BHAKTI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les origines

Quoique cet aspect du culte soit sans doute fort ancien, le terme lui-même n'est attesté qu'à l'époque de l'Épopée (Mahābhārata) ; le célèbre épisode de la Bhagavad Gītā l'inclut dans son énumération des trois voies d'accès à la libération : le bhaktimārga, chemin de la dévotion, y est déclaré supérieur aux deux autres (celui du rite et celui de la gnose). Probablement contemporaine des passages de la Gītā qui exaltent la bhakti, la Śvetāśvatara, l'une des plus récentes parmi les Upaniṣad anciennes, proclame l'excellence de ce comportement dévotieux.

À l'origine, la bhakti était essentiellement le culte rendu à Bhagavant, c'est-à-dire au Seigneur Bienveillant dont le nom se retrouve dans le titre de la Bhagavad Gītā. Cette épithète s'applique parfois à différents dieux, mais désigne de façon plus spécifique Viṣṇu. Quant au développement de la bhakti, il se confond avec celui des cultes dits « sectaires », terme désignant des groupes qui, à l'intérieur du patrimoine commun, établissaient un choix : choix de textes particulièrement révérés, choix de la divinité même à qui s'adressent les adorations, en tant qu'Absolu personnel, Dieu suprême. Cette divinité d'élection peut être l'une des deux grandes figures dominant le panthéon hindouiste, Viṣṇu ou Śiva, après le passage au second plan de Brahmā, personnification du Brahman neutre des Upaniṣad.

Ainsi la bhakti, d'abord vichnouite selon toutes probabilités, s'adressera par la suite également à Śiva. On pourra même, dans le Mahāyana, à propos du culte des Bodhisattva, parler d'une bhakti bouddhique ; toutefois les exemples les plus typiques demeurent ceux qu'offrent les sectes d'obédience vichnouite. Dans les premiers siècles avant notre ère, des inscriptions sur pierre ou sur piliers attestent dans l'Inde du Nord-Ouest l'existence de ces cultes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École pratique des hautes études (Ve section)

Classification


Autres références

«  BHAKTI  » est également traité dans :

ALAṂKĀRA-ŚĀSTRA

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 2 034 mots

Dans le chapitre « Formation d'un art poétique sanskrit »  : […] Si les plus anciennes œuvres littéraires que nous connaissons semblent bien attester une connaissance consciente de la structure de nombreuses figures, et supposer l'ébauche d'un art poétique, ce n'est qu'après la pleine floraison de la poésie raffinée que l'on voit s'imposer des ouvrages de poétique, soit vers le vii e  siècle de l'ère chrétienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alamkara-sastra/#i_13229

ĀLVĀR

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 1 254 mots

Dans le chapitre « Le recueil poétique »  : […] L'ensemble des œuvres des Āḻvār est un recueil appelé Nālāyirativyappirapantam , la « Divine Composition en quatre mille », qui, en effet, contient environ 4 000 strophes, chacune de 4 à 8 vers, allant parfois jusqu'à 10 et 15 (sauf trois pièces, comptant chacune pour un numéro, et qui contiennent 46, 80 et 297 vers). Le plus grand nombre de ces textes est dû à Nammāḻvār (1 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alvar/#i_13229

BHAGA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 307 mots

Le Veda dans ses parties les plus archaïques (dans certains hymnes du Rig-Veda qui remontent au début du ~ II e millénaire) associe au dieu Mitra deux divinités secondaires : Aryaman et Bhaga. Le premier a la responsabilité de la communauté aryenne (en sanskrit, arya  ; d'où vient son nom), le second celle du partage ( bhaga si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhaga/#i_13229

BHAGAVAD GĪTĀ

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 2 183 mots

Dans le chapitre « Structure générale »  : […] Le premier chant débute par les questions du vieux roi aveugle Dhṛtārạṣṭra, père des Kaurava et oncle des Pāṇḍava, à son sūta auquel il demande de lui décrire le champ de bataille. C'est ce sūta qui rapporte au souverain le dialogue entre Arjuna et Kṛṣṇa. La bataille va commencer ; Arjuna fait arrêter son char entre les deux armées, dépeint à Kṛṣṇa le désarroi où le plonge ce spectacle et rejette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhagavad-gita/#i_13229

