BIPM (Bureau international des poids et mesures)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Structure de l’organisation

Le BIPM est placé sous l’autorité de la Conférence générale des poids et mesures (CGPM) dont chaque réunion est présidée par le président en exercice de l’Académie des sciences. La CGPM a pour mission de se prononcer sur les mesures nécessaires pour diffuser et perfectionner à l’échelle mondiale le système métrique auquel a succédé à partir de 1960 le Système international d’unités. Elle décide des grands travaux métrologiques que le BIPM et ses États membres doivent entreprendre en commun. Elle se réunit généralement tous les quatre ans et au maximum tous les six ans. Elle est formée des délégués des gouvernements contractants. Elle vote le programme de travail du BIPM et sa dotation.

La CGPM est l’organe diplomatique du BIPM. Réunissant les délégués des États membres et associés, elle définit les directives et orientations générales. Elle examine, par exemple, les orientations à prendre pour assurer l’extension et l’amélioration du Système international d’unités. Le BIPM est placé sous la surveillance du Comité international des poids et mesures (CIPM) qui est l’organe de supervision du BIPM. Composé de dix-huit membres de nationalités différentes et agissant en toute indépendance, le CIPM assure la direction exclusive du BIPM.

Le siège du BIPM est situé dans le domaine national de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), au pavillon de Breteuil. Ce dernier, classé monument historique, avait été inauguré par Louis XIV en 1672. Si le BIPM est essentiellement connu du grand public pour être le gardien des prototypes internationaux du mètre et du kilogramme depuis 1889, sa mission va bien au-delà.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : doctorante en histoire des sciences à l'université de Lorraine, chef du service exécutif et réunions, Bureau international des poids et mesures, Sèvres

Classification

Autres références

«  BIPM (Bureau international des poids et mesures)  » est également traité dans :

TEMPS

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Olivier COSTA DE BEAUREGARD
  •  • 14 773 mots

Dans le chapitre « Le temps physique »  : […] Parmi les diverses grandeurs définies et étudiées par le physicien avec l'idéal constant de parvenir à les rendre mesurables , le temps possède des caractères propres. Par la richesse de ses implications qui ne concernent pas la physique (implications sociologiques, biologiques, psychologiques, métaphysiques), il s'entoure d'une aura non dénuée de quelque mystère : « Si on ne me le demande pas, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Céline FELLAG ARIOUET, « BIPM (Bureau international des poids et mesures) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bipm/