BIODÉPOLLUTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deux types de polluants

Les composés chimiques sont classés en deux catégories : les métaux et les substances organiques (pesticides, hydrocarbures).

Certains métaux peuvent être essentiels à la vie à très faibles doses (oligoéléments) – par exemple, le cuivre, le cobalt, le sélénium... –, car ils sont impliqués dans le métabolisme cellulaire (cofacteur enzymatique, stabilisateur de structure secondaire des protéines...), mais ils sont tous potentiellement toxiques à forte concentration. Parmi les métaux non essentiels à la vie, il faut citer les métaux lourds comme le cadmium, le mercure, l'aluminium et le plomb. Ils sont tous généralement présents à l'état de trace dans la biosphère, ce qui limite leur interaction avec les organismes vivants. Cependant, l'augmentation des teneurs en métaux dans les écosystèmes terrestres et aquatiques constitue un danger potentiel par bioaccumulation le long de la chaîne trophique.

Les divers mécanismes de résistance aux métaux mis en place par les micro-organismes adaptés (excrétion, accumulation, transformation enzymatique) peuvent entraîner une détoxication du milieu, permettant dans une certaine mesure la survie des populations sensibles et, ainsi, le maintien de l'intégrité de l'écosystème. L'exploitation de ces systèmes biologiques d'élimination des pollutions par les métaux lourds est encore en phase de développement. Aujourd'hui, seule l'activité d'accumulation de certains champignons filamenteux est utilisée pour capter les métaux lourds des effluents industriels.

Pour les substances organiques, en revanche, la biodépollution est une réalité industrielle. Elle s'adresse aujourd'hui à la plupart des composés organiques et prend de plus en plus d'importance. Ainsi, aux États-Unis, elle représente une alter [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BIODÉPOLLUTION  » est également traité dans :

BIOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Pierre TAMBOURIN
  •  • 5 346 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les biotechnologies et l'environnement »  : […] Certaines pratiques biotechnologiques ou des produits qui en sont issus, dont les O.G.M., sont accusés de mettre en péril notre environnement en lui faisant courir le risque d'une pollution génique. Cette préoccupation, qui n'est pas totalement infondée, dépend essentiellement du type d'O.G.M. considéré. Elle mérite une attention et une prudence particulières. En revanche, nombre de pollutions en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biotechnologies/#i_46027

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 031 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les stations d'épuration classiques  »  : […] Pour les agglomérations de plus de 2 000 habitants, l' assainissement collectif est classiquement effectué par des stations d'épuration comportant les étapes successives suivantes : – Les prétraitements permettent d'extraire des éléments qui pourraient endommager les pompes, obstruer les canalisations ou se déposer au fond des ouvrages ou sur les parois (dégrillage, tamisage, dessablage et dégr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_46027

EXTRÉMOPHILES

  • Écrit par 
  • Jacques DIETRICH, 
  • Jean GUEZENNEC
  •  • 2 850 mots

Dans le chapitre « Les polymères bactériens »  : […] Parmi les polymères d'origine biologique (biopolymères), les polysaccharides, longues molécules formées de l'enchaînement de motifs similaires, en l'occurrence de glucides appelés couramment sucres, présentent une diversité de structure qui offre un large spectre de propriétés fonctionnelles. Outre l'intérêt connu de ces biopolymères dans l'exploitation pétrolière, dans l'agro-alimentaire comme a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extremophiles/#i_46027

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Micro-organismes des milieux naturels »  : […] Les micro-organismes occupent sur notre planète l'ensemble d'une sphère irrégulière qui comprend une fraction de la croûte terrestre, la totalité de la masse aqueuse et l'atmosphère. Cette colonisation de tous les sites de la biosphère, sans exception, est due à une extraordinaire adaptabilité à la fois génotypique et phénotypique des micro-organismes aux stress physico-chimiques. Ainsi, des mili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_46027

Voir aussi

Pour citer l’article

Sylvain CHAILLOU, Jérôme COMBRISSON, « BIODÉPOLLUTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodepollution/