LAS CASAS BARTOLOMÉ DE (1474-1566)

Les multiples activités de Bartolomé de Las Casas, l'abondance de ses écrits et, surtout, les controverses passionnées qu'il suscite depuis si longtemps font que son personnage est plus illustre que compris. Il n'est pas le pamphlétaire isolé qu'on a si souvent exalté ou dénigré : ses écrits et son action sont inséparables de la réflexion théologique de l'ordre dominicain tout entier et d'une conscience précise des réalités politiques de son temps. Ce qui lui appartient en propre, c'est une extraordinaire éloquence, au service d'une passion sans défaillance pour la justice et la vérité.

Clerc et colon aux Antilles

Bartolomé de Las Casas est né à Séville, d'une famille de marchands (peut-être des conversos, ou juifs convertis) en relation avec les Colomb. Son père prit part au deuxième voyage du découvreur. Bartolomé lui-même, qui avait reçu les ordres mineurs, partit chercher fortune à Hispaniola ( Haïti) en 1502. Il y reçut une encomienda ou repartimiento, c'est-à-dire le droit d'utiliser le travail d'un groupe d'Indiens pour exploiter des terres ou des mines. Ordonné prêtre en 1512 – son ordination fut la première célébrée au Nouveau Monde –, il continua à Cuba ses activités d'encomendero. Il ne mit donc pas en doute pendant dix ans la légitimité du système de l'encomienda sur lequel reposait l'économie des îles. De son propre aveu, il resta insensible aux efforts des religieux dominicains, qui, depuis 1510, dénonçaient avec véhémence les excès des encomenderos (sermon de Fray Antonio de Montesinos, 1511) et avaient obtenu du roi, avec les lois de Burgos (1512), une première législation pour protéger les Indiens. En même temps, des théologiens examinaient les titres de la Couronne à la possession des Indes et tentaient de codifier la doctrine de la « Juste guerre » (rédaction du Requerimiento, 1513).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Jean-Pierre BERTHE : maître assistant à l'École pratique des hautes études, directeur du Centre d'études prospectives et d'informations internationales

Classification

Pour citer cet article

Jean-Pierre BERTHE, « LAS CASAS BARTOLOMÉ DE (1474-1566) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Média

Bartolomé de Las Casas

Bartolomé de Las Casas

Bartolomé de Las Casas

Prêtre dominicain, Bartolomé de Las Casas (1474-1566) est présent dès le début de la colonisation…

Autres références

  • HISTOIRE APOLOGÉTIQUE SOMMAIRE, Bartolomé de Las Casas - Fiche de lecture

    • Écrit par Nestor CAPDEVILA
    • 934 mots

    La Historia apologética sumaria est une œuvre essentielle pour comprendre le sens du combat de Las Casas en faveur du droit des Indiens. Cette lutte politique concrète rend inséparable la rédaction de récits historiques (Historia de los Indias, Brevísima relación de la destrucción de las Indias...

  • AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

    • Écrit par Albert BENSOUSSAN, Michel BERVEILLER, François DELPRAT, Jean-Marie SAINT-LU
    • 16 119 mots
    • 7 médias
    ...ces derniers écrits, une place à part revient à ceux, courageux – notamment la Brevísima Relación de la destrucción de las Indias (1542) –, du père dominicain Bartolomé de Las Casas, défenseur des Indiens (sinon des Noirs...), tant pour leur éloquence que pour la générosité qui les anime.
  • AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

    • Écrit par Jean-Pierre BERTHE
    • 21 855 mots
    • 13 médias
    ...atteindre l'Espagne et obtenir, avec les lois de Burgos (1512-1513), la promulgation d'un premier code pour la protection légale des Indiens. En 1515, Bartolomé de Las Casas met en branle la campagne qu'il mènera sans défaillance, un demi-siècle durant, pour la défense des indigènes. Son action auprès...
  • ARAWAKS & KARIBS

    • Écrit par Oruno D. LARA
    • 3 294 mots
    • 1 média
    Bartolomé de Las Casas connaissait Pane, ce missionnaire catalan qu'il qualifia de « personne simple d'esprit », parlant mal le castillan et ne comprenant quasiment rien à la langue des indigènes. Quant à ses investigations effectuées sur le terrain, de 1494 à 1496, et à son rapport que Christophe Colomb...
  • CARAÏBES - Littératures

    • Écrit par Jean-Pierre DURIX, Claude FELL, Jean-Louis JOUBERT, Oruno D. LARA
    • 15 575 mots
    • 4 médias
    ...christianisés, d'autre part sur la légitimité de l'entreprise espagnole. Les dominicains – Antonio Montesinos, Pedro de Córdoba – s'illustreront dans ce débat, dominé par la figure tutélaire de Bartolomé de Las Casas (1474-1566), auteur d'une monumentale Histoire des Indes et de la Très brève relation...
  • Afficher les 8 références

Voir aussi