BAYREUTH

BOULEZ PIERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 143 mots

26 mars 1925 Pierre Boulez naît à Montbrison (Loire). 1946 Boulez est nommé directeur de la musique de scène de la Compagnie Renaud-Barrault (il conservera ce poste jusqu'en 1955). Il compose la Première Sonate pour piano , la Sonatine , pour flûte et piano (commande de Jean-Pierre Rampal), et entame […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boulez-reperes-chronologiques/#i_14154

CRESPIN RÉGINE (1927-2007)

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 376 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le triomphe à Bayreuth »  : […] Wieland Wagner, qui règne sur le mythique festival de Bayreuth, a entendu parler de cette voix exceptionnelle. En 1957, il auditionne Crespin, qui pense qu'il lui proposera peut-être Elsa ou Sieglinde ; à sa grande stupéfaction, Wieland l'engage pour le rôle de Kundry de Parsifal . Sa première apparition sur la « colline sacrée », en 1958, sous la baguette du grand Hans Knap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regine-crespin/#i_14154

EVERDING AUGUST (1928-1999)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 559 mots

Comptant parmi les figures majeures qui ont régné sur les scènes lyriques en Allemagne au cours de la seconde moitié du xx e  siècle, August Everding, metteur en scène et directeur d'opéras allemand, a contribué à moderniser l'approche de l'art lyrique au même titre que Wieland Wagner ou Rolf Liebermann. Né à Bottrop, en Westphalie, le 31 octobre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-everding/#i_14154

FAÏENCE

  • Écrit par 
  • Henry-Pierre FOUREST, 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 3 908 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La faïence aux XVIIe et XVIIIe siècles »  : […] Au xvii e  siècle, l'Espagne (Talavera de la Reyna, Puente del Arzobispo, Muel, Lerida), le Portugal (Lisbonne) et l'Italie (Naples et Castelli, Gênes, Albissola et Savone) continuèrent à produire d'innombrables faïences, mais ces différents centres ne jouèrent plus qu'un rôle secondaire ; de nouveaux foyers créateurs se constituaient : les Pays- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faience/#i_14154

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le festival de Bayreuth »  : […] Pour Richard Wagner (1813-1883), un festival représente une utopie sociale plus qu'une réalité artistique. Dès 1848, il envisage une réforme de l'Opéra de Dresde – le Königliches Sächsisches Hoftheater, encore appelé Semper Oper – avec pour principe sa démocratisation. Puis, dans son exil suisse, entamé en 1849, il élabore un projet de théâtre pour Zurich, dans lequel il insiste sur le mot « Fest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_14154

FLAGSTAD KIRSTEN (1895-1962)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 795 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une étoile est née »  : […] Kirsten Målfrid Flagstad naît le 12 juillet 1895 à Hamar, petite ville du comté de Hedmark, en Norvège. Son père, Michael Flagstad (1869-1930) est altiste et chef d'orchestre. Sa mère, Marie Flagstad-Johnsrud, est pianiste et répétitrice de chœurs. Dès l'âge de douze ans, Kirsten connaît par cœur les rôles d'Aïda et d'Elsa ( Lohengrin de Wagner), mais ses parents la destinen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kirsten-flagstad/#i_14154

FRIEDRICH GÖTZ (1930-2000)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 840 mots

Tout en menant une importante carrière de metteur en scène marquée notamment par la « production du centenaire » de Parsifal au festival de Bayreuth en 1982, Götz Friedrich a fait de la Deutsche Oper de Berlin, dont il fut l'intendant général de 1981 à sa mort, l'une des principales scènes lyriques allemandes. Né le 4 août 1930 à Naumburg (Saxe-Anhalt), Götz Friedrich étudie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gotz-friedrich/#i_14154

GREINDL JOSEF (1912-1993)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 656 mots
  •  • 1 média

La voix aussi imposante que la stature, Josef Greindl est sans doute l'un des plus purs représentants de l'école de chant allemande et l'un des plus parfaits interprètes du grand répertoire germanique. Noblesse et rigueur marquent la carrière sans faux pas de la grande basse bavaroise, tout entière dédiée à l'honneur de servir la musique. Josef Greindl naît à Munich, le 23 décembre 1912. C'est à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-greindl/#i_14154

HOFMANN PETER (1944-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 836 mots

Il a bâti sa carrière sur trois rôles wagnériens : Siegmund ( La Walkyrie ), Lohengrin et Parsifal ; il fut notamment le Siegmund du légendaire Ring du centenaire dirigé par Pierre Boulez et mis en scène par Patrice Chéreau à Bayreuth en 1976. Le ténor allemand Peter Hofmann naît à Marienbad, en Allemagne (auj. Mariánské Lázně, en République tchèque), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-hofmann/#i_14154

