BLEU, couleur

BLEU. HISTOIRE D'UNE COULEUR (M. Pastoureau)

  • Écrit par 
  • Patrick BOUCHERON
  •  • 978 mots

Spécialiste reconnu de l'héraldique médiévale, Michel Pastoureau est un historien atypique, qui se plaît à réinvestir des domaines de recherches traditionnellement rabaissés au rang de « sciences auxiliaires », pour les transformer en laboratoires de l'anthropologie historique. Sous sa plume alerte, l'histoire des sceaux, celle du cochon médiéval ou des tissus rayés sont autant d'étapes dans un m […] Lire la suite

CODEX MAYAS

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 2 844 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le codex Grolier »  : […] Le quatrième manuscrit, le codex Grolier, n’est apparu qu’à la fin des années 1960 et n’a pas été formellement authentifié par les spécialistes avant septembre 2018. Selon Michael Coe, qui en a publié en 1992 une reproduction complète, le collectionneur mexicain Josué Sáenz, averti d’un pillage, aurait effectué un voyage aux alentours de Palenque où, parmi d’autres pièces, il aurait vu ce fragmen […] Lire la suite

COULEURS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Manlio BRUSATIN
  •  • 10 354 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Perception, représentation et production de la couleur dans les civilisations antiques »  : […] Chez les Égyptiens, la notion des couleurs et de leur représentation est gouvernée par un principe fondé sur la nature des pierres précieuses qui donnent un sens précis aux couleurs et aux gemmes. Les matières colorantes utilisées en Égypte pour la fabrication des fards – le kheśebedh ( bleu lapis-lazuli), le khenemet ( rouge rubis), le nešemet (bleu azur), le mefekat ( vert émeraude) et le k […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « La préparation des matériaux »  : […] Le bâtonnet avec lequel on dessinait était fait d'une mixture où dominait l'argile, la bouse de vache ou le noir de fumée. Ensuite intervenait tout un jeu de pinceaux : épais, en poils d'oreille de veau, ils servaient à étendre les teintes locales ; moyens, en poils de ventre de bouc, ils servaient à indiquer le modelé ; avec les pinceaux fins, en poils de rat musqué, on traçait les lignes les plu […] Lire la suite

KLEIN YVES (1928-1962)

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 784 mots

Dans le chapitre « Faux départ et vrais débuts »  : […] Le père d'« Yves le Monochrome », Fred Klein, était un peintre hollandais figuratif. Quant à sa mère, Marie Raymond, niçoise, elle avait acquis une réelle notoriété comme peintre abstrait. Elle recevait lors de ses lundis le Tout-Paris des arts, que le fils de la maison eut ainsi l'occasion de côtoyer – excellente éducation artistique, par imprégnation. Initié au judo à Nice, où il résidait chez s […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE - Procédés argentiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 9 971 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les procédés trichromes »  : […] C'est le Britannique Thomas Young (1773-1829) qui démontra en 1802, à partir de travaux expérimentaux sur la dissection de l'œil, que la physiologie de la perception est régie par un mode trichrome. Les cellules visuelles qui tapissent le fond de la rétine présentent une sensibilité chromatique variable correspondant aux régions bleue, verte ou rouge du spectre lumineux. L'Allemand Hermann von Hel […] Lire la suite

THÉORIE DES COULEURS, Johann Wolfgang von Goethe - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian HELMREICH
  •  • 963 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cercle chromatique »  : […] La couleur la plus proche de la lumière, c'est le jaune : elle paraît lorsque la lumière est affectée par un élément obscur, par exemple par l'atmosphère qu'elle traverse. À l'inverse, l'obscurité touchée par un élément lumineux produit du bleu. Ces deux couleurs peuvent, par « concentration », prendre une coloration rouge : nous obtenons d'un côté l'orange, de l'autre le violet. Le jaune tout co […] Lire la suite

TROIS COULEURS LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 192 mots

Le nombre des couleurs franches et héraldiques étant fort limité, la combinaison du bleu, du blanc et du rouge fut assez fréquente en France à travers les siècles. Des manuscrits à peintures ont utilisé la bande tricolore depuis Philippe V le Long (1316-1322) et surtout sous Charles V (1364-1380), mais ils ne sont pas tous d'origine royale. Par contre, le dauphin futur Charles VII (1419), Charles  […] Lire la suite

VERT ÉGYPTIEN, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Sandrine PAGÈS-CAMAGNA
  •  • 413 mots

Deux pigments artificiels, l'un bleu et l'autre vert, de l'Égypte pharaonique constituent une particularité technologique et historique. Le plus célèbre, le bleu égyptien, apparaît à la IV e  dynastie (2620 avant J.-C.). Il est présent sur tous les décors égyptiens ainsi que dans les peintures du pourtour méditerranéen des premiers siècles de notre ère. Le vert égyptien, de teinte turquoise, a ét […] Lire la suite