CALLIGRAPHIE

ART DE LA CALLIGRAPHIE (Chine)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 194 mots

En Chine, l'écriture témoigne de recherches esthétiques dès ses débuts, comme le montrent les inscriptions sur bronze des Zhou occidentaux (vers —  1050- —  771). Puis, avec l'essor de la classe des fonctionnaires lettrés à partir des Han ( —  206-220) et l'invention dans leur milieu de l'écriture cursive, la calligraphie devient un art complet. Cependant, vers 350, une dimension nouvelle devait ê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-de-la-calligraphie/#i_18404

CALLIGRAPHIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 401 mots

Vers —  1200 Invention de l'écriture en Chine. Vers —  1000 Recherches d'ordre esthétique dans les inscriptions sur bronze. Fin —  iv e -début —   iii e  siècle La soie est déjà utilisée comme support d'écriture, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calligraphie-reperes-chronologiques/#i_18404

CORÉE - Arts

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Arnauld LE BRUSQ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 11 402 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'époque Yi (1392-1910) »  : […] À l'époque Yi (ou Li), un Bureau des arts, créé par les souverains, réunissait les peintres professionnels chargés de l'exécution des portraits princiers, tracés en lignes fines et rehaussés de couleurs vives, et les « amateurs », issus de la classe des fonctionnaires ( yang-ban ) qui, à l'instar des wenren chinois, avaient adopté l'idéal confucéen et s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-arts/#i_18404

ÉCRITURE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BALPE, 
  • Anne-Marie CHRISTIN
  •  • 10 415 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le geste et le regard »  : […] Parvenue en Occident doublement marquée par le Verbe, celui de la démocratie athénienne d'une part et celui d'un Dieu d'autorité de l'autre, l'écriture se trouvait donc dans une situation paradoxale : elle était devenue un système de signes d'une perfection admirable, qui analysait la langue avec la minutie d'un instrument de chirurgie, mais qui avait été inventé seulement pour l'oreille, c'est-à- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture/#i_18404

ÉCRITURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 598 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La calligraphie »  : […] L’ art de la « belle écriture » est l’expression de la plus haute culture. La vertu d’un lettré s’exprime dans une calligraphie indissociable de l’histoire du livre et de l’enluminure en Occident chrétien (Bible) et en Orient musulman (Coran). En Chine, la calligraphie reste la marque fondamentale du véritable lettré, de « l’homme de bien ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture-notions-de-base/#i_18404

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'écriture

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 4 054 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Procédés techniques »  : […] Les Égyptiens appréciaient fort la calligraphie. Un scribe de talent pouvait signer une copie faite de sa main avec autant de satisfaction que s'il était l'auteur du texte. L'équipement du scribe comportait un pinceau et une palette étroite et longue sur laquelle étaient fixées des pastilles de peinture noire et rouge, analogues à notre « encre de Chine » solide, et un godet pour tremper le pince […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-l-ecriture/#i_18404

IKE NO TAIGA (1723-1776)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 202 mots

Dans le chapitre « À l'école des calligraphes et des peintres Nanga »  : […] Ike no Taiga naquit, près de Kyōto, d'une famille assez simple, qui lui assura néanmoins une éducation très soignée dès sa prime jeunesse. Comme l'enfant avait révélé ses dons à l'âge de trois ans en réalisant une calligraphie remarquable (conservée jusqu'à nos jours), sa formation de calligraphe fut précocement confiée à des moines lettrés. Il reste, d'ailleurs, l'un des calligraphes les plus re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ike/#i_18404

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les principaux domaines de la créativité artistique »  : […] Les ouvrages généraux sur l'art islamique font, sans exception, une large place à l'architecture. C'est effectivement autour de la mosquée que gravite la vie de la communauté. Le Coran ne dit rien sur d'éventuels aménagements cultuels spécifiques, et on admet que les premiers édifices religieux de l'Arabie islamique étaient d'une grande austérité. Des édifices semblables à la Kaaba , pièce cubique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_18404

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « La calligraphie »  : […] Comme la Corée et le Vietnam, le Japon fit sienne l'écriture chinoise. Mais, à partir des modèles étrangers, il élabora un style original dans lequel s'expriment la sensibilité et le sens du décor qui sont les caractéristiques essentielles de l'art japonais. L'introduction des caractères à la cour du Yamato dut s'effectuer vers le v e ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_18404

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La communauté médiévale »  : […] Exclus progressivement de la société à l'instigation des conciles, les Juifs finissent par ne plus être tolérés qu'en fonction de leur utilité immédiate, et par être confinés dans des quartiers séparés. S'ils cultivent encore des terres en Grèce, en Espagne, en Languedoc, en Champagne, des règlements leur en refusent bientôt la propriété. S'ils pratiquent l'artisanat, principalement le travail de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_18404

KŌETSU HON.AMI (1558-1637)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 1 229 mots

Dans le chapitre « Un polisseur de lames de sabre »  : […] Hon.ami Kōetsu reçut une éducation soignée et, tout en poursuivant le métier de son père, cultiva la calligraphie. Avec Konoe Nobutada et Shōgadō Shojō, il fut l'un des Trois Pinceaux de la fin de l'époque Momoyama au début du xvii e  siècle. Son art se signale par un retour aux calligraphies élégantes de l'époque Heian, célèbres par la beauté cur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/koetsu/#i_18404

MANUSCRITS - Histoire

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Geneviève HASENOHR, 
  • Jean VEZIN
  •  • 7 355 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Jeux d'écriture »  : […] La transcription de la prose laisse peu de latitude à la créativité du copiste , si ce n'est dans la présentation des éléments annexes, tels que titres, gloses et figures explicatives, susceptibles de se muer sous une plume déliée en autant d'éléments ornementaux. À moins que, dans un parti pris de présentation dépouillée, ce ne soit la page écrite, simple et nue, qui ne devienne elle-même sa pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-histoire/#i_18404

PALÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Robert MARICHAL
  •  • 4 855 mots

Dans le chapitre « L'étude du ductus »  : […] C'est à la fin du xix e  siècle, dans l' Anleitung zur lateinischen Paläographie de W. Wattenbach (1866) et dans les travaux de Léopold Delisle, que de nouvelles tendances plus fructueuses s'affirmèrent : elles participent un peu du même esprit que celui qui depuis Cuvier anime les recherches du naturaliste. Ce n'est plus d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleographie/#i_18404

PEINTURE - L'espace pictural

  • Écrit par 
  • Henri VAN LIER
  •  • 2 608 mots

Dans le chapitre « La tache et le trait »  : […] La tache et le trait n'invitent pas à distinguer en eux une matière et une forme, ainsi qu'il advient pour la statue et le bâtiment, pour le corps du danseur, pour la trace ou l'empreinte. Jusque dans les peintures dites de la matière, ils se subtilisent en qualités visuelles, intangibles, impondérables, et donc en quelque sorte immatérielles. Mais, en même temps, ils demeure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-l-espace-pictural/#i_18404

SŌTATSU NONOMURA (XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 1 404 mots

Dans le chapitre « Le marchand d'éventails »  : […] On sait fort peu de choses sur Nonomura Sōtatsu, dont on ignore même les dates de naissance et de mort. Le professeur Yamane Yuzō, qui s'est attaché à l'étude de sa carrière, pense qu'il était issu d'une grande famille marchande, peut-être enrichie dans le commerce des soieries, et qu'il dirigeait l'atelier d' éventails Tawaraya. Sa formation reste obscure ; il pourrait avoir hérité des formules d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sotatsu-nonomura/#i_18404

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 657 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Tissus musulmans »  : […] Après la victoire des Arabes sur les Perses en 642, l' Islam établit sa suprématie sur l'Iran ainsi que sur les territoires voisins, la Syrie et l'ancienne Mésopotamie. Sans doute la production reste-t-elle plus ou moins inchangée dans les centres qui existaient déjà avant l'invasion, sans que nous possédions beaucoup de renseignements précis sur cette première période. À partir du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-d-art/#i_18404

ZAPF HERMANN (1918-2015)

  • Écrit par 
  • Louis LECOMTE
  •  • 708 mots
  •  • 1 média

Le typographe allemand Hermann Zapf a joué un rôle de premier plan dans la révolution qui a vu l’écriture imprimée passer, au cours de la seconde moitié du xx e  siècle, des caractères en plomb hérités de Gutenberg au codage numérique propre à l’ère informatique. Son apport de technicien a bénéficié de sa profonde connaissance du dessin de lettre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-zapf/#i_18404