BULGARIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

BULGARIE : quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Bulgarie (BG)
Chef de l'ÉtatRoumen Radev (depuis le 22 janvier 2017)
Chef du gouvernementGalab Donev (par intérim depuis le 2 août 2022)
CapitaleSofia
Langue officiellebulgare
Unité monétairelev (BGN)
Population6 385 000 (estim. 2023)
Superficie (km2)111 036

La littérature bulgare

La première littérature nationale d'expression slave

La vieille littérature bulgare est directement issue de la tradition instituée par les frères Cyrille et Méthode, originaires de Salonique, qui, chargés par l'empereur de Byzance d'une mission en Moravie, effectuée à partir de 863, dotèrent les Slaves d'un alphabet et de leurs premiers textes religieux. À la mort de Méthode (885), le prince Boris de Bulgarie (852-889), converti au christianisme vers 865, recueillit les disciples des deux frères, chassés de Moravie par le clergé germanique, et utilisa habilement ces lettrés en vue de la christianisation de son pays. C'est donc dans la seconde moitié du ixe siècle que se situent les débuts de la littérature bulgare, qui est la première littérature nationale d'expression slave et qui atteignit son apogée sous le règne de Siméon (893-927). Ancien moine et très cultivé, Siméon fit lui-même œuvre d'écrivain et encouragea les lettres slaves avec d'autant plus de zèle qu'il voyait en leur essor un moyen de rivaliser avec Byzance et d'affermir le prestige de la Bulgarie en l'émancipant de la tutelle religieuse des Grecs, résultat qu'il obtint vers 919 par la création d'un patriarcat bulgare. Toutefois, Siméon ne put se libérer de la pensée grecque en laquelle il avait été formé dans sa jeunesse. Intimement liée à la prédication du christianisme et mise entre les mains d'un clergé puissant, la littérature du premier royaume bulgare est riche, mais, dans son ensemble, peu originale : elle consiste pour une large part en traductions et en adaptations des œuvres de la littérature chrétienne des Grecs. Cette littérature du premier royaume eut deux foyers principaux, la région d'Okhrid, dans la partie occidentale de l'État de Boris et de Siméon, et Preslav, dans la Bulgarie orientale.

Deux foyers principaux

C'est dans la région d'Okhrid, où il avait été envoyé par Boris, que Clément, dit Clément d'Okhrid, disciple de Cyrille et Méthode, poursuivit l'œuvre entreprise par ses maîtres. Premier évêque de l'Église bulgare, Clément († 916) est demeuré le plus populaire des écrivains du premier royaume bulgare, surtout à cause de son admirable zèle apostolique qui fit de lui, selon le mot de l'un de ses biographes, « un second Paul s'adressant à de seconds Corinthiens, c'est-à-dire les Bulgares ». Toutefois, c'est autour de Preslav, dont Siméon avait fait en 893 sa capitale, que se développa la principale activité culturelle de la Bulgarie, avec une littérature plus savante et plus étroitement dépendante de certains objectifs politiques fixés par le souverain. Les écrivains les plus caractéristiques de cette tendance sont le prêtre puis évêque Constantin, dit aussi Constantin de Preslav, et Jean l'Exarque, qui contribuèrent puissamment par leurs traductions à enrichir et à assouplir le vieux bulgare en rendant cette langue, encore un peu fruste, capable de rendre les subtilités philosophiques et théologiques des Grecs.

Dieu loué en bulgare

On doit aussi à Constantin une prière acrostiche de quarante vers, qui semble dater des dernières années du ixe siècle et qui est le premier essai poétique rédigé en langue bulgare. C'est également dans les dernières années du ixe siècle, ou dans les premières années du xe, que vit le jour une autre des œuvres les plus intéressantes et les plus originales de la vieille littérature bulgare. Il s'agit du traité O pismenech (Des lettres), attribué au moine Chrabr, personnage mystérieux dont le nom, qui signifie en vieux bulgare « guerrier, combattant », est certainement un pseudonyme, et que des savants ont tenté, mais sans entraîner la conviction, d'identifier avec des écrivains de l'époque de Siméon ou avec le tsar Siméon lui-même. Répondant peut-être à certains détracteurs des lettres slaves, qui prétendaient que Dieu ne pouvait être loué qu'en hébreu, en latin ou en grec, le moine Chrabr déclare hardiment que les lettres slaves, qui sont l'œuvre de Cyrille – saint inspiré de Dieu et bien connu de tous les Slaves –, sont non seulement égales, mais supérieures en dignité aux lettres grecques, dont l'origine plonge dans les ténèbres d'un lointain paganisme. Les soixante-seize copies qui en sont parvenues jusqu'à nous prouvent l'immense succès que connut à travers le Moyen Âge cette apologie des lettres slaves naissantes.

