Baléares, ainsi que parmi certains transfuges ou esclaves romains ; payer leur solde à des hommes dont la guerre est le seul métier et l'unique ressource. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-mercenaires/#i_1334

MYLES BATAILLE DE (260 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 200 mots
  •  • 1 média

Bataille navale de la première guerre punique, qui opposa Rome à Carthage. Profitant de leur maîtrise de la mer, les navires de Carthage avaient harcelé les villes alliées de Rome sur les côtes de Sicile et de la péninsule italienne. En réplique, le Sénat romain décida la construction d'une nouvelle flotte de guerre, placée sous le commandemant du consul Caius Duilius. Au large de Myles (Mylae, cô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-myles-260-av-j-c/#i_1334

NUMIDES

  • Écrit par 
  • Claude LEPELLEY
  •  • 1 232 mots

Dans le chapitre « Massinissa, allié de Rome »  : […] Au iii e siècle avant J.-C., pendant qu'une fédération maure se constituait dans le nord du Maroc actuel, deux royaumes numides apparurent, celui des Masaesyles à l'ouest, entre la Mulucha (Moulouya) et Cirta (Constantine), celui des Massyles, aux confins des territoires carthaginois. Syphax, roi des Masaesyles, apparut comme un puissant personn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/numides/#i_1334

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Le brassage des civilisations et des cultures : de la préhistoire à la formation du Portugal »  : […] La présence humaine sur le territoire actuel du Portugal remonte aux communautés nomades de chasseurs-cueilleurs, dont la date et l’origine restent incertaines. Néanmoins, des vestiges datant probablement d’un million et demi d’années furent trouvés sur le littoral, dans la région de Lisbonne et dans la vallée du Tage. Un crâne fossilisé, daté d’il y a 400 000 ans, constitue le vestige humain le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_1334

PUNIQUE ART

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR
  •  • 2 443 mots
  •  • 1 média

L'art punique s'exprime dans les œuvres produites par des Phéniciens d'Occident, les Puniques, et retrouvées à Carthage, dans ses colonies et dans toutes les agglomérations contrôlées par elle, touchées par ses marchandises ou gagnées à ses modes : en Afrique du Nord, Tripolitaine, Sardaigne, Sicile, Espagne... À Carthage, où il ne montre aucune solution de continuité avec l'art phénicien, l'art p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-punique/#i_1334

PUNIQUES (GUERRES)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 4 929 mots
  •  • 5 médias

On appelle guerres puniques le conflit qui opposa Carthage à Rome, de 264 à 146 avant J.-C. , et qui se termina par la destruction de Carthage. L'emploi de cette expression implique qu'on adopte le point de vue romain, le seul qui soit connu, puisque tous les témoignages émanent d'historiens latins (le principal est Tite-Live) ou de Grecs amis de Rome, comme Polybe qui assista à la destruction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puniques-guerres/#i_1334

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les guerres puniques »  : […] Le grand affrontement avec Carthage, qui va marquer un tournant dans l'histoire de Rome, commence alors. Son rôle de puissance purement italique est achevé, elle va progressivement étendre sa domination sur le bassin occidental, puis sur le bassin oriental de la Méditerranée. C'est le début de l'impérialisme romain avec toutes les conséquences politiques, économiques, sociales et religieuses qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_1334

ROME ET LA GRANDE-GRÈCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 547 mots

iv e  siècle avant notre ère Apogée de Tarente (avec notamment le gouvernement du pythagoricien Archytas) qui domine la Ligue italiote (regroupement des cités grecques d'Italie du Sud afin de résister à la pression des populations indigènes de l'intérieur). — 343-— 338 Tarente fait appel au m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-la-grande-grece-reperes-chronologiques/#i_1334

SALAMMBÔ, Gustave Flaubert - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 140 mots

Aussitôt après la publication de Madame Bovary , en 1857, Gustave Flaubert (1821-1880) se met en quête d'un nouveau thème de roman. Au terme de cinq années vouées à rédiger la chronique d'un bourg normand sous Louis-Philippe, il est résolu « à ne plus s'occuper du bourgeois » et à s'évader d'Yonville : « J'éprouve le besoin de sortir du monde moderne où ma plume s'est trop t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salammbo/#i_1334

SCIPION L'AFRICAIN (235 av. J.-C.?-183 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 556 mots

