BENOÎT DE NURSIE saint (480 env.-env. 547)

ABBÉ

  • Écrit par 
  • Patrice SICARD
  •  • 1 199 mots

Le mot abbé vient vraisemblablement du syriaque abba , signifiant père, où il traduisait le respect porté à un dignitaire de la société civile ou religieuse. Du syriaque le mot passa, vers le III e siècle, dans la langue du monachisme ancien de l'Orient chrétien. On est alors en présence de deux types d'abbés. Il y a d'abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbe/#i_13689

BÉNÉDICTINS

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 5 517 mots

Dans le chapitre «  Saint Benoît et la diffusion de sa règle »  : […] À côté de dispositions originales qui devinrent fondamentales, la règle de saint Benoît comporte des éléments empruntés à l'expérience de trois siècles de monachisme chrétien. Un seul auteur y est nommé, saint Basile ; mais on y trouve de très nombreuses citations de l'Écriture (surtout Évangile, Épîtres de saint Paul et Psaumes), des Institutions et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedictins/#i_13689

CISTERCIENS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Placide DESEILLE, 
  • Anselme DIMIER
  •  • 8 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des origines à l'apogée »  : […] L'abbaye bénédictine de Molesmes, appartenant à la réforme de Cluny, fut le berceau de l'ordre cistercien. En 1098, quelques moines se détachèrent de Molesmes, sous la direction de l'abbé Robert et du prieur Albéric : le but de leur fondation, appelée « le nouveau monastère », fut de vivre intégralement la règle de saint Benoît, observée dans la majorité des monastères, mais souvent modifiée dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisterciens/#i_13689

MONACHISME

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Guy BUGAULT, 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Louis GARDET, 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 12 548 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'apogée »  : […] Détachés des soucis terrestres et possédés du désir d'agrandir le royaume de Dieu, les moines voyageaient beaucoup, les Irlandais, comme saint Colomban († 615), étant les plus rudes et les plus actifs. Plus pacifiquement mais plus sûrement, la règle de saint Benoît († 547) se propagea dans toute l'Europe en supplantant progressivement toutes les autres. Dans l'Empire carolingien, les autorités ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monachisme/#i_13689

MONASTIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Saint Benoît et l'époque précarolingienne »  : […] Le monachisme occidental a connu une véritable organisation rationnelle, et surtout les bienfaits d'une législation, à partir de l'application de la Règle, rédigée après 534, pour les moines du Mont-Cassin, par le père de l'ordre bénédictin. À l'opposé des pratiques irlandaises, caractérisées par une ascèse parfois féroce, la Règle de saint Benoît réalise un équilibre judicieux entre l'exigence d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-monastique/#i_13689


Affichage 

La Vie de saint Benoît, Luca Signorelli

photographie

Luca Signorelli (1450 env-1523), La Vie de saint Benoît, fresque Cloître de l'abbaye de Monteolivetto Maggiore, près de Sienne, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Scènes de la vie de saint Benoît, L. Signorelli

photographie

Luca Signorelli, Scènes de la vie de saint Benoît, 1505-1508 Détail Fresque Cloître de l'abbaye de Monte Oliveto Maggiore, près de Sienne, Italie 

Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini

Afficher

La Vie de saint Benoît, Luca Signorelli
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Scènes de la vie de saint Benoît, L. Signorelli
Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini

photographie