BUDAPEST

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Structure urbaine

Édifiée à un emplacement stratégique, au cœur du bassin carpatique, Budapest se trouve sur une ancienne route reliant les collines de Transdanubie à la grande plaine de l'Alföld. Le passage du gué en cet endroit du Danube, pourtant large, a toujours été facilité par la présence d'îles au milieu du fleuve. La ville offre des contrastes topographiques marqués : Buda est construite sur les terrasses fluviales les plus élevées et les collines de la rive gauche, tandis que Pest, beaucoup plus grande, s'étale sur une plaine sableuse dépourvue de relief, sur la rive droite du Danube.

Buda

La ville fortifiée de Buda, noyau historique de l'établissement au Moyen Âge, a conservé son aspect d'origine grâce à ses rues pavées et à ses demeures de style gothique. Petite enclave jusqu'au xviiie siècle, Pest voit alors sa population exploser, et dépasse largement Buda. Pendant la seconde moitié du xxe siècle, la croissance des deux parties de la ville devient plus équilibrée. Aujourd'hui, Budapest s'étend sur 525 kilomètres carrés, et près de la moitié de sa superficie est bâtie. Son visage est façonné par les collines de Buda, toujours boisées, le Danube longé par trois collines plus basses, les divers ponts, l'île Margit (« Marguerite ») et la rive du fleuve à Pest.

La colline du château, située au centre de Buda, à 168 mètres au-dessus du niveau de la mer, est surmontée par le château royal restauré. La forteresse édifiée sur le site au xiiie siècle est remplacée par un vaste palais baroque sous le règne de Marie-Thérèse d'Autriche, reine de Hongrie de 1740 à 1780. Sa structure, détruite ou endommagée, est reconstruite à plusieurs reprises au fil des siècles, notamment lorsque le château est rasé pendant la Seconde Guerre mondiale. La restauration du palais est achevée au milieu des années 1970. Il accueille désormais la Bibliothèque nationale Széchenyi, le musée d'Histoire de Budapest et la Galerie nationale hongroise. L'église gothique Notre-Dame, communément appelée église Mathias, s'élève sur la colline du château, en face du Bastion des pêcheurs de style néo-roman (xixe siècle).

Au sud de la colline du château se dresse le mont Gellért (235 mètres), escarpement calcaire surplombant le Danube et offrant une vue panoramique sur la ville. Au sommet se trouve une citadelle édifiée par l'armée autrichienne au milieu du xixe siècle afin de surveiller la ville. La statue de la Libération, près de la citadelle, commémore la victoire de l'armée soviétique sur les troupes allemandes en 1945. La colline Rózsa (« rose ») s'étend au nord de la colline du château. Ce quartier, le plus à la mode de Budapest, abrite les demeures de l'élite hongroise. Les bains de Lukács, situés au pied de la colline, sont fréquentés par l'intelligentsia de Budapest. La ville s'étale au sud des trois collines.

Pest

Le cœur de Pest est le Belváros (« centre-ville »), un pentagone irrégulier dont le côté le plus long suit le cours du Danube. Seuls quelques vestiges des premières fortifications de la ville demeurent. L'hôtel de ville, construction baroque érigée de 1724 à 1747, se trouve dans le nord-est du Belváros, près de l'hôtel du comté de Pest. L'église paroissiale du Belváros est le plus vieux bâtiment de Pest. Reconstruite dans un style baroque au xviiie siècle, comme de nombreuses autres églises de Pest et de Buda, elle était la plus imposante de Pest au Moyen Âge. La couronne de saint Étienne, symbole de la nation hongroise, est exposée au Musée national hongrois, édifice néo-classique situé juste à l'extérieur du Belváros.

Les principaux boulevards de Pest forment des demi-cercles concentriques autour du Belváros. Le plus proche du centre suit le tracé des anciennes fortifications. Le Nagykörút (« grand boulevard ») longe le lit d'un affluent asséché du Danube. La plupart des ministères et des autres bureaux du gouvernement se trouvent au nord du Belváros. La basilique Saint-Étienne, en partie néo-classique et néo-renaissance, l'opéra de style néo-renaissance, le Théâtre national et la salle de concert du conservatoire de musique Franz Liszt datent du xixe siècle. Les bâtiments en stuc de cet ensemble architectural éclectique ont mal résisté aux intempéries.