BOUDDHISME (Arts et architecture) - Représentations du Buddha

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS
  •  • 2 845 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Pourquoi une image du Buddha ? »  : […] L'absence d'images du Buddha dans le premier art bouddhique a fait penser à l'existence d'un interdit doctrinal, qui aurait disparu par la suite, mais cet interdit n'est connu que par une allusion dans un seul texte ancien. Il est possible, en revanche, qu'il ait paru difficile de figurer un être dont le canon le plus ancien nous dit qu'il « ne peut être comparé à rien » et qu'« aucun concept ne p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-arts-et-architecture-representations-du-buddha/#i_13229

CAITANYA ou CHAÏTANYA (1485-1534)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 487 mots

Né dans une famille de brahmanes orthodoxes du Bengale, Caitanya (Chaïtanya) devint fameux lorsqu'il prêcha une forme nouvelle de religion de bhakti (« dévotion ardente ») dans laquelle Krishna n'était plus présenté comme un simple avatar de Vishnu, mais comme le dieu suprême dont les autres divinités (y compris Vishnu lui-même) ne sont que des manifestations secondaires. Fon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caitanya-chaitanya/#i_13229

GUJARĀTĪ LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Françoise MALLISON
  •  • 2 600 mots

Dans le chapitre « Gujarātī médiéval (XVe-XIXe siècle) »  : […] Née avec le début du règne des sultans indépendants du Gujarāt (1411-1573), la littérature en gujarātī médiéval est presque exclusivement hindoue, peut-être patronnée par les féodaux rājpūts des suzerains musulmans d'Ahmedabad. Elle se regroupe autour de deux thèmes : l'expression d'une dévotion personnelle à Dieu ( bhakti ) en de courts hymnes ( pada ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-gujarati/#i_13229

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'épopée dans la vie religieuse »  : […] L'espace et le temps de l'épopée sont un élément important de la vie religieuse. L'épopée a souvent donné comme théâtre aux récits des lieux et des sites de l'Inde l'Himālaya, la Gaṅgā, Ceylan, etc. Inversement, la dévotion a situé dans le territoire indien les lieux des grands événements et exploits des héros, tels qu'Ayodhyā, lieu de naissance de Rāma, le Kurukṣetra, site de la grande bataille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_13229

HINDOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 9 181 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les mouvements syncrétistes »  : […] Vers le xvi e et le xvii e siècle, la situation politique s'était stabilisée. Installés en Inde, les envahisseurs avaient pris des épouses dans le pays et les croyances hindoues avaient peu à peu imprégné la sensibilité de leurs descendants. D'autre part, l'aspect épuré de la pensée indienne ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindouisme/#i_13229

KARMAN

  • Écrit par 
  • Madeleine BIARDEAU
  •  • 1 786 mots

Dans le chapitre « Les trois voies de renoncement »  : […] La première voie, la plus théorique sans doute, mais qui reste très présente à l'esprit de bien des hindous de haute caste, est celle qui partage la vie de chaque homme en plusieurs périodes et voue la dernière au sannyāsa : après avoir été étudiant brahmanique, puis maître de maison et père de famille, puis ermite forestier en compagnie de sa femme, le brâhmane peut devenir enfin un complet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karman/#i_13229

MARATHE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Ian RAESIDE
  •  • 2 634 mots

Dans le chapitre « XVe et XVIe siècles »  : […] La tradition manuscrite marathe présente des lacunes considérables. On ne possède aucun manuscrit d'avant le xvi e  siècle, et toutes les œuvres antérieures, comme aussi maintes autres plus tardives, doivent avoir été longtemps transmises oralement avant d'être mises par écrit. De plus, on constate pendant tout le xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-marathe/#i_13229

MIRA BAI (1450?-? 1547)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 510 mots

Poétesse et mystique hindoue, Mira Bai composa des chants de louange bhajan dédiés au dieu Krishna, qui demeurent très populaires dans le nord de l'Inde. Princesse rajput née en 1450 ( ?) à Kurki, petit village du Rajasthan (nord-ouest de l'Inde) situé à une trentaine de kilomètres de Merta, Mira Bai est l'enfant unique de Ratan Singh, le frère cadet du chef de Merta. Son é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mira-bai/#i_13229

NIMBĀRKA (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 335 mots

Brahmane orthodoxe qui, né dans l'Āndhra Pradesh (pays de Haydérabad) au xii e siècle, fut d'abord un dévot de Krishna avant de devenir célèbre comme interprète du Vedānta. Ce darśana (« système de pensée » concernant les doctrines brahmaniques traditionnelles) pose en principe l'unité de l'ātman (« âme » humaine) et du brahman (l'« absolu », le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nimbarka/#i_13229

RĀMĀNUJA (1017-1137)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 1 788 mots

Dans le chapitre « Les doctrines »  : […] Le viśiṣṭādvaita insiste à la fois sur l'Unité d'un premier principe d'où découle tout ce qui existe – ce qui est spirituel et ce qui est matériel – et, contre l'idéalisme śaṅkarien, sur la réalité des âmes individuelles et du monde matériel. Dieu, Personne Suprême, est garant de l'existence de celles-là comme de celui-ci : l'âme, le monde et Dieu constituent trois entités r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramanuja/#i_13229

SAINTETÉ

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Yves CONGAR, 
  • Louis GARDET, 
  • Françoise MALLISON
  • , Universalis
  •  • 7 167 mots

Dans le chapitre « Dévotion et sainteté »  : […] La dévotion, ou bhakti , est une attitude religieuse qui implique une relation d'amour personnel entre l'âme individuelle et le seigneur suprême ( Bhagavan ), « l'Adorable ». C'est aussi un mouvement religieux riche et complexe qui a reçu une réponse enthousiaste de la part de ceux à qui il s'adressait : les basses castes ( śūdra ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saintete/#i_13229

TAMOULES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 3 326 mots

Dans le chapitre « La littérature dévotionnelle »  : […] L'opposition n'est pas absolue entre un Saṅgam « séculier » et la littérature dévotionnelle qui éclôt vers le vi e siècle. Le Paripāṭal faisait pressentir le lyrisme religieux qui va constituer du viii e au ix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-tamoules/#i_13229

TANTRISME

  • Écrit par 
  • André PADOUX
  •  • 9 466 mots

Dans le chapitre « Histoire, extension, sectes »  : […] La rareté des documents datables dont on dispose, surtout pour la période ancienne, ne permet pas de faire l'histoire du tantrisme. On peut trouver la source première de certains de ses aspects dans la tradition védique accrue d'éléments autochtones archaïques (peut-être dravidiens). Mais ce fonds originel de rites et de spéculations n'a donné lieu que bien plus tard à ce qu'on nomme tantrisme, u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantrisme/#i_13229

TULSĪ-DĀS (1550 env.-1623)

  • Écrit par 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 1 817 mots

Dans le chapitre « Le « Rāmāyaṇ » »  : […] Le Rāmacaritamānasa en langue avadhī est une œuvre imposante déjà par ses dimensions : plus de dix mille longs vers en stances composées chacune de quatre caupāīs et un dohā , forme narrative par excellence. De temps en temps, une strophe lyrique enjolive le récitatif, essentiellement destiné à être psalmodié. Quant à l'inspirati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tulsi-das/#i_13229

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Upaniṣad »  : […] Le caractère déjà très spéculatif des Brāhmana et des Aranyaka annonce en quelque sorte les Upaniṣad, comme l'annonçaient aussi, on l'a vu, les poèmes « philosophiques » de l'Atharvaveda (et, occasionnellement, du Ṛgveda). Aussi bien ces textes sont-ils soit en vers à la manière des hymnes des deux grandes Saṁhitā (c'est le cas, par exemple, de l' Īśā Upaniṣad ) soit en prose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_13229

VIṢṆU ou VISHNU ET VICHNOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 8 942 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le parfait brâhmane vichnouite et la bhakti »  : […] Celui qui a entrepris de se consacrer tout entier à l'adoration du dieu mène une existence minutieusement réglementée, entièrement dominée par l'observance de multiples rites qu'il doit exécuter en son honneur. Pour le pieux vaiṣṇava, la journée se découpe en cinq périodes soumises à des règles strictes. La première, l' abhigāma , commence avant le lever du soleil ; chaque ge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visnu-vishnu-et-vichnouisme/#i_13229

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne-Marie ESNOUL, « BHAKTI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhakti/