BOKO HARAM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Boko Haram et l’internationalisation du conflit

Cependant, la tendance à l’internationalisation de l’insurrection – dès 2012-2013, des membres de Boko Haram procèdent à des incursions au Cameroun – préoccupe de plus en plus les voisins du Nigeria, qui craignent l’extension des troubles sur leurs territoires, et ne peuvent que constater l’incapacité de l’État nigérian à régler la situation. Les incursions de Boko Haram au Cameroun, au Niger et au Tchad, son offensive contre la ville frontalière nigériane de Baga, au bord du lac Tchad en janvier 2015, aboutissent finalement à la constitution d’une force multinationale à laquelle contribuent le Niger, le Tchad, le Bénin, le Cameroun et le Nigeria. Tout au long de l’année 2015, les offensives tchadiennes et nigériennes en territoire nigérian affaiblissent considérablement Boko Haram, qui perd le contrôle de nombreuses villes et d’une grande partie de son territoire. L’année 2015 est ainsi marquée par l’affaiblissement militaire du mouvement d’Aboubakar Shekau. Mais, en annonçant son allégeance à l’État islamique (qui contrôle une partie de la Syrie et de l’Irak) en mars 2015, il parvient à donner l’impression à l’opinion internationale, frappée alors par la multiplication des attentats djihadistes (Paris en janvier et en novembre, Sousse en Tunisie en juin, Beyrouth en novembre…), qu’il continue de participer à l’extension mondiale de la violence militaro-terroriste se réclamant de l’islam.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Autres références

«  BOKO HARAM  » est également traité dans :

ÉTAT ISLAMIQUE (EI) ou DAECH ou DAESH

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 485 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’État islamique en dehors de l’Irak et de la Syrie »  : […] À la fin de 2014, dans plusieurs zones de conflit, en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie centrale, des groupes armés commencent à se revendiquer de l’État islamique. Des groupes préexistants, comme Boko Haram au Nigeria, et certains talibans d’Afghanistan, déclarent faire allégeance à l’organisation – sans que leur coopération effective avec la direction de Syrie soit forcément avérée. En dehors d […] Lire la suite

JONATHAN GOODLUCK (1957- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 959 mots

Homme politique nigérian, Goodluck Jonathan fut vice-président du Nigeria de 2007 à 2010, puis président de 2010 à 2015. Goodluck Jonathan est né le 20 novembre 1957 à Otuoke, au Nigeria (auj. dans l'État de Bayelsa), dans une famille chrétienne de l'ethnie ijo (ou ijaw). Il effectue ses études primaires et secondaires dans des établissements chrétiens de la région, puis entre à l'université de Po […] Lire la suite

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 723 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Tensions intercommunautaires et violences interconfessionnelles  »  : […] Le retour à un régime civil démocratiquement élu en 1999 n'a que partiellement contribué à un rétablissement de l'autorité et de la légitimité de l'État fédéral. De nouvelles sources de tensions sont apparues avec la formation de milices ethno-religieuses, la relance des revendications liées à la distribution des ressources pétrolières et la montée de l'islamisme radical dans le nord-est du pays. […] Lire la suite

Les derniers événements

4 juin 2021 Nigeria. Confirmation de la mort du chef djihadiste Abubakar Shekau.

Le chef de l’organisation État islamique en Afrique de l’Ouest, Abu Musab al-Barnawi, confirme la mort d’Abubakar Shekau, chef de l’organisation Boko Haram, survenue en mai lors d’un affrontement entre les forces de leurs deux groupes près de Maiduguri, capitale de la province de Borno, dans le nord-est du pays. Auteur de nombreux massacres et pillages à travers le pays, Abubakar Shekau était également responsable de plusieurs enlèvements de lycéennes dont celui commis à Chibok en avril 2014. […] Lire la suite

8 février - 2 mars 2021 Nigeria. Nouveaux enlèvements d'élèves.

Le 8, les autorités de l’État de Zamfara annoncent la reddition, contre son amnistie, d’Awwalun Daudawa, le chef du groupe armé qui avait kidnappé trois cent quarante-quatre élèves d’un pensionnat de Kankara, dans l’État de Katsina, en décembre 2020, pour le compte de Boko Haram. Le 17, trente-huit personnes, dont vingt-quatre écoliers, sont enlevées dans le pensionnat de Kagara, dans l’État de Niger. […] Lire la suite

11-17 décembre 2020 Nigeria. Enlèvement de centaines d'élèves.

Le 15, l’opération est revendiquée par Abubakar Shekau, chef d’une des deux factions de Boko Haram – nom signifiant « l’éducation occidentale est un péché » en langue haoussa. En avril 2014, Boko Haram avait enlevé deux cent soixante-dix lycéennes à Chibok, dans l’État de Borno, son principal théâtre d’opérations. Beaucoup ont été libérées, mais cent douze sont toujours portées disparues. […] Lire la suite

28 avril 2020 Tchad. Abolition de la peine de mort.

La dernière exécution de condamnés à mort – des membres du groupe djihadiste Boko Haram – remonte à août 2015. […] Lire la suite

7 octobre 2018 Cameroun. Réélection du président Paul Biya.

Le scrutin se déroule dans un contexte de violence alimenté par les exactions du groupe djihadiste Boko Haram, dans le nord du pays, et par les affrontements qui opposent les forces de l’ordre aux séparatistes anglophones dans les provinces de l’ouest. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« BOKO HARAM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/boko-haram/