La plus belle rue de Budapest, l'avenue Andrássy, relie en ligne droite le centre de Pest au parc des Héros, qui abrite le monument du Millénaire. Érigé à l'occasion du millénaire de la conquête hongroise, ce monument consiste en un ensemble de colonnes disposées en demi-cercle et séparées les unes des autres par des statues représentant les grandes figures historiques de la Hongrie. Au centre se dresse une colonne de 35 mètres de hauteur surmontée d'une statue de l'archange Gabriel.

Les transports sont l'un des facteurs clés de l'expansion rapide de Budapest. Célèbre point de passage du Danube vers lequel les grands axes de communication ont toujours convergé, la ville est devenue le nœud ferroviaire et routier du pays. En aval du centre-ville, le port franc de Csepel, sur l'île du même nom, reçoit des cargos de fret international qui naviguent sur le Danube et peut accueillir les porte-conteneurs. La Commission internationale du Danube siège à Budapest. Le plus ancien et plus célèbre des huit ponts de la capitale est le pont des Chaînes, ou pont Széchenyi, construit dans les années 1840 et qui doit son nom au réformateur hongrois István Széchenyi (1791-1860).

Le métro, construit dans les années 1970, comporte trois lignes, dont une passe sous le Danube pour relier Buda à Pest.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Budapest: le pont des Chaînes

Budapest: le pont des Chaînes
Crédits : badahos/ Shutterstock

photographie

Hongrie : carte administrative

Hongrie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Budapest

Budapest
Crédits : R. Harding/ Digital Vision/ Getty

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de la Hongrie, École des études slaves et est-européennes, université de Londres (Royaume-Uni)

Classification

Autres références

«  BUDAPEST  » est également traité dans :

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 064 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Essor économique et vie culturelle »  : […] C'est indiscutablement dans ce domaine que l'Empire austro-hongrois connut les réussites les plus brillantes, qui firent qu'en dépit d'insuffisances notoires et d'injustices criantes l'époque de l'empereur François-Joseph a profondément marqué la conscience collective des peuples d'Europe centrale. Car l'Autriche-Hongrie s'identifia à l'empereur-roi, dont le très long règne (1848-1916) recouvrit p […] Lire la suite

DANUBE

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 506 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Danube de toutes les Hongries »  : […] C'est environ 1 000 kilomètres après sa source que le Danube quitte le monde germanique et alpin pour entrer dans le milieu carpatique. Le fleuve pénètre d'abord en Slovaquie, dont il arrose la capitale, Bratislava (447 000 habitants en 2005). Après la prise de Budapest par les Ottomans en 1541, la ville était devenue la capitale de la Hongrie des Habsbourg, sous son nom allemand de Presbourg. […] Lire la suite

ÉCHEC DE L'INSURRECTION HONGROISE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 242 mots
  •  • 1 média

Le 4 novembre 1956, huit divisions soviétiques, appuyées par l'aviation, prenaient d'assaut Budapest et d'autres villes hongroises, pour réprimer le mouvement des insurgés qui, depuis le début du mois d'octobre, réclamaient l'organisation d'élections libres. Le 23 octobre déjà, les forces de l'ordre hongroises avaient tiré sur une manifestation d’étudiants. Moscou avait alors accepté le retour au […] Lire la suite

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 158 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La soviétisation du régime »  : […] Les obstacles à la soviétisation pure et simple sont désormais levés et, en mai 1949, l'Assemblée nationale issue des dernières élections plus ou moins libres est remplacée par une pseudo-assemblée, « élue » à partir d'une liste unique établie par la direction du Parti communiste au nom d'un « Front national » fantomatique. Le 18 août 1949, cette assemblée va adopter une nouvelle constitution, cal […] Lire la suite

NAGY IMRE (1896-1958)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 776 mots
  •  • 2 médias

