BAGDAD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire

Fondation de la Ville Ronde

La fondation de Bagdad fut décidée par le second calife abbasside Maṇsūr, avec l'utilisation d'un ancien nom iranien signifiant « la Dieudonnée ». Les plans furent tracés par des ingénieurs en 758 ; les travaux commencèrent quatre ans plus tard, et la date de 765 marque l'installation réelle du souverain. La dénomination officielle fut Madinat al-Salam, la « cité de la paix ».

L'agglomération primitive fut aménagée sur la rive occidentale du fleuve. Le plan circulaire adopté imposa des divisions géométriques très simples. Au centre s'élevait la mosquée-cathédrale et le palais du calife, appelé la Porte d'Or. De là partaient, dans quatre directions, des avenues qui aboutissaient à des portes, dont les appellations montrent l'orientation : porte du Khurāsān, porte de Syrie, porte de Kūfa et porte de Bassorah. L'ensemble, d'un diamètre d'environ deux kilomètres, était ceint d'une épaisse muraille, protégée par un avant-mur, un glacis et un fossé plein d'eau. À l'intérieur de ces remparts étaient logés les officiers de la cour et les bureaux administratifs. Tous les bâtiments étaient construits en briques, matériau habituel dans la région.

Le site semblait réunir toutes les conditions pour la sécurité et le développement d'une capitale politique et économique, car la position avait sa valeur pour le contrôle des routes stratégiques et commerciales. Les événements prouvèrent que Bagdad n'était pas à l'abri des invasions, mais les deux cours d'eau, le Tigre proche et l'Euphrate, plus éloigné vers l'ouest, facilitaient la circulation des hommes et des biens.

D'ailleurs Maṇsūr ne se sentait pas tranquille, puisque dès avant sa mort (775), il présidait à la fondation d'un nouveau quartier pour servir de résidence à son fils Mahdī, quartier qui porta le nom significatif de Camp de Mahdī. Le fleuve avait été franchi et le nouvel emplacement, nommé aussi Rụsāfa, fut situé sur la rive orientale, comme blotti dans une boucle du Tigre.

Rapidement les marchés furent pr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Irak : carte administrative

Irak : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Prise de Bagdad par les Mongols

Prise de Bagdad par les Mongols
Crédits : VISIOARS/ AKG

photographie


Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée de géographie, maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : membre de l'Institut, professeur honoraire au Collège de France

Classification

Autres références

«  BAGDAD  » est également traité dans :

ABBASSIDES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 429 mots

750 Une révolution soutenue par les clients persans de l'empire et par les Alides renverse la dynastie omeyyade de Damas et donne le pouvoir à al-Saffāh, descendant d'al-‘Abbās, oncle de Mahomet : début de la dynastie abbasside. 762 Création d'une nouvelle capitale, la ville Ronde de Madīnat al-Salām (« ville du salut »), aussi appelée Bagdad. 786-809 Règne du célèbre Hārūn al-Rashīd, héros lé […] Lire la suite

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 287 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La littérature de l'espace »  : […] La littérature qu'il est convenu d'appeler géographique est fille du califat abbasside qui s'installe à Bagdad au milieu du viii e  siècle. Elle procède, pour l'essentiel, de la nécessité d'appréhender l'espace couvert par l'autorité souveraine, et de le situer par rapport aux espaces voisins, byzantin, turc, indien, africain ou européen : l'administration de l'Empire, et aussi les besoins du comm […] Lire la suite

BALĀDHURĪ AL- (mort en 892 env.)

  • Écrit par 
  • Claude CAHEN
  •  • 266 mots

Historien musulman du ix e siècle. La famille d'Aḥmād b. Yaḥyā b. Djābir b. Dāwād al-Balādhurī est peut-être d'origine persane, mais elle est en tout cas depuis longtemps établie en pays arabe ; en dehors de voyages en Syrie, al-Balādhurī passe presque toute sa vie en ‘Irāq, surtout à Baghdād où on le retrouve parfois à la cour califale. On lui doit deux grands ouvrages, les Futuḥ al-Buldān ( Hi […] Lire la suite

BAYT AL-ḤIKMA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 159 mots

« Maison de la Sagesse », le Bayt al-Ḥikma fut fondé à Baghdād par le calife Ma'mūn, qui régna de 813 à 833. Ce centre de la culture arabe et universelle de l'époque fit de Baghdād, capitale du califat, l'équivalent de ce qu'avait été Alexandrie. Meyerhof, dans un opuscule intitulé D'Alexandrie à Bagdad , a développé ce point de vue, en montrant par quelles voies les traditions scientifiques et ph […] Lire la suite

BĪMĀRISTĀN ou MĀRISTĀN

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 648 mots

Le terme « bīmāristān », ou « māristān », est un emprunt au persan ; il désigne un établissement hospitalier pour les malades dont on espère la guérison. Le problème de l'origine du bīmāristān n'est pas résolu. Le calife umayyade al-Walīd (705-710) passe dans la tradition pour avoir été le premier à bâtir un bīmāristān en Islam, à y avoir nommé des médecins et à leur avoir alloué un traitement. En […] Lire la suite

CALIFAT ou KHALIFAT

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 2 031 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Chute du califat de Bagdad (1258) »  : […] La période qui s'étend du milieu du xii e  siècle au milieu du xiii e  représente pour le califat une sorte de crépuscule doré : les califes de Bagdad ont sans doute beaucoup perdu de leur prestige, mais ils sont délivrés de la tutelle des Buyides, et la désagrégation de la famille seldjukide leur a rendu quelque indépendance. Le calife se sentait bien le maître d'une administration et le command […] Lire la suite

CALIFAT ABBASSIDE DE BAGDAD

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

Au milieu du viii e  siècle, une révolution s'appuyant sur la province du Khorasān met fin au règne des Omeyyades de Damas, au profit d'un descendant d'al-‘Abbās, oncle du prophète Mahomet. Deuxième souverain de la nouvelle dynastie « abbasside », Al-Mansūr (754-775) choisit de fonder une nouvelle capitale, plus proche des terres persanes : Bagdad. Jusqu'au sac de 1258 par les Mongols et la dispa […] Lire la suite

CAIRE CALIFAT FATIMIDE DU (969-1171)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 212 mots

En 969, le calife fatimide chiite de Kairouan, al-Mu‘izz, décide de déplacer en Orient la capitale de son empire. Arrivé sur le trône en 953, al-Mu‘izz visait la domination sur l'ensemble de la communauté des croyants ( Umma ). Afin de se rapprocher de Bagdad, le siège du califat abbasside rival, il envoie son général, Djawhar, conquérir l'Égypte par la terre. Il arrive lui-même en Égypte par bate […] Lire la suite

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Enluminures arabes et persanes »  : […] Les prescriptions de la religion arabe contre les représentations figurées n'entravèrent pas l'essor de l'enluminure. Du ix e au xiv e  siècle, la décoration des corans reste abstraite et s'inspire de la calligraphie ; les ornements furent d'abord limités aux cartouches séparant les versets, puis constituèrent des compositions entre les divers chapitres ; les frontispices sont ornés d'entrelacs e […] Lire la suite

ÉVOLUTION DE LA VILLE ISLAMIQUE

  • Écrit par 
  • Janine SOURDEL
  •  • 3 967 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ville omeyyade et abbasside, ville de gouvernement »  : […] Un peu plus tard, on vit naître, par le fait d'une symbiose qui ne mit pas plus d'un demi-siècle à se réaliser, le type de la ville omeyyade, qui, pour une part, allait servir de modèle aux réalisations abbassides. Ses traits d' urbanisme les plus caractéristiques tenaient à ses liens avec les villes antiques qui l'avaient précédée, parfois sur le même site : ainsi à Alep, Damas ou Lattakiye, où […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Irak – France. Libération d’otages français en Irak. 26 mars 2020

Les trois Français Antoine Brochon, Julien Dittmar et Alexandre Goodarzy, et l’Irakien Tariq Mattoka, membres de l’ONG française SOS Chrétiens d’Orient, sont libérés. Leur enlèvement à Bagdad en janvier avait été attribué à une milice chiite pro-iranienne, dans le contexte de l’assassinat […] Lire la suite

Irak. Nouvelle attaque d’une base de la coalition internationale. 11-29 mars 2020

Le 11, deux Américains et un Britannique, membres de la coalition internationale contre l’organisation État islamique (EI) sont tués par des tirs de roquettes sur la base militaire de Taji, au nord de Bagdad. Une attaque similaire contre une base militaire de Kirkouk, en décembre 2019, qui avait […] Lire la suite

Irak. Reprise par l’Alliance d’une partie des missions de la coalition internationale contre l’EI. 13 février 2020

par les États-Unis. Ce transfert inclut les missions de formation et de conseil de l’armée irakienne, mais pas les missions combattantes. Cette décision permet la reprise de la coopération avec Bagdad, qui était gelée depuis la mort du général iranien Ghassem Soleimani, victime d’une frappe américaine […] Lire la suite

Iran. Crash d’un avion ukrainien abattu par un missile. 8-17 janvier 2020

Bagdad par une frappe ciblée américaine, ainsi que les tirs de missiles contre des bases américaines en Irak, mais pas le crash du Boeing ukrainien. Il qualifie d’ennemis de l’intérieur à la solde de l’étranger les manifestants qui critiquent le régime. […] Lire la suite

Irak. Reprise de la mobilisation antiaméricaine. 3-26 janvier 2020

Le 3, après l’assassinat par Washington, à Bagdad, du général iranien Ghassem Soleimani et de son lieutenant en Irak Abou Mahdi al-Mohandes, le chef populiste chiite Moqtada al-Sadr, pro-iranien, réactive la branche armée de son mouvement, l’Armée du Mahdi, officiellement dissoute. Le 4 […] Lire la suite

Pour citer l’article

Brigitte DUMORTIER, Gaston WIET, « BAGDAD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bagdad/