Issu d'une des plus grandes familles de Rome, la gens Cornelia, Scipion l'Africain incarne l'esprit de conquête et le goût du luxe qui saisirent Rome à la faveur des guerres puniques. Son père Publius Scipion, consul en l'an ~ 218, périt en Espagne au cours de la lutte contre l'empire carthaginois ; Scipion part, en ~ 211, dans la péninsule Ibérique pour le venger et ouvrir un second front contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scipion-l-africain/#i_1334

SCIPIONS LES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 644 mots

Pendant trois siècles, les pouvoirs civils et militaires sous la République romaine sont exercés exclusivement par quelques grandes familles patriciennes, les Æmilii, les Claudii, les Fabii, les Valerii et, surtout au moment des conquêtes, par les Cornelii. C'est à la gens Cornelia, en effet, qu'appartiennent tous les Scipions. Le mot scipio signifie bâton, et l'on rapporte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-scipions/#i_1334

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 946 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Indigènes et sémites »  : […] On ne peut comprendre l'évolution de la Sicile grecque entre la seconde moitié du viii e  siècle avant J.-C. et la fin du iii e  siècle avant J.-C. (Syracuse est prise par les Romains en 211 avant J.-C.), si l'on oublie le monde indigène et le rival, phénicien d'abord, punique ensuite, qui occupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_1334

SUFFÈTES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 337 mots

Forme latine d'un terme carthaginois, proche sans doute du mot hébreu sophétim (juges), qui désigne deux magistrats chargés du pouvoir exécutif à Carthage et dans les villes colonisées par l'empire punique, comme Cadix par exemple. Aristote compare les suffètes aux rois de Sparte et Polybe aux consuls romains. Comme ces derniers, ils sont nommés pour un an, mais leurs pouvoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suffetes/#i_1334

TIMOLÉON (env. 410-env. 337 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ
  •  • 390 mots

Aristocrate corinthien, Timoléon reçut en ~ 345 le commandement d'une petite troupe de mercenaires avec laquelle il se rendit en Sicile, à l'appel des exilés syracusains qui souhaitaient rentrer chez eux. Syracuse était alors la proie de graves difficultés : non seulement la menace carthaginoise, enrayée par Denys l'Ancien, était redevenue particulièrement grave, mais surtout, à l'intérieur de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/timoleon/#i_1334

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 909 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les Berbères et Carthage »  : […] Le peuplement du territoire fut important aux temps paléolithiques. Le Néolithique ne semble pas antérieur à 4 000 ans avant l'ère chrétienne. À l'aube des temps historiques, la population était formée de Berbères, groupés en tribus nomades ou sédentaires, au genre de vie néolithique. À la fin du II e  millénaire, les Phéniciens, peuple sémite de la côte de la Syrie et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_1334

TYRANNIE, Grèce antique

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER
  •  • 6 005 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les tyrannies de la fin de l'époque classique et de l'époque hellénistique »  : […] Grâce au poète comique Aristophane, on peut dater précisément de 422 le moment où la crainte de la tyrannie resurgit au premier plan des préoccupations athéniennes ( Les Guêpes , 490-504). Cette inquiétude croît rapidement, si bien qu'en 415, lors des enquêtes menées sur deux graves sacrilèges, les Athéniens « rapportent tout à une conspiration oligarchique et tyrannique » (T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyrannie-grece-antique/#i_1334

VANDALES

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 159 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les témoignages archéologiques »  : […] Les témoins archéologiques concernant les Vandales apparaissent des plus ténus jusqu'à leur établissement dans la partie orientale du Maghreb, ce qui ne saurait étonner. Les peuples en mouvement laissent en effet peu de traces dans le sol du fait de la brièveté relative de leurs étapes. C'est ainsi qu'il est pratiquement utopique d'espérer jalonner par des trouvailles archéologiques les itinérair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vandales/#i_1334

ZAMA BATAILLE DE (202 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 490 mots
  •  • 2 médias

Dernier épisode de la deuxième guerre punique, en 202 avant J.-C., la bataille de Zama donne la victoire aux légions romaines de Publius Cornelius Scipion sur les Carthaginois commandés par Hannibal . L'historien romain Cornelius Nepos mentionne le premier le nom de Zama pour la situer, près de cent cinquante ans après l'événement. Tite-Live, quant à lui, parle de Naraggara (aujourd'hui Sāqiyat S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-zama-202-av-j-c/#i_1334

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilbert-Charles PICARD, Liliane ENNABLI, Abdel Majid ENNABLI, « CARTHAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carthage/