BOUDDHISME INDIEN

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 10 625 mots
  •  • 1 média

Le bouddhisme propose à l'homme trois refuges, le Buddha, sa doctrine et sa communauté. Les trois ont leur histoire, longue de deux millénaires et demi : la représentation de la personne du premier a toujours évolué, les conceptions doctrinales ont été en perpétuelle mutation, la communauté a eu son développement propre en fonction de ces conceptions et des circonstances extérieures politiques ou […] Lire la suite

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'empire kushana »  : […] Au moment même où les Parthes essayaient de consolider leur pouvoir dans la vallée de l'Indus, la Bactriane était envahie et occupée par une nouvelle vague de nomades, les Kushana, qui faisaient partie de la confédération des Yue-Tche, tribus habitant les régions situées au nord de la Chine. Les historiens ne sont pas d'accord sur l'origine ethnique des Yue-Tche. Certains les considèrent comme éta […] Lire la suite

ĀRYADEVA (IIe-IIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 290 mots

Disciple de Nāgārjuna, Āryadeva est une des figures marquantes de l'école Mādhyamaka, un des quatre soleils illuminant le monde, avec Aśvaghosha, Nāgārjuna et Kumāralabdha selon Xuanzang et Yijing. Originaire de Ceylan, Āryadeva se rend en Inde du Nord où il passe pour avoir vaincu Mātriceta (ou Mātṛceta) dans une joute philosophique et l'avoir amené au bouddhisme. De nombreuses traditions rapport […] Lire la suite

ASCÈSE & ASCÉTISME

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 4 663 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ascétisme indien »  : […] Les origines de l'ascétisme en Inde sont très anciennes. Le Ṛgveda ( xv e  s. av. J.-C.) mentionne déjà diverses catégories d'ascètes : keśin (« chevelus »), yati (« disciplinés »), vrātya (« qui ont fait un vœu »), muni (« silencieux »), etc. Ces personnages ont en commun de pratiquer le tapas . Le terme évoque l'idée d'un échauffement provoqué violent. Il sert de désignation générique à tout […] Lire la suite

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - La formation des États indianisés

  • Écrit par 
  • Janice STARGARDT
  •  • 4 709 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les grandes villes pyues »  : […] Au premier rang se trouvent les résultats des recherches du Service archéologique birman. Des fouilles systématiques menées sur les sites de trois grandes villes pyues, Beikthano , Halin et Śrī Kṣetra, dont l'aire fortifiée est respectivement de 9, 6 et 9 kilomètres carrés, ont bien enrichi la documentation concernant les origines de la civilisation en Birmanie et ont permis de rapporter la chron […] Lire la suite

AŚOKA ou AÇOKA (IIIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 2 800 mots

En 264 avant J.-C., Aśoka monte sur le trône du royaume de Magadha dont la capitale est Pāṭaliputra (moderne Patna) sur le Gange. Il est le petit-fils de Candragupta qui, en 313, chassant le dernier roi Nanda, a fondé la dynastie des Maurya, unissant sous son sceptre toute l'Inde du Nord. Quatre ans après sa prise de pouvoir, en 260, Aśoka est sacré roi, mais son expérience est déjà longue. Chargé […] Lire la suite

ĀŚRAM ou ASHRAM

  • Écrit par 
  • Guy DELEURY
  •  • 1 739 mots

Dans le chapitre « Les lieux de l'effort »  : […] Malgré une histoire longue de plus de vingt-cinq siècles, en dépit d'un dynamisme contemporain incontestable et d'une infinie polyvalence, tous les āśram se constituent autour de structures permanentes qui les différencient d'institutions telles que les monastères ou les ermitages chrétiens. En premier lieu, comme le remarque Jean Varenne à propos du « groupe maître-disciples » qui « constitue ce […] Lire la suite

ATĪŚA ou ATĪSHA (982-1054)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 633 mots

Deuxième fils de Kalyānaśrī, roi du Zahor (pays de l'Inde non exactement localisé, peut-être le Bengale), Candragarbha porte, durant sa carrière dans les ordres monastiques bouddhistes, les noms de Dīpamkara Śrījnāna et d'Atīśa. Tout enfant, à peine âgé de dix ans, il est versé en médecine et dans les lettres et s'intéresse aussi au bouddhisme. À onze ans, il rencontre un moine, Jetāri, qui l'adre […] Lire la suite

BOUDDHIQUES CONCILES

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 1 137 mots

Plus que toute autre tradition bouddhique, la tradition concernant les conciles, du moins les premiers d'entre eux, est suspecte. Les sources à ce sujet sont constamment en désaccord, altérées par le merveilleux et l'invraisemblable. Et, surtout, elles ont été manipulées par les diverses écoles qui ont cherché, par là, à s'assurer une ancienneté qu'elles n'avaient pas, ou à authentifier des thèses […] Lire la suite

BOUDDHISME (Histoire) - Le renouveau contemporain

  • Écrit par 
  • Heinz BECHERT
  •  • 1 915 mots

Dans le chapitre « Rénovation religieuse et réforme sociale »  : […] Le bouddhisme moderniste n'est pas un mouvement homogène, mais se manifeste de façons les plus diverses, en fonction des aspects de la tradition bouddhique sur lesquels il repose. Il n'a cessé également de subir l'influence d'éléments traditionalistes. Parmi les traits communs aux mouvements de rénovation bouddhiste d'Asie, on constate, outre les modes d'interprétation rationalistes qu'on vient d' […] Lire la suite

BOUDDHISME (Arts et architecture) - Représentations du Buddha

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS
  •  • 2 845 mots
  •  • 7 médias

Le Buddha a vécu au vi e  siècle avant notre ère, mais il n'est représenté dans l'Inde du Nord (région de Mathurā) et du Nord-Ouest (Gāndhāra) qu'aux environs de notre ère. Sur les premiers monuments bouddhiques illustrés (balustrade de Bhārhut, milieu du ii e  siècle avant notre ère), il n'est en effet figuré que par un jeu de symboles et de conventions. L'apparition de ses images est liée en pa […] Lire la suite

BUGAULT GUY (1917-2002)

  • Écrit par 
  • François CHENET
  •  • 642 mots

Ce grand universitaire, qui enseigna à l'université de Paris-X-Nanterre puis à l'université de Paris-Sorbonne (Paris-IV) où il occupa la chaire de philosophie indienne et comparée, fut l'un des meilleurs spécialistes du bouddhisme du Grand Véhicule, de la littérature de la Prajñāparamitā et du grand dialecticien bouddhique Nāgārjuna, certainement le plus grand philosophe bouddhique et l'un des g […] Lire la suite

CANDRAKĪRTI (fin VIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 562 mots

Un des plus grands maîtres de l'école mādhyamaka. Candrakīrti serait né au Samanta, dans le sud de l'Inde. Élève de Kamalabuddhi, il découvre par lui les œuvres de Nāgārjuna, de Buddhapālita et de Bhāvaviveka. Établi à Nālandā, il se trouva en concurrence avec Candragomin, de l'école yogācāra. Celui-ci devait l'emporter et devenir le chef de la grande université bouddhique. L'œuvre de Candrakīrti, […] Lire la suite

CONVERSION D'ÁSOKA

  • Écrit par 
  • François CHENET
  •  • 237 mots

Le règne d'Aśoka (— 268-— 232), souvent comparé à l'empereur Constantin, représente une époque unique dans l'histoire de l'Inde ancienne, celle qui a vu la réunion de deux principes naissant, la monarchie et le bouddhisme. Tentative d'unification politique de tout le sous-continent, à l'exception des royaumes dravidiens de l'extrême Sud, son règne constitue le premier événement daté avec certitude […] Lire la suite

