BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Bilans des biocarburants de première génération

Les programmes de promotion des biocarburants participent à la limitation des émissions de dioxyde de carbone (CO2), gaz considéré comme responsable d’un effet de serre additionnel dans le contexte du réchauffement climatique. Se posent toutefois à leur sujet bien des questions, qu’il s’agisse de leurs propres limites, de la concurrence qu’ils exercent sur les productions alimentaires du fait des superficies cultivées qu’ils mobilisent, ou encore des différentes atteintes que leur production peut porter à l’environnement dont le recul des forêts tropicales.

Plantations de palmiers à huile, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Photographie : Plantations de palmiers à huile, Papouasie-Nouvelle-Guinée

L'essor de la production de l'huile de palme est stimulé par la forte demande des pays industrialisés (pour l'agroalimentaire et les biocarburants) et par les investissements massifs des multinationales (ici, Cargill Inc., la plus importante entreprise agroalimentaire au monde). Source de... 

Crédits : Greenpeace PNG/ RAN/ D.R.

Afficher

La limitation des émissions de dioxyde de carbone

Un des arguments majeurs avancés par les promoteurs des biocarburants est leur contribution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Lorsqu’on compare les émissions de dioxyde de carbone des principaux types de carburants, les chiffres avancés montrent que la combustion d’un litre de bioéthanol ou de biodiesel produit quatre fois moins de CO2 qu’un litre de carburant fossile. Ainsi, à parcours égal, un véhicule roulant au bioéthanol, bien qu’il consomme environ 25 p. 100 de carburant en plus, émet 2,5 fois moins de CO2 qu’un véhicule à essence classique. De même, l’utilisation de biodiesel réduirait de façon très sensible l’émission de CO2 par rapport au gazole classique en tenant compte du cycle de vie complet des carburants : production, transport, transformation et distribution. On a ainsi pu calculer qu’en France, en 2010, la consommation de biodiesel aurait évité de rejeter dans l’atmosphère 5 millions de tonnes de CO2, même si ce chiffre est parfois contesté.

En outre, la croissance des plantes utilisées pour la fabrication des biocarburants est elle-même source d’absorption du dioxyde de carbone, ce qui enclenche un cercle vertueux allant dans le sens d’un développement dit « durable ».

Les améliorations des balances commerciales

Les biocarburants permettent, dans une certaine mesure, de réduire la dépendance des pays industrialisés et de bien des pays en développement envers les énergies fossiles et donc de limiter leurs importations d’hydrocarbures et les factures énergétiques qui en résultent. Parallèlement, pour bien des pays tels que ceux de l’Union européenne, et en particulier pour la France, la production de biocarburants permet de réduire de façon sensible les importations de tourteaux de soja indispensables aux activités modernes d’élevage. En 2010, les industries françaises de biocarburants ont pu obtenir, à partir d’une production de 7,5 millions de tonnes de graines oléagineuses (pour les trois quarts du colza), 1,7 million de tonnes de gazole et 3,4 millions de tonnes de tourteaux d’oléagineux riches en protéines. Le taux d’autosuffisance en protéines destinées à l’alimentation animale, qui n’était en France que de 25 p. 100 dans les années 1980, est aujourd’hui devenu supérieur à 55 p. 100. La localisation des usines françaises produisant des biocarburants obéit à une double logique : certaines sont implantées dans les régions de grande culture du Bassin parisien, d’autres sont localisées à proximité des principaux ports d’importation de pétrole, afin de faciliter l’incorporation du biodiesel dans le gazole distribué ensuite aux automobilistes. Implantée dans l’estuaire de la Seine, à proximité de Rouen, l’usine de Grand-Couronne (la plus grande usine de production française de biocarburants) cumule les avantages de ces deux logiques d’implantation, tout en étant en outre proche du grand foyer de consommation parisien.

Enfin et à titre plus individuel pour les exploitants, la Commission européenne autorise, depuis 2002, les agriculteurs à cultiver des plantes destinées à produire de l’énergie à usage privé, soit sous forme de carburants, soit pour se chauffer (chaudières à céréales par exemple). Au niveau local, cette micro-production est intéressante tant sur un plan environnemental que sur un plan financier en constituant une diversification économique pour l’exploitation agricole.

Ce qui est vrai pour les pays riches l’est également pour les pays en développement : ainsi un pays comme Madagascar pourrait réduire de façon très sensible ses importations de pétrole en développant sa production de biocarburants à partir de plantes appartenant au genre Jatropha.

Biocarburants et gestion de l’environnement

Les bilans en termes d’émissions de CO2 deviennent un peu moins favorables lorsque l’on intègre l’e [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Biocarburants : production mondiale de bioéthanol

Biocarburants : production mondiale de bioéthanol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Colza en fleurs

Colza en fleurs
Crédits : Lightpoet/ Shutterstock

photographie

Biocarburants : production mondiale de biodiesel  (2011)

Biocarburants : production mondiale de biodiesel  (2011)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Biocarburants :   production de biodiesel dans l’Union européenne

Biocarburants :   production de biodiesel dans l’Union européenne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 10 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France
  • : agrégé de l'Université, maître de conférences en géographie, université de Lyon-II, docteur en géographie

Classification

Autres références

«  BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS  » est également traité dans :

