BANK RUNS, DEPOSIT INSURANCE, AND LIQUIDITY, D. Diamond et P. DybvigFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Service de liquidité et fragilité intrinsèque des banques

Les déposants confient aux banques des fonds que celles-ci investissent dans des projets d'investissement à long terme. Le service de liquidité inscrit dans le contrat de dépôts assure les déposants de pouvoir récupérer leurs fonds dès qu'ils en auront besoin pour consommer. Paradoxalement, c'est l'investissement des fonds à long terme (engendrant un rendement supérieur à celui d'un investissement de court terme) qui permet aux banques d'offrir ce service de liquidité et, ce faisant, de réaliser un meilleur partage du risque (celui d'un besoin impérieux de consommation à court terme) entre les déposants que celui qui s'opérerait sur le marché (où ceux ayant investi à court terme récupéreraient pour leur consommation une somme bien moindre que ceux ayant eu la possibilité de placer leurs fonds à long terme). La banque duplique implicitement le contrat d'assurance que les consommateurs pourraient souscrire auprès d'une mutuelle d'assurance si leur risque était vérifiable.

Cependant, cette assurance de liquidité passe par la « transformation d'actifs illiquides [prêts] en passifs liquides [dépôts] ». Or, la réalisation de son actif ne se faisant qu'à long terme (fin de la période 2 dans le modèle), la banque n'a évidemment pas de quoi servir l'intégralité des demandes de retraits, si tous les déposants se précipitent à ses guichets. Le service de liquidité que procure la banque implique donc nécessairement un risque d'illiquidité, qui se réalise lorsque tous les déposants « paniquent » et retirent prématurément leurs dépôts (ruées aux guichets ou runs), même ceux qui n'avaient pas besoin de fonds à la date du run.

Les déposants sont, en effet, dans une situation d'interaction stratégique : le retrait obtenu par un déposant dépendra de ceux effectués par les autres (« premiers arrivés, premiers servis ! »). Ils peuvent ainsi être conduits à craindre, suite à une rumeur, à une mauvaise nouvelle (voire aux difficultés d'une autre banque), que d'autres ne réclament la conversion [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jézabel COUPPEY, « BANK RUNS, DEPOSIT INSURANCE, AND LIQUIDITY, D. Diamond et P. Dybvig - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bank-runs-deposit-insurance-and-liquidity/