SCHIFF BASES DE

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 355 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réactions avec formation d'une liaison C−N »  : […] Les imines substituées dérivées d'aldéhydes aromatiques sont très stables : ce sont les bases de Schiff. Les amines secondaires forment, avec les aldéhydes et les cétones, des amines α-éthyléniques appelées énamines. La réaction, catalysée par les acides, est réversible, et on déplace l'équilibre en éliminant l'eau formée. Les énamines (analogues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_29316

ANILINE

  • Écrit par 
  • Alain TRINQUIER
  •  • 1 381 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] La mobilité des hydrogènes liés à l'azote permet également des condensations avec les aldéhydes aliphatiques ; il se forme des amines stables, les bases de Schiff : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aniline/#i_29316

COLLAGÈNE

  • Écrit par 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 3 424 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La fibrillogenèse »  : […] le produit de l'oxydation de la lysine – l'allysine (δ-semi-aldéhyde de l'acide α-amino-adipique) – peut s'unir avec la fonction ε-amine d'une lysine sur la molécule de tropocollagène voisine pour former une base de Schiff : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collagene/#i_29316