AGRICULTURE - Agriculture et industrialisation

  • Écrit par 
  • François PAPY
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bilans »  : […] Quels bilans retenir ? Tout d'abord les rendements ont poursuivi leur croissance, moins fortement sans doute qu'au cours de la période précédente, mais de façon significative : de 1989 à 2005, ils sont passés de 65 quintaux par hectare à 72 pour le blé, de 70 à 85 pour le maïs et de 28 à 37 pour le colza, signe que le modèle productiviste est tenace. Les bilans écologiques demandent de tenir com […] Lire la suite

AUTOMOBILE - Défis

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • André DOUAUD, 
  • Francis GODARD, 
  • Gérard MAEDER, 
  • Jean-Jacques PAYAN
  •  • 11 549 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Une alternative à la réduction des gaz à effet de serre : les biocarburants »  : […] La réflexion des constructeurs automobiles sur la notion de « mobilité durable » vise à définir de nouveaux enjeux et engagements portant sur l'amélioration des performances environnementales du transport automobile. Cette amélioration devra notamment se traduire par la réduction des émissions de gaz à effet de serre (G.E.S.), dont le dioxyde de carbone (CO 2 ) est le principal en termes de cont […] Lire la suite

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 981 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « São Paulo, une région façonnée par l'industrie  »  : […] L'industrialisation de la région doit son essor à une grande capacité d'adaptation économique et à la mixité féconde des activités. São Paulo a effectué le passage d'une tradition agro-exportatrice à une économie industrielle tournée vers le marché intérieur. La ville a d'abord concentré l'essentiel du dynamisme industriel avec des industries alimentaires, textiles, industrie du bois puis, au cou […] Lire la suite

BRÉSIL - Économie

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 6 368 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le « miracle économique brésilien » : 1964-1980 »  : […] Les généraux au pouvoir mettent en place ce qu'on a appelé le modèle brésilien de croissance, à l'origine du « miracle économique » de la fin des années 1960 et des années 1970. Ce modèle comporte trois volets. Il repose d'abord sur l'idée que la perte de dynamisme vient de l'insuffisance de l'investissement, lui-même dû à la faiblesse de l'épargne. Il faut donc favoriser celle-ci en maîtrisant l' […] Lire la suite

CARBURANTS

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • Jean-Claude GUIBET, 
  • Xavier MONTAGNE
  •  • 10 528 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les carburants et l'effet de serre »  : […] La combustion des produits issus de matières premières d'origine fossile (charbon, gaz naturel, pétrole) fournit du dioxyde de carbone (CO 2 ) et d'autres substances (méthane, oxydes d'azote) qui, directement ou indirectement, contribuent à accroître l'effet de serre dont on redoute à terme les conséquences planétaires, en particulier sur le plan climatique. Compte tenu de sa concentration élevée […] Lire la suite

CARBURANTS POUR L'AVIATION

  • Écrit par 
  • Paul NASH, 
  • Odile PÉTILLON
  •  • 3 227 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Positionnement des différentes filières »  : […] Les essais réalisés depuis le début des années 2000, tant au sol qu'en vol, ont montré que les carburants issus de la technologie Fischer-Tropsch ou de la transformation par hydrotraitement des huiles végétales répondent totalement à l'ensemble des contraintes de l'aéronautique. Les carburants issus de la filière Fischer-Tropsch (filière dite XTL – Anything to Liquids) sont appelés CTL (Coal to L […] Lire la suite

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 245 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Céréales et civilisations »  : […] Les céréales constituent depuis le Néolithique la base de l'alimentation humaine dans la plupart des régions du monde . Tout au long de l'histoire des civilisations, une relation étroite a existé entre le développement des cultures céréalières et l'accroissement des densités de population. La « boucle de la riziculture asiatique » , illustre de façon remarquable comment une augmentation de la prod […] Lire la suite

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Daniel CLÉMENT
  •  • 15 608 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Bioénergie : biomasses végétale et animale »  : […] Au Moyen Âge, 95 p. 100 de l’énergie utilisée dans le monde provenaient du bois. En 2017, avec environ 10 p. 100 de la consommation d’énergie primaire, la biomasse représentait encore plus de 70 p. 100 des énergies renouvelables consommées, essentiellement pour des usages thermiques (chauffage, cuisson…). La biomasse est définie comme l’ensemble des organismes vivant sur la Terre. Cependant, quan […] Lire la suite

LAND GRABBING ou ACCAPAREMENT DE TERRES AGRICOLES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 4 961 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une demande alimentaire dynamique »  : […] La situation alimentaire sur notre planète compose la toile de fond du phénomène de prises de contrôle de terres à l'étranger. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (F.A.O.), la malnutrition – c'est-à-dire les personnes souffrant de carences alimentaires qualitatives, en particulier en vitamines et en protéines – touche actuellement plus de deux milliards de […] Lire la suite

LEVURES

  • Écrit par 
  • Jacques BOIDIN, 
  • Jean-Bernard FIOL, 
  • Simone PONCET
  • , Universalis
  •  • 3 441 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Agro-industrie »  : […] Les Levures représentent certainement le groupe le plus important de micro-organismes exploités par l'homme. Depuis la plus haute antiquité, elles ont joué un rôle de premier ordre dans l'alimentation humaine : vinification, panification, brasserie, fromagerie. La plus ancienne utilisation est la fabrication de boissons alcoolisées : à partir de fruits mûrs aux sucres solubles, la fermentation pe […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, Anthony SIMON, « BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/biocarburants-agrocarburants/