CALVINISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La pensée calviniste

La théologie du xixe siècle, celle d'un Alexandre Vinet, d'un Charles Secrétan, n'était pas calviniste. Elle était surtout dominée par les problèmes de la liberté. Il faut arriver au début du xxe siècle pour voir un renouveau dans la pensée calviniste. En France, ce renouveau est dû aux ouvrages d'Auguste Lecerf, dont l'influence a été considérable, mais aussi aux travaux d'Émile Doumergue, qui a consacré sa vie à étudier la vie et l'œuvre de Calvin, à dégager la vraie figure du réformateur. Les recherches de Doumergue ont abouti à une œuvre monumentale : Jean Calvin, les hommes et les choses de son temps (8 volumes). C'est une véritable encyclopédie calviniste, aux citations nombreuses et à l'érudition étendue, la meilleure introduction à la pensée réformée. Il faut signaler aussi les travaux de l'historien J. Pannier sur la conversion de Calvin et ceux d'E. Léonard, qui dans le tome I de son Histoire générale du protestantisme, donne une bibliographie très complète.

L'œuvre la plus importante de la théologie réformée est celle de Karl Barth, bien qu'il s'écarte quelque peu de la position traditionnelle, en particulier sur l'élection. Synthèse originale et puissante, sa Dogmatique propose une théologie de la transcendance de la parole de Dieu, de la grâce. Elle montre avec un étonnant bonheur comment Dieu agit sans cesse pour le salut de l'homme et elle ramène tout à cette action souveraine. La pensée d'une génération a été marquée par cette œuvre magistrale. Le message de Karl Barth a revêtu une importance particulière lorsqu'il a opposé aux prétentions totalitaires d'un Hitler la résistance spirituelle de l'Église confessante. La souveraineté de Dieu ne tolère nulle autre souveraineté dans l'Église ni dans le monde. Le calvinisme a ainsi montré qu'il était une pensée engagée, source d'inspiration pour toute la vie, une vie qui se sait sous l'entière dépendance du Dieu tout-puissant et miséricordieux.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : pasteur, président du journal Réforme
  • : doyen honoraire de la faculté de théologie protestante de Montpellier

Classification


Autres références

«  CALVINISME  » est également traité dans :

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'antijudaïsme de la Renaissance au XVIIe siècle »  : […] Dans l'Espagne du xv e  siècle, la suspicion permanente et la jalousie entretenue à l'encontre des conversos et de leur descendance, aussi appelés « nouveaux chrétiens » ou marranes, fait naître l'idée chez certains « vieux chrétiens » d'exiger des « statuts de pureté du sang » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_13620

APARTHEID

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Benoît DUPIN
  •  • 9 031 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les fondements de l'apartheid »  : […] Les croyances traditionnelles du peuple boer, passées en héritage à la communauté afrikaner, et l'influence d'idéologies totalitaires sont les deux sources principales de cette doctrine. À vrai dire, il s'agit moins d'une doctrine scientifiquement élaborée que d'un ensemble de thèmes, propagés surtout dans les discours officiels, qui constituaient la philosophie politique du nationalisme afrikane […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apartheid/#i_13620

ARMINIANISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 858 mots

Dans le chapitre « La contestation de la prédestination calviniste »  : […] Dans la lignée d'Augustin, les réformateurs rendirent le salut de l'être humain indépendant de ses mérites propres. De formation juridique, Calvin élabora la doctrine de la prédestination, décret « éternel et inviolable de Dieu ». Comme prédicateur, il insista sur la grâce de Dieu, mais, dans son ouvrage l'Institution de la religion chrétienne , il donna une formulation plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arminianisme/#i_13620

ARMINIUS JACOB HARMESZOON dit JACOBUS (1560-1609)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 518 mots

Théologien néerlandais et ministre de l'Église réformée des Pays-Bas, Jacob Harmeszoon (Harmensen ou Hermansz), dit Jacobus Arminius, est né le 10 octobre 1560 à Oudewater et mort le 19 octobre 1609 à Leyde. Opposé à la stricte doctrine calviniste de la prédestination, il développe en réaction un courant théologique qui deviendra l'arminianisme. Son père meurt peu après sa naissance, et le jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arminius-jacob-harmeszoon-dit-jacobus/#i_13620

L'ÉTHIQUE PROTESTANTE ET L'ESPRIT DU CAPITALISME, Max Weber - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 500 mots

Dans le chapitre « Le salut par le travail »  : […] L'Éthique protestante se compose de deux chapitres dont le premier, intitulé « Le problème », débute par un exposé des résultats d'une étude empirique menée par un élève de Weber, M. Offenbacher, qui montrait la surreprésentation des protestants dans la classe entreprenariale et technicienne du Land de Bade. Recoupé avec d'autres statistiques comparables, ce constat amène l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ethique-protestante-et-l-esprit-du-capitalisme/#i_13620

EUROPE : GUERRES DE RELIGION - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 363 mots

1531 Création de la Ligue de Smalkalde, union défensive des États protestants de l'Empire. Défaite de Zwingli et des troupes zurichoises à Cappel face aux catholiques ; les cantons suisses catholiques et protestants signent une « paix nationale ». 1547 Défaite protestante à Mühlberg face à l'empereur Charles Quint, qui tente d'imposer, par l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-guerres-de-religion-reperes-chronologiques/#i_13620

GOMAR ou GOMARUS FRANÇOIS (1563-1641)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 698 mots

Théologien réformé des Pays-Bas qui formula, contre les arminiens, une doctrine très stricte de la prédestination et rédigea de nombreux écrits dogmatiques et exégétiques. Né à Bruges, Gomar ou Gommer, dit Gomarus, rencontra, au cours de ses études, plusieurs éminents professeurs : à Strasbourg (1577-1580), J. Sturm ; à Neustadt, F. Junius, Z. Ursinus et H. Zanchi ; à Oxford et Cambridge (1582-158 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gomar-gomarus/#i_13620

GUERRES DE RELIGION EN FRANCE, en bref

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

L'essor du calvinisme durant le règne de Henri II aboutit à une crise pour la monarchie, dès lors qu'une large part de la noblesse rejoint le camp réformé et que la politique d'apaisement et de compromis religieux menée par la reine mère Catherine de Médicis et le chancelier Michel de L'Hospital échoue, au concile national de Poissy (1561). Après le massacre de villageois protestants à Wassy en 15 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion-en-france-en-bref/#i_13620

GUEUX LES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Né de l'opposition sociale, politique et religieuse à l'autorité de Philippe II dans les Flandres et les Pays-Bas du xvi e siècle, le mouvement des « gueux » exprime à la fois le mécontentement populaire, responsable de la flambée d'iconoclasme, et les revendications des nobles et des notables calvinistes. Écrasée dans les provinces du Sud, la gu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-gueux/#i_13620

GUILLAUME LE TACITURNE (1533-1584)

  • Écrit par 
  • Maurice BRAURE, 
  • Universalis
  •  • 1 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entre catholiques et protestants »  : […] Dans ces provinces, non seulement l'absolutisme espagnol brime les libertés séculaires, mais il lie aux destinées d'un empire étranger un ensemble de territoires que les ducs de Bourgogne ont habitué à une grande autonomie. Guillaume est donc assuré d'être suivi par ses sujets en s'opposant au principal agent de cet absolutisme, le cardinal Granvelle, président du Conseil d'État et très écouté de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-le-taciturne/#i_13620

HUGUENOTS

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 254 mots

Désignant les calvinistes français, le vocable « huguenot » est doublement d'origine genevoise, puisqu'il est apparu dans cette ville dans les années 1520-1525 par une double dérivation-altération du mot allemand Eidgenossen (les compagnons du serment, désignant les confédérés suisses) et du prénom personnel Hugues synthétisés en « eignots ». À Genève, en effet, le parti de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huguenots/#i_13620

JURIEU PIERRE (1637-1713)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 1 019 mots

Théologien et controversiste calviniste français, Pierre Jurieu, né à Mer, près de Blois, était fils de pasteur et le petit-fils du théologien Pierre du Moulin (1568-1658). Après avoir étudié à Saumur et à Sedan, il se rend en 1660 environ aux Pays-Bas et en Angleterre. En 1661, il devient suffragant de son père, puis pasteur à Mer et, pour un temps, à Vitry-le-François. Il rédige alors l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-jurieu/#i_13620

KUYPER ABRAHAM (1837-1920)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 412 mots

Homme politique et théologien néerlandais, né le 29 octobre 1837 à Maassluis (Pays-Bas), mort le 8 novembre 1920 à La Haye. Après avoir été pasteur à Beesd, en Utrecht, et à Amsterdam (1863-1874), Abraham Kuyper adopte la foi calviniste orthodoxe de Guillaume Groen van Prinsterer. En 1872, il fonde De Standaard , journal qui devient le porte-parole des idées de Groen. Élu à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-kuyper/#i_13620

LILBURNE JOHN (1614-1657)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 965 mots

