CARBONYLES MÉTALLIQUES

CARBONE

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Henry BRUSSET
  •  • 8 257 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Carbonyles métalliques »  : […] Dans ces composés, l'oxyde de carbone se trouve directement lié au métal par l'atome de carbone ; la liaison est une liaison simple de covalence dative ou bien, lorsqu'il y a plusieurs noyaux métalliques, le radical carbonyle bivalent forme parfois un pont entre deux atomes métalliques voisins. La dénomination « carbonyle » reste donc critiquable mais elle est consacrée par l'usage. D'autre part, […] […] Lire la suite

CATALYSE

  • Écrit par 
  • Henri Jean-Marie DOU, 
  • Jean-Eugène GERMAIN
  •  • 8 394 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Catalyseurs complexes »  : […] On a découvert une classe importante de catalyseurs beaucoup plus sélectifs, appartenant à la famille des complexes solubles de certains métaux, notamment des métaux de transition , qui constituent à certains égards un premier pas vers les enzymes. Ces complexes sont constitués par un atome métallique central entouré d'un certain nombre (2, 3, 4, 5, 6) de molécules ou d'ions qui lui sont attaché […] […] Lire la suite

COORDINATION (chimie) Chimie de coordination

  • Écrit par 
  • René POILBLANC
  •  • 3 996 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les métaux carbonyles »  : […] Le plus important des ligands π-acides est l'oxyde de carbone. Il conduit à des composés dont les plus simples sont du type M(CO) x  ; les plus connus figurent dans le tableau ainsi que la nature de leurs polyèdres de coordination. Dans tous les cas, ces groupements M-C-O sont linéaires et les métaux carbonyles possèdent donc une structure très symétrique. La stabilité des métaux carbonyles tie […] […] Lire la suite

POUDRES MÉTALLURGIE DES

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER, 
  • Georges CIZERON
  •  • 5 029 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Méthodes chimiques »  : […] Les méthodes chimiques sont utilisables pour un grand nombre de métaux. La plus employée est la réduction d'un composé (généralement un oxyde, plus rarement un sulfure ou un chlorure) par un agent chimique (gaz, liquide ou solide) qui fractionne le composé en métal à l'état de fins granules et en un sous-produit qui peut être éliminé. Si le composé métallique initial est un solide, la dimension d […] […] Lire la suite


Affichage 

Carbonyles

dessin :  Carbonyles

Exemples de carbonyles polynucléaires.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dicobalt-octacarbonyle

dessin :  Dicobalt-octacarbonyle

Les deux formes isomères du dicobalt-octacarbonyle.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fer carbonyle butadiène

dessin :  Fer carbonyle butadiène

Fer carbonyle butadiène (structure pyramidale)  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Graphite : représentations schématiques

dessin :  Graphite : représentations schématiques

Le graphite est formé de plans parallèles d'atomes de carbone disposés suivant des hexagones réguliers partageant toutes leurs arêtes et leurs sommets (a). Il y a deux possibilités d'organisation naturelle de ces plans. En effet, selon une direction perpendiculaire à celle...  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Métaux carbonyles : propriétés physiques

tableau :  Métaux carbonyles : propriétés physiques

Propriétés physiques des métaux carbonyles. F, E et D représentent les températures de fusion, d'ébullition et de décomposition.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

 Carbonyles

Carbonyles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Dicobalt-octacarbonyle

Dicobalt-octacarbonyle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Fer carbonyle butadiène

Fer carbonyle butadiène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Graphite : représentations schématiques

Graphite : représentations schématiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Métaux carbonyles : propriétés physiques

Métaux carbonyles : propriétés physiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau