AUTRICHE, histoire jusqu'en 1945

ADLER VICTOR (1852-1918)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 744 mots

Né à Prague, d'une famille juive aisée, Victor Adler entre au collège à Vienne, ville dans laquelle il poursuit des études supérieures en chimie et en médecine. Militant du mouvement national radical allemand, dont le but est la réalisation de la Grande Allemagne (Autriche et Allemagne réunies), il participe au congrès du Parti progressiste allemand en 1880. C'est vers cette époque qu'il découvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-adler/#i_4266

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 047 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une unification politique tardive »  : […] Depuis la réunification de l'Allemagne, le 3 octobre 1990, le pays s'étend sur environ 357 000 kilomètres carrés, du Rhin à l'Oder, et de la Frise du Nord aux Alpes de l'Allgäu. Pourvu d'une double façade maritime, sur la mer du Nord et la mer Baltique, il partage 3 790 kilomètres de frontières terrestres avec neuf autres États de l'Europe occidentale et centrale. L'Allemagne appartient ainsi à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-geographie-economique-et-regionale/#i_4266

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « L'espace allemand »  : […] Que fut l'Empire de ces Habsbourg ? Quelque 900 000 km 2 , de Kiel à Trente, de Nancy à Vienne, d'Aix-la-Chapelle à Breslau. Mais il faut en défalquer ce que l'on commence, au xviii e  siècle, à appeler l' Autriche, autrement dit les possessions héréditaires des Habsbourg : couronne de saint Venceslas (Bohême, Moravie, Sil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_4266

ANSCHLUSS (1938)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Parvenu au pouvoir en Allemagne en janvier 1933, Hitler, au nom du pangermanisme, souhaite le rattachement ( Anschluss ) de l'Autriche au III e  Reich. En juillet 1934, il soutient ainsi une tentative de coup d'État menée par les nazis autrichiens. Le chancelier autrichien Dollfuss est assassiné, mais le coup d'État échoue, notamment grâce à l'action […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anschluss/#i_4266

ARLBERG

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 549 mots

Alors que les grandes voies de communications internationales franchissent transversalement l'arc alpin, l'Arlberg est une ligne de circulation longitudinale, à l'intérieur de la chaîne. Entre le Vorarlberg à l'ouest, tourné vers la Suisse, et le Tyrol, à l'est, le massif de l'Arlberg forme une haute cloison, bordée par les Préalpes calcaires du nord (Lechtaler Alpen) et par les reliefs cristallin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arlberg/#i_4266

AUSTERLITZ BATAILLE D' (1805)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 298 mots
  •  • 1 média

En septembre 1804, renonçant à envahir l'Angleterre, Napoléon lance la Grande Armée depuis les côtes de la mer du Nord au cœur de l'Europe pour frapper séparément les coalisés russes et autrichiens. Après avoir obtenu la reddition du général Mack à Ulm le 20 octobre et fait son entrée dans Vienne abandonnée le 14 novembre, il recherche une victoire décisive sur les armées alliées de l'empereur d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-austerlitz/#i_4266

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  De la Marche à la République »  : […] Il n'a jamais existé, avant l'époque contemporaine, de nation autrichienne. Il y eut une succession d'États plus ou moins puissants, plus ou moins étendus, qui ont revêtu les formes suivantes : d'abord Marche orientale de l' Empire germanique (actuelles Haute- et Basse-Autriche), l'Autriche s'identifie ensuite à l'État patrimonial des Habsbourg ( xiii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_4266

BACH ALEXANDER baron von (1813-1893)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 382 mots

Avocat libéral, Alexander von Bach a donné son nom au système répressif mis en place par le gouvernement autrichien après l'échec de la révolution de 1848. Lassé par l'immobilisme des dernières années du gouvernement de Metternich, par les abus de la police et de la censure, Bach, comme beaucoup d'autres bourgeois de Vienne, souhaite des réformes libérales et, en mars 1848, se fait le porte-parole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-bach/#i_4266

BAUER OTTO (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 655 mots

Tenu pour un des plus éminents représentants de l'austro-marxisme, Otto Bauer s'inscrit dans la lignée antidogmatique de la pensée marxiste en s'efforçant de créer une troisième voie entre le bolchevisme et la social-démocratie. Né à Vienne d'une famille originaire de Bohême, le 5 septembre 1881, Bauer a vingt-quatre ans quand il publie, après de brillantes études de droit et d'économie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-bauer/#i_4266

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Sous le gouvernement autrichien »  : […] Le traité d'Utrecht (1713) attribua les Pays-Bas du Sud à l'empereur autrichien Charles VI. Celui-ci se fit représenter par un gouverneur général et, pour l'administration quotidienne, institua la fonction de ministre plénipotentiaire. Le caractère particulier du gouvernement autrichien ne tarda pas à se manifester ; dynamique et féru de réglementation, il ne respectait pas les anciens privilèges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_4266

