BURGONDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

400 à 500. Royaumes barbares

400 à 500. Royaumes barbares
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Royaume burgonde (seconde moitié du Ve s.)

Royaume burgonde (seconde moitié du Ve s.)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Exemples de crânes déformés (1)

Exemples de crânes déformés (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Exemples de crânes déformés (2)

Exemples de crânes déformés (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Architecture et décor monumental

Dans l'état actuel des connaissances, on ne saurait parler d'une architecture ou d'un décor monumental spécifiquement burgondes (au sens strict, c'est-à-dire avant la conquête franque, et au sens géographique). En effet, c'est l'art provincial romain qui s'est prolongé dans le royaume burgonde, puis dans la province franque de Burgondie au cours des premiers siècles du Haut Moyen Âge. Les témoins archéologiques mis au jour dans les deux capitales burgondes, Lyon et Genève (le roi résidait dans la première et son héritier dans la seconde), en sont la meilleure illustration. Dans ces métropoles, comme d'ailleurs à Vienne, le cadre topographique hérité de l'Antiquité tardive demeure en place et n'est affecté que par des modifications mineures, consécutives à la multiplication des églises urbaines et suburbaines. Ces sanctuaires chrétiens n'offrent guère de particularismes régionaux, mais reflètent parfaitement l'évolution architecturale et ornementale que connaît alors la Gaule mérovingienne. C'est donc à une tradition antique fort vivace qu'il convient de rapporter ces monuments ainsi que leur décor (chapiteaux et plaques de chancel en pierre et en marbre, mosaïques, fresques), l'influence burgonde ayant pu s'exercer non par un apport artistique direct, mais davantage par l'incitation à la création artistique qu'engendrèrent une cour et une aristocratie puissantes. Mais on est encore mal renseigné sur ce que furent les palais burgondes et les sanctuaires ariens.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : directeur du musée des Antiquités nationales, Saint-Germain-en-Laye

Classification


Autres références

«  BURGONDES  » est également traité dans :

BOURGOGNE DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 3 573 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les origines du duché »  : […] L' histoire du duché de Bourgogne commence avec l'apparition d'une principauté territoriale qui ne trouvera son expression définitive qu'à la fin du ix e siècle. Avant cette époque, on assiste cependant à des tentatives en vue de faire et de défaire une entité politique se prévalant du nom de Bourgogne. Le royaume des Burgondes s'était constitué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bourgogne/#i_718

LA CHANSON DES NIBELUNGEN (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 768 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Poésie amoureuse et épopée guerrière »  : […] L'histoire est celle de Siegfried, fils d'un roi des Pays-Bas venu à Worms, à la cour de Gunther, roi des Burgondes. Il s'éprend de Kriemhild, sœur de Gunther. Ce dernier accepte de lui accorder la main de sa sœur à condition qu'il l'aide à conquérir Brünhild, reine d'Islande. Celle-ci, véritable amazone, n'acceptera que le héros qui l'aura vaincue dans trois combats. Siegfried revêtu d'un vêteme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chanson-des-nibelungen/#i_718

CLODOMIR (495 ou 496-524) roi franc (511-524)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 200 mots

Deuxième fils de Clovis et de Clotilde. Lorsque le royaume de son père fut partagé en quatre en 511, Clodomir reçut les territoires situés dans l'ouest et le centre de la France actuelle, avec Orléans pour capitale. Cette partie du royaume franc, longeant l'axe de la Loire, était la seule des quatre à former une unité géographique. En 523, Clodomir s'allia avec ses deux frères, Clotaire I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clodomir/#i_718

CLOTAIRE Ier (entre 497 et 500-561) roi de Neustrie (511-558) et roi des Francs (558-561)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

Plus jeune fils de Clovis I er et de Clotilde, Clotaire I er joua un rôle important dans l'expansion de l'hégémonie franque. Lors du partage du royaume de son père en 511, Clotaire I er reçut les terres traditionnelles des Francs Saliens dans le nord de la France d'aujourd'hui et dans la Belgique actuelle, ayant pour cap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clotaire-ier/#i_718

CLOTILDE sainte (morte en 544 ou 545)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Épouse du roi des Francs Clovis I er , sainte Clotilde joua un grand rôle dans la conversion de son mari au christianisme. Elle est la petite-fille du roi des Burgondes Gondioc, lequel, relié aux rois Wisigoths, partage leur arianisme. À la mort de ce dernier, le royaume est divisé entre ses quatre fils : Gondebaud, Godegisèle, Chilpéric et Godomar. Lorsque Gondebaud fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clotilde/#i_718

GERMAINS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 4 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les trois groupes principaux »  : […] La période qui va du iii e  siècle avant J.-C. au début de notre ère est décisive dans la formation des peuples germaniques. C'est alors que commencent à se différencier les grands rameaux nordique, ostique et westique, différenciation qui deviendra de plus en plus tranchée, par effacement des peuples intermédiaires. Le groupe nordique, qui a gard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germains/#i_718

GERMAINS ORIENTAUX, archéologie et art

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 4 230 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'époque des grandes migrations et le haut Moyen Âge (dernier tiers du IVe s.-VIIe s.) »  : […] En 375, l' invasion des steppes d'Europe orientale par les Huns , venus de la région de la Volga, provoque un déséquilibre des forces politiques du monde barbare. Elle déclenche les premières migrations qui vont profondément changer la carte politique et ethnique de l'Europe. Les Germains orientaux prennent une part active à la première phase des grandes migrations (entre 375 et 454), de telle so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germains-orientaux-archeologie-et-art/#i_718

INVASIONS GRANDES

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 16 125 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les Burgondes »  : […] Les Burgondes (appelés plus couramment Burgondions dans les sources contemporaines) sont un peuple appartenant au groupe ostique et proche parent des Gots. Leur premier habitat fut probablement situé en Scandinavie, peut-être dans l'île danoise de Bornholm (anciennement Borgundarholm) ; l'histoire les rencontre d'abord au i er  siècle de notre ère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/#i_718

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Le fait initial est le franchissement par les peuples barbares du limes et leur implantation d'une façon massive sur le sol de la Gaule. Poussés eux-mêmes vers l'ouest par d'autres peuples, les Barbares ont été attirés par une sorte d'appel d'air : la Gaule, très riche, pouvait nourrir une population supérieure à celle qui l'occupait alors. Néanmoins, le nombre des Barbares q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_718

MÉROVINGIENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 262 mots

481 Clovis, fils de Childéric I er et petit-fils de Mérovée, devient roi des Francs Saliens. 486 Annexion par Clovis du royaume de Syagrius, entre Somme et Loire. 496 Victoire de Clovis à Tolbiac contre les Alamans. Date supposée de son adhésion au christianisme romain, solennisée par son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens-reperes-chronologiques/#i_718

NIBELUNGEN

  • Écrit par 
  • Pierre SERVANT, 
  • Georges ZINK
  •  • 4 132 mots
  •  • 2 médias

L'origine du terme « Nibelungen » est loin d'être claire. Dans la première partie de la Chanson des Nibelungen , il désigne les rois Schilbung et Nibelung, dont les sujets sont des nains et des géants appelés eux aussi Nibelungen. Après avoir défait et tué les deux rois, Siegfried s'empare de leur trésor qui, après sa mort, passe aux mains des rois burgondes, et ceux-ci, dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nibelungen/#i_718

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 362 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Des origines à la naissance de la Confédération »  : […] L'occupation du sol commence à la fin du Paléolithique ancien (50000-8000 av. J.-C.), dans les grottes et abris sous roche des parties non englacées du Jura et des Alpes. Au fur et à mesure de la fonte des glaciers, les chasseurs de la fin du Paléolithique et les pêcheurs du Mésolithique (8000-3000 av. J.-C.) remontent les vallées du Moyen Pays et abordent la montagne. La densité augmente avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suisse/#i_718

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick PÉRIN, « BURGONDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/burgondes/