BERKÉLIUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Découverte

La recherche d'éléments « transcuriens » commença dès la fin de l'année 1945, soit peu de temps après la découverte des éléments 95 et 96. Cependant, le premier isotope (numéro atomique 243) de l'élément 97 ne fut identifié qu'en décembre 1949, car sa nucléosynthèse était liée à la production d'une quantité suffisamment importante d'américium 241 utilisé comme cible :

L'activité spécifique élevée de ce matériau de départ exigea un nouvel équipement pour protéger les chercheurs contre les rayonnements, et la mise au point de techniques de séparation très efficaces et très rapides. Ces problèmes furent résolus par S. G. Thompson, A. Ghiorso et G. T. Seaborg à Berkeley (Calif.), d'où l'origine du nom donné à cet élément. Le premier composé du berkélium dont la structure ait été certaine fut préparé en 1962 par B. B. Cunningham et J. C. Wallman qui isolèrent environ 0,02 microgramme de dioxyde de berkélium 249, grâce à d'ingénieuses techniques d'ultramicrochimie. Ils utilisèrent approximativement 2 nanogrammes (10-9 g) du composé formé pour en déterminer la structure par diffraction des rayons X.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc LEFORT, Monique PAGÈS, « BERKÉLIUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/berkelium/