BISMARCK OTTO VON (1815-1898)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 4 859 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le député et le diplomate »  : […] Otto von Bismarck naît à Schönhausen, dans l'ouest du Brandebourg (Altmark). Après des études secondaires à Berlin, un bref passage aux universités de Göttingen et de Berlin semble orienter Bismarck vers une carrière administrative. Mais il y renonce bientôt pour faire valoir ses domaines de Kniephof (Poméranie) et de Schönhausen. C'est là que se placent les débuts, modestes, de Bismarck dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-von-bismarck/#i_4266

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 482 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La Bosnie ottomane »  : […] La Bosnie fut rapidement absorbée dans l'Empire ottoman et divisée en districts militaires et administratifs, ou sandjak (« bannière »). En 1580, un vaste territoire recouvrant la Bosnie actuelle et certaines régions environnantes de la Croatie et de la Serbie reçut le plein statut d' eyalet , ou province constitutive de l'empire. Pendant tout le reste de la période ottomane, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_4266

CAMPOFORMIO PAIX DE (1797)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 379 mots

La première campagne d'Italie de Bonaparte s'achève par la paix de Campoformio. La paix avec l'Autriche aurait tout aussi bien pu être dictée par Hoche, vainqueur des Autrichiens à Neuwied, près de Coblence, le 18 avril 1797. Bonaparte prend de vitesse ses collègues et Vienne préfère traiter avec ce général, car elle espère des compensations en Italie qu'elle ne pense pas obtenir sur le Rhin. Le D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paix-de-campoformio/#i_4266

CAPORETTO BATAILLE DE (24 oct. 1917)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 199 mots
  •  • 1 média

La bataille de Caporetto est un désastre militaire italien de la Première Guerre mondiale. Les soldats italiens battirent en retraite devant une offensive austro-allemande sur le front d'Isonzo, au nord-ouest de Trieste, où les forces italiennes et autrichiennes s'affrontaient sans résultat depuis deux ans et demi. À la suite de la percée réussie des Autrichiens et des Allemands, plus de 600 000  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-caporetto/#i_4266

CAVOUR CAMILLO BENSO DE (1810-1861)

  • Écrit par 
  • Franco CATALANO, 
  • Universalis
  •  • 3 208 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le congrès de Paris »  : […] Mais la grandeur du nouveau président du Conseil se révéla dans la politique internationale. Ici, l'influence du connubio fut directe et immédiate, parce que l'existence d'un Piémont constitutionnel et libéral était étroitement liée au triomphe de la cause nationale et à une position de plus grande indépendance par rapport à l'Autriche, d'une part, par rapport à la France, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavour-camillo-benso-de/#i_4266

COALITION GUERRES DE (1792-1815)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 1 058 mots
  •  • 1 média

Pendant dix années consécutives, de 1792 à 1802, puis pendant douze autres années consécutives, de 1803 à 1815, la France s'est trouvée en guerre avec les principales puissances de l'Europe. La guerre déclarée par Louis XVI et l'Assemblée législative au « roi de Hongrie et de Bohême » trouve son origine dans les rassemblements d'émigrés en territoire allemand et les réclamations des princes posses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-coalition/#i_4266

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Autonomie culturelle et autonomie territoriale »  : […] Dans l'œuvre de Marx et Engels, le problème national est exclusivement conçu comme le produit et non pas comme le facteur explicatif du développement historique des sociétés humaines. Les conflits nationaux seraient le fruit de l'exploitation capitaliste des peuples les moins avancés par la bourgeoisie des nations modernes, voire plus simplement encore une manifestation de la lutte de la civilisat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_4266

CONGRÈS DE VIENNE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

Le 1 er  novembre 1814 débutent les négociations officielles du congrès de Vienne, réuni à l'initiative des quatre grands vainqueurs de Napoléon I er (Grande-Bretagne, Prusse, Russie et Autriche), afin de restaurer la paix en Europe et d'en finir avec l'ère révolutionnaire issue de 1789. Neuf jours avant Waterloo, l'Acte final du 9 juin 1815 dessi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-de-vienne-en-bref/#i_4266

CONSULAT

  • Écrit par 
  • Marcel DUNAN
  •  • 2 375 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La pacification du continent »  : […] Avant de jouer la carte russe, Bonaparte s'adressa tour à tour à l'Angleterre et à l' Autriche pour leur faire des offres de paix. Il se heurta à des réponses négatives ou dilatoires. Deux négociations pouvaient alors être envisagées : ressusciter contre l'Autriche l'alliance turque de François I er , ou bien choisir l'alliance prussienne à l'exemple de Louis XV. Malheureu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consulat/#i_4266

CUSTOZZA BATAILLES DE (25 juill. 1848 et 24 juin 1866)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 318 mots

Ces deux batailles sont des défaites pour l'Italie, en lutte pour l'indépendance, qui tente de mettre fin par les armes à la domination autrichienne dans le nord de la Péninsule. Elles se livrent toutes les deux aux alentours de Custozza, petit village situé au sud-ouest de Vérone, en Lombardie. La première bataille, le 25 juillet 1848, est une écrasante défaite pour les forces du roi Charles-Albe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batailles-de-custozza/#i_4266

DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

  • Écrit par 
  • Pierre LETAMENDIA
  • , Universalis
  •  • 6 251 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les premiers partis catholiques »  : […] Les premiers partis catholiques naissent dans des pays où un conflit religieux devient un enjeu politique. Le Zentrum (le Centre) allemand a pour ancêtre un « groupe catholique » qui se constitue à la diète prussienne en 1852. Créé en 1870, il adhère sans réserve au libéralisme politique, obtenant 18,6 p. 100 des suffrages et cinquante-sept sièges aux premières élections suivant l'unité allemande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie-chretienne/#i_4266

DOLLFUSS ENGELBERT (1892-1934)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Chancelier d'Autriche de 1932 à 1934 . Le passage au pouvoir d'Engelbert Dollfuss marque un tournant décisif pour la première république autrichienne. Il accède au pouvoir au moment où la droite cherche un homme fort pour combler le vide laissé par la mort de Mgr Seipel. Après s'être distingué au front comme lieutenant de chasseurs, il milite dans les mouvements étudiants et demeure longtemps fonc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engelbert-dollfuss/#i_4266

EMPIRE (PREMIER)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 7 976 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les réveils nationaux »  : […] Napoléon avait abandonné, le 5 décembre, le commandement de l'armée pour regagner la France où, il venait de l'apprendre, le général Malet avait tenté de s'emparer du pouvoir en faisant croire aux autorités que l'empereur était mort devant Moscou. Mal comprise, cette affaire est inséparable de la crise économique qui secoue alors la France et du malaise religieux. Des spéculations malheureuses né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-premier/#i_4266

EMPIRE SECOND (1852-1870)

  • Écrit par 
  • Marc BASCOU, 
  • Adrien DANSETTE, 
  • Universalis
  •  • 21 002 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Échec de la diplomatie française »  : […] La prépondérance française en Europe, qui n'a cessé de s'affirmer de la guerre de Crimée à la guerre d'Italie, s'est dès lors effritée progressivement. Le coup fatal lui est porté par Bismarck qui, après avoir arraché à l' Autriche sa place à la tête de la Confédération germanique, à entrepris de réaliser l'unité allemande sous l'égide de la Prusse. En 1864, il a entraîné l'Autriche dans une guer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/second-empire/#i_4266

FERDINAND Ier (1793-1875) empereur d'Autriche (1835-1848)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 261 mots

Installé sur le trône en raison de son droit d'aînesse, Ferdinand I er , sujet à des crises d'épilepsie, n'a pas les qualités d'un homme d'État : vigueur intellectuelle et capacité de jugement. Son père François I er , prévoyant, ne lui a laissé que des fonctions de représentation et a confié le pouvoir réel à une conférence d'État, qui comprend so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ier-1793-1875-empereur-d-autriche-1835-1848/#i_4266

FERDINAND Ier (1503-1564) empereur germanique (1558-1564)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 649 mots

Empereur germanique (1558-1564), roi de Bohême et de Hongrie (1526-1564), né le 10 mars 1503 à Alcalá de Henares (Espagne), mort le 25 juillet 1564 à Vienne. Ferdinand est le frère cadet de l'empereur Charles Quint. Il reçoit en partage l'Autriche ainsi que la régence des terres allemandes des Habsbourg et du Würtemberg. Pendant plus de trois décennies, il seconde Charles Quint pour les affair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ier-1503-1564-empereur-germanique-1558-1564/#i_4266

FERDINAND II (1578-1637) empereur germanique (1619-1637)

  • Écrit par 
  • Hans STURMBERGER
  • , Universalis
  •  • 690 mots

Empereur germanique (1619-1637), archiduc d'Autriche, roi de Bohême (1617-1619, 1620-1627) et roi de Hongrie (1618-1625), né le 9 juillet 1578 à Graz (Styrie, auj. en Autriche), mort le 15 février 1637 à Vienne, Ferdinand II se fit le champion de la Réforme catholique et de l'absolutisme pendant la guerre de Trente Ans. Ferdinand est le fils aîné de Charles de Habsbourg, qui règne sur la Styrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ii/#i_4266

FLEURUS BATAILLE DE (26 juin 1794)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 194 mots

