CANON, armement

AFFÛT

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 402 mots

Terme d'artillerie désignant l'une des deux parties d'un canon, la première étant la bouche à feu qui sert au lancement du projectile, l'affût, lui, permettant la mise en œuvre de la bouche à feu (pointage en hauteur et en direction) et son emploi dans les différentes circonstances de la guerre (mobilité stratégique et tactique). L'affût est d'abord un châssis de bois inerte ( xiv e  s.), puis les […] Lire la suite

ARTILLERIE (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • M. SCHMAUTZ
  •  • 6 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les rayures et leurs conséquences (1850-1897) »  : […] Il aura fallu plus d'un siècle pour que les rayures de canon de fusil inventées par l'Anglais Robbins (1742) soient adoptées dans l'artillerie. Aux difficultés de fabrication s'ajoutent celles de la projection d'une munition de forme cylindro-ogivale. Il faut reprendre le chargement par l'arrière et trouver les solutions aux nombreux problèmes qu'il pose. Les premiers essais de tubes d'artillerie […] Lire la suite

APPARITION DES ARMES À FEU

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 286 mots
  •  • 1 média

En Chine, la poudre noire sert à lancer des projectiles à partir de tiges de bambou vers 1200, mais le canon n'est attesté avec certitude qu'en 1313 à Gand. Son emploi se généralise durant les sièges et sur mer pendant la guerre de Cent Ans (1337-1453). De petit calibre et de faible portée, le canon de fer forgé ne peut d'abord rivaliser avec l'artillerie traditionnelle (artillerie à jet mécanique […] Lire la suite

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le canon »  : […] Le canon atteignit une première maturité dès les débuts du xvi e  siècle avec la pièce de bronze coulé et l'affût à dispositif de pointage en site, monté sur roues à escuage . Il ne changera pas fondamentalement jusqu'à la seconde moitié du xix e  siècle. Dans les faits, les améliorations furent nombreuses ; par exemple l'alésage de l'âme remplaçant la mise en place du noyau de coulée (technique […] Lire la suite

ARMES - Armes légères

  • Écrit par 
  • François AMBROSI, 
  • Alain BRU
  •  • 11 810 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Canons sans recul »  : […] Les armes antichars du type canon sans recul sont plus lourdes, mais semblent permettre de meilleures performances. Quoiqu'un peu lourd pour être vraiment considéré comme une arme légère, le représentant le plus typique de cette famille est le Carl-Gustaf, d'origine suédoise. Équipée pour le tir, cette arme pèse 16 kg et mesure 1,13 m de long. Son tube de lancement en acier rayé au calibre de 84  […] Lire la suite

ARTILLERIE ET ARMES À FEU PORTATIVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 776 mots

xiv e  siècle Développement de l'artillerie à poudre à partir de 1313, plus de deux siècles et demi après l'apparition de la poudre noire en Chine : la légende en attribue la conception au moine allemand Berthold Schwartz. 1326 Le mot canone apparaît sur un manuscrit florentin et la première représentation en est donnée sur un manuscrit anglais, sous le nom de « pot de fer ». À la fin du xiv e […] Lire la suite

BALISTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GARNIER
  •  • 2 103 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Balistique intérieure des canons »  : […] La balistique intérieure étudie les phénomènes qui se produisent dans une bouche à feu avant l'éjection du projectile, tels que les variations de pression entre les différents points de l'arme et la vitesse d'éjection du projectile. Schématiquement, l'effet canon est produit par la combustion à l'intérieur d'une chambre d'une certaine masse de poudre. La chambre se prolonge par un tube cylindriqu […] Lire la suite

BLINDÉS MATÉRIELS

  • Écrit par 
  • Patrice VENTURA
  •  • 7 276 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Description d'un blindé »  : […] Les chars de combat comprennent un train de roulement, une caisse surmontée d'une tourelle, un canon et un groupe motopropulseur. Rappelons cependant que le char de combat, le plus lourd, n'est pas l'unique membre de la famille des véhicules blindés, et que ceux-ci peuvent être à roues ou à chenilles, avec ou sans canon. Le blindé peut être un véhicule d'artillerie, de transport de personnel, un v […] Lire la suite

GRIBEAUVAL JEAN-BAPTISTE VAQUETTE DE (1715-1789)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 351 mots

Né le 15 septembre 1715 à Amiens, Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval entre comme volontaire dans l'armée française en 1732 et devient officier en 1735. À sa mort, le 9 mai 1789 à Paris, il avait le grade de général En 1757, sa connaissance de l'artillerie prussienne lui vaut d'être invité en Autriche par Marie-Thérèse et il sert dans l'armée autrichienne comme général d'artillerie pendant la gu […] Lire la suite

HERMIONE, frégate

  • Écrit par 
  • Denis-Michel BOËLL
  •  • 2 241 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L’Hermione du siècle des Lumières »  : […] Cette Hermione du xviii e  siècle appartient à une série de six frégates mises en chantier à l’arsenal de Rochefort en 1777-1778, sur les plans de deux frères ingénieurs-constructeurs navals : Henri,dit Chevillard l'Aîné, et Jean-Denis Chevillard. Le plan de Henri Chevillard donne naissance à la Concorde , la Courageuse , l’ Hermione et la Fée . Une frégate est un petit navire, de quatrième ou […] Lire la suite

RAYURE, armement

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 178 mots

Rainure hélicoïdale peu profonde pratiquée à l'intérieur du canon d'une arme à feu pour imprimer au projectile un effet de rotation qui en améliore la portée et la précision. Les premières armes rayées apparurent au xv e  siècle ; les rayures étaient alors souvent longitudinales, mais devinrent très vite hélicoïdales. Il faudra attendre le xvii e  siècle pour voir apparaître les premières armes à […] Lire la suite

RIBAUDEQUIN

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 131 mots

Ancien engin de guerre qui réunissait sur un même châssis de chariot un certain nombre de canons de petit calibre (les premiers ribaudequins connus remontent au xv e siècle) ; on introduisait le feu par la bouche des canons à l'aide d'une mèche et il se communiquait successivement à toutes les cartouches. C'est, si l'on veut, une sorte de mitrailleuse très primitive et peu maniable, tirant par ra […] Lire la suite


Affichage 

Arme à feu du début du XVe siècle

photographie : Arme à feu du début du XVe siècle

photographie

Enluminure représentant un artilleur mettant à feu un canon léger à main Konrad Kyester, Bellifortis, Atelier de Venceslas, Prague, 1405 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Bataille de la Somme

photographie : Bataille de la Somme

photographie

Les pièces d'artillerie de la 39e batterie de campagne en action, pendant la bataille de la Somme, en 1916 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Canon antiaérien

photographie : Canon antiaérien

photographie

Soldats allemands se servant d'un canon antiaérien à tir rapide utilisé principalement contre les avions à basse altitude Les soldats portent des masques à gaz 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Grosse Bertha

photographie : La Grosse Bertha

photographie

La Grosse Bertha, mortier de 210 mm, fabriqué par l'industriel allemand Gustav Krupp, avait une portée de 122 km De nombreux tirs furent effectués sur Paris de mars à août 1918 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Arme à feu du début du XVe siècle

Arme à feu du début du XVe siècle
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Bataille de la Somme

Bataille de la Somme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Canon antiaérien

Canon antiaérien
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Grosse Bertha

La Grosse Bertha
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie