BELGIQUELa période contemporaine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRoyaume de Belgique (BE)
Chef de l'Étatle roi Philippe (depuis le 21 juillet 2013)
Chef du gouvernementAlexander De Croo (depuis le 1er octobre 2020)
Note :
CapitaleBruxelles
Langues officiellesallemand, français, néerlandais

Une société en évolution

À partir de 1991, les entreprises publiques ont été l'objet de réformes importantes, dont la plupart sous forme de privatisations. Cette évolution obéit à une double contrainte, l'une conditionnée par le contexte européen, qui étend progressivement la concurrence à de nouveaux secteurs d'activité, l'autre par les difficultés budgétaires de l'État, qui incitent ce dernier à limiter ses interventions et à trouver de nouvelles ressources en vendant certains actifs. La faillite en 2001 de la compagnie d'aviation Sabena, société d'économie mixte dont la création remonte à 1925, est la plus grande faillite de l'histoire de Belgique.

Concernant les finances publiques, la dette a culminé à 138 p. 100 du P.I.B. en 1993. Les économies dans la sécurité sociale et la fonction publique et les privatisations ont permis de ramener ce taux à 87 p. 100 en 2007. L'effort que l'État a consenti en faveur des quatre plus grandes banques lors de la crise bancaire de 2008, ainsi que les réformes fiscales opérées auparavant en faveur des entreprises et des contribuables, en particulier des couches supérieures, expliquent que l’endettement est remonté, pour s’établir à 107 p. 100 en 2014.

Pour un grand nombre de personnes, le travail professionnel et le revenu qu'il procure ont été, du fait des crises successives, frappés de formes de précarisation. Le chômage de masse (12 p. 100 en 2013) est une réalité diversement répartie : inférieur à 10 p. 100 en Flandre, il avoisine 16 p. 100 en Wallonie et dépasse 20 p. 100 à Bruxelles. La différenciation des politiques régionales de l’emploi s’est accrue, la Flandre cherchant prioritairement à relever le taux d’emploi des travailleurs âgés, tandis que le chômage des jeunes constitue la principale préoccupation des deux autres régions.

Le modèle social belge conserve ses principaux traits spécifiques, mais de nettes évolutions sont à l’œuvre. Le système de sécurité sociale est l'objet de revendications diverses : les unes, émanant de milieux politiques flamands, visent à transférer certains secteurs sous l'autorité des communautés et des régions (ce qui est advenu pour les allocations familiales), les autres visent à diverses formes de privatisation. Sous l’effet, notamment, des orientations budgétaires et sociales déterminées au niveau européen, l’allongement de la durée de la carrière devient une priorité politique et, dans la lignée de différentes réformes, le gouvernement fédéral de Charles Michel décide en 2014 de porter l’âge de la retraite de soixante-cinq à soixante-sept ans à l’horizon de 2030. L’accès à l’assurance-chômage est devenu plus restrictif, les montants versés diminuent plus rapidement, le contrôle des chômeurs a été renforcé et le caractère illimité dans le temps du versement des indemnités – singularité belge – a été partiellement aboli, certains chômeurs étant désormais confrontés à une situation de fin de droits.

Si le principe de l'indexation automatique des rémunérations et des prestations sociales est maintenu, son application a été suspendue à plusieurs reprises par les gouvernements de droite au début des années 1980 et en 2015.

La concertation sociale menée tous les deux ans au niveau interprofessionnel par les représentants syndicaux et patronaux connaît des tensions et des échecs. L’exigence de modération salariale, les réformes sociales adoptées par les gouvernements successifs et le mécontentement qu’elles provoquent, ainsi que la raréfaction des marges budgétaires disponibles pour favoriser des accords rendent la conclusion de ceux-ci impossible à différentes reprises.

Un taux de syndicalisation élevé (plus de 60 p. 100) et croissant (cas unique dans l’U.E.) et une capacité de mobilisation qui demeure forte ne peuvent empêcher une perte d’influence des syndicats. Par ailleurs, ces organisations, comme les fédérations patronales, voient une montée en puissance de leurs structures régionales concomitamment à la fédéralisation du pays.

Traditionnellement demeurée à l'écart des polémiques publiques, la justice s'est toutefois retrouvée à certains moments sous les feux de l'actualité. Le retard dans le traitement de nombreux litiges (l'arriéré judiciaire) entache l'image de l'institution, ainsi que le nombre et l'importance des affaires non élucidées. Parmi ces de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Belgique : drapeau

Belgique : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Retour de colons belges du Congo, 1960

Retour de colons belges du Congo, 1960
Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : directeur général du Centre de recherche et d'information socio-politiques
  • : président-directeur général du Centre de recherche et d'information sociopolitiques, Bruxelles

Classification

Autres références

«  BELGIQUE  » est également traité dans :

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 518 mots
  •  • 6 médias

Pays densément peuplé au cœur de l'Europe du nord-ouest, traversé par d'énormes flux de circulation, la Belgique (België en néerlandais) présente une variété de milieux assez exceptionnelle pour une surface aussi restreinte : extrémité de la grande plaine germano-polonaise, bas plateaux limoneux, massif ancien, bordure du […] Lire la suite

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 612 mots
  •  • 16 médias

Le 1er janvier 1989, une nouvelle réforme constitutionnelle entrait en vigueur en Belgique, mettant en place un État constitué de trois régions (Flandre, Wallonie et Bruxelles) dotées de compétences politique, économique et culturelle, de moyens financiers […] Lire la suite

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 542 mots
  •  • 3 médias

Comment se présente le problème même d'une littérature française en Belgique ?Si des éléments comme la race, le peuple, le climat ou le décor de la vie ont leur importance dans la formation de l'esprit des écrivains et, par là, dans l'aspect de leurs produits, il n'en reste pas moins que ce qui les crée écrivains, ce qui les fait entrer en littérature, c'est le fait que cet esprit se donne un moul […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

29 juin - 13 juillet 2022 France. Verdict du procès des attentats du 13-Novembre.

Le logisticien belge Mohamed Abrini est condamné à la réclusion à perpétuité assortie d’une période de sûreté de vingt-deux ans pour « complicité » dans les attaques meurtrières ; le Tunisien Sofien Ayari, les Belges Mohamed Bakkali et Ahmed Dahmani (détenu en Turquie) ainsi que le Suédois Osama Krayem à des peines de trente ans de prison assorties de périodes de sûreté des deux tiers pour avoir aidé à la préparation des actes terroristes ; les huit autres accusés, jugés pour diverses actions liées aux attentats ou à la fuite de Salah Abdeslam, à des peines de quatre à dix-huit ans de prison, assorties pour certains de sursis ou de période de sûreté. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean FANIEL, Xavier MABILLE, « BELGIQUE - La période contemporaine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-la-periode-contemporaine/