AVC (accident vasculaire cérébral)

Une priorité en santé publique

Occurrence des AVC

Les AVC sont des affections fréquentes et graves. Ils représentent, dans les pays développés, la première cause de handicap acquis chez l'adulte, la deuxième cause de démence après la maladie d'Alzheimer et la troisième cause de décès après l'infarctus du myocarde et les cancers.

Chaque année en France, on compte environ 120 000 patients victimes d'un AVC. Parmi ces nouveaux cas, on estime que 30 000 vont mourir dans les jours ou les mois qui suivent et 60 000 vont garder un handicap de sévérité variable.

Les AVC sont de deux types : ischémique dans 80 p. 100 des cas (par occlusion d'une artère [infarctus], plus rarement d'une veine cérébrale) ou hémorragique dans 20 p. 100 des cas (par rupture d'un vaisseau intracrânien). Les causes déterminant l'une ou l'autre de ces anomalies sont extrêmement variées.

Quelle que soit la sévérité d'un AVC, le patient doit être hospitalisé le plus tôt possible dans un service spécialisé car cette prise en charge constitue, à ce jour, la mesure thérapeutique la plus efficace pour améliorer le pronostic du plus grand nombre de patients victimes d'un AVC. En effet, les unités neuro-vasculaires (UNV), dédiées et organisées spécifiquement pour la prise en charge des AVC, permettent à elles seules de réduire d'un quart les conséquences lourdes (dépendance, etc.) et la mortalité hospitalière après un AVC. Ce bénéfice s'applique à tous les AVC, quel que soit leur type, leur sévérité ou l'âge de ces malades, et se poursuit à long terme jusqu'à dix ans après.

Prise en charge en urgence des AVC

Comme pour l'infarctus du myocarde, la connaissance par le grand public des principaux symptômes d'AVC, de leur gravité et de la nécessité d'un transport urgent vers une structure hospitalière spécialisée est nécessaire. Or les études montrent que jusqu'à 40 p. 100 des personnes interrogées [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  AVC (accident vasculaire cérébral)  » est également traité dans :

ALEXIES

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre de PARTZ
  •  • 1 650 mots

Dans le chapitre « Dyslexies acquises et neurosciences »  : […] faites en neuro-imagerie chez les patients dyslexiques qui viennent de subir un accident vasculaire (dans les 24 heures qui suivent la survenue de la lésion afin de limiter les phénomènes de réorganisation) confortent ces données. Selon que les patients présentent des difficultés spécifiques à identifier les lettres ou à lire des pseudo-mots ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexies/#i_43438

HÉMORRAGIE CÉRÉBRALE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 279 mots

Effraction vasculaire entraînant au sein du parenchyme cérébral un épanchement sanguin qui le dilacère et le détruit. Il faut distinguer l'hémorragie circonscrite, sans communication avec les espaces méningés (ou hématome intracérébral), et l'hémorragie cérébro-méningée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemorragie-cerebrale/#i_43438

IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE DE DIFFUSION (IRMD)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 2 859 mots
  •  • 1 média

anormales ou manquantes entre différentes régions du cerveau. Cette technique est également utilisée de manière plus générale pour le diagnostic précoce des accidents vasculaires cérébraux, la détection de certaines lésions cancéreuses dans tout le corps, mais aussi dans l’étude fonctionnelle de l’activation de certaines régions du cerveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-par-resonance-magnetique-de-diffusion/#i_43438

MÉDECINE - Médecine préventive

  • Écrit par 
  • Maurice CLOAREC
  •  • 3 415 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Phase des études épidémiologiques »  : […] sanguin supérieur à 3 g/l, d'autre part. De même, on avait constaté l'association fréquente de l'hypertension artérielle avec les accidents vasculaires cérébraux, ainsi que l'association très fidèle entre l'excès de consommation de cigarettes et l'apparition d'une artérite (artériopathie des membres inférieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-preventive/#i_43438

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 240 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Étiologie vasculaire »  : […] On entend par étiologie vasculaire aussi bien les accidents d'hémorragie par rupture d'un vaisseau ou par diapédèse des globules sanguins hors des vaisseaux que les accidents de thrombose entraînant une ischémie dans le territoire irrigué par ce vaisseau (cf. AVC [accident vasculaire cérébral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_43438

PROSOPAGNOSIE

  • Écrit par 
  • Bruno ROSSION
  •  • 375 mots

ces patients si elle est définie sur la base d’une performance inférieure à la normale. La prosopagnosie d’origine vasculaire, généralement due à un accident de l’artère cérébrale postérieure droite, est la plus fréquente (40 p. 100). Les autres causes sont les accidents traumatiques, les lobectomies temporales ou les encéphalites. Chez les sujets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosopagnosie/#i_43438

RAMOLLISSEMENT CÉRÉBRAL

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 488 mots

Lésion provoquée par la suppression de l'apport circulatoire artériel (ischémie) dans un territoire cérébral de dimensions variables, mais toujours défini par la topographie vasculaire. Au premier plan des étiologies possibles se placent la maladie athéromateuse des artères cérébrales et celle des gros troncs artériels du cou. De fréquence bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramollissement-cerebral/#i_43438

TÉLÉMÉDECINE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 2 015 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Téléradiologie, télédialyse, télérythmologie : les secteurs les plus avancés »  : […] Un autre enjeu essentiel pour la santé publique est de favoriser l’interprétation à distance par des neurologues des données de scanner ou, idéalement, d’imagerie résonance magnétique des patients atteints d’AVC, soit environ150 000 par an en France. Seule, cette imagerie permet, en effet, de reconnaître précocement les malades atteints d’AVC qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telemedecine/#i_43438

TÊTE ET COU

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 13 403 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Affections cranio-encéphaliques »  : […] Les affections vasculaires spontanées constituent un important chapitre. Quelques exemples illustreront les principaux mécanismes. La rupture d'un anévrisme artériel congénital survient volontiers chez un jeune en bonne santé apparente, et le foudroie en quelques heures. L'hémorragie cérébrale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tete-et-cou/#i_43438

Voir aussi

Pour citer l’article

Katayoun VAHEDI, « AVC (accident vasculaire cérébral) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/avc/