DHARMAKĀYA

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 206 mots

Le terme sanskrit dharmakāya signifie « corps de la loi » et apparaît déjà dans les textes les plus anciens du bouddhisme par opposition aux pūtikāya , « corps de pourriture » et aux manomayakāya , « corps spirituels » avec lesquels le Buddha se déplace dans les univers. Le dharmakāya représente alors l'ensemble des doctrines enseignées par le Buddha. Pour les Sarvāstivādin, le dharmakāya est l'en […] Lire la suite

DINNĀGA ou DIGNĀGA (VIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 153 mots

L'un des maîtres les plus importants de la logique bouddhique vivant au vi e  siècle. Dinnāga (on écrit aussi Dignāga) appartenait à l'école illustrée par Vasubhandu (de peu son aîné), qui tenait que les prétendues réalités du monde phénoménal ne sont, en fait, que des représentations ( vijñāna ) vides de substance (doctrine de la « vacuité » : śūnyatā ). Du point de vue logique, si les représenta […] Lire la suite

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 498 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'essor commercial »  : […] À travers les vicissitudes du demi-millénaire qui suit le déclin des Maurya, l'essor du commerce et des castes marchandes fournit un élément de continuité. L'unité maurya avait vivifié les échanges. Les dominations étrangères qui prennent pied au nord-ouest du subcontinent à l'époque suivante ouvrent plus largement au commerce terrestre les routes de l'Orient méditerranéen, de l'Asie centrale, et, […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) - Les doctrines philosophiques et religieuses

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 16 833 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Philosophie bouddhique en pāli »  : […] Un des plus anciens canons contenant, d'après la tradition, la parole même du Buddha est celui de l'école toujours vivante à Sri Lanka et qui a été propagée en Indochine occidentale (Birmanie, Thaïlande, Laos et Cambodge), école dite du Theravāda : « Doctrine des Anciens ». Ce canon est en langue pāli et comporte trois parties : les Textes fondamentaux ( sutta ), la Discipline ( Vinaya ) et l' Ab […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Signes corporels »  : […] Les textes en décrivent de nombreux. L'on retiendra particulièrement, dans l'hindouisme, le signe frontal shivaïte composé de trois lignes blanches parallèles horizontales, le signe frontal vichnouïte en forme de V de couleur blanche, avec parfois une barre verticale rouge au centre, le troisième œil frontal horizontal du dieu Indra. Dans le bouddhisme, on notera les « marques » du Buddha (cf. q […] Lire la suite

JĀTAKA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 352 mots

Le canon bouddhique en pāli est divisé en trois « Corbeilles » ( Pitaka ), respectivement consacrées aux règles de la vie monastique, à la morale, à la dogmatique. C'est dans la deuxième, dite Sutta-Pitaka (« Corbeille des prescriptions morales »), que se trouve le recueil célèbre des Jātakas (les « Nativités »). Il comporte quelque cinq cents récits, en prose mêlée de vers, où sont contées les a […] Lire la suite

LOGIQUE INDIENNE

  • Écrit par 
  • Kuno LORENZ
  •  • 6 603 mots

Dans le chapitre « Raisonnement et prédication »  : […] L'attention portée aux questions de logique est intimement liée aux tentatives de mettre en question les autorités spirituelles ; en Inde, elle se manifeste d'abord par l'attention portée aux outils verbaux qu'il faut fabriquer pour savoir comment mener une controverse à propos de la tradition des Vedas. On s'y intéresse autour de 500 avant notre ère, époque où l'autorité védique se voit vigoureus […] Lire la suite

MAHĀDEVA

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 412 mots

Moine bouddhiste dont la personnalité reste énigmatique, Mahādeva serait à l'origine, d'après de nombreuses sources, du premier schisme qui, à la connaissance des historiens, avait divisé la communauté ( samgha ) des disciples du Bouddha sans doute en ~ 340 environ. Face aux propositions qu'il défendait, les moines se seraient séparés en deux clans : ceux qui avec lui l'emportèrent, les plus nombr […] Lire la suite