HOHENZOLLERN

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 3 299 mots

Dans le chapitre « La branche franconienne »  : […] Les premiers Hohenzollern de Franconie sont burgraves de Nuremberg. En 1248, Frédéric III († 1297) acquiert, par son mariage avec Élisabeth, fille du dernier duc de Méran, le margraviat de Bayreuth et Kulmbach, dans la haute vallée du Main. Son successeur Frédéric IV (1287-1332) achète en 1331 la ville d' Ansbach (au sud-ouest de Nuremberg), que l'empereur Charles IV érigera en principauté d'empir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hohenzollern/#i_14154

MÖDL MARTHA (1912-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 969 mots

Martha Mödl naît le 22 mars 1912 à Nuremberg. Bien que son père soit peintre de talent et collectionneur avisé, la jeune fille ne bénéficie pas d'une éducation artistique précoce. C'est dans une tout autre voie qu'elle se lance dans la vie active, comme... secrétaire et comptable dans une maison de commerce. Elle ne commence ses études musicales, au conservatoire de sa ville natale, qu'à l'âge de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martha-modl/#i_14154

NILSSON BIRGIT (1918-2005)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'héritière de Flagstad »  : […] Née à Västra Karup, près de Malmö, le 17 mai 1918, Birgit Nilsson (de son véritable nom Märta Birgit Svennsson) commence à étudier le chant avec Ragnar Blennow à Båstad avant d'entrer à l'Académie royale de musique de Stockholm, où elle étudie avec Joseph Hislop et Arne Sunnegårdh. Elle fait ses débuts scéniques en 1946, dans Agathe ( Le Freischütz de Weber), grâce à un remp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/birgit-nilsson/#i_14154

OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini

  • Écrit par 
  • Jean-Vincent RICHARD
  •  • 9 136 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « Richard Wagner »  : […] On a presque envie d'affirmer, passant de Verdi à Wagner, que si le premier a épousé son siècle, le second l'a contraint à l'épouser. Wagner s'est non seulement voulu poète et musicien, il se croyait aussi politique, philosophe, en un mot, esprit universel. Ses détours idéologiques, qui le font aller du socialisme utopique aux plus dangereuses théories raciales d'un Gobineau, ne l'ont heureusemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-peri-a-puccini/#i_14154

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 224 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Renouveau et révolution »  : […] Dans l'après-68, certains directeurs de théâtre prennent conscience que l'opéra, art « bourgeois » depuis un siècle et demi, doit se remettre en question sous peine de s'essouffler, faute de renouvellement de ses spectateurs. Pour Rolf Liebermann, qui arrive à la tête de l'Opéra de Paris en 1973, l'ouverture du genre à un public élargi passe notamment par un renouveau de l'interprétation scénique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie-lyrique/#i_14154

STEWART THOMAS (1928-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 794 mots

Peu de chanteurs américains ont, comme le baryton Thomas Stewart, réussi à se hisser parmi l'élite du chant wagnérien. Succéder au monumental Hans Hotter dans Wotan et le Wanderer, tel fut le défi relevé par celui-là, avec un style et des moyens certes sensiblement différents, mais aussi avec une sincérité et une intelligence qui forcent le respect. Thomas James Stewart naît le 29 août 1928 à San […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-stewart/#i_14154

TALVELA MARTTI (1935-1989)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 634 mots

Au sein de la pépinière de grands chanteurs wagnériens que constitue la Scandinavie, la Finlande s'est plutôt illustrée dans le domaine des voix masculines. La basse Martti Talvela fut l'une des figures de proue de cette école. Né à Hiitola (Carélie orientale), le 4 février 1935, dans une famille de dix enfants dont il était le huitième, il s'intéresse d'abord à la boxe. Il commence ses études mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martti-talvela/#i_14154

THOMAS JESS (1927-1993)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 566 mots

Après un siècle d'omniprésence allemande et scandinave, Jess Thomas restera dans l'histoire du chant wagnérien comme le premier Heldentenor américain à s'être imposé à Bayreuth. Jess Floyd Thomas naît à Hot Springs (Dakota du Sud), le 4 août 1927, et reçoit une formation de psychologue à l'université du Nebraska et à celle de Stanford (Californie). Puis il se consacre au cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jess-thomas/#i_14154

VICKERS JON (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 678 mots
  •  • 1 média

La voie qui l’a conduit au sommet de l’art lyrique de son temps n’était pas toute tracée. Jon Stewart Vickers naît le 29 octobre 1926 à Prince Albert, dans une province de l’Ouest canadien (Saskatchewan). Il chante en amateur dans les églises tout en travaillant comme bûcheron dans les fermes environnantes pour subvenir aux besoins de sa famille. Sans cesser de participer à une chorale paroissial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jon-vickers/#i_14154