Littérature officielle et littérature apocryphe

Parallèlement à cette littérature officielle visant surtout à asseoir la vraie foi et à assurer aux lettres bulgares des t [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 41 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Bulgarie : carte physique

Bulgarie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bulgarie : drapeau

Bulgarie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Bulgarie, VIIe-XIIe siècle

Bulgarie, VIIe-XIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

La Bulgarie depuis 1878

La Bulgarie depuis 1878
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 12 médias de l'article

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur honoraire à l'Institut national des langues et civilisations orientales, docteur ès lettres
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Nanterre, journaliste scientifique
  • : docteur en histoire du xxe siècle de l'Institut d'études politiques, Paris, journaliste, membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée
  • : maître de conférences honoraire
  • : agrégé de l'Université, docteur en études slaves, docteur d'État, professeur de bulgare à l'Institut national des langues et civilisations orientales, directeur du Centre d'études balkaniques
  • : journaliste
  • : chargée de cours à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris-VIII, analyste-rédactrice aux éditions de la Documentation française
  • : professeur à l'Institut national des langues orientales vivantes

Classification

Autres références

«  BULGARIE  » est également traité dans :

BULGARIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AUTOCÉPHALES ÉGLISES

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 041 mots

L'autocéphalie (du grec autoképhalos , « qui est sa propre tête ») est le régime canonique qui règle les rapports institutionnels existant entre les diverses Églises sœurs dont se compose l'Église orthodoxe. Deux traits caractérisent ce régime : le refus d'une primauté de juridiction qui s'étendrait à l'Église universelle et la détermination autonome de la vie des Églises à l'échelon national. Les […] Lire la suite

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des systèmes politiques différents »  : […] La Grèce, conservée au camp occidental à l'issue de la guerre civile, fait partie de l'OTAN – comme la Turquie – et a adhéré en 1981 à la CEE. Passée de la monarchie à la république en 1973, elle constitue une démocratie parlementaire pluraliste depuis la fin de la dictature militaire des années 1967-1974. Les trois autres États ont vécu, de l'immédiat après-guerre jusqu'en 1990 (1992 pour l'Alban […] Lire la suite

BOGOMILES

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY
  •  • 1 105 mots

Le mouvement bogomile (du nom de son fondateur le prêtre Bogomil) a pris naissance au x e  siècle en Bulgarie. Il s'est propagé dans les pays balkaniques avant de s'étendre dans l'Empire byzantin. […] Lire la suite

BORIS III (1894-1943) roi de Bulgarie (1918-1943)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 253 mots
  •  • 2 médias

Fils aîné de Ferdinand I er de Bulgarie, le futur Boris III est élève à l'Académie militaire de Sofia et sert dans l'état-major de son père au cours des deux guerres balkaniques et de la Première Guerre mondiale. Quand Ferdinand I er abdique, en 1918, il lui succède . À cette époque le pouvoir appartient à Stambolijski et au parti agrarien, grandi par son opposition à la guerre. Boris gagne la c […] Lire la suite

BOTEV CHRISTO (1848-1876)

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD
  •  • 1 088 mots

Écrivain révolutionnaire et voïvode bulgare, Christo Botev est né à Kalofer et mort à Yolkovitsa (près de Vratsa, dans les montagnes du nord-ouest de la Bulgarie) en combattant contre les Turcs à la tête d'une troupe de volontaires bulgares venus de Roumanie. Les années 1863-1866 qu'il passa à Odessa lui permirent de s'initier à la littérature révolutionnaire de l'époque. Après un bref séjour en […] Lire la suite

BURGAS

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 185 mots
  •  • 1 média

Port bulgare sur la mer Noire, Burgas a été fondée au xvii e  siècle. C’était alors un village de pêcheurs, qui s'est développé après l’accession de la Bulgarie à l’indépendance (1878). Burgas a eu longtemps moins d'importance que Varna, bien que relié par voie ferrée depuis 1890 aux plaines de la Maritsa et à Sofia. Le port a largement profité de l'accroissement des échanges extérieurs bulgares […] Lire la suite

CATHARES

  • Écrit par 
  • Christine THOUZELLIER
  •  • 6 769 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le dualisme et les Églises »  : […] Pour les cathares, le problème crucial est celui du mal, qu'on trouve dans l'univers rempli de créatures vaines et corruptibles, et qu'ils ne peuvent imputer à Dieu. Leur foi repose sur la conviction commune que ce monde visible et tout ce qu'il renferme est l'œuvre du diable. Selon le traité de Bartholomé de Carcassonne, « il y a un autre monde formé de créatures incorruptibles et éternelles ». […] Lire la suite

