BARBARA (1930-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des débuts incertains

Barbara a toujours nié que son pseudonyme ait été trouvé dans le célèbre poème de Prévert : il s’agirait plutôt, selon la chanteuse elle-même, du prénom de sa grand-mère russe Varvara. Le rapprochement, de toutes les façons, ne peut être que gratifiant.

Monique Andrée Serf est née à Paris le 9 juin 1930, dans une famille juive originaire de Russie. Pendant l’Occupation, la jeune fille et sa famille sont contraintes à une longue errance en province : Préaux dans l’Indre, Tarbes ou encore Saint-Marcellin dans le Vercors, qui inspira « Mon enfance ». Dès son retour dans la capitale, elle suit obstinément une vocation d’artiste et prend des cours de piano et de chant au conservatoire. Mais elle est trop rebelle pour ne pas exploiter seule ses talents dans la lignée de ses aînées, les grandes chanteuses populaires qu’elle aime, comme Marie Dubas, Fréhel ou Édith Piaf. En 1949, Jean Wiener lui indique le cabaret La Fontaine des Quatre-Saisons, dirigé par Pierre Prévert. Même si la jeune femme n’y obtient qu’un emploi de plongeuse, elle peut y apercevoir Boris Vian, Édith Piaf ou Mouloudji. Les petits emplois mal payés, l’absence d’assise familiale ou une trop éphémère figuration dans l’opérette Violettes impériales jouée au théâtre Mogador la poussent à quitter Paris pour la Belgique.

À vingt ans, elle tente sa chance à Bruxelles, où elle chante sous le pseudonyme de Barbara Brodsky. Il lui arrive de croiser le poète surréaliste belge Paul Nougé et son entourage. Claude Sluys, un avocat féru de chanson française, devient son mari pendant deux ans. À ce moment-là, Ethery Rouchadze l’accompagne au piano. Le succès ne vient pas vraiment, même si elle parvient en 1955 à enregistrer un premier 45-tours « Mon pote le gitan » et « L’Œillet blanc ». Le cabaret que Barbara et ses amis ont créé, Le Cheval blanc, ferme ses portes. Devant de minuscules publics d’artistes et d’étudiants, Barbara y a élaboré un premier répertoire qui restera durablement le sien, à mi-chemin [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Barbara

Barbara
Crédits : Reg Lancaster/ Express/ Getty Images

photographie

Gérard Depardieu

Gérard Depardieu
Crédits : Bertrand Rindoff Petroff/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

France. Autorisation temporaire des néonicotinoïdes pour la culture de la betterave. 6-27 août 2020

écologique Barbara Pompili affirme que c’est « la seule solution possible à court terme pour éviter l’effondrement de la filière sucrière en France ». Le 27, l’Élysée décide de suspendre la chasse à la glu des oiseaux pour cette saison, soutenant la position de Barbara Pompili. La directive oiseaux […] Lire la suite

France. Démission du gouvernement d’Édouard Philippe et nomination de Jean Castex. 3-15 juillet 2020

l’Insertion. La députée (LRM) de la Somme Barbara Pompili est nommée à la Transition écologique, l’avocat Éric Dupond-Moretti à la Justice et l’ancienne ministre de la Santé Roselyne Bachelot à la Culture. Le 10, des centaines de personnes manifestent à Paris et dans d’autres villes contre […] Lire la suite

Union européenne. Prolongement de l’autorisation du glyphosate. 27 novembre 2017

de la Pologne et surtout de l’Allemagne qui s’étaient abstenues lors des précédents scrutins – la France a voté contre. Le vote favorable exprimé par le ministre allemand de l’Agriculture Christian Schmidt (CSU), alors que la ministre de l’Environnement Barbara Hendricks (SPD) y était opposée […] Lire la suite

France. Remaniement gouvernemental. 11 février 2016

-Vincent Placé et Barbara Pompili, à des postes de secrétaire d’État. L’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault remplace, au Quai d’Orsay, Laurent Fabius, pressenti pour présider le Conseil constitutionnel, avec le titre de ministre des Affaires étrangères et du Développement international […] Lire la suite

France. Majorité absolue à l'Assemblée pour le Parti socialiste et ses alliés. 10-26 juin 2012

, sur l'initiative du Parti radical valoisien et du Nouveau Centre. Il en assurera la présidence. Le 20, Christian Jacob est réélu à la présidence du groupe parlementaire U.M.P. à l'Assemblée. Le 20 également, les députés E.E.-L.V. élisent Barbara Pompili et François de Rugy à la présidence bicéphale […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel P. SCHMITT, « BARBARA (1930-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-1930-1997/