CANON, musique

CATCH, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 450 mots

Le catch , forme musicale dérivant du round , est une sorte de canon perpétuel destiné à être chanté par au moins trois voix masculines, sans accompagnement. Il fut particulièrement populaire en Angleterre aux xvii e et xviii e  siècles. Comme tous les rounds, les catches sont des pièces qui peuvent être répétées indéfiniment et dans lesquelles les différentes voix entonnent la même mélodie à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catch-musique/#i_10072

COMPOSITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 852 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fugue »  : […] La fugue est le schème formel qui correspond à la construction la plus savante et la plus complexe que l'on ait, à ce jour, imaginée à partir des techniques d'écriture musicale du contrepoint. Parmi les diverses voies s'ouvrant à ceux qui pratiquaient cette technique, l'une des plus séduisantes menait vers le style dit en imitation, dans lequel une ligne mélodique donnée se superposait à sa propre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composition-musicale/#i_10072

CONTREPOINT

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 645 mots

Dans le chapitre « Le canon »  : […] Ce principe majeur de l'art du contrepoint reçoit sa forme concrète dans l'imitation d'une partie par une autre. Il se systématise de façon décisive dans le canon , c'est-à-dire dans une forme de composition où les diverses parties de la polyphonie se reproduisent textuellement avec un décalage plus ou moins important, mais de telle manière que le développement discursif de la pensée musicale soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrepoint/#i_10072

FUGUE

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  • , Universalis
  •  • 3 488 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Du contrepoint à la fugue »  : […] Toute l'histoire de la musique occidentale repose sur l'équilibre permanent qu'on y rencontre entre l'écriture horizontale et l'écriture verticale, entre le contrepoint et l'harmonie. Le contrepoint est antérieur à l'harmonie, puisque la musique du haut Moyen Âge était exclusivement monodique et que le contrepoint est né par hasard, le jour où un musicien a eu l'idée de faire exécuter ensemble de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fugue/#i_10072

IMITATION, musique

  • Écrit par 
  • Sophie COMET
  •  • 1 162 mots

En musique, on appelle imitation le procédé qui consiste à reproduire un motif mélodico-rythmique d'une voix à une autre voix ou entre plusieurs autres voix. La technique de l'imitation est un concept très simple, évident même a priori. Aussi concerne-t-elle de nombreux types de musiques (y compris ethniques ou populaires : le canon Frère Jacques le prouve), quel que soit leur degré de complexit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imitation-musique/#i_10072

JACOPO DA BOLOGNA (actif mil. XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 363 mots

Musicien et théoricien italien, compositeur le plus célèbre des débuts de l'ars nova dans la Péninsule, avant Landini. Son influence sur la musique florentine fut importante et durable. À en croire les nombreuses copies qui nous sont parvenues, ses œuvres furent fort prisées de son temps. Jacopo da Bologna est l'un des tout premiers polyphonistes italiens. De sa vie, on sait par Filippo Villani ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopo-da-bologna/#i_10072

MESSIAEN OLIVIER

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 052 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les hauteurs »  : […] Dans Technique de mon langage musical (A. Leduc, Paris, 1944), Messiaen écrit : « Primauté à la mélodie. Élément le plus noble de la musique, que la mélodie soit le but principal de nos recherches. » Le compositeur utilise des lignes mélodiques issues du plain-chant, des chants d'oiseaux, des ragas (modes) de l'Inde, et surtout des modes à transpositions limitées. Ces modes sont des échelles qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-messiaen/#i_10072

WEBERN ANTON VON

  • Écrit par 
  • Jean-Yves BOSSEUR
  •  • 2 439 mots

Dans le chapitre « Naissance d'une pensée sérielle »  : […] L'épuration se radicalise dans les Six Pièces pour grand orchestre, opus 6, et les Quatre Pièces pour violon et piano, opus 7. Le choix de « petites formes » n'est pas sans évoquer certaines formes d'art oriental, notamment le haikai japonais. Webern semble prendre plus nettement ses distances vis-à-vis de Schönberg ; à partir de l'opus 5, le chromatisme de l'harmonie wébernienne paraît beaucoup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-von-webern/#i_10072