WAGNER WIELAND (1917-1966)

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 1 275 mots
  •  • 3 médias

Arrière-petit-fils de Franz Liszt, petit-fils de Richard Wagner, Wieland Wagner, directeur du festival de Bayreuth de 1951 jusqu'à sa mort, profitera de la position que lui conférait son héritage familial pour imposer au monde une conception de la mise en scène wagnérienne, puis de la mise en scène d' opéra en général, radicalement neuve ; il deviendra ainsi le metteur en scène le plus important d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wieland-wagner/#i_14154

WAGNER WINIFRED (1897-1980)

  • Écrit par 
  • André TUBEUF
  •  • 875 mots

L'œuvre que Wagner a le plus passionnément voulue, celle pour laquelle, se comparant à Latone pourchassée, il implorait les dieux de la mythologie, ce n'est ni le Ring , ni Parsifal . Tout son souci, ce fut Bayreuth. Bâtir, léguer. Sans toit (à cinquante ans !) pour sa propre tête, Wagner était jaloux de la déesse pourchassée, pour qui, d'un coup de trid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/winifred-wagner/#i_14154

WAGNER WOLFGANG (1919-2010)

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 882 mots

Metteur en scène et directeur du festival de Bayreuth, second fils de Siegfried et Winifred Wagner, petit-fils de Richard et Cosima Wagner, arrière-petit-fils de Franz Liszt et de Marie d'Agoult, Wolfgang Wagner naît à Bayreuth le 30 août 1919. Élevé à Wahnfried, la maison familiale, dans une atmosphère de wagnérisme conservateur, puis de nazisme fervent, il souffrira toujours d'être le cadet. D' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-wagner/#i_14154

WAGNER RICHARD

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 4 193 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Bayreuth et l’œuvre d’art totale »  : […] Après l’achèvement de Siegfried , Wagner décide de faire construire un théâtre capable de répondre aux besoins nouveaux qu’exige son œuvre, notamment en rompant avec la salle à l’italienne et en couvrant la fosse d’orchestre pour dissimuler au public la dimension matérielle de l’exécution musicale. Il choisit pour ce faire la ville de Bayreuth, en Franconie, où la famille s’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-wagner/#i_14154

WAGNER RICHARD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 598 mots
  •  • 24 médias

22 mai 1813 Richard Wagner naît à Leipzig. 20 octobre 1842 Rienzi, der Letzte der Tribunen ( Rienzi, le dernier des tribuns ), « grand opéra romantique » en cinq actes sur un livret du compositeur d'après le roman d'Edward Bulwer-Lytton, est créé au Königlich Sächsisches Hoftheater de Dresde sous l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wagner-reperes-chronologiques/#i_14154

WINDGASSEN WOLFGANG (1914-1974)

  • Écrit par 
  • André TUBEUF
  •  • 465 mots

Le ténor tant attendu, pilier du Nouveau Bayreuth, fondé avec lui et impensable sans lui, Wolfgang Windgassen avait trente-sept ans quand il fit ses débuts dans le Festspielhaus en juillet 1951. Son père Fritz Windgassen, ténor de format estimable, appartenait à la troupe de Stuttgart. Sa mère, chanteuse légère, était la propre sœur de Eva von der Osten, créatrice de Quinquin dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-windgassen/#i_14154


Affichage 

Festspielhaus de Bayreuth

photographie

Le Festspielhaus (théâtre des festivals) de Bayreuth, en 1876 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'Or du Rhin de Richard Wagner, mise en scène de Patrice Chéreau

photographie

En 1976, à l'occasion du centenaire de Bayreuth, L'Anneau des Nibelungen est présenté sous la direction de Pierre Boulez et dans une mise en scène de Patrice Chéreau Cette version fera scandale : elle quitte en effet le domaine du mythe pour inscrire l'œuvre de Wagner dans l'Histoire Ici, le... 

Crédits : Bayreuther Festspiele GmbH/ D.R.

Afficher

Tannhäuser, mise en scène de Wieland Wagner à Bayreuth, 1955.

photographie

L'opéra wagnérien va tenter de refonder l'alliance entre musique, poésie et art scénique, en se référant directement à la tragédie grecque «Tannhäuser» dans la mise en scène de Wieland Wagner à Bayreuth, en 1955 

Crédits : AKG

Afficher

Festspielhaus de Bayreuth
Crédits : Hulton Getty

photographie

L'Or du Rhin de Richard Wagner, mise en scène de Patrice Chéreau
Crédits : Bayreuther Festspiele GmbH/ D.R.

photographie

Tannhäuser, mise en scène de Wieland Wagner à Bayreuth, 1955.
Crédits : AKG

photographie