AZTÈQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

1300 à 1400. Tamerlan

1300 à 1400. Tamerlan
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Civilisations précolombiennes, Méso-Amérique

Civilisations précolombiennes, Méso-Amérique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tripode, Teotihuacán

Tripode, Teotihuacán
Crédits : AKG

photographie

Mexico-Tenochtitlán : la fondation

Mexico-Tenochtitlán : la fondation
Crédits : Gianni Dagli Orti/ Corbis

photographie

Tous les médias


Le Mexique avant les Aztèques

Pour tenter de comprendre l'aventure aztèque, il faut rappeler brièvement le passé mexicain, où l'on peut très sommairement distinguer quatre grandes périodes :

Civilisations précolombiennes, Méso-Amérique

Civilisations précolombiennes, Méso-Amérique

Dessin

Foyers et expansions des civilisations précolombiennes en Méso-Amérique, du XIIIe siècle avant J.C. jusqu'à l'arrivée des espagnols. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Époque précéramique. Dans une première phase, que l'on peut dater de 15 000 à 1 500 avant J.-C., le pays a sans doute été peuplé de tribus nomades de chasseurs-collecteurs, à l'outillage lithique très restreint, suivant les migrations du gibier et se nourrissant des plantes trouvées en chemin. Ils ignoraient la céramique et se réfugiaient dans des abris naturels.

Époque préclassique ou formative. La phase précédente se termine avec l'apparition de l'agriculture (en particulier la culture du maïs) qui change les conditions de vie : les nomades se fixent, les premiers villages d'agriculteurs apparaissent, la population croît. Ces sédentaires construisent les premiers temples « en dur » et rendent un culte aux dieux ou aux déesses de la fertilité, parmi lesquels commencent à s'imposer certains dieux du panthéon ultérieur, comme Huehueteotl, le « vieux dieu », le dieu du feu. Cette phase s'étend approximativement de 1500 avant J.-C. à 300 après J.-C.

Époque classique. La stabilité nouvelle des conditions de vie engendre ce que l'on nomme les « grandes civilisations » de l'époque classique. Sur l'ensemble du territoire naissent de grands centres religieux, qui indiquent l'existence d'un clergé et d'une hiérarchie déjà très développés. Citons par exemple Teotihuacán dans les hautes terres, Monte-Albán (Oxaca), El Tajín (Veracruz), etc. Tous ces sites ont un caractère commun : s'ils constituent des lieux du culte bâtis autour des sanctuaires, ils s'associent également à la naissance du phénomène urbain. L'épanouissement de ces cités a pour corollaire celui de l'art, qui atteint un très haut degré de raffinement. Pour des raisons qui restent encore à expliquer, la plupart de ces grande [...]

Tripode, Teotihuacán

Tripode, Teotihuacán

Photographie

Tripode en terre cuite, Teotihuacán, vers 500. Hauteur: 25 cm, diamètre: 28 cm. Musée de Teotihuacán, Mexique. 

Crédits : AKG

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages


Écrit par :

  • : docteure en archéologie des Amériques, chercheuse associée au laboratoire Archéologie des Amériques - UMR 8096 - CNRS
  • : assistante au musée de l'Homme
  • : docteur en archéologie précolombienne

Classification


Autres références

«  AZTÈQUES  » est également traité dans :

LES AZTÈQUES (exposition)

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA
  •  • 935 mots

À de nombreux titres, l'exposition présentée à Londres, à la Royal Academy of Arts, du 16 novembre 2002 au 11 avril 2003, constitua un événement majeur pour la perception européenne des arts précolombiens. Tout d'abord, la qualité et la diversité des œuvres exposées, 359 au total dont beaucoup pour la première fois, permettaient d'aborder la civilisation aztèque avec un regard différent. Si nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-azteques/#i_9348

AZTÈQUES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 524 mots
  •  • 13 médias

Lorsque les conquistadores débarquent en 1519 sur les côtes du Mexique, la jeune civilisation aztèque est en pleine expansion. Installés depuis moins de deux siècles sur les rives du lac Texcoco, les Aztèques se sont imposés à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azteques-notions-de-base/#i_9348

