BIOÉTHIQUE ou ÉTHIQUE BIOMÉDICALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historique

L’introduction américaine du néologisme bioethics au début des années 1970 fut précédée par celle du néologisme allemand Bio-Ethik, qui apparaît pour la première fois dans un article de Fritz Jahr en 1927 (« Bio-Ethik: Eine Umschau über die ethischen Beziehungen des Menschen zu Tier und Pflanze », in Kosmos: Handweiser für Naturfreunde, vol. 24). Pasteur protestant et philosophe, Jahr proposait d’étendre l’impératif catégorique de Kant touchant le respect de la personne humaine à l’ensemble des formes de vie : il en résultait un « impératif bioéthique » fondé sur le fait scientifique de la solidarité des humains avec le monde vivant et sur la vertu de compassion. Jahr considérait ainsi la bioéthique comme une discipline morale rendue nécessaire par le développement des sciences et des techniques.

Réconcilier les deux cultures

Bien qu’elle soit demeurée sans lendemain, la Bio-Ethik de Jahr annonce celle du « père » traditionnel de la bioéthique : Van Rensselaer Potter. Dès son livre Bioethics. Bridge to the Future en 1971 (mais bioethics apparaît déjà dans l’article « Bioethics, the science of survival », in Perspectives in Biology and Medicine, vol. 14, 1970, repris dans l’ouvrage), le biologiste américain propose plusieurs définitions : nouvelle discipline éthique qui lance des ponts et est donc d’emblée interdisciplinaire ; science du bon usage des sciences ; sagesse… Le souci central est la survie et l’amélioration de la qualité de vie de l’espèce humaine sur le long terme, menacées par une croissance effrénée et un usage irresponsable des sciences et des techniques. Le péril vient d’une vision compartimentée et à court terme. Potter dénonce le clivage qui existe entre les « deux cultures » (scientifico-technique et philosophico-littéraire) au centre de laquelle se trouve une séparation stricte entre « faits » et « valeurs ». L’erreur est de séparer l’action, individuelle et collective, guidée par des valeurs et des normes, et la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Tribunal de Nuremberg, 1946

Tribunal de Nuremberg, 1946
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

États généraux de la bioéthique, 2018

États généraux de la bioéthique, 2018
Crédits : Jean-Matthieu Gautier/ CIRIC

photographie


Écrit par :

  • : membre de l'Académie royale de Belgique, professeur émérite de l'université libre de Bruxelles (Belgique)

Classification

Autres références

«  BIOÉTHIQUE ou ÉTHIQUE BIOMÉDICALE  » est également traité dans :

COMITÉ CONSULTATIF NATIONAL D'ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre LE COZ
  •  • 828 mots

Le Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) est une instance pluridisciplinaire de réflexion dont la mission porte sur les « questions de société soulevées par les progrès de la connaissance dans les domaines de la biologie, de la médecine et de la santé ». Le CCNE a été créé en 1983 par le président de la République […] Lire la suite

AGENCE DE LA BIOMÉDECINE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 1 148 mots

Dans le chapitre « Une institution flambant neuf »  : […] Située dans des locaux neufs, près du stade de France à Saint-Denis, l'Agence de la biomédecine est encore bien jeune pour qu'un bilan de son activité puisse être dressé. En tout cas, la journée qu'elle a organisée le 22 juin 2005 sur le don d'organes, qui renouvelait une opération mise en place cinq ans plus tôt par l'Établissement français des greffes, a été un succès. « Alors que l'on manque […] Lire la suite

ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

  • Écrit par 
  • René FRYDMAN
  •  • 7 647 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Éthique et assistance médicale à la procréation »  : […] Sous cette appellation techniciste et froide se cachent deux sentiments fondamentaux de l’homme : l’espérance et l’inquiétude. Pour les médecins chercheurs qui se sont engagés dans l’aventure des assistances médicales à la procréation, il s’agissait de traiter une situation pathologique, la stérilité du couple, et de soulager une souffrance. Face à l’ordre naturel défaillant, une solution audacieu […] Lire la suite

