BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 385 mots
  •  • 11 médias

La biologie moléculaire n'est pas en elle-même une discipline, c'est une expression commode pour désigner la « molécularisation » de la biologie, autrement dit le rôle central de l'approche moléculariste dans l'étude de la vie. Chacun y met à peu près le même contenu : la traduction des phénomènes du vivant – et en particulier la transmission et l'expression des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/#i_4329

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 066 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « ADN, mémoire génétique universelle »  : […] Le 25 avril 1953, l'Américain James D. Watson et le Britannique Francis H. C. Crick, récipiendaires, en 1962, avec le Britannique Maurice Wilkins du prix Nobel de physiologie ou médecine, proposaient, dans la célèbre revue scientifique anglaise Nature, une structure tridimensionnelle en forme de double hélice pour la molécule d'ADN (acide désoxyribonucléique), support de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_4329

ADN ET INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 238 mots

Jusqu'en 1944, on ignorait quelle pouvait être la nature chimique de la molécule présente dans les chromosomes et porteuse de l'information génétique. Alors que la plupart des chercheurs pensaient qu'il s'agissait de protéines, deux publications viennent montrer, en 1944, qu'il s'agit de l'ADN, l'acide désoxyribonucléique. La première, théorique, est celle du physicien allemand Erwin Schrödinger ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-et-information-genetique/#i_4329

ALTMAN SYDNEY (1939- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 361 mots

Biochimiste américain d'origine canadienne né à Montréal. Après des études de physique au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) à Cambridge, et une année à l'université Columbia à New York, Sydney Altman effectue, à l'université de Boulder (Colorado) des recherches sur le mécanisme de la mutagenèse induite par l'acridine et ses dérivés, thème qui va constituer le sujet de sa thèse de doct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-altman/#i_4329

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Mécanisme d'action »  : […] L'intérêt des antibiotiques s'est manifesté non seulement en thérapeutique, mais aussi en biologie moléculaire, où leur apport a été considérable. Peu de médicaments ont été aussi étudiés quant à leur mécanisme d'action : les biologistes ont l'avantage, au cours de ces investigations, de connaître, dès le départ, la cellule cible du médicament. De plus, ils peuvent étudier à chaque instant les ef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_4329

ARBER WERNER (1929- )

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 383 mots

Biophysicien suisse converti à la génétique, né le 3 juin 1929 à Graenichen (Argovie). Il obtient en 1978 le prix Nobel de physiologie ou médecine avec les Américains Daniel Nathans et Hamilton O. Smith, pour la découverte des enzymes de restriction et l'utilisation de ces enzymes en génétique moléculaire. Responsable de la microscopie électronique au laboratoire de biophysique de l'université de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-arber/#i_4329

ARN (acide ribonucléique) ou RNA (ribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 2 763 mots
  •  • 2 médias

Faut-il voir dans une molécule biologique omniprésente dans toute structure cellulaire des êtres vivants, l'ARN (acide ribonucléique), la première étape de l'histoire de la vie ? Les ARN contemporains sont-ils les fossiles d'anciennes molécules ? Les voies métaboliques primordiales ont-elles été guidées par de petits ARN ? La biologie moléculaire, en mettant en évidence l'extraordinaire diversité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arn-rna/#i_4329

AUTOASSEMBLAGE VIRAL

  • Écrit par 
  • Léon HIRTH
  •  • 901 mots

Les virus les plus simples sont généralement constitués par une molécule d'acide nucléique protégée par des sous-unités protéiques. La particule virale ainsi constituée est dite nucléocapside . Les sous-unités qui composent la capside protéique peuvent s'arranger autour de l'acide nucléique selon une symétrie cubique ou hélicoïdale. Il arrive que les divers éléments d'une mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoassemblage-viral/#i_4329

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Variations, mutations et recombinaisons génétiques »  : […] Bien que les techniques de culture de clones isolés de bactéries aient permis d'étudier des souches pures et de différencier ainsi des espèces pourtant morphologiquement semblables dans un même écosystème, ces mêmes techniques de culture montrent qu'au sein d'une population théoriquement homogène descendant d'une seule bactérie parentale, apparaissent des changements définitifs ( mutations) ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_4329

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le diagnostic bactériologique moléculaire »  : […] Le développement des techniques d'analyse des acides nucléiques (ADN ou ARN) a permis de mettre au point de nouvelles méthodes de détection directe de micro-organismes. Elles sont extrêmement sensibles et spécifiques, et servent à définir des marqueurs épidémiologiques précis permettant de tracer l'agent infectieux dans une épidémie. Ces techniques moléculaires sont particulièrement adaptées au d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_4329

BACTÉRIOPHAGES ou PHAGES

  • Écrit par 
  • Jean-François VIEU
  •  • 3 527 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Relations virus-bactéries »  : […] Le domaine de la bactériophagie s'étend aux espèces bactériennes les plus diverses : Gram + , Gram - , acido-résistantes, sporulées ou non sporulées, aérobies ou non aérobies, saprophytes ou pathogènes. Les bactériophages les plus anciennement connus sont ceux des staphylocoques et des bacilles dysentériques ; les plus récemment découverts agissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriophages-phages/#i_4329

BALTIMORE DAVID (1938- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 676 mots

Virologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 (conjointement à Howard M. Temin et Renato Dulbecco) pour l'exploration des interactions entre les virus oncogènes et le matériel génétique des cellules. Les travaux de ces trois chercheurs ont contribué à la compréhension du rôle des virus dans le développement du cancer. En travaillant indépendamment, David Baltimore et Howard T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-baltimore/#i_4329

BEADLE GEORGE WELLS (1903-1989)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 663 mots

Après avoir obtenu son doctorat de génétique, en 1931, à l'université Cornell d'Ithaca (N.Y.), Beadle entra au laboratoire de Thomas Hunt Morgan au California Institute of Technology, où il effectua de nouveaux travaux sur la drosophile, Drosophila melanogaster , devenue, grâce à Morgan, l'un des matériels les plus prometteurs pour la recherche en génétique. Beadle comprit qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-wells-beadle/#i_4329

BERG PAUL (1926- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 323 mots

Biologiste moléculaire américain né à New York. Paul Berg obtient en 1952 un doctorat en biochimie à la Western Reserve University (aujourd'hui, Case Western University) à Cleveland (Ohio). Il effectue ensuite un stage à l'institut de cytophysiologie à Copenhague, et un autre dans le département de microbiologie de l'université de Washington à Saint Louis ; il y restera, comme assistant puis comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-berg/#i_4329

BIOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 3 873 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Biologie moléculaire »  : […] La biologie moléculaire est, parmi toutes les branches de la biochimie, celle dont l'expansion est actuellement la plus rapide. Elle s'identifie à l'ensemble des réactions qui permettent l'expression et la transmission du message génétique. C'est donc la biochimie de l' ADN, qui est le vecteur de l'information génétique. L'ADN est connu depuis 1869, mais ce n'est qu'en 1944 qu'Avery, Mac Leod et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biochimie/#i_4329

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les gènes de développement »  : […] Ces gènes ont été découverts chez la drosophile grâce aux mutations du développement, apparues spontanément ou plus souvent induites par des mutagènes, qui ont été décrites chez cet Insecte. Le généticien américain Edward B. Lewis a posé les bases de ces recherches en analysant les mutations homéotiques qui entraînent la substitution de certaines parties du corps par d'autres. La mutation du gène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-contruction-de-l-organisme/#i_4329

BIOLOGIE - Les pratiques interventionnelles

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 6 550 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Transgenèse »  : […] Il y a des siècles que l'homme s'efforce de modifier, par croisements et sélections, les propriétés des plantes et des animaux afin d'obtenir de nouvelles variétés. Les premières tentatives scientifiques – à tout le moins fondées sur une connaissance précise des gènes – en vue de modifier directement et de façon stable certains caractères des espèces existantes en leur transférant des gènes proven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-les-pratiques-interventionnelles/#i_4329

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 439 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Définition et enjeux de la discipline »  : […] La bio-informatique est une discipline émergente de la recherche qui se place à l'interface de la biologie et de l'informatique. Il y a différentes façons de la définir. Il est possible de classer les bio-informaticiens qui la pratiquent en trois groupes (Victor Jongeneel, 2000). Les premiers se définissent comme pratiquant une branche fondamentale de la biologie capable de prédire, par des moyens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_4329

BIOLOGIE, en bref

  • Écrit par 
  • François GROS
  • , Universalis
  •  • 945 mots

La prise de conscience de la réalité biologique, c'est-à-dire de ce qui caractérise le vivant par rapport à l'inanimé, remonte sans doute aux premières tentatives des Anciens pour définir et expliquer cette différence. On pense ici à la philosophie naturaliste d'Aristote, aux idées d'Hippocrate, puis de Galien. Leur conception de la vie s'inscrit le plus souvent dans une dimension métaphysique ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-vue-d-ensemble/#i_4329

BIOLOGISME

  • Écrit par 
  • Sébastien LEMERLE, 
  • Carole REYNAUD-PALIGOT
  •  • 2 767 mots

Dans le chapitre « Quelques repères historiques »  : […] Les xviii e et xix e  siècles se caractérisent par un essor de la pensée scientifique, certaines sciences telles que la médecine et les sciences naturelles connaissent un grand dynamisme. À une époque où les explications rationnelles sont préférées aux préceptes religieux, ces sciences incarnent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologisme/#i_4329

BIOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Pierre TAMBOURIN
  •  • 5 346 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'essor des biotechnologies »  : […] Trois bouleversements sont à l'origine de l'essor des biotechnologies modernes : le développement d'outils moléculaires très performants ; l'explosion des connaissances dans le domaine de la génétique ; et, enfin, l'accumulation de données biologiques issues des vastes programmes internationaux de séquençage des génomes (génomique) . Les outils moléculaires du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biotechnologies/#i_4329

CAIRNS JOHN (1922- )

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 296 mots

Biologiste anglais né en 1922 à Oxford, ville où il obtint en 1952 son doctorat en médecine. Il étudia pendant plusieurs années en Australie la multiplication du virus de l'influenza et du virus de la vaccine. En 1957, Cairns a l'occasion de travailler quelque temps au Caltech (California Institute of Technology), aux États-Unis, dans un univers qu'il qualifiera lui-même d'extraordinaire ; en effe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-cairns/#i_4329

