CARAÏBESMer des Caraïbes et golfe du Mexique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hydrologie

Par les passes que ménagent les Petites Antilles, entrent en mer des Caraïbes plusieurs types d'eaux atlantiques. L'eau profonde nord-atlantique, issue des eaux groenlandaises, ne pénètre que par les seuils les plus profonds, et sans doute à intervalles assez espacés ; caractérisée par une température légèrement supérieure à 4 0C et une salinité très proche de 35 p. 1 000, elle tapisse le fond des bassins caraïbes et du golfe du Mexique. L'eau antarctique intermédiaire, venue de la convergence antarctique, forme l'essentiel des entrées profondes ; caractérisée par un minimum de salinité (environ 34,7 p. 1 000 au sud-est, 34,88 p. 1 000 dans la baie de Campeche), elle se tient entre 500 et 1 100 m de profondeur ; sa température est voisine de 6 0C.

Une thermocline très marquée sépare ces eaux profondes des eaux superficielles. Ces dernières sont constituées par les eaux du courant équatorial atlantique, qui, après avoir longé la côte américaine (courant des Guyanes), pénètrent dans la mer des Caraïbes par les passes les plus méridionales. La partie superficielle de cet apport avait commencé à s'individualiser le long des côtes guyanaises. La différence s'accentue ici, et l'on distingue une eau subtropicale peu profonde, caractérisée par un maximum de salinité (au-dessus de 36,5 p. 1 000) et une température déjà supérieure à 20 0C, et une eau superficielle caraïbe, sensiblement moins salée à cause des apports des fleuves (surtout ceux de l'Orénoque) et très sensible aux variations saisonnières de température. En été, la température de surface est l'une des plus élevées du globe, dépassant 28 0C dans tout le golfe du Mexique et au nord de la mer des Caraïbes. En hiver, la mer des Caraïbes garde encore une température de 26 0C, mais le golfe du Mexique se refroidit beaucoup, jusqu'à moins de 20 0C de part et d'autre du delta du Mississippi, région où, par ailleurs, la salinité s'abaisse alors jusqu'à 33 p. 1 000.

Méditerranée américaine : position moyenne des courants de surface

Dessin : Méditerranée américaine : position moyenne des courants de surface

Position moyenne des courants de surface dans la Méditerranée américaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les courants permanents sont vigoureux ; ils affectent essentiellement les eaux chaudes superficielles, jusque vers 600 m de profondeur. Les eaux entrées par les passes des Petites Antilles circulent vers l'ouest à travers la mer des Caraïbes, cheminant plutôt du côté droit ; il en résulte des remontées d'eau le long des côtes d'Amérique du Sud et des plongements sur les côtes méridionales de Porto Rico et de la Dominique.

Ce courant caraïbe, qui laisse se former à sa gauche le tourbillon panaméen, franchit le canal du Yucatán et, sans pénétrer vraiment dans le golfe du Mexique – où se forment des tourbillons locaux plus ou moins permanents –, passe ensuite, sous le nom de courant de Floride, les détroits du même nom. Au-delà, grossi par le courant de Cuba et le courant nord-équatorial, et temporairement appuyé par le tourbillon de la mer des Sargasses, il se dirige vers le nord sous le nom de Gulf Stream.

La vitesse du courant caraïbe est presque partout, le long de son axe, supérieure à 2 km/h, et on évalue à 25 ou 30 millions de mètres cubes par seconde son débit total, qui représente donc plus du tiers du débit du Gulf Stream.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Méditerranée américaine : structure

Méditerranée américaine : structure
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Méditerranée américaine : géomorphologie

Méditerranée américaine : géomorphologie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Méditerranée américaine : position moyenne des courants de surface

Méditerranée américaine : position moyenne des courants de surface
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  CARAÏBES  » est également traité dans :

CARAÏBES - L'aire des Caraïbes

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 5 000 mots
  •  • 8 médias

Le domaine des Caraïbes est vaste puisqu'il comprend, outre l'archipel antillais, les régions côtières des pays bordiers des deux bassins des Caraïbes (mer des Caraïbes et golfe du Mexique). Il est de coutume d'y adjoindre également les Guyanes (Guyana, Suriname et Guyane), l'archipel des Bahamas et le sud de l'État d […] Lire la suite

