BIOÉTHIQUE ou ÉTHIQUE BIOMÉDICALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une pensée du consensus

Les questions de bioéthique ne naissent pas simplement des avancées biomédicales ; elles sont également suscitées par le contexte politico-social : les démocraties pluralistes, libérales, évolutives et multiculturelles. Dans un cadre social culturellement et moralement homogène et stable, elles seraient réglées par l’application de la morale commune. Comme il existe plus d’une conception de la vie bonne, plus d’un système de valeurs, le comité d’éthique de haut niveau ne peut se référer à une autorité morale unique, magistère religieux ou idéologie totalitaire. La légitimité de ses avis dépend de la méthode suivant laquelle ils ont été obtenus. L’éthique en comité est procédurale et impose le respect de conditions. Il importe que le comité soit pluridisciplinaire (composé d’experts des sciences biomédicales et des sciences humaines y compris le droit, la théologie et la philosophie), pluraliste (représentation des grandes idéologies philosophiques et religieuses) et indépendant, dans ses délibérations et ses conclusions, du pouvoir politique qui l’a institué. Son fonctionnement interne doit permettre l’expression et la discussion argumentée des voix divergentes. La procédure éthique pour conclure n’est pas le vote à la majorité mais le consensus, avec, le cas échéant, l’expression des désaccords et de leurs arguments. S’agissant de questions touchant plus ou moins directement aux grandes interrogations de la vie humaine (naissance, mort, identité, sexualité, conscience, liberté, avenir…), il n’est pas surprenant que des désaccords persistent. Un consensus peut n’être que pragmatique : on s’accorde sur telle disposition – par exemple, interdire la transgenèse (OGM) – sans qu’il y ait d’entente sur les raisons de cet accord. Ainsi peut-on rejeter la transgenèse par respect de l’ordre naturel, par crainte pour la biodiversité, par compassion à l’égard des souffrances i [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Médias de l’article

Tribunal de Nuremberg, 1946

Tribunal de Nuremberg, 1946
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

États généraux de la bioéthique, 2018

États généraux de la bioéthique, 2018
Crédits : Jean-Matthieu Gautier/ CIRIC

photographie





Écrit par :

  • : membre de l'Académie royale de Belgique, professeur émérite de l'université libre de Bruxelles (Belgique)

Classification


Autres références

«  BIOÉTHIQUE ou ÉTHIQUE BIOMÉDICALE  » est également traité dans :

COMITÉ CONSULTATIF NATIONAL D'ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre LE COZ
  •  • 828 mots

Le Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) est une instance pluridisciplinaire de réflexion dont la mission porte sur les « questions de société soulevées par les progrès de la connaissance dans les domaines de la biologie, de la médecine et de la santé ». Le CCNE a été créé en 1983 par le président de la République […] Lire la suite

AGENCE DE LA BIOMÉDECINE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 1 148 mots

Dans le chapitre « Une institution flambant neuf »  : […] Située dans des locaux neufs, près du stade de France à Saint-Denis, l'Agence de la biomédecine est encore bien jeune pour qu'un bilan de son activité puisse être dressé. En tout cas, la journée qu'elle a organisée le 22 juin 2005 sur le don d'organes, qui renouvelait une opération mise en place cinq ans plus tôt par l'Établissement français des greffes, a été un succès. « Alors que l'on manque […] Lire la suite

ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

  • Écrit par 
  • René FRYDMAN
  •  • 7 647 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Éthique et assistance médicale à la procréation »  : […] Sous cette appellation techniciste et froide se cachent deux sentiments fondamentaux de l’homme : l’espérance et l’inquiétude. Pour les médecins chercheurs qui se sont engagés dans l’aventure des assistances médicales à la procréation, il s’agissait de traiter une situation pathologique, la stérilité du couple, et de soulager une souffrance. Face à l’ordre naturel défaillant, une solution audacieu […] Lire la suite

BREVET D'INVENTION

  • Écrit par 
  • Jacques AZÉMA, 
  • Bernard EDELMAN, 
  • Michel VIVANT
  •  • 10 726 mots

Dans le chapitre « Une mise au point éthique »  : […] En substance, il résulte de cet avis, en date du 8 juin 2000, que trois principes éthiques sont en jeu. En premier lieu, le principe de non-commercialisation du corps humain. Le comité, à cet égard, exprime la crainte que, si le gène est traité comme un « produit banal », on risque aussi, de proche en proche, de considérer comme un produit banal une cellule, un organe ou même la reproduction. En d […] Lire la suite

