LI BLANCA (1964- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une pensée flamenca

Née à Grenade (Espagne) le 12 janvier 1964, Blanca Li est engagée dès l’âge de douze ans dans l’équipe nationale de gymnastique, où elle acquiert une discipline corporelle dont elle revendique aujourd’hui la nécessité. À dix-sept ans, elle part pour New York afin de suivre les cours de Martha Graham et d’Alvin Ailey. Elle y apprend les bases de la danse moderne et du music-hall, tout en assistant aux premières expériences de hip-hop, qu’elle découvre dans les parcs de Harlem.

De retour à Madrid en 1986, elle crée sa première compagnie de danse contemporaine. Immédiatement repérée, elle est sélectionnée pour figurer au programme de l’Exposition universelle de Séville en 1992. La même année, elle s’installe à Paris. Dès 1993, sa création Nana et Lila reçoit le prix du meilleur spectacle de danse dans le cadre du festival off d’Avignon. Salomé (1995) puis Stress (1997) assoient sa réputation de chorégraphe à l’humour dévastateur, dans le droit fil de la movida, courant culturel madrilène plein de vitalité et de dérision, auquel elle imprime une dimension féministe et drolatique.

Entre-temps, elle collabore à plusieurs clips publicitaires – ce qu’elle continuera de faire jusqu’aux années 2000 –, travaillant pour des marques prestigieuses ou pour des défilés de mode. Cette capacité à s’adapter à divers domaines lui donne son autonomie financière. Elle développe ainsi une dynamique de projets distincts où se croisent des inspirations convergentes. De La Vie brève et L’Amour sorcier, deux opéras de Manuel de Falla, pour l’Opéra national de Lorraine à Nancy, en 1997, à Angoisse (1998), son premier court-métrage, en passant par plusieurs vidéos musicales, dont celle qu’elle réalise en 1997 pour le groupe français de musique électronique Daft Punk, c’est la même expression d’une énergie boulimique structurée par une discipline de fer qui se déploie. Une sorte de « pensée flamenca » débarrassée de tout exotisme. Elle décide du reste d’en faire perdurer l’esprit en fond [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeure de lettres, critique d'art, membre de l'Association internationale des critiques d'art

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Lise OTT, « LI BLANCA (1964- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/blanca-li/