BREVET D'INVENTION

  • Écrit par 
  • Jacques AZÉMA, 
  • Bernard EDELMAN, 
  • Michel VIVANT
  •  • 10 726 mots

Dans le chapitre « Une mise au point éthique »  : […] En substance, il résulte de cet avis, en date du 8 juin 2000, que trois principes éthiques sont en jeu. En premier lieu, le principe de non-commercialisation du corps humain. Le comité, à cet égard, exprime la crainte que, si le gène est traité comme un « produit banal », on risque aussi, de proche en proche, de considérer comme un produit banal une cellule, un organe ou même la reproduction. En d […] Lire la suite

CIVIL DROIT

  • Écrit par 
  • Muriel FABRE-MAGNAN
  •  • 9 088 mots

Dans le chapitre « Interprétation et réformes »  : […] Mais le Code civil n'est pas tout le droit civil. Au tournant du siècle, les travaux d'un Gény, qui insistait sur la « libre recherche scientifique » (dans deux ouvrages devenus classiques, Méthode d'interprétation et sources en droit privé positif , en 1899, et Science et technique en droit privé positif , en 1924), ont montré l'importance de la jurisprudence dans l'élaboration du droit. Le droi […] Lire la suite

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le clonage à finalités thérapeutiques chez l'homme »  : […] L'importance de la question éthique soulevée par la perspective d'application du clonage à l'homme a rapidement conduit à distinguer le clonage reproductif, aboutissant à la naissance d'un individu, du clonage non reproductif – dit clonage à finalités thérapeutiques – se limitant à la production de cellules embryonnaires. Dans le premier cas, on laisse le noyau initial participer à toutes les éta […] Lire la suite

COMITÉS D'ÉTHIQUE BIOMÉDICALE

  • Écrit par 
  • Christine FAURE
  •  • 4 358 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire et représentation de l'expérimentation sur l'homme »  : […] L'histoire de l'expérimentation sur l'homme est fréquemment évoquée par les chercheurs et les médecins pour éclairer le sens des pratiques actuelles. Le développement du recours au jugement éthique rend nécessaires les évocations historiques. Mais de quelle histoire s'agit-il ? Le sociologue François Isambert, dans un article consacré à « L'Expérimentation sur l'homme comme pratique et comme repré […] Lire la suite

DOLLY

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le clonage pour l’élevage : dans quel but ? »  : […] La réalité biologique du clonage comme technique compatible avec l’obtention d’animaux adultes et fertiles et permettant la multiplication plus rapide des meilleurs reproducteurs s’est imposée peu à peu avec des succès obtenus sur une trentaine d’espèces. Toutefois, le nombre d’animaux clonés dans le monde reste faible : quelques milliers de bovins, quelques centaines de porcs, quelques dizaines d […] Lire la suite

EUGÉNISME

  • Écrit par 
  • André PICHOT, 
  • Jacques TESTART
  • , Universalis
  •  • 4 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un eugénisme désirable ? »  : […] Pour la première fois, une perspective eugénique adaptée à ces exigences est apparue et elle devrait connaître des développements importants dans les prochaines décennies. Il s'agit de la sélection ultraprécoce des meilleurs produits de conception pour chaque couple, aussi nommée diagnostic pré-implantatoire des embryons (D.P.I.). Cette méthode, encore balbutiante, est aujourd'hui considérée pa […] Lire la suite

EUTHANASIE

  • Écrit par 
  • Véronique RACHET-DARFEUILLE
  •  • 2 946 mots

Parmi les débats et les réformes suscités par l'emprise sans précédent des sciences et des techniques sur le corps humain, l'euthanasie est devenue une question emblématique pour les médecins, les juristes, les philosophes et parfois les sociologues, débordant le seul angle de la légalité. L'alternative « laisser vivre » ou « laisser mourir » est devenue », selon Jean-Louis Baudouin et Danielle  […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilbert HOTTOIS, « BIOÉTHIQUE ou ÉTHIQUE BIOMÉDICALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bioethique-ethique-biomedicale/