HOUILLERS BASSINS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genèse et typologie

La sédimentation houillère

Le charbon est une roche sédimentaire formée par l'accumulation d'une énorme quantité de débris végétaux : menus fragments de bois, spores, débris de cuticules, etc., enrobés dans un ciment amorphe, le vitrain. Tous ces débris sont classés et finement sédimentés.

Dans un bassin houiller, les couches de charbon ne représentent que 3 à 4 p. 100 de l'épaisseur totale des sédiments et alternent avec des roches « stériles » détritiques : schistes, grès et conglomérats. L'agencement des sédiments par rapport à une veine de houille obéit à des lois précises. Il y a un rythme dans le dépôt même du charbon, puisqu'on observe un grand nombre de fois la succession : mur, veine, toit (fig.1).

Sédimentation

Dessin : Sédimentation

Dessin

La sédimentation dans un bassin houiller : coupe schématique (a) et niveaux successifs des eaux (b) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– Le mur est la formation sédimentaire qui supporte la couche de charbon ; il est perforé et taraudé en tous sens par des racines et rhizomes fossiles qui en oblitèrent la stratification : c'est un ancien sol de végétation ; il s'est donc formé sur une terre émergée ou tout au moins sous une profondeur d'eau très faible.

– La couche de houille (veine) qui s'est déposée ensuite correspond à une certaine épaisseur d'eau, puisque les sédiments végétaux qui la constituent ont subi un transport et un classement mécanique.

– Au-dessus de la couche, se sont déposés les sédiments du toit. Ce toit est bien différent du mur ; il est ordinairement composé de schistes finement feuilletés, peu métamorphosés, dans lesquels on trouve des coquilles ou des feuilles de fougères étalées. Il correspond donc à une profondeur d'eau plus forte, due à une transgression.

– Enfin, au-dessus du toit, se déposent des grès, des sédiments de plus en plus grossiers. C'est donc que le bassin s'est alors progressivement comblé, jusqu'au moment où la végétation a pu s'y installer de nouveau, et où va recommencer le processus « mur, veine, toit ». Ce rythme traduit les variations de niveau des eaux dans le bassin houiller en formation (fig.1).

La sédimentation h [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Village minier aux États-Unis

Village minier aux États-Unis
Crédits : Library of Congress, Washington D.C.

photographie

Sédimentation

Sédimentation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Types principaux de bassins houillers

Types principaux de bassins houillers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Distribution stratigraphique des réserves mondiales de charbon

Distribution stratigraphique des réserves mondiales de charbon
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur ès sciences, géologue au Bureau de recherches géologiques et minières

Classification

Autres références

«  HOUILLERS BASSINS  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'héritage industriel »  : […] Si l'industrie allemande peut faire remonter ses origines au Moyen Âge, le grand essor, toutefois, ne date que du xix e siècle. Le Harz, l'Erzgebirge, le Siegerland étaient d'actives régions minières et métallurgiques avant cette date. La découverte du charbon dans l'avant-pays du Massif schisteux rhénan, le développement du chemin de fer favorisent les plats-pays. On extrait 231 000 tonnes de […] Lire la suite

APPALACHES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT
  • , Universalis
  •  • 5 961 mots

Dans le chapitre « Les plateaux appalachiens »  : […] Les vastes régions de plateaux qui s'étendent au nord et à l'ouest des Appalaches sont surtout caractérisées par leurs considérables richesses minières. Pourtant, dans le nord, malgré des conditions climatiques rudes, de belles prairies naturelles permettent un important élevage laitier ; les alentours privilégiés des Finger Lakes, bien abrités, ont des cultures maraîchères mécanisées et soignées […] Lire la suite

ASTURIES

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

Réduit chrétien de l'Espagne cantabrique au haut Moyen Âge, d'où partit la reconquête du León et de la Vieille-Castille, cette communauté autonome réduite à une seule province a conservé une forte personnalité historique et géographique. Entre les moyennes montagnes du Pays basque à l'est et les surfaces mamelonnées de Galice à l'ouest, la chaîne Cantabrique dresse en arrière du littoral une barri […] Lire la suite

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 515 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les héritages proto-industriels et la révolution industrielle »  : […] Au moment de l'indépendance, en 1830, la carte économique de la Belgique est encore très semblable à celle du Moyen Âge et des Temps modernes : fortes densités et intensité de l'urbanisation dans le triangle Bruxelles-Louvain-Anvers et en Flandre intérieure, où les villes encadrent une proto-industrie rurale linière. Cette dernière s'effondre dans les années 1840 à cause de la concurrence anglais […] Lire la suite

BLACK COUNTRY, Royaume-Uni

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 267 mots

District industriel situé immédiatement à l'ouest de Birmingham, le Pays noir (en anglais Black Country) comprend quatre agglomérations principales : Warley et West Bromwich constituant le district de Sandwell, les districts de Dudley et de Walsall et la ville de Wolverhampton. La population totale dépasse celle de Birmingham. Le Pays noir doit son nom à la présence d'importantes couches de charbo […] Lire la suite

CARBONIFÈRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 167 mots

C'est dès le xviii e  siècle que Richard Kirwan a introduit le terme carbonifère pour désigner des roches productrices de charbon et le mot a désigné les dépôts houillers de Grande-Bretagne et d'Europe occidentale à partir du xix e  siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire) qui succède au Dévonien (système précédent). Il s'étale de — 359,2 m […] Lire la suite

CHARBON - Industrie charbonnière

  • Écrit par 
  • Michel BENECH, 
  • Pierre BERTE, 
  • Jacques BONNET, 
  • Robert PENTEL
  •  • 11 874 mots
  •  • 4 médias

Après avoir été au cœur de l'histoire du xix e  siècle et de la révolution industrielle, l'industrie charbonnière européenne a poursuivi son développement jusque dans les années 1960. Extrayant essentiellement le charbon dans des exploitations souterraines et employant une main-d'œuvre très importante, elle a subi depuis lors la concurrence de nouvelles sources d'énergie (pétrole, gaz naturel, én […] Lire la suite

CHARLEROI

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 730 mots
  •  • 1 média

Située dans la vallée de la Sambre, sur l'étroit synclinal houiller qui traverse la Wallonie d'ouest en est, Charleroi compte 202 180 hab. en 2015 ; c'est la ville la plus peuplée de Wallonie, les fusions de communes de 1977 y ayant été plus larges qu'à Liège. C’est également la principale agglomération de la province de Hainaut, mais non le chef-lieu. Le bassin d'emploi s'étend largement vers […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Shanxi »  : […] La province du Shanxi est devenue à partir des années 1980 une importante base énergétique, disposant de quelque 200 milliards de tonnes de houille, avec une extraction dans plus de deux mille sites essentiellement répartis entre les bassins de Datong, Taiyuan et Yangquan, tandis que des exploitations géantes à ciel ouvert ont été entreprises à la fin des années 1980 avec participation étrang […] Lire la suite

CONCEPCIÓN, Chili

  • Écrit par 
  • Hélène LAMICQ
  •  • 276 mots
  •  • 1 média

Ville du Chili, située au niveau du 37 e  degré de latitude sud, Concepción avait, en 2002, une population de 212 000 habitants. Fondée au début de la période coloniale, en 1550, à l'embouchure du fleuve Bió-Bió dont la navigabilité a été mise à profit jusqu'au xix e  siècle, et à proximité des eaux calmes de la baie de Talcahuano, Concepción joue de bonne heure un rôle administratif et militaire […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert FEYS, « HOUILLERS BASSINS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bassins-houillers/