BENGALE

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 402 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Expositions et collections d'art indien à l'étranger »  : […] Les expositions universelles en Europe (Londres en 1851 et 1862 ; Paris en 1855, 1867, 1878) comme aux États-Unis (Chicago en 1893) permettent de réunir les produits coloniaux de l'artisanat traditionnel et de l'industrie naissante, mais aussi de répondre à une curiosité esthétique et intellectuelle pour l'héritage historique indien. Ainsi, à Paris en 1878, l'exposition qui n'inclut pas moins de d […] Lire la suite

AUROBINDO ŚRĪ (1872-1950)

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 1 479 mots

Dans le chapitre « Synthèse de deux cultures »  : […] Né à Calcutta le 15 août 1872, Śrī Aurobindo, philosophe indien, fondateur du Śrī Aurobindo Āśram, est mort à Pondichéry le 5 décembre 1950. Troisième fils du D r  Krishnadhan Ghose, médecin bengali admirateur de la culture britannique, le jeune Ghose reçut deux noms personnels : en bengali, celui de Aurobindo (prononciation bengali du sanskrit Aravinda, « lotus ») et, en anglais, celui de Ackroyd […] Lire la suite

BANGLADESH

  • Écrit par 
  • Alice BAILLAT
  •  • 8 386 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La colonisation britannique »  : […] Le Bengale fut conquis par les musulmans au xii e  siècle, et dominé par le sultanat de Delhi jusqu’à la bataille de Pānīpat en 1526, qui marque le début de l’Empire moghol. C’est une période de prospérité et de développement pour la région, qui voit progressivement s’accroître l’influence de la Compagnie anglaise des Indes orientales, créée en 1600. Simple compagnie commerciale, celle-ci se tran […] Lire la suite

BASU JYOTI (1914-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 495 mots

Homme politique indien, Jyoti Basu fut Premier ministre de l'État du Bengale-Occidental de 1977 à 2000 et l'un des membres fondateurs du Communist Party of India (Marxist), le C.P.I.(M.). Fils de médecin, né le 8 juillet 1914 à Calcutta (auj. Kolkata), Jyoti Kiran Basu commence sa scolarité dans sa ville natale puis se rend à Londres en 1935 pour terminer ses études de droit et passer l'examen du […] Lire la suite

BHOLA (cyclone de)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 247 mots
  •  • 2 médias

Le 12 novembre 1970, le cyclone de Bhola frappait le Pakistan oriental (auj. Bangladesh) et une partie de l’État indien du Bengale-Occidental, laissant sur son passage plusieurs centaines de milliers de morts, ce qui en fait le cyclone le plus meurtrier jamais enregistré. Cette catastrophe naturelle a eu non seulement des conséquences humanitaires, matérielles, économiques et sanitaires considérab […] Lire la suite

BRAHMAPOUTRE

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 598 mots
  •  • 1 média

Les Indiens donnent le nom de Brahmaputra (« fils de Brahma ») à un fleuve puissant, long de 2 900 kilomètres et drainant un bassin de 580 000 kilomètres carrés, qui prend sa source au nord de l'Himalaya pour venir finalement mêler ses eaux à celles du Gange dans un delta commun qui forme l'essentiel du Bangladesh. La longueur même de ce fleuve fait qu'il change de nom en passant d'une aire cultur […] Lire la suite

CALCUTTA ou KOLKATA

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 1 519 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le triomphe de la situation sur le site »  : […] Calcutta est située sur l'un des nombreux effluents qui forment le delta du Gange, la Hooghly, à 150 km de la mer. Elle se trouve ainsi au débouché de l'une des régions les plus peuplées et les plus anciennement actives du monde indien. Pour établir des relations avec les parties les plus actives de l'empire moghol, toutes les puissances européennes durent installer des comptoirs le long de laHoo […] Lire la suite

CHITTAGONG

  • Écrit par 
  • Marie GUILLET
  •  • 403 mots
  •  • 1 média

Appelée parfois Chittagrām, la ville de Chittagong est le principal port du Bangladesh sur l'océan Indien, situé juste au nord du Karnapuli. Chittagong était déjà connue des navigateurs arabes. Conquise par les musulmans au xiv e siècle, elle fut prise par les Arakanais au xv e siècle. En 1666, le gouverneur moghol du Bengale, qui occupa la province, rebaptisa la ville Islāmābād. Chittagong fut […] Lire la suite

DHAKA ou DACCA

  • Écrit par 
  • Marie GUILLET
  •  • 410 mots
  •  • 3 médias

Capitale du Bangladesh, Dhaka est située juste au nord du Buriganga, un bras du Dhaleswari. Son nom proviendrait de celui d'un arbre, le dhak , autrefois très répandu dans la région, ou bien de Dhakeswari (Déesse cachée), dont le mausolée se trouve dans la partie ouest de la ville. L'histoire de Dhaka remonte au I er  millénaire, mais la ville n'acquit de l'importance qu'à partir du xvii e siècle […] Lire la suite

DOM

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 387 mots

Peuple nomade du nord de l'Inde. Les Dom vivent dispersés dans les plaines du Bihar, du Bengale et du Pendjab. Qualifiés de « sans forme » par les brahmanes, ils constituent une caste tribale située au plus bas de l'échelle sociale. Au Bihar, les Maghaiya Dom (dont le nom provient du vieux royaume du Magadha) sont essentiellement nomades et spécialisés dans la fabrication de paniers, de nattes et […] Lire la suite

GHOSH AMITAV (1956- )

  • Écrit par 
  • Geetha GANAPATHY DORÉ
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

Le Bengale s'est toujours distingué par sa contribution notable à l'aventure artistique et scientifique de l'humanité. Qui n'a entendu parler du poète Rabindranath Tagore, du mathématicien et physicien Satyendranath Bose, du cinéaste Satyajit Ray, ou encore de l'économiste Amartya Sen ? Plus récemment, des écrivains bengalis de langue anglaise tels que Bharati Mukherjee, Amitav Ghosh, Amit Chaudhu […] Lire la suite

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 498 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Indira Gandhi, du populisme à l'autoritarisme  »  : […] À la mort de Nehru, Lal Bahadur Shastri, un vétéran du Congrès, prend la tête du gouvernement. Il se révèle un véritable chef dans la conduite de la guerre de 1965, mais il meurt en janvier 1966 à Tachkent d'une crise cardiaque lors des négociations de paix. L'establishment congressiste, que la presse appelle « le Syndicat », jette alors son dévolu sur Indira Gandhi, la fille de Nehru, qui lui se […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Les temples du Centre et du Nord »  : […] L'Inde médiévale se divisait en une mosaïque d'États aux frontières mouvantes. Les monarques y rivalisaient de zèle bâtisseur, avec de nouvelles fondations, laïques et religieuses, consacrant l'accroissement de leur puissance – ou de leurs ambitions. Cruellement mutilés au cours de guerres intestines puis de luttes contre l'envahisseur islamique, les temples, les palais et les forteresses d'alors […] Lire la suite

INDE BRITANNIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 587 mots

Juin 1757 L'officier anglais Robert Clive écrase à Plassey une armée indigène et, en prenant le contrôle du Bengale, permet le renforcement de la présence anglaise en Inde. 1784 L'India Act renforce le pouvoir de la Couronne britannique sur l'East India Company. 1848-1856 Le gouverneur général des Indes, lord Dalhousie, engage une politique de modernisation économique et impose l'anglais comme […] Lire la suite

LIGUE MUSULMANE

  • Écrit par 
  • Sophie SPITZ
  •  • 691 mots

Dans la seconde moitié du xix e  siècle voient le jour des associations hindoues qui ne sont pas de simples groupes de pression mais le lieu d'élaboration d'idées nouvelles, en particulier le Brahmo Samaj, très ouvert à la culture occidentale, l'Arya Samaj, support d'une renaissance fondée sur l'orthodoxie hindoue, et la société théosophiste. En 1885, une conférence rassemble à Bombay, avec l'auto […] Lire la suite

PAKISTAN

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 19 646 mots
  •  • 13 médias

Le Pakistan est né de la volonté des musulmans de l' Inde britannique d'obtenir un « État séparé ». La création de celui-ci a été réclamée dans les dernières années d'existence de l'Empire des Indes par la Ligue musulmane de Mohammed Ali Jinnah, qui avait reçu des encouragements de la puissance colonisatrice, dans le cadre d'une politique qui consistait à « diviser pour régner ». Trois grandes […] Lire la suite

PĀLA, dynastie (VIIIe-XIe s.)

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 274 mots

Dynastie qui a régné sur l'Inde orientale (Bengale et Bihar) du viii e au xi e siècles. Le fondateur de la lignée serait Gopāla, élu roi vers 750 pour mettre fin à un demi-siècle de désordres. Le terme Pāla (protecteur, pâtre, roi) n'est que le suffixe accolé à chaque nom de souverain, leur dynastie étant en réalité celle des Bhauma. Le fils de Gopāla, Dharmapāla, domine déjà toute l'Inde du Nor […] Lire la suite

SANTĀL, ethnie

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 475 mots

Population de l'Inde orientale, les Santāl se trouvent surtout dans les États du Bihar, du Bengale-Occidental et de l'Orissa, ils parlent le santāli (environ 6 millions de locuteurs au début du xxi e  siècle), un dialecte du khervārī, langue munda. Beaucoup de Santāl sont employés dans les mines de charbon près d'Asansol ou dans les aciéries de Jamshedpur, d'autres travaillent une partie de l'anné […] Lire la suite

SENA

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 183 mots

Deuxième grande dynastie bengalie, qui supplante celle des Pāla à la fin du xi e  siècle. Les Sena semblent être des brahmanes du Deccan, installés d'abord dans l'Orissa, province méridionale du royaume pāla. Ils chassent les Pāla du Bengale en 1086, et ces derniers se réfugient dans leur province occidentale, le Bihar actuel. Les Sena, défenseurs résolus de l'hindouisme orthodoxe, ont régularisé […] Lire la suite

YAḤYĀ KHĀN AGHA MUḤAMMAD (1917-1980)

  • Écrit par 
  • Gérard VIRATELLE
  •  • 946 mots

Chef de l'État pakistanais de mars 1969 à décembre 1971. Né à Chakwal, près de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, le général Yahya Khan était un Pathan, appartenant au peuple martial qui a fourni des légions de soldats d'abord à l'armée des Indes, ensuite à celle du Pakistan. Il était issu d'une famille aisée ; son père était officier de police et il fit ses études à Lahore avant de suivre […] Lire la suite