CARYOTYPE HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-François MATTEI, 
  • Marie-Geneviève MATTEI, 
  • Anne MONCLA
  •  • 4 780 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les nouveaux syndromes chromosomiques »  : […] L'avènement des techniques de microcytogénétique, c'est-à-dire la déspiralisation des chromosomes, a permis de rattacher un certain nombre de syndromes bien individualisés sporadiques ou familiaux à des microremaniements chromosomiques spécifiques . Parmi ces entités reconnaissables cliniquement, on peut retenir deux exemples particulièrement intéressants, le syndrome de Prader-Willi et le syndr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caryotype-humain/#i_4329

CECH THOMAS ROBERT (1947- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 248 mots

Biochimiste américain né le 8 décembre 1947 à Chicago. À partir de 1970, Thomas Robert Cech entreprend des études de chimie, de biochimie et de biophysique à l'université de Berkeley (Californie) pour préparer un doctorat, qu'il obtient en 1975. Après trois années de stage postdoctoral au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T., Cambridge), il obtient son premier poste universitaire en 1978 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-robert-cech/#i_4329

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  L'information génétique »  : […] Toutes les structures et toutes les activités des cellules sont définies par un programme qui correspond à des informations portées par les molécules d' ADN double brin : molécules d'ADN des chromosomes, plasmides, ADNmt, ADNct. Les unités d'information sont les gènes, segments d'ADN dont la séquence des désoxyribonucléotides code pour une molécule d'ARN qui va permettre la biosynthèse des prot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_4329

CHAPERONNES PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 964 mots

On appelle « molécules chaperonnes » (Laskey, 1978) des protéines dont le rôle est d'éviter, chez d'autres protéines, des « écarts de conduite » comme le faisaient autrefois auprès des jeunes filles des personnes que l'on appelait « chaperons » Elles participent ainsi à des fonctions vitales essentielles : résistance au stress, maintien de la conformation correcte des protéines, trafic intracellu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-chaperonnes/#i_4329

CLADISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pascal TASSY
  •  • 2 992 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cladistique et informatique »  : […] La cladistique a vite utilisé l'informatique. En effet, analyser de façon simultanée une multitude de caractères pour de nombreuses espèces, afin de construire l'arbre phylogénétique, est au-delà des capacités de l'esprit humain. Il est parfois difficile de faire ressortir la solution qui rend compte au mieux des partages de caractères dérivés considérés comme des synapomorphies. Par exemple, pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cladistique/#i_4329

CLASSIFICATION DU VIVANT

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS, 
  • Pascal TASSY
  •  • 7 194 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Face aux défis phylogénétiques »  : […] Aujourd'hui, les arbres construits à partir des caractères moléculaires sont majoritairement construits par les méthodes probabilistes qui, selon l'algorithme utilisé, sont dites de « maximum de vraisemblance » ou « bayesiennes ». Pourquoi de telles méthodes propres aux caractères moléculaires ? Il est vite apparu que les substitutions multiples affectant des régions données (sites) de tel ou te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classification-du-vivant/#i_4329

CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 1 384 mots
  •  • 1 média

On a coutume de remarquer l'extraordinaire variété du vivant, et d'oublier ce qui est commun à tout ce qui vit. D'abord, l'atome de vie, la cellule. Ensuite, un mécanisme incroyablement simple de transmission de l'hérédité, la réplication, qui passe par la reproduction à l'identique d'une molécule, l'ADN – à un inévitable taux d'erreur près, dû à la nature physique des objets en cause. L'ADN (po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-genetique/#i_4329

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les grands mécanismes de la communication entre cellules »  : […] Les communications intercellulaires peuvent s’établir via trois mécanismes moléculaires différents : des ponts cytoplasmiques permettant le passage passif de molécules hydrophiles d’une cellule à une autre ; des interactions entre protéines membranaires de cellules attenantes ; des molécules messagères (médiateurs) à destination de cellules cibles plus ou moins lointaines dans l’organisme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_4329

CRICK FRANCIS HARRY COMPTON (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 863 mots

Biophysicien britannique qui a reçu, en 1962, avec James D. Watson et Maurice H. F. Wilkins, le prix Nobel de physiologie ou médecine. Né le 8 juin 1916 à Northampton en Grande-Bretagne, Crick étudie la physique dès 1937 à l'University College de Londres. Mais la guerre interrompt ses travaux et lui offre son premier emploi à l'Amirauté où il travaille sur la conception de mines magnétiques. La f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-harry-compton-crick/#i_4329

DÉCRYPTAGE DU CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

Au début des années 1960, l'Américain Marshall W. Nirenberg découvre que l'addition d'un acide ribonucléique messager (ARNm) constitué uniquement d'uridine (U, un des quatre nucléotides) à un extrait bactérien suffit à déclencher la synthèse d'une protéine composée uniquement de phénylalanine. Tout se passe donc comme si la suite de trois nucléotides (appelée codon) UUU codait pour la phénylalani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decryptage-du-code-genetique/#i_4329

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les modalités du développement animal »  : […] Chaque animal est composé de millions de cellules de types différents. La présence de protéines spécifiques donne à chaque cellule ses propriétés. Par exemple, les cellules musculaires renferment de la myosine, alors que les cellules de la peau contiennent de la kératine. Pourtant, chaque organisme est construit à partir d'une seule cellule, l'œuf fécondé. Cette cellule contient toute l'informati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_4329

DULBECCO RENATO (1914-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

Virologue italien, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 (conjointement à ses élèves Howard M. Temin et David Baltimore) pour la découverte des interactions entre les virus oncogènes et le matériel génétique des cellules. Renato Dulbecco est né le 22 février 1914 à Catanzaro en Italie. Il obtient sa maîtrise en 1936, à l'université de Turin, et demeure plusieurs années membre de cette facu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renato-dulbecco/#i_4329

E.M.B.L. (European Molecular Biology Laboratory) ou LABORATOIRE EUROPÉEN DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 368 mots
  •  • 1 média

En 1963, alors que la biologie moderne de l'époque s'était clairement orientée vers une approche largement fondée sur l'étude des mécanismes qui président à l'expression des gènes (approche que l'on résume sous le nom de biologie moléculaire), un groupe de scientifiques européens se réunirent à Ravello en Italie à l'initiative des Britanniques John C. Kendrew et Conrad H. Waddington, pour discute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embl-laboratoire-europeen-de-biologie-moleculaire/#i_4329

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés des ATNC »  : […] Les modèles animaux, chez les rongeurs, ont permis l'étude des propriétés biologiques et de la nature des ATNC. Ainsi, la taille des ATNC a pu être estimée à 15 à 40 nm. Leur spectre d'inactivation physico-chimique est très particulier : leur résistance à la chaleur est exceptionnelle (par exemple, vingt-quatre heures d'exposition à une température de 100  0 C n'inactivent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encephalopathies-spongiformes/#i_4329

ENZYMES DE RESTRICTION

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 197 mots

Comment les bactéries, dépourvues de système immunitaire, se défendent-elles contre les virus (appelés aussi phages) qui les infectent ? C'est le Suisse Werner Arber (né en 1929), qui apporte le premier la réponse à cette question. En 1962, il découvre que des enzymes bactériennes sont capables de couper l'ADN du phage au niveau de zones bien déterminées (différentes en fonction des enzymes), app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enzymes-de-restriction/#i_4329

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Le terme « épigénétique » est utilisé en 1942 par le généticien Conrad Hal Waddington pour définir ce qui est littéralement « au-dessus de la génétique ». La génétique, selon la définition qu’en a donnée William Bateson en 1905, est quant à elle la science de la transmission héréditaire des caractères. Son développement autre que formel, comme la cartographie des gènes sur les chromosomes, a long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_4329

ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON, 
  • Francesca MERLIN
  •  • 3 641 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pluralité du concept d’épigénétique »  : […] L’épigénétique est, depuis la fin des années 1990, un domaine de recherche florissant impliqué dans l’étude de phénomènes biologiques divers tels que la différenciation cellulaire et le développement, le métabolisme, les mécanismes d’hérédité, l’évolution, les rapports hôtes-pathogènes, le cancer et d’autres maladies comme le diabète ou des maladies neurodégénératives. Cependant, le terme « épigé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique-et-theorie-de-l-evolution/#i_4329

EUROPEAN XFEL (laser européen à électrons libres et à rayons X)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 424 mots
  •  • 4 médias

Le laser européen à électrons libres et à rayons X de quatrième génération, construit à Hambourg en Allemagne, a été inauguré le 1 er  septembre 2017 après une mise en service préliminaire en mai 2017. Cet accélérateur linéaire est à ce jour la source de rayons X monochromatiques la plus intense du monde, capable de produire environ deux cents fois plus de flashes de ray […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/european-xfel/#i_4329

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le maintien du polymorphisme et la théorie neutraliste »  : […] Du coté de la biologie moléculaire, une première difficulté pour la synthèse est intervenue dès 1966 avec la découverte par Lewontin et Hubby de l'importance quantitative énorme du polymorphisme génétique naturel. Des raffinements apportés aux modèles de la génétique des populations ont permis de concilier ces données et l'action de la sélection naturelle. Puis, la théorie neutraliste de l'évolut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_4329

FRANKLIN ROSALIND ELSIE (1920-1958)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 960 mots

Scientifique britannique née à Londres le 25 juillet 1920 et décédée le 16 avril 1958 en cette même ville. La courte carrière scientifique de Rosalind Franklin ne se lit pas seulement dans sa remarquable contribution à l'application d'une technique physique – la diffraction des rayons X – pour la détermination de la structure de molécules mal cristallisables (comme celles du charbon, de l'ADN, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosalind-elsie-franklin/#i_4329

GÈNES, biologie

  • Écrit par 
  • Pierre SONIGO
  •  • 1 381 mots

Dans le chapitre « Du gène à l'ADN chromosomique »  : […] Qu'est ce qu'un gène aujourd'hui ? Il n'y a pas deux spécialistes pour donner la même réponse à cette question. Selon l'une des définitions initiales, le gène est une vue de l'esprit, une abstraction représentant le caractère héréditaire. Ainsi, le caractère « ridé » du pois est représenté par le gène « ridé ». Tout comme les nombres, qui sont une représentation conventionnelle permettant de faire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes-biologie/#i_4329

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'information génétique »  : […] La reconnaissance de la localisation chromosomique des gènes fut une première étape pour concrétiser des objets qui, au début, n'eurent guère plus de réalité que la fameuse vertu dormitive. Il fallut attendre la décennie qui s'étendit de 1950 à 1960 pour que fût franchie la seconde étape : les gènes sont des segments de molécules d'acide désoxyribonucléique, et leur activité dans la cellule consis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_4329

PROJET GÉNOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 775 mots
  •  • 1 média