CHOPES, CHOPI ou TORLATSI

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 365 mots

Habitant la Bulgarie occidentale, le long de la frontière yougoslave, et la Serbie, à l'ouest de cette frontière, dans les régions des villes de Pirot et de Zaglavar, les Chopes (Chopi ou Torlatsi) peuplent une large zone qui s'étend du Danube au bassin du fleuve Strouma, au sud, et de la frontière yougoslave à la ligne constituée par l'affluent du Danube Osma et les monts Stredna Gora et Rila. Il […] Lire la suite

CLÉMENT D'OKHRID saint (840 env.-916)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 221 mots

Né sans doute en Macédoine bulgare, Clément accompagne Constantin-Cyrille et son frère Méthode dans leur mission en Grande-Moravie. En 885, à la mort de Méthode, il est expulsé avec ses compagnons. Boris I er -Michel l'accueille à Preslav et lui confie la christianisation de la Macédoine du Sud-Ouest, qui échappe encore à la hiérarchie grecque d'importation. Clément ouvre à Dévol (Kutmičevica) une […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2 octobre 2022 Bulgarie. Élections législatives.

La Coalition pour la Bulgarie (BSPzB, gauche) est en léger recul avec 9 % des suffrages et 25 élus. Bulgarie démocratique (centre droit) progresse avec 7,2 % des voix et 20 députés. Le nouveau parti Réveil bulgare (nationaliste prorusse) fait son entrée au Parlement avec 4,5 % des suffrages et 12 sièges. La formation Il y a un tel peuple (ITN, populiste) n’est plus représentée. […] Lire la suite

20-26 juillet 2022 Union européenne. Adoption d'un plan contre le risque de pénurie de gaz.

La Pologne, la Bulgarie, la Finlande, les Pays-Bas et le Danemark en sont déjà privés. La Commission demande aux pays membres de réduire de 15 % leur consommation de gaz entre août 2022 et mars 2023, par rapport à leur consommation moyenne au cours des mêmes mois entre 2016 et 2021. Sont préconisés la réduction du chauffage et de la climatisation, le recours à des énergies alternatives ou la baisse de régime des industries non indispensables. […] Lire la suite

8 juin-1er juillet 2022 Bulgarie. Chute du gouvernement de Kiril Petkov.

Celui-ci renonce quelques jours plus tard, tout comme le GERB-SDS et la Coalition pour la Bulgarie (gauche) menée par le Parti socialiste bulgare (PSB). Le 2 août, Roumen Radev nommera un gouvernement non partisan dirigé par l’ancien ministre Galab Donev, qu’il chargera d’assurer l’intérim jusqu’à la convocation d’élections anticipées à l’automne. […] Lire la suite

1er-31 mai 2022 Ukraine – Russie. Évacuation des derniers combattants de Marioupol.

Ils décident principalement d’imposer un embargo sur le pétrole russe d’ici à la fin de l’année, qui ne s’appliquera pas à la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Bulgarie, très dépendantes de cette source d’énergie, et qui consistera à réduire de 90 % les importations communautaires. Ils élargissent les sanctions à une soixantaine de personnalités russes supplémentaires, ajoutent la Sberbank, première banque russe, aux neuf autres déjà exclues du système d’échanges interbancaires SWIFT et interdisent la diffusion dans l’UE de trois chaînes de télévision d’État russes. […] Lire la suite

1er-30 avril 2022 Ukraine – Russie. Mise au jour de massacres de civils dans la région de Kiev évacuée par les troupes russes.

Les pays Baltes ont expulsé des diplomates russes dès février, et la Bulgarie, la Pologne, la Belgique, l’Irlande, les Pays-Bas, la Slovaquie et la République tchèque en mars. Le 5, Washington annonce le déblocage de 100 millions de dollars (95 millions d’euros) d’aide militaire. Le 13, puis de nouveau le 21, il annoncera de nouvelles aides de 800 millions de dollars (760 millions d’euros) chacune, ce qui portera le total des aides militaires américaines à l’Ukraine à 3,4 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros) depuis le début du conflit. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roger BERNARD, André BLANC, Christophe CHICLET, Nadia CHRISTOPHOROV, Jack FEUILLET, Vladimir KOSTOV, Edith LHOMEL, Robert PHILIPPOT, « BULGARIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/