GOLDMAN BERTHOLD (1913-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Berthold Goldman naît le 12 septembre 1913 à Bucarest. Mais c'est la France qu'il choisit pour étudier, d'abord la philosophie, puis le droit. En 1946, il passe sa thèse de doctorat ; l'année suivante, il est reçu à l'agrégation de droit privé et de sciences criminelles. Il commence sa carrière en Indochine (1947-1949), enseigne à la faculté de Dijon (1949-1960), puis à Paris (1960-1989), où il sera président de l'université Paris-II de 1974 à 1979.

Sa grande intelligence, à la fois forte et brillante, toujours prête à tout remettre en cause, le conduit à s'attaquer aux domaines les plus difficiles ou les plus neufs du droit. Dans sa thèse, consacrée au droit de la responsabilité civile, il a l'idée de distinguer, pour une même chose, deux “gardiens” : l'un répond des dommages dus à la “structure” de la chose, c'est-à-dire de ses vices internes, l'autre des dommages imputables au “comportement” de la chose, causés par son déplacement ou son utilisation. Cette distinction a permis aux tribunaux de ne plus imputer aux utilisateurs la responsabilité de vices qu'ils ne pouvaient pas connaître et de rendre une justice plus équitable.

Mais Berthold Goldman est surtout connu comme l'un des inventeurs de la lex mercatoria. Alors que la doctrine juridique traditionnelle ne conçoit pas le droit sans la sanction de l'État, il a montré comment, dans le domaine des relations économiques internationales, était apparu un droit “spontané”, formé d'usages professionnels, de “montages juridiques”, de clauses contractuelles et de sentences arbitrales, véritable ordre juridique de la “société internationale des marchands”. À cette occasion, il a exposé sa propre conception de la règle de droit, dont le caractère, selon lui, n'est pas un donné, mais s'acquiert progressivement par le jeu combiné de deux principes, le principe d'effectivité et le principe d'analogie.

Les contrats clés en main et produits en main sont ainsi devenus le tissu juridique réel de l'industrialisation des pays en développement ; de même, les euro-émissions consti [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-II-Panthéon-Assas, directeur de l'Institut de droit comparé de Paris

Classification

Pour citer l’article

Louis VOGEL, « GOLDMAN BERTHOLD - (1913-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/berthold-goldman/