CIVIL DROIT

  • Écrit par 
  • Muriel FABRE-MAGNAN
  •  • 9 088 mots

Dans le chapitre « Interprétation et réformes »  : […] Mais le Code civil n'est pas tout le droit civil. Au tournant du siècle, les travaux d'un Gény, qui insistait sur la « libre recherche scientifique » (dans deux ouvrages devenus classiques, Méthode d'interprétation et sources en droit privé positif , en 1899, et Science et technique en droit privé positif , en 1924), ont montré l'importance de la jurisprudence dans l'élaboration du droit. Le droi […] Lire la suite

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le clonage à finalités thérapeutiques chez l'homme »  : […] L'importance de la question éthique soulevée par la perspective d'application du clonage à l'homme a rapidement conduit à distinguer le clonage reproductif, aboutissant à la naissance d'un individu, du clonage non reproductif – dit clonage à finalités thérapeutiques – se limitant à la production de cellules embryonnaires. Dans le premier cas, on laisse le noyau initial participer à toutes les éta […] Lire la suite

COMITÉS D'ÉTHIQUE BIOMÉDICALE

  • Écrit par 
  • Christine FAURE
  •  • 4 358 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire et représentation de l'expérimentation sur l'homme »  : […] L'histoire de l'expérimentation sur l'homme est fréquemment évoquée par les chercheurs et les médecins pour éclairer le sens des pratiques actuelles. Le développement du recours au jugement éthique rend nécessaires les évocations historiques. Mais de quelle histoire s'agit-il ? Le sociologue François Isambert, dans un article consacré à « L'Expérimentation sur l'homme comme pratique et comme repré […] Lire la suite

DOLLY

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le clonage pour l’élevage : dans quel but ? »  : […] La réalité biologique du clonage comme technique compatible avec l’obtention d’animaux adultes et fertiles et permettant la multiplication plus rapide des meilleurs reproducteurs s’est imposée peu à peu avec des succès obtenus sur une trentaine d’espèces. Toutefois, le nombre d’animaux clonés dans le monde reste faible : quelques milliers de bovins, quelques centaines de porcs, quelques dizaines d […] Lire la suite

EUGÉNISME

  • Écrit par 
  • André PICHOT, 
  • Jacques TESTART
  • , Universalis
  •  • 4 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un eugénisme désirable ? »  : […] Pour la première fois, une perspective eugénique adaptée à ces exigences est apparue et elle devrait connaître des développements importants dans les prochaines décennies. Il s'agit de la sélection ultraprécoce des meilleurs produits de conception pour chaque couple, aussi nommée diagnostic pré-implantatoire des embryons (D.P.I.). Cette méthode, encore balbutiante, est aujourd'hui considérée pa […] Lire la suite

EUTHANASIE

  • Écrit par 
  • Véronique RACHET-DARFEUILLE
  •  • 2 946 mots

Parmi les débats et les réformes suscités par l'emprise sans précédent des sciences et des techniques sur le corps humain, l'euthanasie est devenue une question emblématique pour les médecins, les juristes, les philosophes et parfois les sociologues, débordant le seul angle de la légalité. L'alternative « laisser vivre » ou « laisser mourir » est devenue », selon Jean-Louis Baudouin et Danielle  […] Lire la suite

FAMILLE - Les enjeux de la parentalité

  • Écrit par 
  • Daniel BORRILLO
  •  • 6 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Avancées biotechnologiques »  : […] Les techniques de procréation artificielle permettent la dissociation entre sexualité et reproduction. Les progrès scientifiques en ce domaine – congélation de sperme, d'ovules ou d'embryons, insémination artificielle, fécondation in vitro, identification génétique des parents... – ont provoqué, pour reprendre l'expression de Ruwen Ogien, une « panique morale », amplifiée par les médias et exploi […] Lire la suite

FILIATION, droit

  • Écrit par 
  • Françoise DEKEUWER-DÉFOSSEZ
  •  • 10 712 mots

Dans le chapitre « La filiation des enfants nés d'assistance médicale à la procréation »  : […] La procréation médicalement assistée (P.M.A.) regroupe diverses techniques, telles la fécondation in vitro, le transfert d'embryon ou les dons de gamètes permettant la procréation en dehors du processus naturel (art. L 2141-1 du Code de la santé publique). L'ensemble de ces techniques a été réglementé par les lois « de bioéthique » du 29 juillet 1994. Certaines d'entre elles permettent à un couple […] Lire la suite

