BALISTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Balistique intérieure

Charges propulsives

La balistique intérieure s'intéresse uniquement au canon et à la fusée qui ont en commun l'emploi, comme source d'énergie propulsive, d'un propergol qui agit habituellement par expansion contrôlée ou directe de gaz chauds. Les propergols peuvent être des substances gazeuses, liquides, solides ou le mélange des trois. Cependant, en raison des difficultés de stockage, les propergols les plus employés sont solides ou liquides. Le contrôle de la combustion des propergols liquides s'effectue au moyen de mécanismes auxiliaires qui règlent la quantité de carburant admise dans la chambre de combustion.

Pour les propergols solides, toute la masse est contenue dans la chambre de combustion dès la mise à feu. La combustion est contrôlée par la forme géométrique des grains ou des blocs de poudre. Lors de la mise à feu d'une charge, la combustion se produit sur toutes les surfaces de façon uniforme. Ainsi, toutes les surfaces reculent à la même vitesse et il est possible d'obtenir une série de relations qui caractérisent le débit des gaz émis par la poudre en fonction de sa géométrie initiale, de sa nature, de la géométrie évolutive du grain et de la pression extérieure. Dans la pratique, on recherche des poudres parfaitement progressives que l'on obtient en donnant aux grains des formes convenables en pratiquant, par exemple, des perforations. Il y a une certaine analogie entre les différents systèmes de propulsion utilisant la poudre que sont le canon classique, le canon sans recul et la roquette. En effet, on passe du canon classique au canon sans recul par aménagement d'une tuyère à la partie arrière de la culasse, du canon sans recul au système de propulsion par moteur fusée par liaison du projectile à la chambre à poudre (qui devient le propulseur) et par la suppression du tube. Les problèmes de balistique intérieure d'un canon présentent donc une certaine similitude avec les problèmes de balistique intérieure des moteurs fusées. Dans tous les cas, il s'agit d'équilibrer deux débits de gaz : l'un correspond à l'émission des gaz lors de la combustion de la poudre, l'autre à l'écoulement des gaz qui poussent le projectile ou qui s'écoulent par une tuyère.

Selon les systèmes employés, le rendement, c'est-à-dire l'énergie utilisée, diffère d'une part par les valeurs des pressions mises en jeu (jusqu'à 600 MPa pour le canon, 100 MPa pour le canon sans recul, 50 MPa pour la roquette), d'autre part par les masses de poudre nécessaire ; quand il faut un kilogramme de poudre avec un canon classique pour amener une charge utile sur un objectif, il en faut 3 avec un canon sans recul et 4 avec une roquette.

Balistique intérieure des canons

La balistique intérieure étudie les phénomènes qui se produisent dans une bouche à feu avant l'éjection du projectile, tels que les variations de pression entre les différents points de l'arme et la vitesse d'éjection du projectile. Schématiquement, l'effet canon est produit par la combustion à l'intérieur d'une chambre d'une certaine masse de poudre. La chambre se prolonge par un tube cylindrique, le canon, dans lequel se déplace un projectile sous l'action de la pression des gaz. La vitesse de combustion de la poudre, qui se présente sous forme de grains de géométrie bien définie, croît avec la pression. Cette combustion a tendance à faire augmenter la pression dans la chambre. Lorsque le projectile se déplace dans le tube vers l'extérieur, le volume offert aux gaz augmente. Le mouvement de l'obus a donc tendance à faire baisser la pression.

La courbe de développement des pressions à l'intérieur du canon, pour un fonctionnement normal, peut être décomposée en trois phases :

Pressions à l'intérieur du canon

Dessin : Pressions à l'intérieur du canon

Courbe de développement des pressions à l'intérieur du canon en fonction de la longueur du tube de ce dernier. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– la montée en pression jusqu'à une pression de forcement à partir de laquelle le projectile commence son mouvement ;

– la combustion de la poudre avec un maximum de pression et une pression de fin de combustion ;

– la détente des gaz avec une pression de bouche.

Les problèmes de la balistique intérieure présentent un double aspect : d'une part un aspect mécanique pour l'étude du mouvement du projectile et de la masse reculante, et, d'autre part, un aspect thermodynamique pour l'établissement du bilan énergétique. À partir des données géométriques du canon (volume offert aux gaz, calibre, volume total de l'arme), des données mécaniques (masse du projectile) et des données thermodynamiques (masse de la poudre, propriétés des gaz émis, vitesse de combustion), le « balisticien » va chercher à connaître, en fonction du temps, la vitesse du projectile, la pression, la température, la masse de poudre brûlée ou qui reste à brûler. Il est donc conduit à écrire et résoudre un système de quatre équations :

– l'équation fondamentale de la dynamique c'est-à-dire une relation entre la pression et la vitesse du projectile ;

– les équations d'état des gaz sous la forme de deux relations, une entre la température et la pression, et une entre la vitesse de combustion et la pression ;

– enfin le bilan énergétique par une relation entre la température et la vitesse du projectile.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Pressions à l'intérieur du canon

Pressions à l'intérieur du canon
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Trajectoires et dérivation

Trajectoires et dérivation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : ingénieur diplômé de l'armée de terre, lieutenant-colonel chargé des programmes artillerie à l'état-major de l'armée de terre

Classification

Autres références

«  BALISTIQUE  » est également traité dans :

ARTILLERIE (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • M. SCHMAUTZ
  •  • 6 769 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Bombe, calibre, mobilité (1450-1730) »  : […] Après la totale anarchie des débuts, les siècles suivants vont s'efforcer de conduire rationnellement l'étude des perfectionnements techniques. Cependant, seuls les progrès dans la munition seront réguliers. Le projectile creux chargé de poudre, la bombe, augmentera en surface la trop faible efficacité linéaire du boulet plein. Pour le reste, une évolution hésitante marque la lutte permanente ent […] Lire la suite

ARMES - Armes légères

  • Écrit par 
  • François AMBROSI, 
  • Alain BRU
  •  • 11 813 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Munitions »  : […] Les munitions employées dans les armes antipersonnel à tir tendu sont du type encartouché. Les quatre éléments constituant un « coup » complet, appelé cartouche, sont : la balle, l'étui, la poudre et l'amorce. Les balles ne doivent être ni explosives, ni expansives (conventions de La Haye). De ce fait, elles présentent une enveloppe continue de la pointe au culot, faite d'un métal ductile qui, s […] Lire la suite

ARTILLERIE ET ARMES À FEU PORTATIVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 776 mots

xiv e  siècle Développement de l'artillerie à poudre à partir de 1313, plus de deux siècles et demi après l'apparition de la poudre noire en Chine : la légende en attribue la conception au moine allemand Berthold Schwartz. 1326 Le mot canone apparaît sur un manuscrit florentin et la première représentation en est donnée sur un manuscrit anglais, sous le nom de « pot de fer ». À la fin du xiv e […] Lire la suite

MÉCANIQUE - Histoire de la mécanique

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 6 182 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La balistique »  : […] C'est sous le nom de balistique que la technique des projectiles produit au xvi e et au début du xvii e  siècle un savoir particulier . Sans doute le jet, au service de l'agressivité de l'homme, appartient à une expérience aussi lointaine que celle des machines simples de la statique, mais l'invention des armes à feu et l'usage de l'artillerie sur des distances très grandes, et avec des angles de […] Lire la suite

POLICE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Robert GAURENNE, 
  • Bertrand LUDES, 
  • Hélène PFITZINGER
  • , Universalis
  •  • 10 062 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Reconstitution de trajectoire »  : […] La direction et la distance de tir caractérisent la trajectoire d'une balle. La direction s'évalue de façon expérimentale et comparative avec l'arme meurtrière. À l'aide d'un émetteur laser, logé dans le canon de l'arme pour les plus petits, l'expert vérifie ses hypothèses concernant la balle et sa trajectoire. La radiographie de la victime précise la trajectoire intracorporelle du ou des project […] Lire la suite

TARTAGLIA NICCOLO FONTANA dit (1499-1557)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots

Mathématicien italien auquel on doit une méthode de résolution de l'équation du troisième degré et un des premiers traités de balistique. Niccolo Fontana est né à Brescia. Lors du sac de cette ville par les Français (1512), il eut la mâchoire fendue par un sabre ; il en résulta une difficulté de parole qui lui valut le surnom de Tartaglia (bègue). En 1534, il s'établit à Venise comme professeur de […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11-21 février 2021 Iran – États-Unis. Accord temporaire entre Téhéran et l'AIEA.

balistique et l’influence régionale de l’Iran. Le 18, le secrétaire d’État américain et les ministres des Affaires étrangères des trois pays européens signataires de l’accord de Vienne – la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni – publient un communiqué commun évoquant un retour conjoint de Téhéran et de Washington dans l’accord. Le 18 également, les […] Lire la suite

2-14 juin 2020 France. Manifestations contre le racisme et les violences policières.

balistique remis en mai à la justice dans l’affaire Zineb Redouane. Cette Algérienne octogénaire touchée au visage à son domicile par un tir de grenade, à Marseille, en décembre 2018, en marge d’une manifestation des gilets jaunes, était décédée le lendemain. Les experts estiment que « l’arme a été utilisée selon les préconisations et les procédures […] Lire la suite

14-23 septembre 2019 Arabie Saoudite. Attaque de deux sites pétroliers.

balistique. De son côté, l’Iran annonce la libération du pétrolier suédois Stena Impero arraisonné en juillet. […] Lire la suite

12-19 juin 2018 États-Unis – Corée du Nord. Rencontre entre les présidents Donald Trump et Kim Jong-un.

balistique en novembre 2017. Cette suspension conjuguée des essais et des manœuvres correspond au compromis préconisé de longue date par la Chine. Le 19, Kim Jong-un se rend à Pékin pour la troisième fois de l’année. Cette visite illustre le rôle de la Chine dans la résolution du dossier nucléaire nord-coréen. […] Lire la suite

23-25 avril 2018 France – États-Unis. Visite d'État du président français Emmanuel Macron à Washington.

balistique de Téhéran et la stabilisation de la région. Le 25, le président français s’exprime devant le Congrès, affirmant que l’isolationnisme « n’est pas une option », plaidant pour un « multilatéralisme fort », dénonçant les « guerres commerciales » et évoquant les menaces qui pèsent sur l’environnement. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean GARNIER, « BALISTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/balistique/