Capriccio espagnol, RIMSKI-KORSAKOV (Nikolaï Andreïevitch)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sujet

Prévu à l'origine comme une œuvre pour violon et orchestre, le Capriccio espagnol est entrepris en 1887, alors que Rimski-Korsakov veut se distraire de l'achèvement, en collaboration avec Glazounov, du Prince Igor de Borodine. Il utilise, au sein des cinq parties de cette suite pour orchestre (Alborada, Variations, Alborada, Scène et chant gitans, Fandango asturiano), des thèmes espagnols puisés dans le recueil de José Inzenga Ecos de Espana, colleccion de cantos y bailes populares. Lors de sa création parisienne aux Concerts russes en 1889, l'œuvre est qualifiée par un critique «d'outrecuidance sonore absolument délirante» !


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Capriccio espagnol, RIMSKI-KORSAKOV (Nikolaï Andreïevitch) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/capriccio-espagnol-rimski-korsakov-nikolai-andreievitch/