BELGIQUEGéographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Belgique : carte physique

Belgique : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Canal de Bruges (Belgique)

Canal de Bruges (Belgique)
Crédits : Insight Guides

photographie

Belgique : principales régions urbaines

Belgique : principales régions urbaines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Belgique : population

Belgique : population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


CapitaleBruxelles
Langues officiellesallemand, français, néerlandais
Unité monétaireeuro (EUR)
Population11 403 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)30 528

Le cadre géographique

Un petit pays densément peuplé

Avec 11,3 millions d'habitants en 2015 sur 30 528 km2, la Belgique est le deuxième pays le plus dense d'Europe, après les Pays-Bas. La région flamande (13 522 km2), au nord, et Bruxelles (161 km2) rassemblent 65 p. 100 de la population sur 45 p. 100 du territoire (560 hab./km2), alors que la région wallonne (16 844 km2), au sud, ne compte que 213 hab./km2. Le pays est au contact, d'une part, des fortes densités et des armatures urbaines serrées de l'Europe rhénane, et, d'autre part, des zones moins peuplées de l'intérieur de la France qui se terminent dans le sud-est de la Belgique.

Belgique : principales régions urbaines

Belgique : principales régions urbaines

Tableau

Les régions urbaines belges de plus de 200 000 habitants en 2002 (en milliers de personnes). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

60 p. 100 des Belges sont néerlandophones ; ceux-ci sont localisés dans le nord du pays. Les 40 p. 100 de francophones se trouvent dans le sud du pays et à Bruxelles. La très grande majorité – de l'ordre des neuf dixièmes – de la population bruxelloise utilise le français. De plus, 70 000 germanophones habitent à l'est de la province de Liège, une zone acquise après la Première Guerre mondiale.

Comme dans toute l'Europe du nord-ouest, la croissance de la population est faible : 2,6 p. 1 000 par an, en moyenne, sur la période de 1981 à 2005, mais 4,9 p. 1 000 de 2001 à 2005, avec un bilan naturel annuel moyen de 0,9 p. 1 000 sur cette dernière période et un bilan migratoire de 4,1 p. 1 000. Cette faible croissance est, de plus en plus, due à l'immigration, voire à la fécondité un peu plus élevée des immigrés récents, en particulier à Bruxelles.

Belgique : population

Belgique : population

Dessin

Densité de population et grandes agglomérations belges (source : C. Vandermotten et P. Medina Lockhart). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'espérance de vie est élevée (80,8 ans en 2010), légèrement plus en Flandre (81,4 ans) qu'en Wallonie (80 ans) et à Bruxelles (80,5 ans). Cela reflète la plus grande prospérité de la Région flamande, où le revenu fiscal moyen par habitant était supérieur de 7 p. 100 à la moyenne belge en 2003 (7 p. 100 inférieur en Wallonie et 14 p. 100 inférieur à Bruxelles-Capitale, en sachant qu'une p [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : docteur en sciences géographiques, professeur à l'Université libre de Bruxelles, membre de la classe des lettres de l'Académie royale de Belgique, président de la Société royale belge de géographie

Classification


Autres références

«  BELGIQUE  » est également traité dans :

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Le 1er janvier 1989, une nouvelle réforme constitutionnelle entrait en vigueur en Belgique, mettant en place un État constitué de trois régions (Flandre, Wallonie et Bruxelles) dotées de compétences politique, économique et culturelle, de moyens financiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 984 mots
  •  • 2 médias

Après la question royale (1945-1950) et la question scolaire (1950-1958), la Belgique se trouve confrontée, à partir des années 1960, à la montée des enjeux linguistiques et régionaux. Son histoire se confond dès lors avec un long processus de réformes institutionnelles, ponctué de multiples étapes, qui se traduit par l'affaiblissement progressif de l'État central et le renforcement simultané des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-la-periode-contemporaine/

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 541 mots
  •  • 2 médias

Comment se présente le problème même d'une littérature française en Belgique ?Si des éléments comme la race, le peuple, le climat ou le décor de la vie ont leur importance dans la formation de l'esprit des écrivains et, par là, dans l'aspect de leurs produits, il n'en reste pas moins que ce qui les crée écrivains, ce qui les fait entrer en littérature, c'est le fait que cet esprit se donne un moul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-lettres-francaises/

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian VANDERMOTTEN, « BELGIQUE - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-geographie/