JOHNSON BORIS (1964- )

ÉCONOMIE MONDIALE 2019 : entraves à la croissance, recul de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 946 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Europe : des croissances en baisse et divergentes  »  : […] Fortement ouverte sur l’extérieur, l’Allemagne subit de plein fouet la morosité du commerce mondial, le ralentissement de la production de l’industrie automobile et l’incertitude du Brexit. En 2019, son taux de croissance est le plus faible de la décennie (0,5 p. 100 en 2019 après 2,5 p. 100 en 2017 et 1,5 p. 100 en 2018). Ce ralentissement s’accompagne du maintien d’un excédent budgétaire, d’un […] […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE 2021 : rebond, fractures sanitaires et fractures économiques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 5 986 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L’Europe à l’heure de la relance »  : […] La zone euro connaît une croissance de 5 % en 2021 après une baisse de 6 % en 2020. Les pays européens enregistrent des rythmes et des niveaux de croissance variés, selon l’expansion de la pandémie et la mise en place de mesures sanitaires. Dans tous les cas, la production de services est moins affectée que la production industrielle du fait des goulets d’étranglement nés de l’éparpillement de l […] […] Lire la suite

ROYAUME-UNI Économie

  • Écrit par 
  • Emmanuel HACHE, 
  • Catherine MATHIEU
  •  • 12 032 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les négociations de la sortie »  : […] À la suite de la démission de David Cameron, Theresa May est nommée Première ministre. Le 17 janvier 2017, dans son discours de Lancaster House, elle présente son projet pour le Brexit. Le Royaume-Uni ne demande pas à rester dans le marché unique, puisqu’il souhaite contrôler l’arrivée de travailleurs en provenance de l’UE et ne plus être soumis à la CJUE. Theresa May refuse que le pays se plie, […] […] Lire la suite

ROYAUME-UNI Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX, 
  • Universalis
  •  • 43 798 mots
  •  • 66 médias

Dans le chapitre « Boris Johnson, Premier ministre du Brexit »  : […] Au lendemain de cette déroute, Theresa May annonce sa démission de la direction du parti (le 7 juin), ce qui ouvre la voie à Boris Johnson, nouveau leader des tories (élu largement face à Jeremy Hunt), qui devient Premier ministre le 24 juillet 2019 . La personnalité de « Bojo » est controversée : volontiers excentrique et provocateur, ambitieux et prêt à tous les mensonges selon ses adversaires, […] […] Lire la suite