BOMBYX

DOMESTICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIGARD
  •  • 7 155 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelques définitions »  : […] La domestication (du latin domus , « maison ») est l'action que l'homme exerce sur des animaux ou des végétaux, ne serait-ce qu'en les élevant ou en les cultivant. En se les appropriant et en les utilisant pour son agrément ou la satisfaction de ses besoins, l'homme les transforme. Ce principe général se traduit, dans la réalité, par des pratiques et des résultats très divers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domestication/#i_7705

LÉPIDOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 679 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les phytophages »  : […] Les chenilles défoliatrices commettent des dégâts les plus spectaculaires et comptent parmi les grands ennemis des cultures fruitières et des forêts. La phalène hiémale ( Cheimatobia brumata ) est un papillon grisâtre présentant un dimorphisme sexuel notable : le mâle a des ailes normalement développées, la femelle est presque aptère ; les adultes appar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepidopteres/#i_7705

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Histoire et développement de la lutte biologique »  : […] La première étude scientifique qui amorça le déclenchement de la lutte biologique moderne est due à l'entomologiste américain C. V. Riley. Une cochenille, Icerya purchasi , fut introduite accidentellement d'Australie en 1868 dans des vergers d'agrumes de Californie. Riley, convaincu que l'innocuité de cette cochenille dans son pays d'origine était due à des antagonistes, envo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutte-biologique/#i_7705

PASTEUR LOUIS (1822-1895)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 6 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La lutte contre les maladies contagieuses »  : […] En 1867, Pasteur succède à Balard dans la chaire de chimie physiologique de la Sorbonne. Le chercheur dispose désormais d'un laboratoire bien équipé. Mais en 1868, à l'âge de quarante-six ans, il est frappé par une attaque d'hémiplégie cérébrale dont il ne se relèvera que lentement, restant en grande partie paralysé du côté gauche. Sa jambe raide le handicapera beaucoup pour marcher. Il ne pourra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-pasteur/#i_7705

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones des insectes »  : […] Depuis la découverte, en 1960, du bombykol, phéromone sexuelle émise par la femelle du ver à soie et attractive pour le mâle, on a assisté à une véritable explosion des recherches sur les phéromones d'insectes. À ce jour, 235 phéromones sexuelles attractives ont été isolées chez les lépidoptères, 17 chez les diptères et 22 chez les coléoptères où l'on connaît également autant de phéromones d'agré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_7705

SÉRICICULTURE

  • Écrit par 
  • Roger BÉTEILLE
  •  • 348 mots
  •  • 1 média

La sériciculture, ou culture de la soie , fut, jusqu'au xi e siècle, un secret et un monopole des Asiatiques. Les routes de la soie aboutissaient à Boukhara, puis au golfe Persique et à Smyrne, d'où les Arabes exportaient les tissus précieux en Occident. Au xi e siècle, les Italiens s'initient à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sericiculture/#i_7705


Affichage 

Bombyx mori

photographie

Le Bombyx mori est arthropode de l'ordre des lépidoptères qui n'existe plus à l'état sauvage C'est la forme papillon du bombyx du mûrier, ver à soie, qui subit plusieurs mues avant de se transformer en chrysalide puis en papillon Pour former son cocon, la chenille produit un fil de soie... 

Crédits : S. Dalton/ EB Inc.

Afficher

Production de la soie

photographie

La production de la soie est assurée par l'élevage du Bombyx du mûrier Le cocon, enveloppe constituée par la bave de la chenille et qui deviendra le filament de soie, est passé par un bain de vapeur avant la transformation en papillon de la chrysalide contenue à l'intérieur Une fois le cocon... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ver à soie

photographie

Élevé depuis plus de 4000 ans, le ver à soie est en fait la chenille du bombyx du mûrier (Bombyx mori) Celle-ci, à peine éclose, se nourrit de feuilles de mûrier pendant plus d'un mois avant de commencer à tisser, avec un fil sécrété par des glandes situées près de la bouche, un cocon... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Bombyx mori
Crédits : S. Dalton/ EB Inc.

photographie

Production de la soie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ver à soie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie