BANGKOK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire de la construction urbaine

Bangkok devient la capitale du Siam (ancien nom de la Thaïlande) en 1782, lorsque le général Chao Phraya Chakri, fondateur de la dynastie Chakri au pouvoir, monte sur le trône sous le nom de Rama Ier et déplace la cour de la rive ouest à la rive est du Chao Phraya. Cette décision semble dictée par des raisons stratégiques. La longue courbe décrite par le fleuve à l'ouest offre en effet de larges douves protégeant les côtés nord, ouest et sud du nouveau site, tandis qu'à l'est s'étend un vaste delta marécageux, très difficile à traverser. Rama Ier construit la nouvelle ville sur le modèle de l'ancienne capitale, Ayuthaya, située à 60 kilomètres au nord. À la fin de son règne, la cité est établie, le grand palais fortifié et le temple Wat Pho achevé. Un nouveau mur d'enceinte, très imposant (3 mètres d'épaisseur et 4 mètres de hauteur), entoure la ville, longeant le fleuve et le canal Khlong Ong Ang à l'est.

D'autres temples (wat) sont construits sous les règnes de Rama II (1809-1824) et de Rama III (1824-1851). Outre leur fonction religieuse, ils servent d'école, de bibliothèque et d'hôpital. C'est à cette époque que le Wat Arun, remarquable par la taille de sa flèche, le Wat Yan Nawa et le Wat Bowon Niwet sont achevés. Le Wat Pho est agrandi, tandis que la construction du Wat Sutat commence. Le fleuve et les canaux sont alors les seules voies de communication.

Rama IV (1851-1868) développe la ville tout en continuant de construire des wats, bien qu'à un rythme moindre. Le grand palais est embelli et un certain nombre de demeures imposantes sont construites pour les membres de la famille royale. Plusieurs nouvelles rues sont percées et le nombre de maisons flottantes amarrées le long de la rive est réduit. Une nouvelle route est percée vers le sud. Une nouvelle douve est creusée et fortifiée parallèlement au premier canal de la ville. Un long canal la relie à l'actuelle zone portuaire, permettant ainsi aux petits bateaux de contourner le long coude que forme le fleuve au sud de la ville. Un chemin, aujourd'hui transformé en route nationale, est aménagé le long de cette voie d'eau.

Palais royal de Bangkok

Photographie : Palais royal de Bangkok

Le palais royal de Bangkok, Thaïlande. 

Crédits : John Lamb/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Pendant son long règne, le roi Rama V (1868-1910), ou Chulalongkorn, transforme la ville par une politique de grands travaux. Adepte de l'automobile dès son invention, il prévoit les répercussions de l'utilisation des véhicules motorisés sur le développement de la ville et lance un vaste programme de construction de routes et de ponts. Une grande partie du mur d'enceinte, devenu obsolète, est détruit pour percer des routes ; mais deux forts, une large porte et une section du mur sont conservés à ce jour. Le centenaire de la ville, en 1882, est marqué par la mise en œuvre de nombreuses réformes sociales, dont témoignent les bâtiments administratifs édifiés à cette époque. Le grand temple royal, le Wat Phra Kaeo, qui abrite le Bouddha d'Émeraude, est achevé cette même année. Les services de communication et de transport se développent. Un service postal et télégraphique est mis en place dans les années 1880. Une ligne de tramway électrifiée est inaugurée en 1892. La première ligne ferroviaire du pays, reliant Bangkok à Ayuthaya, est ouverte en 1900. Les nombreuses constructions datant de cette époque font la part belle à l'esthétique, notamment le temple de marbre Wat Benchamabopit (1900), les élégants ponts de style français et la salle de l'Assemblée nationale (salle du trône), d'inspiration italienne.

