BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (B.I.D.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dès sa création, en 1959, la Banque interaméricaine de développement (B.I.D.) a été conçue comme une institution appelée à jouer un rôle catalyseur dans la mobilisation des ressources destinées au développement économique et social de l'Amérique latine. La Banque, dont le siège est à Washington, représente la principale source de financement extérieur public de la plupart des pays de la région latino-américaine. C'est la plus ancienne des banques régionales de développement.

La Banque appartient à ses pays membres, en 1995 au nombre de quarante-six, dont la France. La part des pays emprunteurs, statutairement majoritaires, a diminué de 53,9 à 50,05 p. 100 ; celle des États-Unis de 34 à 30 p. 100. Les États emprunteurs latino-américains sont répartis, selon leur niveau de développement, en quatre catégories :

– groupe A, les « grands » pays, tels l'Argentine, le Brésil, le Mexique et le Venezuela ;

– groupe B, le Chili, la Colombie et le Pérou, considérés comme moins avantagés ;

– groupe C, les pays à « marché limité », comme l'Uruguay, les Barbades, le Costa-Rica ;

– groupe D, les autres pays, réputés les plus pauvres.

La B.I.D. remplit un rôle tout à fait comparable et même équivalent à celui de la Banque mondiale dans la zone, dans les domaines suivants : financement de l'aide-projet, le gros de son action, et participation au traitement de la dette. L'ensemble des engagements cumulés atteint 70 milliards de dollars à la fin de 1994. Jusqu'en 1993, les projets financés concernaient les grands équipements et le secteur productif pour les deux tiers des engagements. La priorité va désormais au domaine social (santé, éducation, amélioration de l'environnement). Les interventions de la B.I.D. prennent plusieurs formes : prêts sur le capital ordinaire de la Banque, aux conditions du marché international, sur quinze à vingt-cinq ans — une partie des intérêts est supportée, en faveur des groupes C et D, par un m [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (B.I.D.)  » est également traité dans :

ALLIANCE POUR LE PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 920 mots

Créée le 13 mars 1961 à Washington, l'Alliance pour le progrès (Alianza para el progreso) est lancée en août par la conférence de Punta del Este qui définit ses objectifs et ses organes d'exécution. L'effort entrepris s'inscrit dans la ligne politique inaugurée par les États-Unis, en 1895, lors de la première conférence panaméricaine de Washington et prolongée juridiquement par l'adoption en avril […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alliance-pour-le-progres/#i_5223

PANAMÉRICANISME

  • Écrit par 
  • René Jean DUPUY
  •  • 4 055 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Dissensions interaméricaines »  : […] Les institutions panaméricaines n'ont pas toutes fonctionné avec un égal bonheur. Certes, sur le plan administratif, une œuvre non négligeable a été accomplie, particulièrement au niveau de la qualification du droit international privé. Les rouages et procédures mis en place à Rio et à Bogotá ont permis de résoudre pacifiquement divers conflits survenus, notamment, entre pays d'Amérique centrale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panamericanisme/#i_5223

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les effets mitigés de la mondialisation »  : […] Dans le contexte de la libéralisation des années 1990, l'État se retire des activités productives et supprime ses actions de soutien direct à l'agriculture. Il développe désormais les infrastructures nécessaires à l'entreprise privée : grands projets d'irrigation, construction ou amélioration des routes qui permettent l'exportation des produits miniers et du gaz en reliant l'intérieur à la côte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/#i_5223

Pour citer l’article

Marie-France BAUD-BABIC, « BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (B.I.D.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-interamericaine-de-developpement/