MAHĀKĀŚYAPA (VIe-Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 263 mots

Disciple du Buddha, le premier pour l'observance de la discipline ( shīla ), dont le nom d'avant la conversion est Pippali, et qui ne le cède en importance qu'à Shāriputra et Maudgalyāyana. Fils de brahmane, Pippali finit par se marier, sur les instances de ses parents, à Bhadrā Kāpilānī, mais ne consomma pas son mariage. Les deux époux décidèrent de quitter le monde et prirent la route ensemble, […] Lire la suite

MAHĀMAUDGALYĀYANA (VIe-Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 98 mots

Disciple du Bouddha, le premier pour la possession des pouvoirs magiques. Ami d'enfance de Shāriputra, Mahāmaudgalyāyana fut converti au bouddhisme en même temps que lui par Ashvajit et obtint l'état d'arhat au bout de sept jours. Les deux amis étaient accompagnés de cinq cents disciples de Sanjaya, leur précédent maître, qui tous se convertirent et devinrent arhat le jour même. Avec Shāriputra, M […] Lire la suite

MAHĀSĀṆGHIKA

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 379 mots

Membres d'une secte bouddhique du Petit Véhicule, les Mahāsāṇghika sont apparus en ~ 340 env., se faisant les adeptes des thèses soutenues par Mahādeva. Ce moine, regardé comme l'auteur de sūtra apocryphes, soutenait que l'arhat peut avoir des rêves érotiques, être en proie au doute et à l'ignorance touchant sa qualité d'arhat, être dirigé sur le chemin du salut par autrui et enfin s'écrier duḥkh […] Lire la suite

MAITREYA, chin. BUDAI [POU-TAI]

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 331 mots
  •  • 1 média

Pour le bouddhisme, Maitreya est le cinquième buddha de notre kalpa et le premier à venir après Śākyamuni. Lorsqu'il apparaîtra dans la ville de Ketumatī (Bénarès), la durée de vie des hommes sera de 80 000 ans. Son nom sera Ajita (l'Invaincu), Maitreya étant son nom de famille. Il atteindra la Bodhi sous un arbre nāga. Actuellement, Maitreya est un bodhisattva qui réside dans le ciel des Tushita […] Lire la suite

MĀYĀ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 726 mots

Notion particulière et difficile à cerner avec précision, dont fait grand usage la littérature philosophique de l'Inde traditionnelle et notamment celle qui relève du Vedānta. Le mot māyā est ancien puisqu'il apparaît déjà dans les hymnes du Rig-Veda, partie la plus archaïque du Veda lui-même (tout au début du ~ II e  millénaire). Il s'applique alors à des « puissances » magiques qui assistent ce […] Lire la suite

MILINDA QUESTIONS DE

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 313 mots

On trouve dans la littérature bouddhique en pāli un ouvrage exceptionnel : Les Questions de Milinda ( Milinda-pañha ) qui se présente comme un dialogue entre le moine bouddhiste Nāgasena et le roi grec de Bactriane Ménandre (en pāli, Milinda). Au début du texte, Siālkot ( Sakala ), capitale du royaume, est présentée comme une ville importante que fréquentent les propagandistes des diverses religi […] Lire la suite

NĀGĀRJUNA (150?-? 250)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 512 mots

Du plus célèbre philosophe bouddhiste, de Nāgārjuna , on ne sait rien de certain, pas même l'époque exacte où il vécut, et l'on est obligé de s'en tenir à ce que dit de lui la tradition. Celle-ci assure qu'il naquit dans le sud-est de l'Inde (Andhra Pradesh), donc en pays dravidien. Brahmane de naissance, il dut recevoir l'éducation traditionnelle d'un hindou de haute caste, ce dont témoigne sa pa […] Lire la suite

NĀLANDĀ

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 825 mots

Au cœur de l'ancien Magadha, la terre sainte du bouddhisme (Bihār méridional, Inde du Nord-Est), se dressent les ruines imposantes de Nālandā, cité monastique et métropole spirituelle du monde bouddhique médiéval. Fondée, selon toute vraisemblance, pendant le deuxième quart du v e  siècle de l'ère chrétienne par un souverain Gupta, cette université religieuse vit son prestige croître sous le règne […] Lire la suite