Rama VI (1910-1925) poursuit cette politique de grands travaux. Il crée l'université Chulalongkorn en 1916, construit un système d'écluses pour contrôler le niveau des eaux dans toute la ville, et offre à la population son premier grand espace de détente, le parc Lumphini. Sous le règne de Rama VII (1925-1935), les frontières de la municipalité sont redéfinies dans le cadre d'une vaste réorganisation administrative destinée à décentraliser le pouvoir. En 1937, Bangkok est officiellement divisée en deux municipalités de superficie à peu près égale, Krung Thep et Thonburi. La ville s'étend alors sur près de 96 kilomètres carrés, mais les quatre cinquièmes environ de sa population se concentrent dans Krung Thep.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, Bangkok grandit à un rythme sans précédent. Cette croissance pose de nombreux problèmes de transport, d'hébergement, d'approvisionnement en eau, de drainage et de pollution. Le tourisme se dé [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Thaïlande : carte administrative

Thaïlande : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Palais royal de Bangkok

Palais royal de Bangkok
Crédits : John Lamb/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Rues de Bangkok

Rues de Bangkok
Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  BANGKOK  » est également traité dans :

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Développement d'une industrie d'exportation »  : […] La transition vers une économie plus industrialisée s'est accélérée partout à partir des années 1980, lorsque des politiques de promotion des exportations de produits manufacturés, s'accompagnant de la libéralisation de nombreux secteurs d'activité et de l'ouverture aux capitaux étrangers, ont remplacé les politiques de substitution des importations des années 1960 et 1970. Les exportations de […] Lire la suite

MÉKONG

  • Écrit par 
  • Christian TAILLARD
  •  • 5 350 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle intégration régionale en réseau »  : […] Depuis la fin de la guerre froide qui a rendu possible l'émergence de la région du Grand Mékong, on assiste à la reconstitution, dans le contexte nouveau d'intégration transnationale au sein de l'Asie orientale, des anciens réseaux caravaniers qui ont structuré, sur la longue durée, la péninsule indochinoise. La première différence entre l'ancien et le nouveau réseau réside aujourd'hui dans le ma […] Lire la suite

THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Achille DAUPHIN-MEUNIER, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Christian TAILLARD, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 24 714 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'art de Bangkok, ou de Ratanakosin (fin xviiie s. à 1914) »  : […] La ruine d'Ayuthya n'entraîne aucun ralentissement de l'activité artistique. L'installation de la capitale à Thonburi, puis à Bangkok dès 1782 (avènement de la dynastie Chakri) s'accompagne de fondations nombreuses et importantes dont le style (dit souvent de Ratanakosin ) est la continuation directe de l'art d'Ayuthya. La statuaire n'a guère laissé d'œuvres importantes, encore qu'apparaissent, à […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

7-25 novembre 2020 Iran. Libération temporaire et échange de prisonniers.

Le 25, les autorités libèrent l’universitaire anglo-australienne Kylie Moore-Gilbert, arrêtée en septembre 2018 et condamnée pour espionnage au profit d’Israël, en échange de la libération de trois Iraniens emprisonnés en Thaïlande depuis février 2012 après une tentative manquée d’assassinat de diplomates israéliens à Bangkok. […] Lire la suite

14-26 octobre 2020 Thaïlande. Poursuite des manifestations malgré l'état d'urgence.

Le 26, les manifestants se regroupent à Bangkok devant l’ambassade d’Allemagne, pays où séjourne le plus souvent le roi Rama X. Ils remettent à l’ambassadeur une lettre priant les autorités allemandes de procéder à des « investigations » sur les accusations d’atteintes aux droits de l’homme qui visent le gouvernement. […] Lire la suite

20 septembre 2020 Thaïlande. Pose symbolique d'une plaque commémorative devant le palais royal.

Panusaya Sithijirawattanakul, l’une des égéries du mouvement étudiant, remet au chef de la police de Bangkok un message dressant la liste des doléances des manifestants, en le chargeant de le remettre au conseil privé du roi. La plaque est descellée la nuit suivante. […] Lire la suite

3-16 août 2020 Thaïlande. Poursuite du mouvement de contestation étudiant.

Le 16, une manifestation réunit plus de dix mille personnes à Bangkok, ce qui en fait l’un des rassemblements les plus massifs de l’histoire du pays. Le statut de la monarchie est au centre des revendications. […] Lire la suite

18 juillet 2020 Thaïlande. Mouvement de contestation des étudiants.

Des milliers d’étudiants manifestent pacifiquement à Bangkok et dans d’autres villes du pays contre le régime et en faveur de la démocratie. Ils exigent la démission du gouvernement, la dissolution de l’Assemblée nationale et la rédaction d’une nouvelle Constitution, et s’en prennent à la monarchie. Les jours suivants, les manifestations prennent de l’ampleur. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Lawrence STERNSTEIN, Christian TAILLARD, « BANGKOK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bangkok/