CARBOCHIMIE

ANTHRACÈNE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 236 mots

Formule brute : C 14 H 10 Masse moléculaire : 178,22 g Masse spécifique : 1,25 g/cm 3 Point de fusion : 217  0 C Point d'ébullition : 354-355  0 C. Cet hydrocarbure cyclique cristallise en prismes monocliniques incolores et présente une fluorescence violette quand il est absolument pur. L'énergie de résonance de l'anthracène est de 347,35 kJ/mol. Or ses propriétés indiquent qu'un des trois noyaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthracene/#i_3414

BERGIUS FRIEDRICH KARL RUDOLF (1884-1949)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 372 mots
  •  • 1 média

Chimiste allemand né à Goldschmieden (près de Breslau, Allemagne) et décédé à Buenos Aires (Argentine). Bergius entreprend des études de chimie à l'université de Breslau où il suit les cours de Ladenburg, puis à Leipzig où il prépare un doctorat qu'il soutient en 1907. Il devient ensuite pendant deux ans assistant successivement de Walther Nernst puis de Fritz Haber à Berlin ; c'est à cette occasi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-karl-rudolf-bergius/#i_3414

CARBURANTS

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • Jean-Claude GUIBET, 
  • Xavier MONTAGNE
  •  • 10 523 mots
  •  • 9 médias

Les carburants sont des produits dont la combustion en présence d'air permet le fonctionnement des moteurs thermiques à pistons (moteurs à essence ou Diesel) ou à flux continu (réacteurs d'avion, turbines à gaz). À la famille des carburants se rattachent également les ergols et les propergols utilisés pour la propulsion des fusées. Il s'agit de produits très spécifiques (hydrogène liquide, diméth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carburants/#i_3414

CHARBON - Industrie charbonnière

  • Écrit par 
  • Michel BENECH, 
  • Pierre BERTE, 
  • Jacques BONNET, 
  • Robert PENTEL
  •  • 11 874 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les usages du charbon aujourd'hui »  : […] Le charbon a des utilisations variées : il sert de combustible pour la production d'électricité ou de vapeur ainsi que pour le chauffage domestique ; il est également une source de carbone pour l'industrie sidérurgique. Quant à la carbochimie, c'est-à-dire l'ensemble des fabrications chimiques fondées sur la transformation du charbon, son avenir est très limité à court et à moyen terme en raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charbon-industrie-charbonniere/#i_3414

CYCLOPENTADIÈNE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 329 mots

Cyclène de formule : Masse moléculaire : 66,10 g Masse spécifique : 0,8047 g/cm 3 Point de fusion : —85 0 C Point d'ébullition : 42 0 C Liquide incolore. Insoluble dans l'eau ; soluble dans le sulfure de carbone, l'aniline, l'acide acétique. Miscible à l'éthanol, à l'éther, au benzène et au tétrachlorure de carbone. Le cyclopentadiène a une très grande réactivité chimique, due au groupement CH 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclopentadiene/#i_3414

FISCHER-TROPSCH PROCÉDÉ

  • Écrit par 
  • Bernard TISSOT
  •  • 506 mots

Ce procédé catalytique de production d'hydrocarbures à partir de gaz de synthèse (CO + H 2 ) a été découvert en 1923 par Franz G. Fischer et Hans Tropsch en Allemagne ; développé industriellement entre 1923 et 1935, il a permis d'approvisionner le III e Reich en hydrocarbures. Au début de la Seconde Guerre mondiale, neuf usines, toutes localisées en Allemagne, produisaient 750 000 tonnes par an d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procede-fischer-tropsch/#i_3414

GAZ D'ÉCLAIRAGE

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 687 mots

Vers 1610, le savant flamand Van Helmont a appelé « esprits » des composés volatils qu'il avait obtenus à la suite de diverses réactions. Esprit se dit ghoast en flamand ( ghost en anglais). Ce mot, déformé en gaz, devait connaître une prodigieuse carrière internationale. Le gaz d'éclairage, provenant de la distillation de la houille en vase clos, n'est pas un composé chimique défini, mais un mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-d-eclairage/#i_3414

NAPHTALÈNE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 423 mots

Masse moléculaire : 128,16 g Masse spécifique : 1,145 g/cm 3 Point de fusion : 80,22 0 C Point d'ébullition : 217,9 0 C Prismes monocliniques à odeur caractéristique. Le naphtalène, de formule brute C 10 H 8 , est le plus simple des hydrocarbures aromatiques benzénoïdes polycycliques à noyaux condensés : il est formé de deux cycles benzémiques accolés. Le nombre d'électrons π est conforme à la règ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naphtalene/#i_3414

TOLUÈNE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 243 mots

Hydrocarbure aromatique encore appelé méthylbenzène. Formule : C 6 H 5 — CH 3 Masse moléculaire : 92,13 g Masse spécifique : 0,866 g/cm 3 Point de fusion : — 95 0 C Point d'ébullition : 110,8 0 C. Infiniment soluble dans l'éthanol, l'éther et le benzène. Le groupement méthyle, fixé sur le noyau benzénique, apporte une perturbation par rapport aux propriétés du benzène. Le substituant CH 3 — est do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toluene/#i_3414