À partir du moment où il a été établi que le patrimoine génétique de tout organisme est codé dans son ADN, que les gènes se réduisent à une séquence de nucléotides de l’ADN et que leur expression correspond à la réalisation d’un programme, une idée forte, bien que très réductrice, s’est imposée : établir la séquence nucléotidique complète de l’ADN d’un organisme permettra de tout connaître de lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projet-genome-humain/#i_4329

ÉDITION DES GÉNOMES

  • Écrit par 
  • Gilles SAUCLIÈRES
  •  • 3 922 mots
  •  • 3 médias

Depuis le milieu des années 2010, il est devenu facile de modifier délibérément et précisément, au nucléotide près, telle ou telle région de l’ADN de n’importe quel organisme vivant. Cette technique appelée « édition du génome » (traduction ambiguë mais courante de genome editing ) est une authentique révolution en génétique et, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition-des-genomes/#i_4329

ÉDITION DU GÉNOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Hugues DÉCHAUX
  •  • 6 468 mots
  •  • 2 médias

Depuis l’achèvement en 2004 du projet Génome humain, entrepris au début des années 1990, dont l’objectif était de procéder à la première lecture intégrale des trois milliards de bases que contient l’ADN humain, les avancées de la génétique sont fulgurantes. Outre le séquençage du génome, qui se réalise désormais à « très haut débit » et qui tend à se banaliser pour les parties codantes de l’ADN, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition-du-genome-humain/#i_4329

ENCODE PROJET

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 418 mots
  •  • 1 média

Le projet Encode ( Encyclopedia of DNA elements ) a été lancé en 2003. Son but était de rechercher tous les éléments fonctionnels présents dans l'ADN du génome humain. La première synthèse de ce travail gigantesque, qui a impliqué plusieurs dizaines de laboratoires et quelques centaines de chercheurs, a été publiée dans la revue Nature (qui héberge le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projet-encode/#i_4329

GÉNOMIQUE - Théorie et applications

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 030 mots

Avec la fin du xx e  siècle, le génie génétique est entré dans sa maturité. Les techniques de base, définies dans le courant des années 1960, se sont perfectionnées, simplifiées et en partie automatisées. Les plus importantes sont : le clonage de gènes, l'amplification de gènes (PCR, pour Polymerase Chain Reaction), la détermination de la séquenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-theorie-et-applications/#i_4329

GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

  • Écrit par 
  • Bertrand JORDAN
  •  • 4 700 mots
  •  • 5 médias

La séquence de l'ADN constitue en quelque sorte l'anatomie d'un génome : elle indique les formules des protéines dont celui-ci dirige la synthèse. Sa connaissance est donc cruciale pour la biologie, mais les techniques nécessaires pour la déchiffrer ne sont apparues qu'assez récemment. D'abord très lentes et laborieuses, elles ont ensuite progressé au point qu'il a été possible de lire intégraleme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-le-sequencage-des-genomes/#i_4329

GÉNOMIQUE - Les fusions cellulaires

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Marc FELLOUS, 
  • France LATRON
  •  • 3 122 mots
  •  • 1 média

Depuis le début des années 1960, il est possible de fusionner des cellules somatiques entre elles. Ce mode de croisement est bien distinct de celui qui s'opère lors de la reproduction sexuelle. Il constitue néanmoins une approche alternative et très fructueuse de la génétique moderne humaine. En 1960, Georges Barski et ses collaborateurs à l'institut Gustave-Roussy de Villejuif ont obtenu, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-les-fusions-cellulaires/#i_4329

GÉNOMIQUE - Génome artificiel

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 140 mots

Dans le chapitre « La synthèse chimique de petits fragments d'ADN »  : […] Le support matériel de l'hérédité de tous les organismes vivants est un acide nucléique, l'ADN (acide désoxyribonucléique) dans le cas le plus général. Les gènes, alignés le long de la molécule d'ADN des chromosomes, sont des séquences issues de l'assemblage de quatre bases azotées : l'adénine (A), la cytosine (C), la guanine (G) et la thymine (T). L'ordre dans lequel ces bases (on parle plus vol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genome-artificiel/#i_4329

GILBERT WALTER (1932- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 259 mots

Biologiste moléculaire américain né à Boston le 21 mars 1932. Après des études de chimie et de physique à Harvard, Walter Gilbert soutient, en 1957, à l'université de Cambridge (Grande-Bretagne), un doctorat de physique mathématique préparé sous la direction de Abdus Salam (Prix Nobel de physique 1979). De retour aux États-Unis, il travaille avec Julian Seymour Schwinger (Prix Nobel de physique 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-gilbert/#i_4329

GOSLING RAYMOND (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 518 mots
  •  • 1 média

Le biophysicien britannique Raymond G. Gosling fut le cinquième personnage dans la découverte de la double hélice de l’ADN en 1953. Étudiant en thèse de physique à l’époque au King’s College de Londres, on lui doit les photographies de diffraction des rayons X par des fibres d’ADN qui permirent à Francis Crick et James Watson, et à Maurice Wilkins, un peu à l’écart, de déterminer la structure en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-gosling/#i_4329

GROS FRANÇOIS (1925- )

  • Écrit par 
  • Philippe KOURILSKY
  •  • 1 418 mots
  •  • 1 média

Né en 1925, le biologiste français François Gros entama en 1945, chez Michel Macheboeuf à l’Institut Pasteur, une thèse de biochimie sur les antibiotiques qui venaient d’être découverts. Il appartient à la lignée des biochimistes, plus qu’à celle des généticiens. Il est avant tout intéressé par les mécanismes moléculaires du vivant. Il entre au C.N.R.S., où il fera carrière jusqu’à son élection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-gros/#i_4329

GRUNBERG-MANAGO MARIANNE (1921- )

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 990 mots

Biologiste française, Marianne Grunberg-Manago est née le 6 janvier 1921 à Petrograd (aujourd'hui Saint-Pétersbourg), quelques années donc après la révolution d'Octobre. Sa famille, alors qu'elle n'a que quelques mois, quitte le pays natal, devenu pour certains un foyer d'insécurité, pour venir s'établir à Paris. C'est à l'Institut de biologie physico-chimique que se déroulera pour l'essentiel sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marianne-grunberg-manago/#i_4329

GYMNOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 005 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Classification et phylogénie »  : […] Contrairement aux Angiospermes, il n’existe actuellement pas de consensus ni sur les relations de parenté (phylogénie) des Gymnospermes, ni sur leur classification. La question des relations entre les grands groupes de Gymnospermes alimente en effet l’un des débats les plus animés en phylogénie des plantes. Pour comprendre cette polémique, il faut savoir qu’une hypothèse a longtemps prévalu, soute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnospermes/#i_4329

HÉLÈNE CLAUDE (1938-2003)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET
  •  • 752 mots

Biologiste français, Claude Hélène a été un acteur majeur du développement de la biologie moléculaire. Son œuvre a contribué à la compréhension des mécanismes du vivant par l'analyse des interactions moléculaires entre les acides nucléiques et les protéines, et la mise au point d'outils pour l'inactivation ciblée des gènes. Ses travaux ont ouvert la voie à un courant scientifique dont découlent no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-helene/#i_4329

HÉMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean BERNARD, 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 8 445 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Naissance de la pathologie moléculaire »  : […] On a longtemps cru que les globules rouges ne contenaient qu'une seule hémoglobine. Mais les recherches modernes ont montré la pluralité de cette substance. De très graves anémies héréditaires, raciales ou familiales, qui atteignent des millions d'hommes en Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe méditerranéenne sont dues à la présence d'hémoglobines anormales. Dans la structure de chaque hémogl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematologie/#i_4329

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Établissement et maintien de l'empreinte »  : […] « La nature même de l'empreinte génomique, le moment exact de son établissement et de son effacement, la manière dont elle influe sur l'expression des gènes, voici quelques questions qui restent ouvertes », était-il mentionné en 1989, par Charles Babinet, dans une première version de l'article « Empreinte génomique ». Il est maintenant possible de répondre à la plupart de ces questions mais la pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_4329

HISTOIRE DE LA CLADISTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER, 
  • Michel LAURIN
  •  • 1 665 mots

1950 L'entomologiste allemand Willi Hennig (1913-1976) publie Grundzüge einer Theorie der Phylogenetischen Systematik , ouvrage dans lequel il propose une nouvelle méthode de reconstruction des relations de parenté entre les espèces fondée exclusivement sur les états apomorphes (évolués ou particuliers) des caractères (surtout morphologiques), ains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-cladistique-reperes-chronologiques/#i_4329

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les trois révolutions de l'histologie »  : […] La première révolution, celle qui a véritablement été à l'origine de l'histologie est double : scientifique et technique. L'histologie, en tant que science, s'est en effet constituée, au milieu du xix e  siècle, à partir de la conjonction de l'avènement d'une théorie scientifique qui révolutionnait la biologie, la théorie cellulaire (avec Schleid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_4329

HOLLEY ROBERT (1922-1993)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 186 mots

Chimiste américain diplômé de l'université Cornell, New York (1947), Robert W. Holley oriente ses travaux vers des sujets plus biologiques. Nommé professeur associé de chimie (1950-1957) puis professeur en titre de biochimie et biologie moléculaire (1964), il intègre ensuite l'Institut Salk à New York. Les travaux de Holley ont contribué à la compréhension des mécanismes de la biosynthèse des prot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-holley/#i_4329

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Hommes de Néandertal et Hommes modernes »  : […] En fait, l'Europe représente la seule région géographique où il est possible de mettre en évidence le remplacement d'une population humaine par une autre. En Europe occidentale, les Homo sapiens primitifs ont évolué, depuis 400 000 ans environ, vers les Hommes de Néandertal dont la répartition est clairement liée à l'extension de la calotte glaciaire. Ces derniers seront re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_4329

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 318 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les protéines period et timeless de la drosophile »  : […] Le mécanisme général des horloges circadiennes a d'abord été mis en évidence chez la drosophile. Certaines mutations du gène period ( perS ) raccourcissent la période des rythmes comportementaux d'éclosion et d'activité locomotrice de l'animal (environ 20 heures au lieu des 24 heures du type sauvage). L'expression du gène period es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horloges-biologiques/#i_4329

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Différenciation des lymphocytes T »  : […] À partir du pool des cellules souches hématopoïétiques, des cellules pré-T migrent vers le thymus, où elles se multiplient, tandis que s'effectue leur différenciation au contact des cellules réticuloépithéliales. La maturation se fait progressivement depuis la périphérie de l'organe, ou corticale, vers le centre, ou médullaire. Une petite partie des cellules nées par division dans le thymus achèv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_4329

INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 223 mots
  •  • 1 média

Les découvertes de la biologie moléculaire depuis les années 1950 survenues en même temps que l'essor des sciences et techniques de l'information, ont introduit en biologie la notion d' information . Deux des propriétés du vivant qui semblaient les plus mystérieuses et les plus irréductibles avaient été expliquées par des phénomènes physico-chimiques d'interactions moléculair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/information-genetique/#i_4329

INTÉGRON

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY
  •  • 437 mots

Les intégrons constituent un système de capture et d'expression de gènes sous forme de cassettes. Celles-ci constituent des éléments mobiles capables d'être intégrés ou excisés dans un intégron par un mécanisme de recombinaison, spécifique de site, catalysé par une intégrase. Un intégron se compose d'un gène intI codant pour une intégrase et d'un site spécifique de recombina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/integron/#i_4329

JACOB FRANÇOIS (1920-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 1 838 mots
  •  • 1 média

François Jacob fut une figure majeure de la génétique et de la biologie moléculaire, un des penseurs parmi les plus pénétrants de l'histoire et de la philosophie des sciences du vivant. N'acceptant pas la capitulation de 1940, il intègre les Forces françaises libres, participe aux campagnes d'Afrique et de France. Il fut grièvement blessé, et la carrière de chirurgien à laquelle il s'était destin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-jacob/#i_4329

JUMEAUX (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michèle CARLIER
  •  • 2 508 mots

On attribue souvent à sir Francis Galton (1822-1911) la paternité de la « méthode des jumeaux », méthode qui consiste à comparer les jumeaux monozygotes (MZ), issus de la fécondation d’un seul ovule par un seul spermatozoïde, à des jumeaux dizygotes (DZ), issus chacun de la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde. À ceci près que, à l’époque, la classification des jumeaux ne se faisait pas pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumeaux-psychologie/#i_4329

KAHN AXEL (1944- )

  • Écrit par 
  • Hélène GILGENKRANTZ
  •  • 516 mots
  •  • 1 média

Médecin généticien, philosophe, homme de dialogue et de communication, Axel Kahn, né le 5 septembre 1944, est connu du grand public pour l'avoir entraîné, avec conviction et clarté, dans une réflexion éthique imposée par les considérables progrès techniques qui ont abouti aux grandes découvertes scientifiques de la fin du xx e  siècle. Dans son li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-kahn/#i_4329

KHORANA HAR GOBIND (1922-2011)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 395 mots
  •  • 1 média

Biochimiste américain d'origine indienne né le 9 janvier 1922, à Raipur (ville du Pendjab, aujourd'hui au Pakistan), Har Gobind Khorana étudie à l'université du Pendjab (Lahore), puis part pour la Grande-Bretagne préparer un doctorat à l'université de Liverpool (1945). De 1950 à 1952, il étudie les protéines et les acides nucléiques à l'université de Cambridge, puis poursuit ses recherches à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/har-gobind-khorana/#i_4329

KORNBERG ROGER D. (1947- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 197 mots

Le biochimiste américain Roger D. Kornberg reçut en 2006 le prix Nobel de chimie pour ses recherches sur la transcription eucaryote au niveau moléculaire. Né en 1947 à Saint Louis (Missouri), Roger David Kornberg étudie la chimie à l'université Harvard, où il obtient une licence en 1967, puis à Stanford, où il passe un doctorat en 1972. Il enseigne à l'école de médecine de Harvard de 1976 à 1978 a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-d-kornberg/#i_4329

LA LOGIQUE DU VIVANT (F. Jacob) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Antonine NICOGLOU
  •  • 365 mots

En 1970, François Jacob, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1965 avec André Lwoff et Jacques Monod, publie La Logique du vivant. Cet ouvrage retrace une histoire de la biologie qui débute à la Renaissance pour s'achever avec les travaux de biologie moléculaire moderne dont l'auteur est l'un des artisans. Jacob ne se contente pas de dresser une archéologie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-logique-du-vivant/#i_4329

LEDERBERG JOSHUA (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Agnès ULLMANN
  •  • 996 mots

Généticien et microbiologiste américain, un des fondateurs de la biologie moléculaire moderne. Pour sa découverte de la recombinaison génétique chez les bactéries, qui a ouvert la voie à l'analyse génétique de ces micro-organismes, Joshua Lederberg a reçu, en 1958, à l'âge de trente-trois ans, le prix Nobel de physiologie ou médecine, qu'il partagea avec ses compatriotes George W. Beadle et Edwar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joshua-lederberg/#i_4329

LEVURES

  • Écrit par 
  • Jacques BOIDIN, 
  • Jean-Bernard FIOL, 
  • Simone PONCET
  • , Universalis
  •  • 3 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Biologie moléculaire »  : […] Bien qu'elles appartiennent au règne végétal, les Levures, comme tous les Champignons, ont un métabolisme voisin de celui des Animaux. Par conséquent, la cellule de Levure, qui est facile à cultiver, est de plus en plus utilisée en biologie moléculaire afin de définir les mécanismes fonctionnels intracellulaires. L'analyse du génome a été entreprise à partir des années 1975, permettant, notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/levures/#i_4329

LIGAND, biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 69 mots

Molécule possédant un site conformationnel qui lui permet de « reconnaître » une molécule réceptrice pour s'encastrer dans un site topologiquement complémentaire . La liaison ainsi constituée peut soit enclencher un cycle de modifications ayant pour point de départ le récepteur (effet activateur), soit au contraire inhiber le fonctionnement de celui-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligand-biologie-moleculaire/#i_4329

LWOFF ANDRÉ (1902-1994)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 189 mots
  •  • 1 média

Médecin et biologiste français, André Lwoff a été un des fondateurs de la génétique moderne. Il a reçu en 1965, avec Jacques Monod et François Jacob, le prix Nobel de physiologie ou médecine pour leurs travaux sur le contrôle de l’expression des gènes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-lwoff/#i_4329

LYSOGÉNIE

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 3 859 mots
  •  • 3 médias

Depuis 1940, et sous l'impulsion de Max Delbrück, les bactériophages ont donné lieu à de nombreuses recherches qui ont apporté beaucoup d'explications sur l'origine, l'action et la reproduction des virus, et sur un grand nombre d'autres problèmes qui touchent la bactériologie, la génétique, la biologie générale, la cancérologie. Un aspect particulier de la bactériophagie fera l'objet de cet artic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysogenie/#i_4329

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Les macromolécules biologiques »  : […] Tous les êtres vivants sont constitués de cellules, d'une seule, comme chez les bactéries ou les algues primitives ; ou de plusieurs, environ 10 15 , comme chez les mammifères. Il est généralement admis que tous les êtres vivants dérivent d'un système protocellulaire, apparu sur la Terre il y a environ 3,5 milliards d'années. Ce germe s'est reproduit et les descendants ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_4329

McCLINTOCK BARBARA (1902-1992)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 624 mots

Scientifique américaine, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1983, pour la découverte, dans les années 1940 et 1950, d'éléments génétiques mobiles : les gènes « sauteurs ». Barbara McClintock est née le 16 juin 1902 à Hartford (Connecticut). Son père était physicien et elle prit un grand plaisir à étudier les sciences dans son enfance. Très tôt, elle fit preuve d'une indépendance d'esprit et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-mcclintock/#i_4329

MESELSON MATTHEW (1930- )

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 328 mots

Biologiste américain né le 24 mai 1930 à Denver (Colorado). Après avoir obtenu en 1957 son doctorat ès sciences au California Institute of Technology, il est nommé en 1960 professeur de biologie à Harvard. En 1968, il est élu à l'Académie des sciences des États-Unis. Matthew Meselson est surtout connu pour les expériences qu'il effectue avec Franklin W. Stahl à partir de 1958. Dès 1964, Meselson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-meselson/#i_4329

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Au niveau de la molécule »  : […] Au niveau de la molécule, le modèle de structure est une construction géométrique qui figure l'arrangement dans l'espace des atomes ou groupes d'atomes dont est constituée la molécule. Les liaisons interatomiques et les angles que font entre elles ces liaisons étant calculées par ailleurs sur des molécules plus simples, le modèle est édifié à partir des données expérimentales de la diffraction pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/#i_4329

MONOD JACQUES (1910-1976)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 567 mots
  •  • 1 média

Biochimiste français dont les travaux ont largement contribué à la naissance et au développement de la biologie moléculaire. Né à Paris, Jacques Monod, après des études secondaires à Cannes, regagne Paris en 1928, s'inscrit à la faculté des sciences, passe sa licence en 1931, puis entame, au Laboratoire d'évolution des êtres organisés (1932-1934) et sous l’influence d’André Lwoff et Édouard Chatto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-monod/#i_4329

MORCELLEMENT DES GÈNES

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 202 mots

En 1977, les laboratoires des Américains Richard Roberts (né en 1943), Phillip Sharp (né en 1944) et du Français Pierre Chambon (né en 1931) observent, indépendamment, que des gènes eucaryotes ont une structure en mosaïque, alternant une minorité codante que l'on retrouve dans l'ARNm (les exons ) et des régions non codantes « intruses », appelées à ce titre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morcellement-des-genes/#i_4329

MULLIS KARY BANKS (1944-2019)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 472 mots

Biologiste moléculaire américain né le 28 décembre 1944 à Lenoir (Caroline du Nord). Kary Banks Mullis fait ses études à l'institut de technologie de Georgie et à l'université de Berkeley (Californie) où il obtient son doctorat en 1973. Après avoir effectué des recherches à l'école médicale de l'université du Kansas puis à l'université de Californie à San Francisco, il rejoint en 1979 une entrepri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kary-banks-mullis/#i_4329

MUTATIONS

  • Écrit par 
  • Gérard LEBLON, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  • , Universalis
  •  • 2 925 mots
  •  • 1 média

Toute reproduction biologique associe toujours deux tendances contradictoires. L' une tend à maintenir immuables les caractères héréditaires ; l'autre tend, au contraire, à introduire des changements ou variations génétiques, qui s'accomplissent selon deux modalités fondamentalement distinctes. Dans la première, le caractère nouveau est obtenu par recombinaison : deux individus parentaux distin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutations/#i_4329

NATHANS DANIEL (1928-1999)

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 507 mots

Après avoir obtenu son diplôme de médecin en 1954, Daniel Nathans a commencé à exercer au Columbia Presbyterian Medical Center de New York. Très tôt cependant, il s'oriente vers la recherche, et entame sa nouvelle carrière au National Institute of Health. Après un bref passage auprès de Fritz Lipmann, au Rockefeller Institute, il rejoint en 1962 la Johns Hopkins University, à Baltimore, dont il di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-nathans/#i_4329

NEUROSCIENCES SOCIALES

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 3 146 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le champ d’application des neurosciences sociales »  : […] Longtemps, les neurosciences traditionnelles ont considéré le système nerveux comme une entité relativement isolée, et les chercheurs ont largement ignoré les influences de l’environnement social dans lequel les humains et les autres espèces animales vivent. Or, par définition, les espèces sociales créent des organisations au-delà de leurs propres structures, qui vont des dyades aux ensembles cul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-sociales/#i_4329

NIRENBERG MARSHALL WARREN (1927-2010)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  • , Universalis
  •  • 641 mots
  •  • 2 médias

Marshall Nirenberg est un biochimiste américain né le 10 avril 1927 à New York. Formé dans les universités de Floride (1952) et du Michigan (1957) il s'intéresse d'abord à la biochimie des sucres, puis à la biosynthèse des protéines quand il entre comme chercheur au National Institute of Health et y dirige la section de biochimie génétique à partir de 1962. Il reçoit le prix Nobel de physiologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marshall-warren-nirenberg/#i_4329

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 449 mots
  •  • 17 médias

Découverts en 1868 par le biologiste suisse Friedrich Mischer dans les noyaux cellulaires, d'où leur nom (du latin nucleus , noyau), mais également présents dans le cytoplasme, les acides nucléiques sont des molécules d'origine naturelle qui jouent un rôle fondamental dans la vie et la reproduction des cellules animales, végétales et microbiennes. Tels qu'on peut les isoler […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_4329

ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Roger MONIER
  •  • 7 285 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La découverte des proto-oncogènes. Leur conversion en gènes oncogènes viraux »  : […] Les premières études expérimentales sur l'oncogenèse, dont les travaux d'Ellerman et Bang et de Rous sont d'excellents exemples, ont fait appel à des modèles animaux. Ces modèles, qui ont permis la découverte des premiers virus oncogènes, ont également conduit à l'identification d'agents chimiques ou physiques qui sont capables de provoquer l'apparition de tumeurs lorsqu'ils sont administrés à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncogenese-cancerogenese-carcinogenese/#i_4329

OPARINE ALEXANDRE IVANOVITCH (1894-1980)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 991 mots
  •  • 1 média

Alexandre Oparine est un biochimiste soviétique, né le 2 mars 1894 à Ouglitch, ville située au nord de Moscou sur la Volga, dans l’ oblast de Iaroslav. Il est surtout connu pour avoir formulé, dès 1922, une théorie sur l’origine de la vie qui explicite, dans le contexte de l’environnement terrestre originel, le passage de molécules minérales à une « soupe prébiotique », mél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-oparine/#i_4329

PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

  • Écrit par 
  • Véronique BARRIEL
  •  • 4 885 mots
  •  • 6 médias

La PCR ( polymerase chain reaction ou amplification en chaîne par polymérase, expression française rarement utilisée) est une suite de réactions enzymatiques qui permettent d'amplifier un fragment d'ADN spécifique (ADN cible), souvent présent au départ en très faible quantité, et parfois en mauvais état, parmi des millions d'autres fragments. On peut mesurer la puissance de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pcr-amplification-en-chaine-par-polymerase/#i_4329

PHARMACORÉCEPTEURS, biochimie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 595 mots
  •  • 1 média

Notion introduite pour la première fois par J. N. Langley et P. Ehrlich à propos de l'action d'une drogue. Langley observa, en effet, en 1909, que la nicotine, qui est un excitant ganglionnaire, provoquait une réponse quand on l'appliquait localement sur certaines parties du tissu musculaire et que son effet persistait même après dénervation du muscle. Il en conclut qu'il existait, en des points […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacorecepteurs-biochimie/#i_4329

PHYLOGÉNOMIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 010 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la phylogénie à la phylogénétique moléculaire »  : […] Jusque dans les années 1950, les débats sur la construction des arbres phylogéniques ont porté sur les caractères physiques des organismes, dont la présence ou l'absence était suffisamment informative, ainsi que sur les méthodes utilisées pour la construction de la phylogénie. La démarche s'appuyait essentiellement sur les homologies entre organes déduites de l'anatomie et de l'embryologie compar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phylogenomique/#i_4329

PLASMIDES

  • Écrit par 
  • Annie BUU HOÏ, 
  • Michel GUÉRINEAU
  •  • 6 596 mots
  •  • 2 médias

Qu'est-ce qu'un plasmide ? Cette définition a évolué au cours du temps en fonction du développement des connaissances scientifiques dans ce domaine. La définition originale de Joshua Lederberg en 1952 est génétique : ce sont des déterminants génétiques capables de se transmettre d'une bactérie à l'autre indépendamment du chromosome bactérien ; ce sont donc des éléments extrachromosomiques capab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmides/#i_4329

PLASTES

  • Écrit par 
  • Roger BUVAT, 
  • Gérard LEDOIGT
  •  • 5 702 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Génome du chloroplaste »  : […] Une plante verte contient trois types d'organites, le noyau, les mitochondries et les plastes qui répliquent, transcrivent et expriment leur information génétique de manière coordonnée (cf.  mitochondries , noyau cellulaire ). L'existence d'une hérédité extranucléaire liée à un organite a été postulée par les études génétiques du feuillage panac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plastes/#i_4329

POISSON-ZÈBRE ou DANIO RERIO

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LEVRAUD
  •  • 2 411 mots
  •  • 5 médias

Le danio zébré ( Danio rerio ) est un petit poisson d’eau douce , vif et joliment rayé. Courant en aquariophilie de loisir, il est devenu un organisme modèle majeur pour la recherche biomédicale, grâce aux travaux pionniers de Georges Streisinger (université d’État de l’Oregon) dans les années 1970. Les chercheurs emploient surtou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poisson-zebre-danio-rerio/#i_4329

POLYMERASE CHAIN REACTION (PCR)

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 179 mots

En 1983, Kary Mullis, chercheur de la jeune firme de biotechnologie californienne Cetus, invente la polymerase chain reaction (PCR), une technique qui permet d'amplifier plusieurs millions de fois tout fragment d'ADN, pour peu qu'on connaisse la séquence de ses extrémités. Véritable photocopieuse à gènes, la PCR utilise une combinaison astucieuse d'enzymes agissant sur l'ADN […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymerase-chain-reaction-pcr/#i_4329

PREMIÈRE TRANSGENÈSE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 204 mots

En 1972, l'Américain Paul Berg (né en 1926) et ses collaborateurs de l'université Stanford parviennent à insérer dans le génome de la bactérie Escherichia coli , rendue perméable par un traitement chimique à base de calcium, un fragment d'ADN du virus SV40. Ils réussissent ainsi pour la première fois ce qu'on appelle aujourd'hui le « clonage » d'un gène, à savoir sa multiplic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-transgenese/#i_4329

PRIX LASKER 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 535 mots
  •  • 1 média

Les prix de la fondation Albert-et-Mary-Lasker 2018 (plus souvent appelés « prix Lasker » et tenus pour être les équivalents américains du prix Nobel de médecine, ou du moins pour en être l’antichambre) ont été décernés à New York le 11 septembre de cette même année. Ils distinguent quatre chercheurs : Charles David Allis, Michael Grunstein et Joan Argetsinger Steitz, pour leurs contributions à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2018/#i_4329

PRIX LASKER 2016

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 224 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale  »  : […] Le prix Albert-Lasker va à William G. Kaelin Jr, Peter J. Ratcliffe et Gregg L. Semenza, pour la « découverte et l’élucidation des voies par lesquelles l’homme et les autres organismes multicellulaires détectent et réagissent aux variations de disponibilité de l’oxygène ». William G. Kaelin Jr, né en 1957, est un médecin américain diplômé de l’université Duke en 1982. Cancérologue, il est profes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2016/#i_4329

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2018

  • Écrit par 
  • Wadih GHATTAS, 
  • Jean-Pierre MAHY
  •  • 1 386 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie 2018 a été attribué pour moitié à l’Américaine Frances H. Arnold pour la mise en œuvre de l’évolution dirigée, tandis que son compatriote George P. Smith et le Britannique Gregory P. Winter se partagent l’autre moitié pour leur invention de la technique du phage display . L’évolution dirigée permet de développer des protéines capables de dénouer des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2018/#i_4329

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2017

  • Écrit par 
  • Rémi FRONZES
  •  • 2 270 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie 2017 a été attribué au Suisse Jacques Dubochet, à l’Allemand Joachim Frank et au Britannique Richard Henderson pour avoir contribué au « développement de la cryomicroscopie électronique pour la détermination de la structure à haute résolution des biomolécules en solution » . Il récompense, comme le prix Nobel de physique 2017, les progrès remarquables effectués dans le dom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2017/#i_4329

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2016

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 810 mots
  •  • 1 média

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué le 3 octobre 2016 au microbiologiste japonais Yoshinori Ohsumi pour ses découvertes sur les mécanismes de l’autophagie, qui ont conduit à un nouveau paradigme dans notre compréhension de la manière dont la cellule recycle son contenu. L’autophagie (étymologiquement « le fait de se manger soi-même ») est un phénomène connu depuis les années  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2016/#i_4329

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Si l'on met à part le monde des bactéries et des virus (procaryotes), il existe sur Terre des milliards d'espèces animales et végétales dont les cellules renferment des noyaux pourvus de chromosomes (eucaryotes), espèces qui diffèrent les unes des autres par des critères morphologiques et comportementaux et auxquelles nous limiterons notre exposé. L' information nécessaire à l'établissement de leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_4329

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 683 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Évolution des protéines »  : […] La comparaison des séquences de protéines conservées au cours de l'évolution (hémoglobine des Vertébrés, insuline, etc.) montre qu'elles ont conservé les éléments structuraux majeurs et ne diffèrent que par des substitutions plus ou moins nombreuses d'acides aminés non essentiels à la fonction de ces protéines. Ces différences résultent de l'accumulation au cours du temps de mutations ponctuelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_4329

PROTÉINES INFORMATIONNELLES

  • Écrit par 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 625 mots

Depuis le premier séquençage complet du génome d'un organisme cellulaire (la bactérie Haemophilus influenzae ), en 1996, les patrimoines génétiques de plus de cinquante micro-organismes, de trois animaux et d'une plante ont été décryptés. La comparaison de tous ces génomes a confirmé la division du monde vivant en trois domaines (proposée par le biologiste américain Carl Woes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-informationnelles/#i_4329