FIVETE (fécondation in vitro et transfert d'embryon)

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 3 526 mots
  •  • 2 médias

Robert G. Edwards, physiologiste de Cambridge, a réalisé en 1977 la première fécondation in vitro humaine avec transfert d'embryon. Elle a conduit à la naissance de Louise Brown en juillet de l'année suivante . Depuis cette date, plusieurs centaines de milliers de bébés sont nés dans le monde grâce à cette technique. Les techniques médicales destinées à faciliter la procréation et qui ont en commu […] Lire la suite

ÉDITION DES GÉNOMES

  • Écrit par 
  • Gilles SAUCLIÈRES
  •  • 3 922 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des applications à peine imaginables »  : […] Avec des systèmes aussi malléables, les organismes sur lesquels on applique ces techniques d’édition du génome sont très divers. La recherche dans ce domaine n’est pas dominée par la possibilité de modification transmissible du génome humain, actuellement au cœur d’un débat éthique fondamental. En revanche, la quasi-totalité des articles publiés porte sur la modification d’animaux modèles bien co […] Lire la suite

ÉDITION DU GÉNOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Hugues DÉCHAUX
  •  • 6 468 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La controverse professionnelle »  : […] Dans un contexte scientifique aussi trépidant, la communauté internationale des généticiens s’est rapidement interrogée sur la légitimité de mener ou de poursuivre des recherches sur le génome germinal humain. Les premières réactions précèdent la révélation des expériences chinoises. Le 19 mars 2015, l’ISSCR (International Society for Stem Cell Research) rend un avis dans lequel elle appelle à un […] Lire la suite

GÉNOMIQUE - Génome artificiel

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 140 mots

Dans le chapitre « La synthèse chimique d'un chromosome bactérien complet »  : […] L'équipe qui a effectué ces travaux, c'est-à-dire une cinquantaine de personnes dont un fort noyau de bio-informaticiens, a choisi de travailler sur le génome de mycoplasmes – bactéries qui possèdent le plus petit nombre de gènes dans le monde bactérien –, lequel est très proche de celui qui a été déduit d'expériences d'évolution bactérienne in vitro visant à réduire un génome à son essentiel. Le […] Lire la suite

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le diagnostic prénatal »  : […] À partir de 1959, la découverte de la trisomie 21, puis la mise en évidence de translocations réciproques équilibrées permirent de prévoir et de calculer le risque d'enfants anormaux dans la descendance de couples où l'un des conjoints était porteur de ce type de remaniement chromosomique invisible dans le phénotype. Tant qu'il ne pouvait être confirmé qu'à la naissance, ce risque prévisible susci […] Lire la suite

HÔPITAL (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • Robert-Frédéric BRIDGMAN, 
  • Universalis
  •  • 4 223 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L’hôpital, cadre de l’enseignement et de la recherche médicale »  : […] L'hôpital est un instrument essentiel de l'enseignement pratique de la médecine, des soins infirmiers et des techniques paramédicales. Selon une tradition établie depuis plusieurs siècles, les enseignants des sciences cliniques sont à la fois membres de l’université et chefs de services hospitaliers. Trois solutions existent pour résoudre les problèmes liés à cette double fonction : ou bien l'ense […] Lire la suite

JEAN-PAUL II, KAROL WOJTYLA (1920-2005) pape (1978-2005)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PETIT, 
  • Giancarlo ZIZOLA
  •  • 6 400 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une éthique supérieure aux lois du marché et de l'État »  : […] L'Académie des sciences sociales, que Jean-Paul II installe au Vatican, a pour mission de contribuer à repenser, sur des bases éthiques fortes, le processus de globalisation et d'élaborer une nouvelle doctrine de l'interdépendance entre les peuples, fondée sur la valeur de l'Autre, le respect des différences et des cultures et les droits humains fondamentaux. Ses encycliques sociales Laborem exe […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilbert HOTTOIS, « BIOÉTHIQUE ou ÉTHIQUE BIOMÉDICALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioethique-ethique-biomedicale/