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 742 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le temps sacral »  : […] L'une est que, dans la grande tradition pèlerine, le pèlerinage ne se situe pas n'importe quand dans le temps : la plénitude du pèlerinage se vit dans un espace sacral en un temps sacral. L'uniformisation grandissante de la vie actuelle, selon les ritournelles de calendriers civils, occulte cette réalité majeure du pèlerinage qui fait qu'il doit maîtriser, dans sa quête sacrale, ces deux catégori […] Lire la suite

ŚĀRIPUTRA (VIe-Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 175 mots

Disciple du Buddha, le premier pour la prajñā (intelligence, sagesse). Connu avant sa conversion sous le nom d'Upatishya, il est avec son ami Kolita, élève, comme lui, du maître Sanjaya, converti au bouddhisme par Ashvajit, du vivant même du Buddha, qui les promeut rapidement au rang de disciples principaux, sous les noms de Shāriputra et de Maudgalyāyana. Shāriputra, très important déjà dans le c […] Lire la suite

SARVĀSTIVĀDIN

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 684 mots

Membres de la secte bouddhiste du Petit Véhicule, issue de la branche mère des Sthavira, sans doute en ~ 244 ou ~ 243, au cours d'un concile réuni à Pātaliputra, sous le règne d'Asoka. Cette assemblée, qui était présidée par Maudgalyāyana ou par Moggaliputta Tissa, repoussa les thèses nouvelles du sarvāstivāda, lesquelles énonçaient principalement que tout existe ( sarvam asti ), c'est-à-dire auss […] Lire la suite

TANTRISME

  • Écrit par 
  • André PADOUX
  •  • 9 466 mots

Dans le chapitre « Le tantrisme bouddhique »  : […] Les pratiques et spéculations qu'on vient de voir sont aussi étrangères que possible à l'esprit du bouddhisme ancien, qui condamnait l'idolâtrie et la croyance à l'efficacité des rites. Elles se retrouvent pourtant, sous des formes très voisines, dans le Mahāyāna. Peut-être né – développé en tout cas – comme le tantrisme hindou dans la zone himalayenne, le bouddhisme tantrique a dû s'établir en I […] Lire la suite

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le choix de la tradition bouddhique indienne »  : […] Il faut pourtant attendre le règne du roi Khri-srong-lde-brtsan (755-797) pour constater des progrès sensibles dans la pénétration de la nouvelle religion. Ils n'eurent certainement pas l'ampleur que la tradition bouddhique ultérieure revendique faussement. Les Annales des rois Yar-lung, qui relatent les événements royaux à partir du vii e  siècle et furent enregistrées dans leur forme actuelle au […] Lire la suite

UPANIṢAD

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 566 mots

Dans le chapitre « Sens du terme et originalité du contenu »  : […] Le terme upaniṣad a donné lieu à de nombreux commentaires. Comme il est issu de la racine SAD , s'asseoir, précédée de deux préverbes, upa et ni , on a voulu lui faire désigner simplement le fait de s'asseoir auprès d'un maître pour recueillir de lui l'enseignement. Mais, faisant état de la synonymie des racines SAD et AS , L. Renou a mis en lumière la parenté d' upaniṣad avec l'expression up […] Lire la suite

VAJRAYĀNA

  • Écrit par 
  • Corrado PENSA
  •  • 2 569 mots

Le terme sanskrit Vajrayāna (« véhicule de diamant ») désigne la troisième et dernière phase du bouddhisme, les deux précédentes étant le Hīnayāna et le Mahāyāna. Le Vajrayāna peut être appelé aussi bouddhisme tantrique : on y trouve, en effet, mêlés, les présupposés majeurs du Mahāyāna et ceux du tantrisme, ces derniers présentant toutefois des variantes notables (cf.  tantrisme ). L'époque histo […] Lire la suite

VASUBANDHU (entre IVe et VIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 178 mots

Frère cadet du célèbre maître bouddhiste Asanga, Vasubandhu se distingua d'abord de celui-ci, à en croire la légende, en adhérant au Petit Véhicule (Hīnayāna), dont on dit même qu'il devint un docteur. Il aurait ensuite été converti par son aîné aux doctrines du Grand Véhicule (Mahāyāna) et plus particulièrement à celles de l'école du Vijñānavāda, dont Asanga passe pour être le fondateur. Après sa […] Lire la suite

VASUMITRA (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 122 mots

Auteur du Samayabhedoparacanacakra , ouvrage traitant des diverses sectes bouddhiques. L'auteur, de tendance sarvāstivādin, accorde à sa propre secte une importance démesurée, la mettant à l'origine de la plupart des sectes sthavira. Il semble qu'on puisse identifier ce Vasumitra avec celui qui présida le concile tenu au Cachemire sous Kaniṣka. Il serait également un des compilateurs de la Vibbās […] Lire la suite

YANTRA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 525 mots

Diagrammes linéaires (figures géométriques) ou images comportant des paysages, des animaux, des personnages que la tradition indienne, tant hindoue que bouddhique, utilise comme supports de méditation. La contemplation attentive des yantras est censée obliger la pensée à se concentrer sur des formes dont l'intelligence intuitive ( buddhi ) appréhende progressivement (ou instantanément, selon les é […] Lire la suite

YOGA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 7 829 mots
  •  • 2 médias

La tradition indienne, tant hindoue que bouddhique, désigne sous le nom de yoga (« action d'atteler, de maîtriser, de dompter ») une technique de salut originale qui se propose de libérer l'âme de sa condition charnelle par l'exercice de disciplines psychiques et corporelles . Le point de départ en est la croyance en l'existence, à l'intime de chaque individu, d'un principe éternel ( ātman , « âm […] Lire la suite


Affichage 

Buddha

Buddha

tableau

Les cinq Buddha 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Buddhapada. Andhra Pradesh, Inde

Buddhapada. Andhra Pradesh, Inde

photographie

Buddhapada, empreintes de Buddha Provient du grand stupa d'Amaravati, Guntur, andhra Pradesh Relief en calcaire Ier siècle avant J-C Hauteur: 67,5 cm, largeur: 46,2 cm, épaisseur: 15 cm British Museum, Londres 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Inde : sites bouddhiques et hindous

Inde : sites bouddhiques et hindous

carte

Principaux sites bouddhiques et hindous 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Prière devant un stupa à Sarnath

Prière devant un stupa à Sarnath

photographie

Le Dhanekh, stupa (tumulus-reliquaire), monument essentiel du bouddhisme VIe ou VIIe siècle Sarnath, Uttar Pradesh, Inde 

Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

Afficher

Scène de vénération des symboles du Buddha, art de l'Inde

Scène de vénération des symboles du Buddha, art de l'Inde

photographie

Bas-relief en calcaire représentant une scène de vénération des symboles du Buddha École d'AmaravatiIer siècle après J-C Musée national, New Delhi, Inde 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Grand Stupa, Sanci

Grand Stupa, Sanci

photographie

Le Grand Stupa (IIe s av J-C) ou Stupa 1, édifié sous la dynastie Maurya à Sanci Madhya Pradesh, Inde 

Crédits : CSP_dimol/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

Afficher

Buddha

Buddha
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Buddhapada. Andhra Pradesh, Inde

Buddhapada. Andhra Pradesh, Inde
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Inde : sites bouddhiques et hindous

Inde : sites bouddhiques et hindous
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Prière devant un stupa à Sarnath

Prière devant un stupa à Sarnath
Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

photographie

Scène de vénération des symboles du Buddha, art de l'Inde

Scène de vénération des symboles du Buddha, art de l'Inde
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Grand Stupa, Sanci

Grand Stupa, Sanci
Crédits : CSP_dimol/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

photographie