PUCES À ADN ET LABORATOIRES SUR PUCE

  • Écrit par 
  • Michel BELLIS, 
  • Claude VAUCHIER
  •  • 2 262 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les puces à ADN ou biopuces »  : […] Depuis les années 1980, un des buts des biologistes est de connaître la séquence intégrale du génome de plusieurs espèces animales et végétales. Cette tâche nécessite la manipulation d'un nombre très important d'entités biologiques, entre autres des clones de bactéries ou de levures à partir desquels on extrait des fragments d'ADN ou d'ARN messager (qui reflètent l'activité des gènes). Progressiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puces-a-adn-et-laboratoires-sur-puce/#i_4329

PUCES À PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Eric QUÉMÉNEUR
  •  • 373 mots
  •  • 1 média

Après les puces à ADN et les puces à anticorps, de nouvelles applications voient le jour pour ces dispositifs miniatures qui permettent de traiter des milliers d'échantillons en quelques heures. C'est maintenant l'analyse du protéome, c'est-à-dire de l'ensemble des milliers de protéines codées directement ou indirectement par un génome, que les puces à protéines mettent à portée de main, comme le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puces-a-proteines/#i_4329

RÉPLICATION DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 305 mots
  •  • 1 média

La découverte, par James D. Watson et Francis H. C. Crick, en 1953, de la structure en double hélice de l'ADN (acide désoxyribonucléique) fait naître une redoutable difficulté : comment une molécule aussi complexe peut-elle se dérouler et se dupliquer à chaque division cellulaire ? Ces scientifiques suggèrent alors un modèle semi-conservatif, dans lequel l'hélice s'ouvre pour que chaque brin serve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/replication-de-l-adn/#i_4329

RÉPLICON

  • Écrit par 
  • D.-H. BOUANCHAUD, 
  • Jacques THÈZE
  •  • 306 mots

Jacob, Brenner et Cuzin ont proposé d'appeler « réplicon » les structures génétiques dont la réplication autonome est indépendante de celle du chromosome. Un réplicon est donc une unité de réplication. Dans cette hypothèse, que des travaux ultérieurs ont partiellement confirmée, un réplicon a au moins deux types de fonctions et comprend deux sortes de matériel génétique au sens fonctionnel. Le pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/replicon/#i_4329

RÉTROTRANSCRIPTION DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 366 mots

À la fin des années 1960, la biologie moléculaire, alors jeune discipline, entre dans ce que l'historien Michel Morange a appelé sa « traversée du désert ». Les connaissances sont alors résumées par le « dogme central » énoncé par Francis H. C. Crick, qui veut que l'information aille uniquement de l'ADN (acide désoxyribonucléique) à l'ARN (acide ribonucléique), puis de l'ARN à la protéine. Le pass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retrotranscription-de-l-adn/#i_4329

RIBOSOMES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO
  •  • 4 715 mots
  •  • 7 médias

Les protéines, qui façonnent le phénotype de tout organisme et en sont des unités fonctionnelles (enzymes), sont synthétisées au cours de réactions matricielles hautement spécifiques. Les instructions pour la synthèse de chaque protéine sont transférées d'abord de l'ADN, source de l'information génétique, à l' ARN messager ou ARNm (transcription), et puis de cet ARNm à la chaîne polypeptidique (t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/#i_4329

RIBOZYMES

  • Écrit par 
  • Joël CHOPINEAU, 
  • Alain FRIBOULET, 
  • Sabine PILLE, 
  • Daniel THOMAS
  •  • 347 mots

À l'instar des protéines enzymatiques, certaines molécules d'ARN, les ribozymes, possèdent naturellement des propriétés catalytiques. Le prix Nobel de chimie décerné en 1989 conjointement à Sydney Altman et à Thomas Cech a ainsi mis l'accent sur une découverte inattendue qui a bouleversé bien des idées tant sur la nature des molécules capables de catalyser les réactions chimiques que sur l'origin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribozymes/#i_4329

RICH ALEXANDER (1924-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 522 mots

Le biophysicien et biologiste moléculaire américain Alexander Rich est connu pour ses découvertes originales concernant la structure et la fonction des acides nucléiques, l’ADN et l’ARN. Au nombre de ses apports les plus marquants figurent la première image (1973) à résolution atomique de la double hélice de l’ARN (qui confirmait par la même occasion la structure classique de l’ADN) et, en 1979, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-rich/#i_4329

ROBERTS RICHARD (1943- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 317 mots

Biologiste moléculaire britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1993 (conjointement à Phillip Sharp) pour sa découverte, indépendante, des gènes « segmentés ». Richard John Roberts est né le 6 septembre 1943 à Derby (Angleterre). En 1968, il obtient un doctorat en biochimie à l'université de Sheffield. Après des recherches postdoctorales à l'université Harvard (États-Unis), il travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-roberts/#i_4329

ROUS PEYTON (1879-1970)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 249 mots

Biologiste américain. En 1909, alors qu'il est chargé de recherche à l'Institut Rockefeller, Rous réussit à provoquer des cancers solides des tissus conjonctifs (sarcome) chez des poulets sains, et ce à partir d'un filtrat acellulaire d'une tumeur aviaire. Les échecs des tentatives d'inoculation de ce cancer à d'autres espèces animales détournent l'attention des scientifiques qui considèrent les r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peyton-rous/#i_4329

SÉQUENÇAGE D'ADN, en bref

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 173 mots

Dès son entrée à l'université de Cambridge en 1940, le Britannique Frederick Sanger se passionne pour la structure des macromolécules. En 1955, il publie la première séquence protéique, celle de l'insuline, qui lui vaut le prix Nobel de chimie en 1958. Il se tourne ensuite vers le séquençage des acides nucléiques, en appliquant la même méthode : celle de l'hydrolyse partielle, qui permet de découp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sequencage-d-adn-en-bref/#i_4329

SHARP PHILLIP (1944- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 518 mots

Biologiste moléculaire américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1993 (conjointement au Britannique Richard Roberts) pour avoir découvert, de manière indépendante, que des gènes individuels sont souvent interrompus par de longues séquences d'ADN qui ne codent pas une structure protéique. Phillip Allen Sharp est né le 6 juin 1944 à Falmouth, dans le Kentucky. En 1969, il obtient un doctor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phillip-sharp/#i_4329

SLONIMSKI PIOTR (1922-2009)

  • Écrit par 
  • Bernard DUJON
  •  • 859 mots
  •  • 1 média

Scientifique de renommée internationale pour ses travaux sur l'hérédité mitochondriale et sur les génomes, Piotr Slonimski s'est éteint à Paris le 25 avril 2009. Il a inspiré des générations d'étudiants et de chercheurs et joué un rôle très important dans le développement de la génétique et de la génomique en France. Il a été l'un des pionniers de la génétique moléculaire de la levure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-slonimski/#i_4329

SMITH HAMILTON (1931- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 371 mots

Microbiologiste américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1978, conjointement à Werner Arber et Daniel Nathans, pour la découverte d'une nouvelle classe d'enzymes de restriction, qui reconnaissent des séquences spécifiques de nucléotides dans une molécule d'ADN et clivent la molécule à cet endroit précis. Hamilton Othanel Smith est né le 23 août 1931 à New York. En 1952, il est diplômé d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamilton-smith/#i_4329

SMITH MICHAEL (1932-2000)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 297 mots

Biologiste moléculaire canadien d'origine britannique né à Blackpool (Grande-Bretagne). Michael Smith fait ses études de biochimie à l'université de Manchester (Grande-Bretagne) et y obtient un doctorat en 1956. Il est ensuite chercheur postdoctoral à l'université de Colombie-Britannique à Vancouver (Canada). En 1961, il accepte un poste au Centre de recherches des pêcheries canadiennes. En 1966, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-smith/#i_4329

SONDES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 643 mots

Molécules utilisées pour l'exploration des structures d'un être vivant ou pour l'identification des biomolécules qui en ont été extraites. Les sondes doivent être spécifiques. À cet égard, elles seront choisies soit parmi des acides nucléiques, mettant à profit le phénomène des complémentarités séquentielles qui sont le sceau de ces molécules, soit parmi des protéines identifiables comme anticorp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sondes-moleculaires/#i_4329

STANLEY WENDELL MEREDITH (1904-1971)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 327 mots

Biochimiste américain créateur de la virologie moderne. Stanley, né à Ridgeville dans l'Illinois, étudie au collège de Richmond et est docteur en chimie de l'université de l'Illinois en 1929. Il va poursuivre ses études en Allemagne et séjourne au laboratoire de chimie de l'université de Munich (1930). À son retour aux États-Unis, il entre comme assistant de recherches au Rockefeller Institute for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wendell-meredith-stanley/#i_4329

STRUCTURE DISSIPATIVE

  • Écrit par 
  • Isabelle STENGERS
  •  • 2 470 mots

Le terme « structure dissipative » a été créé, en 1969, par Ilya Prigogine pour souligner la signification des résultats auxquels lui-même et ses collaborateurs de l'école de Bruxelles venaient de parvenir : loin de l'équilibre thermodynamique, c'est-à-dire dans des systèmes traversés par des flux de matière et d'énergie, peuvent se produire des processus de structuration et d'organisation spontan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-dissipative/#i_4329

STRUCTURE EN DOUBLE HÉLICE DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 250 mots
  •  • 1 média

L'acide désoxyribonucléique (ADN), qui constitue les chromosomes, est le détenteur de l'information héréditaire. Sa structure tridimensionnelle est élucidée en 1953, via l'étude des diagrammes de diffraction de cette molécule aux rayons X, grâce à la collaboration d'un jeune biologiste américain, James Dewey Watson, et d'un cristallographe anglais, Francis Harry Compton Crick. Les deux chercheurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-en-double-helice-de-l-adn/#i_4329

STRUCTURE EXONS-INTRONS DES GÈNES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 654 mots

La découverte en 1978 de la structure discontinue des gènes marque une étape importante dans l’histoire de la génétique. Auparavant, on avait démontré que la mémoire génétique d’un organisme était inscrite dans son ADN et plus précisément codée par la suite linéaire de ses molécules constitutives, les nucléotides : un gène codant pour une protéine était donc réductible à une séquence de nucléotid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-exons-introns-des-genes/#i_4329

TECHNIQUES DU GÉNIE GÉNÉTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 515 mots

1962 Découverte, par Werner Arber, des enzymes de restriction, enzymes bactériennes capables de couper l'ADN. 1971 Première utilisation, par Daniel Nathans, des enzymes de restriction comme ciseaux moléculaires : découpage de l'ADN du virus SV40. 1975 Mise au point, par Edwin Southern, d'une méthode de détection d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/techniques-du-genie-genetique-reperes-chronologiques/#i_4329

TRANSCRIPTION DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 246 mots
  •  • 1 média

À la fin des années 1950, plus aucun biologiste ne doute que les gènes, constitués d'ADN (acide désoxyribonucléique), codent pour des protéines. Mais quels sont les mécanismes détaillés de cette expression génétique ? Les Français François Jacob et Jacques Monod, qui travaillent au sein du laboratoire d'André Lwoff à l'Institut Pasteur de Paris, découvrent en 1961 que les gènes sont d'abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transcription-de-l-adn/#i_4329

TRANSCRIPTOME

  • Écrit par 
  • Michel BELLIS
  •  • 153 mots

L'ensemble des molécules d'ARN messager d'une cellule constitue le transcriptome. Les ARN messagers sont une réplique des gènes qui sont à l'état actif dans une cellule. Quelques-uns peuvent jouer un rôle structural ou catalytique, mais la plupart d'entre eux sont traduits en protéines et participent ainsi à toutes les fonctions de la cellule. Chez l'homme, on considère qu'il existe environ 50 000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transcriptome/#i_4329

TUBULINE

  • Écrit par 
  • Gérard BISERTE
  •  • 242 mots

Comme l'actine, la tubuline est une protéine « universelle » présente dans le cytoplasme de toutes les cellules eucaryotes où elle édifie des ultrastructures connues en microscopie électronique sous le nom de microtubules. Il semble exister des relations entre ces structures cytoplasmiques et les filaments de 10 nm parmi lesquels se rangent les tonofilaments (qui sont associés aux jonctions interc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tubuline/#i_4329

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Description et interprétation de la variation »  : […] À première vue, beaucoup d'espèces semblent génétiquement très peu variables. Toutes les souris sauvages de la région parisienne se ressemblent étonnamment. Pourtant une variation cachée y existe. La sélection pratiquée par l'homme a permis d'élever des souris bien différentes du « type sauvage », par exemple blanches, noires ou nues (sans poils), qui apparaissent exceptionnellement dans la nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_4329

VENTER JOHN CRAIG (1946- )

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 645 mots
  •  • 1 média

John Craig Venter est né le 14 octobre 1946 à Salt Lake City (Utah). Il effectue ses études en Californie et, après une interruption due à la guerre du Vietnam (période durant laquelle il rejoint le corps médical des forces navales américaines et participe à l'offensive du Têt), il s'oriente vers la biologie. En 1975, il obtient un doctorat de physiologie et de pharmacologie puis occupe plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-craig-venter/#i_4329

VIROÏDES

  • Écrit par 
  • Thierry CANDRESSE
  •  • 2 112 mots
  •  • 3 médias

Découverts au début des années 1970, les viroïdes forment un petit groupe d’agents pathogènes particulièrement originaux. Connus uniquement chez les plantes supérieures, ils sont caractérisés par un très petit génome (environ 250 à 400 nucléotides), dix fois moins important que ceux des plus petits virus. Parmi la trentaine de viroïdes recensés, plusieurs sont responsables de graves maladies chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroides/#i_4329

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Virologie moléculaire : le génome viral »  : […] Les virus sont des assemblages plus ou moins complexes entre des protéines et un acide nucléique, qui peut être soit de l' ADN, soit de l'ARN, mais jamais les deux. Les virus se multiplient en utilisant la machinerie métabolique d'une cellule-hôte (ribosomes, ARN de transfert, enzymes de la transcription et de la traduction) dont ils sont eux-mêmes dépourvus. C'est pourquoi ce sont des parasites […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_4329

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 306 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Virus et biologie »  : […] Les virus représentent en biologie plus qu'une compilation de connaissances. Ils forcent la réflexion sur les mécanismes de l'évolution. Les rétrovirus et les virus oncogènes ont été des découvertes déroutantes. Fait exceptionnel en biologie, on connaît pour ces derniers, à l'échelle moléculaire, l'origine d'une propriété acquise par l'espèce : la propriété oncogénique. Un virus oncogène est init […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_4329

VOINNET AFFAIRE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 1 068 mots

En septembre 2014, le site PubPeer, consacré à la discussion des articles scientifiques, publie une série de commentaires pointant des anomalies dans les figures présentant les données de plusieurs articles cosignés par le biologiste Olivier Voinnet. Ce chercheur français est alors mondialement connu pour sa participation à la mise en évidence de l’interférence à ARN, un mécanisme de régulation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-voinnet/#i_4329

WATSON JAMES DEWEY (1928- )

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 901 mots
  •  • 1 média

Généticien et biochimiste américain qui occupe une place importante dans l'histoire de la biologie moléculaire. Né le 6 avril 1928 à Chicago (Illinois), Watson reçoit une formation de biologiste-ornithologue, et soutient une thèse en 1950. En 1951, sur les conseils de Salvador Luria, qui fut son professeur de microbiologie à l'université d'Indiana, il se rend à Copenhague pour s'initier aux méthod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-dewey-watson/#i_4329

WEISSENBACH JEAN (1946- )

  • Écrit par 
  • Bernard DUJON
  •  • 1 070 mots

Généticien de renommée internationale, Jean Weissenbach est né à Strasbourg le 13 février 1946. Ancien élève du lycée Kléber, il a fait ses études à la faculté de pharmacie de Strasbourg (dont il fut diplômé en 1969) et débuté ses recherches sur les structures et les modifications chimiques des molécules d'ARN de transfert nécessaires à la synthèse des protéines. Il obtient son doctorat ès scienc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-weissenbach/#i_4329

WILKINS MAURICE HUGH FREDERICK (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 400 mots

Biophysicien britannique, Maurice Hugh Frederick Wilkins prit une part importante dans le développement de la biologie moléculaire. Né le 15 décembre 1916 à Pongaroa (Nouvelle-Zélande), Maurice Wilkins étudie la physique à Cambridge et à Birmingham. Après la Seconde Guerre mondiale, il devient attaché à l'unité de physique de l'université de Cambridge, puis il entre au Conseil de la recherche médi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-hugh-frederick-wilkins/#i_4329

WILSON ALAN CHARLES (1934-1991)

  • Écrit par 
  • Pascal PICQ
  •  • 1 035 mots

Les travaux d'Alan Wilson, spécialiste de la biologie moléculaire et technicien talentueux, ont bousculé les conceptions des anthropologues sur la place de l'homme dans la nature et sur l'origine de l'homme moderne. Co-inventeur du principe de l'horloge moléculaire, qui rythme de ses mutations la séparation des espèces, et de l'« Ève mitochondriale », qui aurait cédé, il y a deux cent mille ans, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-charles-wilson/#i_4329

WOLLMAN ÉLIE (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Maxime SCHWARTZ
  •  • 1 228 mots

Le Français Élie Wollman, qui a mené toute sa carrière à l'Institut Pasteur, peut être considéré comme l'un des pionniers de la génétique microbienne moderne et, par voie de conséquence, de la biologie moléculaire puis des biotechnologies. Il était aussi devenu la référence pour tout ce qui concernait l'histoire de l'Institut Pasteur. Élie Wollman est né le 4 juillet 1917 à Paris dans une famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elie-wollman/#i_4329

XÉNOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 134 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un code génétique à six lettres »  : […] Chez tous les organismes étudiés jusqu’à présent – virus, archées, bactéries, plantes et animaux –, l’information génétique est codée dans un acide nucléique, de l’ADN dans l’écrasante majorité des cas, parfois de l’ARN. Le codage repose sur l’usage de quatre molécules, ou bases nucléiques : adénine, thymine (remplacée par de l’uracile dans l’ARN), cytosine et guanine (A, T[U], C et G). L’ordre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xenobiologie/#i_4329

ZINDER NORTON (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

Le biologiste américain Norton Zinder découvrit la transduction – transfert de matériel génétique d'une souche de bactérie à une autre sous l'effet d'un agent filtrable tel qu'un bactériophage – dans des cultures de Salmonella . Norton David Zinder naît le 7 novembre 1928 à New York. Après avoir fréquenté l'université Columbia de sa ville natale, il étudie sous la houlette d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norton-zinder/#i_4329

MITOSE

  • Écrit par 
  • Nina FAVARD
  •  • 6 509 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Mécanismes moléculaires de la mitose »  : […] Malgré l'apport des études structurales de nombreuses questions restent à élucider sur les mécanismes des événements dynamiques que comporte la mitose. C'est en utilisant des techniques variées, immunocytochimiques, biochimiques, physiologiques, génétiques et celles de la biologie moléculaire que des résultats ont pu être obtenus qui rapportent à l'échelle de l'organisation moléculaire des struct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitose/#i_4329

SÉQUENÇAGE DU GÉNOME HUMAIN, en bref

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 190 mots

Le 12 février 2001, les revues scientifiques Nature et Science publient la séquence quasi complète des 3 milliards de bases du génome humain. Cette double publication conclut par un ex aequo la compétition entre un consortium international de laboratoires publics, qui a entamé ses travaux au début des années 1990, et la firme privée américaine Celera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sequencage-du-genome-humain-en-bref/#i_4329


Affichage 

ADN

vidéo

Structure et composition de l'ADN La double hélice et les quatre bases azotéesL'ADN, acide désoxyribonucléique, porte le message génétique de l'individu Il se charge de transmettre, de génération en génération, toute une série de caractères morphologiques et physiologiquesL'ADN se... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Affinité pour l'oxygène

graphique

Les courbes d'équilibre traduisent l'affinité pour l'oxygène des molécules d'hémoglobine et myoglobine L'axe vertical du graphe mesure la quantité d'oxygène liée à chacune de ces protéines, en pourcentage de la quantité totale capable d'être fixée On notera que l'affinité vis-à-vis... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

ARNr : structure primaire

dessin

Structure primaire de l'ARNr de la petite sous-unité ribosomale bactérienne L'établissement de la séquence en bases de l'ARNr 16S a permis l'élaboration d'une structure complexe formée par des « boucles » monocaténaires et des « tiges » bicaténaires (appariement A-U et G-C par des ponts... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Auto-assemblage

dessin

Auto-assemblage : protéines capsidiques des particules virales de mosaïque du tabac, réalisant des assemblages variés selon les conditions du milieu (force ionique en pH) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bioinformatique : assemblage de fragments d'ADN

dessin

Les données de départ sont constituées par des fragments d'ADN (6 fragments appartenant au brin direct et 8 fragments appartenant au brin complémentaire, qui, dans cette fenêtre, sont localisés dans le génome sur les positions 1940 à 2000) lus par le robot séquenceur Le programme... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Biotechnologie: la puce à protéines

dessin

Vision schématique de la puce protéomique selon M Snyder Les 5800 protéines purifiées sont déposées à haute densité sur une lame de microscope, puis fixées La capacité de certaines d'entre elles à interagir avec les liposomes (vésicules phospholipidiques) marqués à la biotine est... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cycle ribosomal

dessin

Le cycle ribosomal I et II : formation du complexe d'initiation dans lequel on voit la petite sous-unité associée à l'ARNm (trait horizontal) et au f-met-ARNt (ligne verticale soutenant l'acide aminé, en forme de boule, ici bleue) ; III : première étape de l'élongation, fixation d'AA-ARNt... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échanges avec le milieu extracellulaire

diaporama

Echanges entre la cellule et le milieu extracellulaire En a, échanges à travers la membrane plasmique ; ils sont assurés par des protéines intégrées à la bicouche lipidique : pores, transporteurs, pompes ou cotransporteurs La forme et les mouvements de ces protéines sont encore... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Édifices moléculaires fondamentaux

diaporama

Édifices moléculaires fondamentaux En a, membrane plasmique ; en b, structures fibreuses du cytosquelette ; en c, complexes nucléoprotéiques : sous-unités du ribosome de colibacille, noyau nucléosomique du chromosome d'eucaryote (ces schémas ne sont pas à même échelle) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Escherichia coli

diaporama

Architecture du ribosome d'« Escherichia coli », selon modèle consensus établi par ordinateur, à partir de micrographies électroniques sous différentes projections Les sous-unités ribosomales sont représentées ici à l'aide de projections en deux dimensions La sous-unité 30 S : face... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

François Gros

photographie

Le biologiste français François Gros, ici photographié pendant son adresse en tant que président du conseil Pasteur-Weizmann, le 24 octobre 1998 

Crédits : Jeremy Bembaron/ Sygma/ Sygma/ Getty Images

Afficher

François Jacob

photographie

François Jacob est ici photographié dans son laboratoire devant une loupe binoculaire 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Gènes anti-oncogènes et cancers familiaux

tableau

Gènes anti-oncogènes et cancers familiaux 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hélices de Watson et Crick

diaporama

Les hélices de Watson et Crick : les deux chaînes appariées (structure bicaténaire) sont représentées par les deux rubans reliés entre eux par des barreaux qui simulent les liaisons hydrogène des couples A = T et G = C 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hémoglobine : structure quaternaire

dessin

En haut, schéma de la structure quaternaire de l'hémoglobine En bas, schéma montrant les surfaces d'association entre les chaînes protéiques d'une molécule d'hémoglobine L'intégrité de ces surfaces est nécessaire à la cohésion et à la stabilité de la molécule 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Information cellulaire

diaporama

Information cellulaire En a, transcription, traduction Un brin d'ADN est une chaîne de nucléotides qui sont de quatre types caractérisés chacun par une base purique : adénine A ou guanine G, ou par une base pyrimidique : thymine T ou cytosine C Le brin a une polarité indiquée par les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Jacques Monod

photographie

Biochimiste français, Jacques Monod (1910-1976), Prix Nobel de médecine en 1965, est nommé, en 1967, professeur au Collège de France De 1971 jusqu'à sa mort, il a dirigé l'Institut Pasteur 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

James Dewey Watson

photographie

Le biologiste américain James Dewey Watson, en compagnie de son épouse, en 1968 Il fut Prix Nobel de médecine en 1962, conjointement avec les Britanniques Wilkins et Crick, pour la découverte de la structure des acides nucléiques 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L’E.M.B.L. Heildelberg

photographie

L'EMBL Heildelberg est dédié à la recherche fondamentale en biologie moléculaire et au développement technologique; il assure également prestations de services et formations avancées 

Crédits : EMBL Photolab

Afficher

Marshall Nirenberg

photographie

Assis à son bureau du National Institutes of Health, le biochimiste américain Marshall Nirenberg fait face à un tableau noir surchargé de formules chimiques et devant les modèles moléculaires dont il se servait au moment de l'élucidation du code génétique, au début des années 1960 

Crédits : Courtesy of the National Institutes of Health

Afficher

Médicament : le génie génétique

vidéo

La somatostatine est une hormone qui est utilisée en gastroentérologie Sa composition chimique est celle d'un peptide, une suite de 14 acides aminés On appelle code génétique, la règle qui permet de traduire en peptide un gène situé dans l'ADN d'une cellule Sur l'ADN, chaque ensemble de 3... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Molécule, aspects

dessin

Deux aspects de la molécule d'hémoglobine montrant son architecture tétramérique, dans laquelle les monomères occupent les sommets d'un tétraèdre dont l'axe de symétrie a été indiqué par l'ovale noir; au centre de la molécule à droite 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Molécule d'hémoglobine

dessin

Structure de la molécule d'hémoglobine En haut, la conformation des chaînes a et ß, reconstituée en 1959 par la méthode de diffraction à rayons X à basse résolution : en trait plein, le trajet de la chaîne proprement dite Au-dessous, la structure secondaire de la chaîne ß avec ses huit... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nucléosomes

dessin

Représentation schématique de deux nucléosomes (d'après J C Lacroix, in « Biologie et Physiologie cellulaire IV », éd Hermann, 1981) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

polymérisation en chaîne de l'ADN (PCR)

dessin

Principe d'amplification d'une séquence d'ADN cible par la méthode de polymérisation en chaîne de l'ADN ou PCR (polymerase chain reaction) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Procaryotes et eucaryotes

tableau

Composition et propriétés des ribosomes des cellules procaryotes et eucaryotes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Protéines produits de gènes proto-oncogènes

tableau

Exemples de protéines produits de gènes proto-oncogènes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Proto-oncogènes cellulaires

tableau

Exemples de proto-oncogènes cellulaires transduits par des rétrovirus 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Réception de signaux

diaporama

Réception de signaux En a, une hormone peptidique ne traverse pas la bicouche lipidique de la membrane plasmique ; elle forme avec un récepteur protéique spécifique un complexe qui diffuse dans la bicouche ; quand ce complexe rencontre une adénylate T-cyclase, celle-ci est activée et catalyse... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Réplication de l'ADN

vidéo

Pour pouvoir se diviser, une cellule doit d'abord dupliquer son matériel génétique, l'ADN pendant la phase S du cycle cellulaire, qui dure de quelques minutes chez les cellules de l'embryon à quelques heures chez l'adulteEn 1953, James D Watson et Francis Crick découvrent la structure en... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Réplication de l'ADN

graphique

Réplication de l'ADN et division cellulaire En a, superposition des tours de réplication de l'ADN chez « E coli » lorsque la croissance est rapide (ici, le temps de génération est de 20 min) La réplication, depuis le démarrage (I) jusqu'à la terminaison (T), dure 40 minutes et il s'écoule... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Traduction de l'ARNm en protéines

vidéo

Deuxième étape de l'expression des gènes : la traductionChez une bactérie, ADN, ARN messager et ribosomes sont en contact direct Ailleurs, l'ARN va dans le cytoplasme à la rencontre des ribosomesLa traduction de l'information génétique débute par l'association d'un ARN messager à un... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Transcription de l'ADN en ARN

vidéo

Première étape de l'expression des gènes : la transcription de l'ADNLa transcription consiste en une synthèse d'ARN à partir d'un modèle dans l'ADN pour transmettre l'information génétique nécessaire à la celluleChez les organismes eucaryotes, la transcription débute lorsqu'une enzyme,... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Clonage d'un fragment de gène

dessin

Principe du clonage d'un fragment d'ADN L'ADN chromosomique extrait d'une cellule est coupé en de multiples fragments par des enzymes de restriction Des plasmides isolés de bactéries et contenant au minimum une séquence d'ADN (Ori) permettant leur multiplication dans une bactérie et un gène... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Enzymes de restriction

dessin

Quelques enzymes de restriction utilisées en génie génétique Les enzymes de restriction sont l'outil clé des expériences de recombinaison génétique in vitro, Ces endonucléases sont très spécifiques Elles reconnaissent une courte séquence symétrique double brin de 4 à 6 paires de bases... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Frederick Sanger

photographie

Le Britannique Frederick Sanger, double lauréat du prix Nobel de chimie : en 1958, pour son travail sur l'insuline, et en 1980, avec les Américains Walter Gilbert et Paul Berg 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Linus Carl Pauling

photographie

L'Américain Linus Carl Pauling (1901-1994) reçoit le prix Nobel de chimie, en 1954, pour ses travaux sur la nature de la liaison chimique, et le prix Nobel de la paix, en 1962, pour son combat en faveur du désarmement nucléaire 

Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Salvador Luria

photographie

L'Américain d'origine italienne Salvador Luria (1912-1991) a reçu le prix Nobel de médecine en 1969, conjointement avec Max Delbrück (1906-1981) et Alfred Hershey (1908-1997), pour ses découvertes sur la génétique des virus 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Transcription de l'ADN en ARNm

dessin

Cette photographie, prise au microscope électronique, montre un segment d'ADN en voie de transcription, à côté d'une région d'ADN génétiquement inactive On distingue des filaments d'ARN messager et les ribosomes qui y sont accrochés Sur les ribosomes se trouvent les chaînes protéiques en... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

ADN
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Affinité pour l'oxygène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

ARNr : structure primaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Auto-assemblage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bioinformatique : assemblage de fragments d'ADN
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Biotechnologie: la puce à protéines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cycle ribosomal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échanges avec le milieu extracellulaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Édifices moléculaires fondamentaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Escherichia coli
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

François Gros
Crédits : Jeremy Bembaron/ Sygma/ Sygma/ Getty Images

photographie

François Jacob
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Gènes anti-oncogènes et cancers familiaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Hélices de Watson et Crick
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Hémoglobine : structure quaternaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Information cellulaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Jacques Monod
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

James Dewey Watson
Crédits : Hulton Getty

photographie

L’E.M.B.L. Heildelberg
Crédits : EMBL Photolab

photographie

Marshall Nirenberg
Crédits : Courtesy of the National Institutes of Health

photographie

Médicament : le génie génétique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Molécule, aspects
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Molécule d'hémoglobine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nucléosomes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

polymérisation en chaîne de l'ADN (PCR)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Procaryotes et eucaryotes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Protéines produits de gènes proto-oncogènes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Proto-oncogènes cellulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Réception de signaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Réplication de l'ADN
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Réplication de l'ADN
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Traduction de l'ARNm en protéines
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Transcription de l'ADN en ARN
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Clonage d'un fragment de gène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Enzymes de restriction
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Frederick Sanger
Crédits : Hulton Getty

photographie

Linus Carl Pauling
Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Salvador Luria
Crédits : Hulton Getty

photographie

Transcription de l'ADN en ARNm
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin