CAPITALISMEHistoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Facteurs de production et économie de marché au XIXe siècle

L'hypothèse centrale de Polanyi était que l'économie de marché n'existe que pendant quelques décennies du xixe siècle, où elle s'empare pour peu de temps du travail et de la monnaie. La pénurie ou l'abondance de main-d'œuvre expliquent grossièrement les différentiels importants de niveaux de salaires entre les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France ou les pays d'Europe moyenne et méditerranéenne ; elles ont incité à adopter des méthodes de fabrication plus ou moins mécanisées, plus ou moins économisatrices de travail et consommatrices de capital. Mais les recherches montrent que le travail garde une spécificité ; l'expression « marchés du travail » est un raccourci de langage commode, qui ne saurait impliquer une assimilation à un marché de marchandises.

Les marchés du travail étaient très segmentés selon la qualification. Comme l'industrialisation dépréciait les qualifications anciennes et en exigeait d'autres, nouvelles ou rares, les entrepreneurs cherchaient à s'attacher la main-d'œuvre qu'ils formaient par des politiques de patronage qui contrariaient la formation d'un marché régional ou national fluide du travail. La dispersion régionale des salaires resta inchangée durant un siècle. L'ouvrier salarié de la grande industrie était minoritaire. Plus nombreux étaient les artisans des métiers, les travailleurs indépendants ou semi-indépendants, payés à façon par les donneurs d'ordres dont ils dépendaient. Les pratiques anciennes de rémunération subsistèrent durant tout le siècle dans la grande industrie où le passage de la rémunération de l'ouvrage réalisé, convenue d'avance, au salaire au temps ne se fit que lentement. Le prix de façon était moins l'objet d'un marché confrontant offre et demande que d'une modulation, selon les conditions hic et nunc, autour d'une norme socialement admise par les patrons et les travailleurs. Longtemps, le travailleur paya ses aides sur ses gains. L'amélioration des machines donna lieu à contestation : les patrons ne voulaient pas payer la même somme pour une tâche réali [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages






Écrit par :

  • : docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  CAPITALISME  » est également traité dans :

CAPITALISME - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 1 016 mots
  •  • 1 média

Le capitalisme est le système économique de la plupart des pays de la planète depuis l'effondrement des économies socialistes planifiées en Europe orientale et centrale, symbolisé par la chute du Mur de Berlin, en 1989. Le capitalisme peut être défini par ses deux caractéristiques principales : d'une part, la propriété privée des moyens de production ; d'autre part, une dynamique fondée sur […] Lire la suite

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Le capitalisme est un système qui s'enracine profondément dans notre histoire. Régime économique fondé sur l'appropriation privée des moyens de production, il se distingue fondamentalement des autres formations sociales par le fait qu'en son sein le capital est à lui-même sa propre fin. L'accumulation et l'expansion continues des richesses vont ainsi de p […] Lire la suite

CAPITALISME (NOTION DE)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 1 413 mots

Le capitalisme est le système économique de la plupart des pays de la planète depuis l’effondrement des économies socialistes planifiées en Europe orientale et centrale, symbolisé par la chute du Mur de Berlin, en 1989. Le capitalisme peut être défini par ses deux caractéristiques principales : d’une part, la propriété privée des moyens de production ; d’a […] Lire la suite

ACTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre BALLEY
  •  • 8 142 mots
  •  • 2 médias

La mise en commun, entre personnes qui se connaissent et se font confiance, des ressources nécessaires à une entreprise et le partage du profit éventuel sont un usage invétéré qui a joué un rôle essentiel dans le développement des premières formes du capitalisme, notamment dans le financement du commerce maritime au long cours à l'époque de la Renaissance. C'est toutefois l'apparition de la socié […] Lire la suite

AGLIETTA MICHEL (1938- )

  • Écrit par 
  • Yamina TADJEDDINE
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Penseur du capitalisme et de la monnaie, Michel Aglietta est un chercheur, un pédagogue et un expert reconnu des économistes, des historiens et des anthropologues, mais aussi des politiciens et des syndicalistes de toute tendance . Né dans une famille modeste d’immigrés italiens en 1938 à Chambéry, il intègre l’École polytechnique en 1959, puis entre à l’Institut national de la statistique et des […] Lire la suite

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Origines capitalistes de la révolution agricole »  : […] Un pays a joué le rôle de « pilote » de la révolution agricole : l'Angleterre. Le commerce maritime et colonial y avait accumulé les capitaux et l'exemple de la Flandre, qui pratiquait depuis le xv e  siècle, à force de travail humain incessant, les cultures continues sans jachères, fut repris sur une grande échelle. Amorcée dès le xvi e  siècle, l'évolution de l'agriculture anglaise s'accentue a […] Lire la suite

ALIÉNATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURAND
  •  • 728 mots

Pour les sociologues, le concept d'aliénation a été forgé par Karl Marx à la suite de ses lectures de Hegel. Lors du rapport salarial capitaliste, le résultat du travail de l'ouvrier ne lui appartient pas puisqu'il a échangé un temps de travail contre un salaire. À la fin de cet échange salarial capitaliste, le résultat du travail de l'ouvrier lui est étranger, c'est-à-dire aliéné, puisqu'il e […] Lire la suite

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 467 mots

Dans le chapitre « Contre la mondialisation libérale »  : […] La notion de « mondialisation » telle qu'elle est ici entendue renvoie aux formes actuelles du capitalisme, en y incluant ses aspects politiques, tant sont liées les mutations du capitalisme, l'ouverture des marchés, la position hégémonique acquise par la puissance américaine et le rôle des institutions internationales, – O.M.C., F.M.I. ou Banque mondiale –, qui en sont les vecteurs. Les mouvemen […] Lire la suite

BIOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 1 813 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La norme contre la loi »  : […] Cette mutation décisive – le pouvoir, qui longtemps s'était fait reconnaître comme le maître de la mort devient l'administrateur de la vie – ne peut être isolée pour Foucault de l'apparition du capitalisme. Le biopouvoir constitue en effet une des conditions indispensables de son développement. Car il fallait tout à la fois brancher le corps des individus sur des appareils de production concrets […] Lire la suite

BOLCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 7 566 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Impérialisme et révolution »  : […] La Première Guerre mondiale, considérée comme impérialiste et combattue sans équivoque par les bolcheviks, leur permit d'élargir leur champ d'action et de réflexion. L'action se situa dans le domaine des réalités politiques : il fallait remplacer la II e  Internationale, qu'ils considéraient comme morte, par de nouveaux regroupements internationaux issus des convulsions de la guerre. Dès novembr […] Lire la suite

BOLTANSKI LUC (1940- )

  • Écrit par 
  • Mohamed NACHI
  •  • 1 571 mots

Dans le chapitre « Une sociologie pragmatique de la critique »  : […] L’œuvre sociologique de Boltanski s’est développée en se diversifiant, associant fréquemment l’analyse des données empiriques, à partir d’une méthodologie rigoureuse, et l’élaboration théorique. Récusant la spécialisation dans un domaine précis de la sociologie, Boltanski a élaboré une œuvre qui relève de domaines variés : sociologie de l’éducation, de la culture, de la catégorisation sociale, de […] Lire la suite

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « Le Code civil, condensé de l'idéologie bourgeoise »  : […] Les résultats positifs de la Révolution sur le plan des institutions françaises sont l'aboutissement de tendances qu'on avait pu voir évoluer durant l'Ancien Régime. La Révolution de 1789 a été définie comme l'avènement de la loi. Cette définition met l'accent sur sa conséquence la plus importante, modifiant les mœurs tant publiques que privées, et donc la vie quotidienne du pays tout entier. Le […] Lire la suite

BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jérôme SGARD
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le décollage de nouvelles économies capitalistes »  : […] Il y a un paradoxe dans le succès des pays émergents : alors que les pays riches ont regretté durant des décennies l'échec du développement des pays du Sud, leur réussite actuelle suscite des réactions ambiguës. Pourtant, d'un point de vue historique, l'Inde, la Chine, le Brésil, la Russie et bien d'autres sont engagés dans un extraordinaire processus de rattrapage : ils sont en train d'assimiler […] Lire la suite

LE CAPITAL, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Marchandise, plus-value et accumulation »  : […] La structure du Capital reflète la méthodologie de Marx : elle consiste à partir des « entités abstraites » de l'économie politique classique pour ensuite étudier le concret. Le livre I analyse le processus de production capitaliste et débute par les chapitres sur la marchandise et la monnaie, afin d'analyser la « survaleur » et le « surtravail » (la forme moderne de l'exploitation) et d'en expo […] Lire la suite

CAPITAL

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Le capital en tant que rapport social »  : […] Cette première acception du mot capital est à l'origine d'expressions telles que capitalisme ou société capitaliste, qui désignent un système économique où les moyens de production sont, en bonne partie, détenus par des personnes privées. Celles-ci, les capitalistes, recrutent des travailleurs, achètent des matières premières, louent des terres, etc., pour produire des biens, dans le but de réali […] Lire la suite

CHANDLER ALFRED (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 900 mots

L'historien de l'économie Alfred Du Pont Chandler est né le 15 septembre 1918 dans une vieille famille du Delaware, une famille patricienne américaine typiquement W.A.S.P. (White Anglo-Saxon Protestant). Très jeune, il se passionne pour l'histoire et entreprend de l'étudier à Harvard. Il interrompt momentanément ses études pour faire la guerre du Pacifique dans l'U.S. Navy. Revenu à la vie civile, […] Lire la suite

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 802 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La dimension endogène »  : […] Ainsi l'importance des facteurs endogènes dans le changement est-elle soulignée. Schumpeter voyait dans l'innovation une solution à la fois non nécessaire et non optimale, mais proprement créatrice, affectant les séries historiques d'une forte discontinuité et d'une irréversibilité plus ou moins marquée. Reste évidemment à se demander ce qu'il y a de proprement endogène dans l'innovation, sous pei […] Lire la suite

CLARK JOHN BATES (1847-1938)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul HUET
  •  • 576 mots

Pionnier du marginalisme américain, John Bates Clark appartient à une lignée d'économistes comme A. Marshall, St. Jevons, L. Walras, K. Menger... qui ont plus cherché à examiner et à comprendre le fonctionnement du système capitaliste dans le détail qu'à exprimer des doutes sur ses mérites fondamentaux et sur son destin final. De caractère généreux, optimiste dans ses conclusions, il jugea avec le […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conception marxiste des classes sociales »  : […] Contrairement à une opinion courante, Karl Marx n'a pas « découvert » les classes sociales : « en ce qui me concerne, écrivait-il en 1852 à Joseph Weydemeyer, ce n'est pas à moi que revient le mérite d'avoir découvert l'existence des classes dans la société moderne, pas plus que la lutte qu'elles s'y livrent. Des historiens bourgeois avaient exposé bien avant moi l'évolution historique de cette […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 octobre 2008 • Crise économique mondiale • Réponses à la crise financière.

par la banque française B.N.P. Paribas qui devient ainsi la première banque de dépôts de la zone euro. Fortis Pays-Bas reste entre les mains de l'État néerlandais. Le 6 également, la Bourse de Paris connaît la plus forte chute de son histoire – — 9,04 p. 100 –, tandis que, à New York, le Dow Jones repasse [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Patrick VERLEY, « CAPITALISME - Histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-histoire/