FONTAINE BRIGITTE (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une reconnaissance tardive

Quand, en 1986, Reiko Kidachi, une journaliste japonaise, apprend que personne ne veut distribuer en France le dernier album de Brigitte Fontaine, elle lui trouve un producteur japonais, et l'emmène en tournée dans son pays. French Corazon sort finalement en France en 1989 et la chanson orientalisante Le Nougat, qui en est extraite, connaît un certain succès.

Puis la situation se renverse. Brigitte « qui faisait peur » est désormais recherchée et rencontre un succès public lors de la sortie de l'album Genre Humain (1995), réalisé en collaboration avec Étienne Daho. La jeune génération de chanteurs lui rend hommage et les collaborations se multiplient : avec Alain Bashung sur l'album Les Palaces (1997), avec Noir Désir ou encore M sur Kékéland (2001)... Suivront Rue Saint-Louis-en-l'Île (2004), L'un n'empêche pas l'autre (2011) et J'ai l'honneur d'être (2013). Les chanteuses qui tenaient le haut du pavé dans les années 1970 envient désormais sa longévité et la passion que lui voue la jeunesse, sensible à son intégrité et à son goût de l'extravagance. L'engouement qu'elle rencontre enfin est justifié par des textes solides, très variés, par une tenue de scène où elle mélange le music-hall avec les arts les plus contemporains, comme la danse butō, et par des musiques inventives, hors-recettes. Sans oublier la voix, coupante comme le fil d'une faux, qui tape sur les mots tel un marteau de xylophone.

En outre, depuis 1975, Brigitte Fontaine a publié une douzaine de romans entre humour et imaginaire, qui ne ressemblent à rien sinon à ceux de Boris Vian.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FONTAINE BRIGITTE (1940- )  » est également traité dans :

CHANSON FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Hélène HAZERA
  •  • 5 009 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'essor des « marginaux » »  : […] Claude Nougaro (1929-2004) sort du lot, qui doit composer avec les yéyés pour faire passer sa différence : faire de la poésie avec un accent toulousain, c'était courageux ! Et c'est après Mai-68 que vont apparaître, très mal vus au début, des marginaux qui finiront par prendre le pouvoir : Bernard Lavilliers (né en 1946), Jacques Higelin (1940-2018), Brigitte Fontaine (née en 1940) – qui se doute […] Lire la suite

HIGELIN JACQUES (1940-2018)

  • Écrit par 
  • Alain POULANGES
  •  • 976 mots
  •  • 1 média

Le parcours de l'auteur-compositeur et interprète Jacques Higelin est atypique et exemplaire. Alors que le disque était tout puissant, il fut l'un des rares à avoir construit son succès sur scène . C'est dans un village de l'est parisien, Brou-sur-Chantereine, que naît Jacques Joseph Victor Higelin, le 18 octobre 1940. Son enfance est marquée par la guerre et les bombardements. Élevé avec son frèr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Hélène HAZERA, « FONTAINE BRIGITTE (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/brigitte-fontaine/