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Anthropologie de l'alimentation

  • Écrit par 
  • Dominique FOURNIER
  •  • 6 082 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Régulation du boire et du manger »  : […] Associé à l'application d'une méthode comparative, un bon suivi des chaînes opératoires qui font passer un produit de son état « naturel » à celui de denrée consommée contribue à redonner à certains détails une importance que l'usure du temps tend à estomper. La procédure permet parfois de réinterpréter des affirmations reprises depuis des décennies sans la moindre vérification. C'est le cas des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-comportement-et-pratiques-alimentaires-anthropologie-de-l-alimentation/#i_9348

AMÉRINDIENS - Amérique centrale

  • Écrit par 
  • Georgette SOUSTELLE
  • , Universalis
  •  • 7 492 mots
  •  • 1 média

L'empire aztèque s'est écroulé le 13 août 1521, jour de la prise de Mexico-Tenochtitlán par l'armée d'Hernán Cortés, armée composée en majeure partie d'Indiens désireux de secouer le joug aztèque. Au cours des années suivantes, l'occupation espagnole s'étendit aux autres régions du Mexique et à l'Amérique centrale. Ce furent les Indiens du Yucatán qui résistèrent le plus longtemps aux Espagnols : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerindiens-amerique-centrale/#i_9348

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 932 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'ère des conquistadores »  : […] Les tentatives de mise en valeur des Antilles ne freinent nullement les nouveaux voyages de découverte. On sait que Colomb poursuit obstinément sa conquête du Cathay, jusqu'en 1504, à travers la Méditerranée américaine, entre le Honduras et les bouches de l'Orénoque. De 1498 à 1520, plusieurs expéditions maritimes parcourent l'Atlantique central et méridional (Ójeda, Bastidas, Vespucci, Yáñez Pin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-histoire-amerique-espagnole/#i_9348

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE, 
  • Itamar OLIVARES
  •  • 3 658 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les chroniqueurs espagnols »  : […] La Couronne espagnole, soucieuse de perpétuer la gloire de ses conquêtes, encourageait le mouvement historiographique spontané de soldats et de prêtres. De plus, elle créa le poste officiel de Cronista Mayor et conçut des questionnaires type, en vue de faciliter la recherche de toutes les particularités des Indes . La première histoire des découvertes et des conquêtes fut écrite par l'humaniste mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chroniques-du-nouveau-monde/#i_9348

TENOCHTITLÁN CHUTE DE (1521)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Le 13 août 1521, la cité de Tenochtitlán (l'actuelle Mexico) cède sous les assauts répétés du conquistador espagnol Hernán Cortés et de ses troupes après trois mois de siège, signifiant l'écroulement de l'empire aztèque et les débuts effectifs de la colonisation espagnole au Mexique. Neveu et successeur de Moctezuma II, qui avait accueilli les Européens comme des dieux, le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chute-de-tenochtitlan/#i_9348

CORTÉS HERNÁN ou CORTEZ FERDINAND (1485 env.-1547)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 1 709 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conquête du Mexique »  : […] Après 1519 la vie de Cortés se confond avec l'histoire de la conquête du Mexique : il allait y manifester une habileté politique et des talents militaires hors de pair. Il imposa, dès les premiers contacts avec les Mayas du Yucatán, sa stratégie : négocier avec les Indiens, s'interdire tout pillage et ne livrer combat que contraint. C'est là que sa bonne fortune lui fit rencontrer, parmi les capt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cortes-cortez/#i_9348

CUAUHTÉMOC ou GUATIMOZÍN (1497?-1525) empereur aztèque (1520-1525)

  • Écrit par 
  • Anne FARDOULIS
  •  • 250 mots

Cuauhtémoc (ce nom signifie Aigle qui tombe) fut le dernier empereur aztèque. Il naquit vers 1502 et prit le pouvoir à la mort de Cuitlahuac, lequel ne régna que quatre-vingts jours après la mort de Moctezuma, en 1520. Il mourut dans la nuit du 28 février 1525, exécuté sur l'ordre de Cortés, qui se croyait menacé par une conjuration. En réalité, sa vie et l'endroit de sa mort sont mal connus, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuauhtemoc-guatimozin/#i_9348