Né en Transylvanie hongroise (département de Somogy), Nagy resta très marqué par son origine paysanne et calviniste qui le portait à s'opposer aux grands propriétaires terriens et au cléricalisme catholique dominant. En cela il se distinguait des autres dirigeants communistes hongrois qui provenaient de la bourgeoisie urbaine. Autre trait caractéristique, ses liens avec l'U.R.S.S. où il rallia, à […] Lire la suite

SZÉCHENYI ISTVÁN comte (1791-1860)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 370 mots

Homme d'État hongrois, István Széchenyi est né à Vienne. Entré dans l'armée autrichienne à dix-sept ans, il se distingue à Leipzig, en 1813, ainsi qu'à Tolentino contre Murat en 1815. De 1815 à 1821, il voyage, étudiant les institutions des différents pays européens. Un second voyage en Angleterre, avec son ami Nicolas Wesselényi, attire son attention sur l'importance du commerce et de l'industrie […] Lire la suite

VÁGÓ JOZSEF (1877-1947)

  • Écrit par 
  • Anne LAMBRICHS
  •  • 1 036 mots

József Vágó est né à Nagyvárad (Oradea), en Transylvanie. Fils d'un petit entrepreneur en maçonnerie, il termine ses études d'architecture à l'Université polytechnique de Budapest en 1900. Après avoir dirigé la construction du Pavillon hongrois à l'Exposition universelle de Paris, il commence à travailler à Budapest chez l'architecte Ignác Alpár puis s'engage en 1901 dans le mouvement de la Sécess […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14-6 juillet 2021 Union européenne – Hongrie – Pologne. Ouverture de procédures d'infraction à l'encontre de la Hongrie et de la Pologne.

Budapest et Varsovie ont deux mois pour répondre à cette mise en demeure. Dans le même temps, la Commission conditionne son aval aux plans de relance nationaux post-Covid polonais et hongrois à l’amélioration de l’État de droit dans ces pays. Le 21, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán annonce l’organisation d’un référendum sur la loi controversée. […] Lire la suite

15-24 juin 2021 Hongrie. Adoption d'une loi controversée assimilant homosexualité et pédophilie.

La Commission annonce son intention de lancer une procédure d’infraction à l’encontre de Budapest. Le président hongrois János Áder promulgue le texte controversé. Le 24, les participants au Conseil européen réuni à Bruxelles s’en prennent à la politique « homophobe » de Viktor Orbán, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte allant jusqu’à inviter celui-ci à quitter l’UE. […] Lire la suite

11 mars 2021 Hongrie – Pologne – Union européenne. Recours de Budapest et Varsovie devant la Cour de justice.

La Hongrie et la Pologne déposent des recours devant la Cour de justice de l’Union européenne, contre le mécanisme qui conditionne le versement des fonds communautaires au respect des règles de l’État de droit. Les « États frugaux » (Pays-Bas, Suède, Danemark, Autriche) en avaient fait une condition de leur ralliement au principe d’un endettement commun pour financer le plan de relance de 750 milliards d’euros adopté en décembre 2020 en vue de faire face aux effets économiques de la pandémie de Covid-19. […] Lire la suite

3 mars 2021 Hongrie – Union européenne. Retrait du FiDeSz du groupe parlementaire du Parti populaire européen.

En mars 2019, le PPE avait suspendu le FiDeSz de ses rangs à la suite d’une campagne d’affichage, à Budapest, hostile au président de la Commission Jean-Claude Juncker, lui-même membre du PPE.  […] Lire la suite

6-29 janvier 2021 Union européenne. Autorisation de nouveaux vaccins contre la Covid-19 et retards de livraison.

Le 29, Budapest autorisera l’utilisation du vaccin du laboratoire chinois Sinopharm. Le 26, le Royaume-Uni est le premier pays européen à franchir le seuil des cent mille morts de la Covid-19, selon les chiffres du ministère de la Santé. Le 29, la Commission européenne autorise la mise sur le marché du vaccin contre la Covid-19 développé par le laboratoire AstraZeneca et l’université britannique d’Oxford. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Péter LÁZSLÓ, « BUDAPEST », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/budapest/