BONGO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Modes de jeu

Le joueur de bongo (ou bongosero) serre les deux tambours entre ses genoux et frappe avec des baguettes ou à mains nues sur les peaux.

Percutées directement avec les doigts, les paumes des mains – voire les ongles –, les peaux tendues sont capables de produire toute une palette de sons, dont un glissé caractéristique. Le son du hembra est plus grave que celui du macho.

Tout en assurant la trame rythmique régulière appelée martillo, l'instrumentiste ponctue son jeu par de courtes digressions improvisées, les « repiques ». Les solos sont fréquents.

Autour des claves – paires de bâtons cylindriques en bois dur percutées –, le bongosero peut jouer de manière très véloce, générant une texture syncopée qui s'imbrique dans les autres strates rythmiques de l'orchestre.

Notons que le bongo s'utilise parfois avec le campana, une grosse cloche que le bongosero frappe avec un bâton de bois.

Bongos : exemple sonore

Son : Bongos : exemple sonore

Bongos dans le style cubain avec une trame rythmique régulière, le martillo

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Bongos

Bongos
Crédits : Leonard Mccombe/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Bongos

Bongos
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Bongos : exemple sonore

Bongos : exemple sonore
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Les derniers événements

7-15 janvier 2019 Gabon. Tentative de coup d'État.

Le 15, le président Bongo, de retour à Libreville, assiste à la prestation de serment du gouvernement de Julien Nkoghe Bekalé, nommé Premier ministre le 12. […] Lire la suite

6-27 octobre 2018 Gabon. Élections législatives.

Le Parti démocratique gabonais du président Ali Bongo conserve sa majorité des deux tiers, quoiqu’en recul, avec 98 sièges sur 143. Les Démocrates, la nouvelle formation de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba-Ndama, obtiennent 11 élus. Le taux de participation est de 58,6 p. 100. Le 24, le président Ali Bongo, en déplacement à Riyad où il devait assister au forum économique Future Investment Initiative, est victime d’un « malaise » selon le porte-parole de la présidence gabonaise – d’un accident vasculaire cérébral selon d’autres sources. […] Lire la suite

8-24 septembre 2016 Gabon. Rejet du recours contre l'élection d'Ali Bongo.

Le 24, la Cour constitutionnelle valide l’élection d’Ali Bongo. Elle accroît l’avance du président réélu en lui accordant 50,7 p. 100 des suffrages. […] Lire la suite

27-31 août 2016 Gabon. Réélection contestée du président Ali Bongo.

Le 27, l’élection présidentielle oppose le chef de l’État sortant, Ali Bongo, à Jean Ping, qui fut un proche collaborateur de l’ancien président Omar Bongo et qui est l’ex-compagnon de la sœur d’Ali Bongo. Les deux candidats revendiquent la victoire dès la fin du scrutin. Le 31, la commission électorale proclame Ali Bongo réélu avec 49,8 p. 100 des suffrages, contre 48,2 p. […] Lire la suite

18 mars 2014 France – Guinée équatoriale. Mise en examen à Paris du fils du président équato-guinéen

En décembre 2008, l'organisation Transparency International France a déposé une plainte visant les conditions dans lesquelles les chefs d'État congolais Denis Sassou-Nguesso, gabonais Omar Bongo et équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo ont acquis en France un important patrimoine immobilier et mobilier. Des saisies mobilières ont eu lieu en septembre 2011 et en février 2012 au domicile parisien de Teodorin Obiang, qui a également été saisi en juillet 2012. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « BONGO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bongo/