Chef le plus célèbre du mouvement des niveleurs au temps de la révolution anglaise, John Lilburne sut allier l'action militante la plus déterminée à la réflexion idéologique la plus poussée (il est l'auteur d'une centaine de brochures au moins). Sa célébrité première se rattache à son combat contre l'intolérance de Charles I er et de l'archevêque William Laud, qu'il paya, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-lilburne/#i_13620

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « 1566-1576 première phase : le soulèvement général »  : […] On peut dater le début du soulèvement de la Fureur iconoclaste qui se déchaîna à partir du mois d'août 1566. Partie de la Flandre méridionale, elle se répandit comme une traînée de poudre via Gand, Anvers, jusqu'à Middelbourg, Amsterdam et Groningue. La profanation de ce qui était sacré aux yeux des catholiques et la violence déployée amenèrent d'emblée une scission de fait : ceux qui étaient atta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_13620

POISSY COLLOQUE DE (1561)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 360 mots

Réuni à l'instigation de Catherine de Médicis et de Michel de L'Hospital, le Colloque de Poissy devait théoriquement rapprocher les points de vue catholiques et calvinistes et si possible rétablir l'unité religieuse du royaume, ce qui prouve que, pour nombre de contemporains, l'abîme entre les deux religions ne paraissait pas infranchissable. L'occasion immédiate est fournie par les limitations ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colloque-de-poissy/#i_13620

PRESBYTÉRIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 882 mots

Constituant une dénomination protestante qui refuse l'épiscopalisme (gouvernement de l'Église par les évêques) et le congrégationalisme (autonomie des paroisses sans instance supérieure à celles-ci), les presbytériens se réclament d'une formule ecclésiale qui confie le pouvoir à des assemblées élues d'« anciens » (laïcs) et de pasteurs. Ces assemblées, nommées synodes, existent à tous les échelons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presbyteriens/#i_13620

PROTESTANTISME - Protestantisme et société

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 439 mots

Dans le chapitre « La politique et la culture »  : […] L'existence d'un lien privilégié entre le protestantisme et la démocratie, le progrès culturel était couramment admis au xix e  siècle. Mise en question vers 1930, cette thèse est partiellement reprise aujourd'hui sous une forme nouvelle. Au cours des années soixante, on a fortement insisté sur le rôle joué par le protestantisme dans la défense de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-protestantisme-et-societe/#i_13620

PROVINCES-UNIES (1579-1795)

  • Écrit par 
  • Anne WEGENER SLEESWIJK
  •  • 1 304 mots
  •  • 1 média

Fédération « lâche » de provinces du nord des Pays-Bas formée lors de l'Union d'Utrecht (1579) et dissoute par le traité de La Haye (1795). Par l'Union d'Utrecht, les sept provinces calvinistes des Pays-Bas septentrionaux (Hollande, Zélande, Utrecht, Frise, Groningue, Gueldre et Overijssel) constituent la république des Provinces-Unies. Sous la conduite de quelques grands nobles tels que le stath […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/provinces-unies/#i_13620

RÉFORME

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 8 459 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Réforme calvinienne »  : […] La Réforme éveilla très tôt de profonds échos dans les pays francophones. Dès 1519, les ouvrages de Luther étaient vendus à Paris. L'évangélisme diffusé par le cénacle de Meaux, que protégeait l'évêque Briçonnet, s'ouvrait à l'influence de Wittenberg, des villes suisses et de Bucer. Calvin exerça son activité à la fois à Genève et auprès des huguenots français. Après des études de droit, de lett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reforme/#i_13620

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 619 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Pays-Bas »  : […] Les Habsbourg de Madrid, malgré une épuisante guerre, ne purent davantage reconquérir toutes les provinces des Pays-Bas qui, pour des raisons surtout religieuses, se révoltèrent contre eux. Dans ce secteur de l'Europe, la décision de Philippe II de ne plus réunir les états généraux, la diffusion du calvinisme, une crise économique provoquée par la fuite d'artisans protestants créaient, vers 1560- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_13620

UNITARISME

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 1 631 mots

Dans le chapitre « Les communautés anglaises et américaines »  : […] En Grande-Bretagne, c'est à la fin d'une longue histoire au sein des Églises établies et dissidentes que les groupes unitariens parviennent à l'autonomie. Font figure de précurseurs J. Acontius (1492-env. 1566), des groupes anabaptistes tôt réprimés, des sociniens et des remontrants hollandais, le groupe des « latitudinaires » d'Oxford, au nombre desquels W. Chilling-worth (1602-1644). Mais c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unitarisme/#i_13620

Pour citer l’article

André DUMAS, Jean CADIER, « CALVINISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/calvinisme/