FOSSE BOB (1927-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cabaret, Bob Fosse

Cabaret, Bob Fosse
Crédits : Allied Artists Picture Corporation/ Collection privée

photographie

Que le spectacle commence, de Bob Fosse

Que le spectacle commence, de Bob Fosse
Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

photographie


Une vocation précoce

Né à Chicago (Illinois) le 23 juin 1927 dans une famille de comédiens de théâtre, Robert Louis Fosse débute sur scène à l'âge de treize ans. Il étudie ensuite la danse classique et acrobatique, se rend à New York, s'exhibe d'abord dans les night-clubs, puis, en 1948, travaille à Broadway dans Call Me Mister et Make Mine Manhattan.

Reconnu comme un bon danseur professionnel, il se sent insatisfait de n'être qu'un interprète et s'oriente alors vers la chorégraphie. Il va faire ses premières armes dans des shows télévisés, notamment les Colgate's Comedy Hour (1951-1955), où Dean Martin et Jerry Lewis font souvent appel à lui.

En 1953, la compagnie Metro Goldwyn Mayer le prend sous contrat comme comédien et danseur. Ce studio produit alors de nombreuses comédies musicales, et a obtenu l'oscar avec An American in Paris (Un Américain à Paris, 1951) de Vincente Minnelli.

Fosse apparaît dans The Affairs of Dobie Gillis (Casanova junior, 1953) de Don Weis et Kiss me Kate (Embrasse-moi chérie, 1953) de George Sidney où il a l'honneur de collaborer avec Hermes Pan, chorégraphe attitré de Fred Astaire. Il y exécute un numéro de danse échevelé qui démontre sa capacité à rivaliser avec les prouesses acrobatiques d'un Gene Kelly.

La même année, il signe la chorégraphie du film Give a Girl a Break (Donnez-lui sa chance) et inaugure ainsi sa collaboration avec Stanley Donen, cinéaste qui a déplacé le genre vers le réalisme avec On the Town (Un jour à New York, 1949), co-réalisé par Gene Kelly.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Noël SIMSOLO, « FOSSE BOB - (1927-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bob-fosse/