FONDATION DE MEXICO-TENOCHTITLÁN

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Conduits par leur dieu tribal Huitzilopochtli (le dieu de la Guerre), craints pour leur férocité, pourchassés par les occupants du bassin de Mexico, les Mexicas, dont l'origine est encore discutée et qui sont surtout connus sous le nom d'Aztèques, qu'ils prendront par la suite, s'établissent enfin sur de petites îles de la lagune de Mexico. Ils y édifient le premier temple dédié à leur guide spir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-mexico-tenochtitlan/#i_9348

HUITZILOPOCHTLI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 754 mots
  •  • 5 médias

Le dieu du Soleil et de la Guerre chez les Aztèques se nomme Huitzilopochtli ou Uitzilopochtili (de huitzilin , oiseau-mouche ou colibri, et opochtli , gauche) . Pour eux, les guerriers se réincarnaient sous la forme d'oiseaux-mouches, et le Sud représentait le côté gauche du monde ; le nom de Huitzilopochtli signifiait, par conséquent, « le Guerrier res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huitzilopochtli/#i_9348

INTERDIT

  • Écrit par 
  • Claude RABANT, 
  • Pierre SMITH
  •  • 6 123 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Violence et sacrifice »  : […] Le meurtre, quant à l'interdit, comporte un statut tout différent : loin d'être l'objet d'une interdiction pure et simple, il est bien plus souvent, comme le remarque Freud, l'objet d'impératifs collectifs. On pourrait donc se demander si la violence, depuis le sacrifice jusqu'à la guerre, n'est pas ce que la société se réserve, et ce sur quoi elle fonde son organisation. Ce qui est interdit, c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdit/#i_9348

MASQUES - Le masque en Amérique

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le masque dans l'Amérique préhispanique »  : […] Jusqu'à la conquête espagnole, la principale vocation du masque en Amérique a été d'ordre funéraire. C'est presque toujours dans des tombes que ce type d'objet a été rencontré. De Teotihuacán (Mexique central) proviennent des séries de masques célèbres : les formes stéréotypées ont été traitées par les artistes dans la serpentine, la néphrite, le basalte, la jadéite, l'albite, avec parfois des in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-amerique/#i_9348

MEXICO

  • Écrit par 
  • Fernando BENITEZ, 
  • Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, 
  • Sergio SARMIENTO
  •  • 3 028 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire de la ville »  : […] Les Aztèques s'établissent dans la vallée de Mexico au xiii e  siècle. Selon certains mythes, ils fondent Tenochtitlán (« lieu du grand prêtre Tenoch ») en 1325, au terme d'une longue migration depuis le nord. Arrivés près du lac Texcoco, ils reconnaissent une scène décrite par le dieu du Soleil et de la Guerre Huitzilopochtli, un aigle perché sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mexico/#i_9348

MEXIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Henri ENJALBERT, 
  • Roland LABARRE, 
  • Cécile LACHENAL, 
  • Jean A. MEYER, 
  • Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, 
  • Philippe SIERRA
  •  • 32 124 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'économie précolombienne »  : […] L'Amérique s'étend sur un axe nord-sud, à la différence de l'allongement est-ouest de l'Eurasie. Et à l'intérieur du continent américain, les pays du Nord bénéficient de la plus grande extension est-ouest, l'Amérique latine de la plus faible. Cette différence commence au Mexique, dont la forme se rétrécit comme un entonnoir vers l'Amérique centrale. Jared Diamond a longuement développé ce point da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mexique/#i_9348

MICTLANTECUHTLI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 180 mots
  •  • 1 média

Dieu des morts chez les Aztèques, Mictlantecuhtli est généralement représenté avec un crâne à la place du visage. Avec son épouse Mictecacíhuatl, il régnait sur le monde souterrain des morts appelé Mictlán. Les morts distingués par les dieux accédaient à d'autres séjours : les guerriers tombés au combat ou offerts en sacrifice, les femmes mortes en donnant naissance à un fils rejoignaient Ichan T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mictlantecuhtli/#i_9348

MIXTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA
  •  • 3 245 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle organisation politique »  : […] La disparition de Monte Alban, entité dominante de la vallée de Oaxaca voisine, entraîne des changements dès 750 après J.-C. À partir de cette date, on constate la formation de petites unités politiques – appelées señoríos  – qui marquent le début de l'étape des cités-États. Ce terme désigne un groupe de communautés organisées autour d'un centre recteur dans un territoire dél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mixteques/#i_9348

MOTECUZOMA, MOCTEZUMA ou MONTEZUMA II (1466-1520) empereur aztèque (1502-1520)

  • Écrit par 
  • Anne FARDOULIS
  •  • 395 mots

Devenu roi des Aztèques contre sa volonté, Motecuzoma Xocoyotzin (« Le Plus Jeune ») régna néanmoins de façon très autoritaire. Il organisa l'administration publique de façon nouvelle en nommant surtout des éléments jeunes. Grâce à lui, l'empire atteignit son apogée : les tributs payés par les peuples soumis affluaient, et le trafic commercial s'épanouissait à travers tout le territoire mexicain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motecuzoma-moctezuma-montezuma-ii/#i_9348

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques des Amériques

  • Écrit par 
  • Gérard BEHAGUE
  •  • 5 844 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les témoignages de l'archéologie »  : […] Étant donné l'absence de notation musicale et la prédominance, en général, de la musique vocale, l'archéologie a peu apporté à l'étude des musiques traditionnelles des Indiens d'Amérique du Nord et à celle des cultures indiennes des forêts tropicales en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Par contre, les hautes cultures précolombiennes du Mexique, du Guatemala (Aztèques, Mayas), du Pérou, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-des-ameriques/#i_9348

NAHUA

  • Écrit par 
  • Anne FARDOULIS
  •  • 794 mots

Population uto-aztèque parlant la langue nahuatl, les Nahua représentaient au xvi e  siècle, lors de la conquête espagnole, environ trois ou quatre millions d'Indiens ; établis dans la plaine de Mexico, ils étendaient alors leur implantation jusqu'à Tuxtla, actuel État de Veracruz, ainsi que dans les régions d'Hidalgo et de Guerrero, des groupes n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nahua/#i_9348

NANAHUATZIN

  • Écrit par 
  • Anne FARDOULIS
  •  • 242 mots
  •  • 1 média

À l'origine des temps, les dieux, pour éclairer le monde, se réunissent à Teotihuacán. Ils allument un grand brasier et demandent deux volontaires pour devenir la Lune et le Soleil. Nanahuatzin se présente : il est petit, bossu, pustuleux, ses armes sont en bois et ses ornements en papier. En même temps, Teccuciztecatl, « Celui du coquillage marin », se propose. Il est superbe, ses armes sont en o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanahuatzin/#i_9348

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les instruments »  : […] Grâce aux fresques mayas de Bonampak (dans le sud du Yucatán), aux monolithes de San Agustín (Colombie), aux codex et aux témoignages des premiers chroniqueurs de la conquête (Bernardino de Sahagún, Fernández de Oviedo, Tomás de Torquemada), on connaît assez précisément l'ancien orchestre des indigènes. Les ethnomusicologues ont établi l'homogénéité de l'ensemble instrumental dans un espace qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_9348

QUETZALCÓATL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 776 mots
  •  • 4 médias

De quetzalli (plume précieuse) et cóatl (serpent), Quetzalcóatl désigne le Serpent à plumes, l'une des principales divinités du panthéon de l'ancien Mexique. On en trouve des représentations dès la civilisation de Teotihuacán ( iii e - viii e s.) du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quetzalcoatl/#i_9348

SACRIFICE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 520 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les théories sur l'origine et l'évolution du sacrifice »  : […] E. B.  Tylor voit dans le sacrifice un don intéressé aux esprits : do ut des. Lorsque la croyance aux dieux succéda à celle des esprits, le don intéressé fit place à l'hommage sans espoir de retour. Plus tard enfin, au lieu de choses matérielles, on fit offrande à Dieu de ses sentiments : le sacrifice devint renoncement. Certes, dans le sacrifice, on donne et en même temps o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrifice/#i_9348

SAHAGÚN BERNARDINO DE (1500?-1590)

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE
  •  • 843 mots

Ce religieux franciscain, d'origine galicienne ou portugaise (il s'appelait Ribeira), avait pris en religion, selon l'usage de son ordre, le nom de sa ville natale en Castille. Il est donc connu comme Fray Bernardino de Sahagún. Étudiant à l'université de Salamanque, il entra en religion au couvent des Franciscains réformés et partit comme missionnaire au Mexique en 1529. Cette circonstance devait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernardino-de-sahagun/#i_9348

SOLÍS FELIPE (1944-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 255 mots

Archéologue et directeur du Musée national d'anthropologie de Mexico. Né en 1944 à Mexico, Felipe Solís est chercheur à l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (I.N.A.H.) à partir de 1972. Ce spécialiste de l'art et de la culture aztèque et du Mexique ancien est également un archéologue de terrain. Il contribue notamment en 1975 à la découverte de l'aqueduc de Chapultepec (Mexico) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felipe-solis/#i_9348

SOUSTELLE JACQUES (1912-1990)

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 1 225 mots
  •  • 1 média

Scientifique et homme politique, Jacques Soustelle a mené deux carrières parallèles. Sa vocation première, il la trouva au Mexique, au contact des Indiens qu'il partit étudier sur les terres froides du plateau central et dans la forêt humide du Yucatan. Après de brillantes études secondaires à Lyon, il intègre à dix-sept ans l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. À vingt ans, il est reçu prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-soustelle/#i_9348

TÉPANÈQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France FAUVET
  •  • 144 mots

Les Tépanèques sont une des tribus descendant de Xolotl, le chef des sept tribus nahua qui pénétrèrent dans le Mexique central après la chute de la ville de Tula, à la fin du xii e siècle. Ils fondèrent un royaume dans l'Anáhuac (vallée de Mexico) et prirent pour capitale la ville d'Azcapotzalco, avec, comme premier roi, Tezozomoctli, « figure gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tepaneques/#i_9348

TEZCATLIPOCA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 562 mots
  •  • 1 média

Dieu de la Grande Ourse et du ciel nocturne, d'abord divinité toltèque, Tezcatlipoca est aussi l'une des divinités essentielles du panthéon aztèque. Son culte fut introduit au Mexique central, vers la fin du x e  siècle, par les Toltèques, guerriers venus du Nord et parlant le nahuatl. De nombreux mythes racontent comment le dieu chassa le prêtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tezcatlipoca/#i_9348

TLALOC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 572 mots
  •  • 4 médias

Dieu aztèque de la pluie : son nom, Tlaloc, signifie « celui qui fait ruisseler les choses ». Il existe des figurations d'un dieu de la pluie — portant un masque particulier, avec de grands yeux ronds et de longs crocs — qui remontent au moins à la culture de Teotihuacán des hauts plateaux ( iii e - viii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tlaloc/#i_9348

XIPE TOTEC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 286 mots
  •  • 1 média

Dieu méso-américain du printemps, ordonnateur du renouveau de la nature et patron des orfèvres, Xipe Totec (« notre seigneur l'écorché » en nahuatl) était vénéré par les Toltèques et les Aztèques. Associé au retour de la végétation, il était revêtu de la peau d'une victime humaine, symbole de la « nouvelle peau » qui recouvrait la terre au printemps. Les statues érigées en son honneur le dépeigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xipe-totec/#i_9348

ZAPOTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA
  •  • 3 291 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'émergence des chefferies »  : […] Bien qu'avec une population très réduite, Monte Albán continue à fonctionner au-delà de 800 après J.-C. et, de la même manière que les autres communautés de la région zapotèque, entre dans une période d'effacement. On enregistre très peu de constructions monumentales, les anciens dieux sont remplacés par de nouveaux, certains venus de régions lointaines, la côte du golfe ou le centre du Mexique. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zapoteques/#i_9348

Pour citer l’article

Alexandra BIAR, Mireille SIMONI, Rosario ACOSTA, « AZTÈQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/azteques/