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 818 mots
  •  • 4 médias

Le terme « Caraïbe » s'est peu à peu imposé pour nommer l'ensemble des îles et des pays qui bordent la mer des Antilles, en particulier lorsqu'il s'agit de désigner les réalisations culturelles de la région. Il tend à remplacer le mot « antillais » qui s'était diffusé au xixe siècle dans un contexte colonial. Renvo […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 183 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les Amériques et les modèles géodynamiques »  : […] À l'instar de l'Ancien Monde, les Amériques fournissent des informations sur les modèles géodynamiques principaux, qu'il s'agisse de l'ouverture océanique, des subductions océanique et continentale, de l'obduction ophiolitique ou de la collision continentale. Les différents stades de l' ouverture océanique y sont représentés, qu'il s'agisse du stade de début, avec le golfe de Californie (ou mer d […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 056 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Relief et climat »  : […] Le relief exerce son influence de plusieurs manières. Les cordillères, qui bordent les rives occidentales, continues, massives et élevées empêchent une large pénétration des influences adoucissantes et régulatrices du Pacifique, aux latitudes tempérées où la circulation atmosphérique se fait normalement d'ouest en est. Dans l'étroit cordon isthmique de l'Amérique centrale, et surtout dans les An […] Lire la suite

ANTIGUA-ET-BARBUDA

  • Écrit par 
  • Janet D. MOMSEN, 
  • David Lawrence NIDDRIE, 
  • Richard TOLSON
  • , Universalis
  •  • 1 134 mots
  •  • 3 médias

Antigua-et-Barbuda est un État insulaire indépendant (78 200 hab. en 2006) des Caraïbes orientales, situé dans l'archipel des Petites Antilles, à la pointe sud des îles Sous-le-Vent. Il possède une dépendance, le petit îlot inhabité de Redonda. Antigua-et-Barbuda, dont la capitale est Saint John's (sur l'île d'Antigua, 23 600 hab. en 2004), est une monarchie constitutionnelle au sein de laquelle […] Lire la suite

ANTILLES NÉERLANDAISES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GIACOTTINO
  • , Universalis
  •  • 467 mots

Formée en 1854, la fédération des Antilles néerlandaises constituait, dans la mer des Caraïbes, un État autonome associé aux Pays-Bas jusqu’à sa dissolution, décidée le 15 décembre 2008 et effective depuis le 10 octobre 2010. Un ensemble de six îles étaient regroupées sous cette appellation. Au nord de l'arc insulaire des Petites Antilles se trouve le groupe des îles du Vent : Saba, avec ses 13 k […] Lire la suite

ARAWAKS & KARIBS

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 3 308 mots
  •  • 1 média

Arawaks et Karibs n'ont cessé d'alimenter en stéréotypes, depuis le xvi e  siècle, une vision occidentale, extérieure, ethnologique et anthropologique de l'espace des Caraïbes. Ces aborigènes signalés par Christophe Colomb dès son premier voyage ont fourni à la littérature, au cinéma, à la presse et à l'historiographie coloniale le thème obsédant du cannibalisme. Au service du roi de France, le c […] Lire la suite

BAHAMAS

  • Écrit par 
  • E. Paul ALBURY, 
  • David Russell HARRIS, 
  • Gail SAUNDERS
  • , Universalis
  •  • 1 903 mots
  •  • 3 médias

Les Bahamas, État indépendant depuis 1973, occupent l'archipel éponyme, situé au nord de Cuba et de l'île de Saint-Domingue, au nord-ouest des Antilles. Les Bahamas, constituées de près de sept cents îles et récifs coralliens, dont une trentaine seulement sont habités, et plus de deux mille formations rocheuses, comptent 346 900 habitants en 2010. La capitale, Nassau (260 000 hab. en 2008), se t […] Lire la suite

BARBADE

  • Écrit par 
  • Chrisopher Stewart JACKSON, 
  • Woodville K. MARSHALL
  • , Universalis
  •  • 1 582 mots
  •  • 4 médias

État insulaire des Caraïbes (284 000 hab. en 2009), la Barbade est située à environ 160 kilomètres à l'est des îles du Vent. La capitale, Bridgetown (116 000 hab. en 2007 pour la zone urbaine), est le seul port maritime (à cause des récifs coralliens qui entourent une grande partie de l'île). La Barbade, dont la superficie est de 430 kilomètres carrés, se distingue de l'archipel des Petites Antil […] Lire la suite

CARIBBEAN BASIN INITIATIVE (C.B.I.)

  • Écrit par 
  • Nelly SCHMIDT
  •  • 719 mots

En 1982, le gouvernement des États-Unis conçoit un projet économique et commercial relatif à la région des Caraïbes, zone géostratégique de première importance pour l'État fédéral. Soumis au Congrès en accord avec le Canada, le Mexique, le Venezuela et la Colombie, le Caribbean Basin Initiative (C.B.I., Projet pour le bassin des Caraïbes), présenté comme plan d'aide économique aux pays des Caraïbe […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, « CARAÏBES - Mer des Caraïbes et golfe du Mexique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/caraibes-mer-des-caraibes-et-golfe-du-mexique/