Cette bataille est la plus significative de l'époque de la première coalition des guerres de la Révolution française . Jean-Baptiste Jourdan et Jean-Baptiste Kléber sont à la tête de 73 000 soldats français ; ils affrontent 52 000 Autrichiens et Hollandais sous le commandement de Frédéric Josias, duc de Saxe-Cobourg, et de Guillaume V, prince d'Orange, stathouder de Hollande. Assiégée depuis le 12 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-fleurus/#i_4266

FRANCE CAMPAGNE DE (1814)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 558 mots

Avant-dernière et, pour certains, la plus belle des campagnes de Napoléon, la campagne de France a fait l'objet d'études détaillées de Jomini et de Clausewitz qui ont analysé toutes les opérations de ce modèle de la « guerre de mouvement ». Lorsque la France est envahie en 1814, deux armées alliées totalisant 250 000 hommes jouent un rôle décisif : l'armée du général prussien Blücher et celle du g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campagne-de-france-1814/#i_4266

FRANÇOIS Ier DE HABSBOURG-LORRAINE (1708-1765) empereur germanique (1745-1765) duc de Lorraine (1729-1736)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 373 mots

Empereur germanique (1745-1765) né le 8 décembre 1708 à Nancy (duché de Lorraine), mort le 18 août 1765 à Innsbruck (Autriche). À partir de 1723, François, dont la dynastie en Lorraine est apparentée de près aux Habsbourg d'Autriche, vit à la cour de l'empereur germanique Charles VI, à Vienne. Duc de Lorraine (sous le nom de François-Étienne) de 1729 à 1736, il épouse Marie-Thérèse d'Autriche, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ier-de-habsbourg-lorraine/#i_4266

FRANÇOIS II (1768-1835) empereur germanique (1792-1806) puis FRANÇOIS Ier empereur d'Autriche (1804-1835)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 631 mots

Né à Florence, où son père, le futur Léopold II, gouvernait le grand-duché de Toscane (devenu depuis 1738 bien patrimonial des Habsbourg-Lorraine), François II est le dernier empereur germanique, puisque le Saint Empire est dissous en 1806, et le premier empereur héréditaire d'Autriche (1804) sous le nom de François I er . Cette simple affaire de protocole annonce le retra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ii-francois-ier/#i_4266

FRANÇOIS-JOSEPH Ier (1830-1916) empereur d'Autriche (1848-1916)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Les soixante-huit années du long règne de François-Joseph coïncident avec la période la plus féconde et la plus brillante, sinon de l'histoire politique, du moins de la civilisation et du mode de vie d'une Autriche enfin dégagée des implications de l'ancien Saint Empire et cherchant ses voies originales. C'est pourquoi, pour beaucoup de ses anciens sujets, son souvenir est assimilé à celui de la « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-joseph-ier/#i_4266

FRÉDÉRIC Ier (1657-1713) roi de Prusse (1701-1713) électeur de Brandebourg sous le nom de FRÉDÉRIC III

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 635 mots

Électeur de Brandebourg et roi de Prusse (1701-1713), né le 11 juillet 1657 à Königsberg, en Prusse (auj. Kaliningrad, en Russie), mort le 25 février 1713 à Berlin. En 1688, à la mort de son père le Grand Électeur Frédéric-Guillaume, Frédéric III hérite du titre d'Électeur de Brandebourg et se lance dans la course au titre de roi, qu'il obtiendra treize ans plus tard, avec l'aide de son ancien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ier-1657-1713-roi-de-prusse-1701-1713-electeur-de-brandebourg-sous-le-nom-de-frederic-iii/#i_4266

FRÉDÉRIC II DE PRUSSE (1712-1786)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 3 129 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les événements du règne »  : […] Fils du prince héritier (le futur Frédéric-Guillaume I er , qui devait régner de 1713 à 1740) et de Sophie-Dorothée de Hanovre, Frédéric naît à Berlin. C'est à sa gouvernante Mme de Rocoules et à son précepteur Duhan de Jandun, protestants émigrés après la révocation de l'édit de Nantes, que le futur roi de Prusse doit son goût pour la langue et la littérature françaises. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ii-de-prusse/#i_4266

FRÉDÉRIC III (1415-1493) empereur germanique (1440-1493)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 592 mots

Empereur germanique (1440-1493), né le 21 septembre 1415 à Innsbruck (Autriche), mort le 19 août 1493 à Linz. Fils du duc Ernest d'Autriche, Frédéric hérite, en 1424, à la mort de celui-ci, des possessions des Habsbourg en Autriche (Styrie, Carinthie, Carniole et Gorizia). Devenu l'aîné de la dynastie en 1439, il est élu, l'année suivante, roi des Romains, mais son règne va être miné par les con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-iii-1415-1493-empereur-germanique-1440-1493/#i_4266

GALICIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 932 mots

Nom donné à la province polonaise située sur le versant septentrional des Carpates et qui constitua un Land autrichien de 1772 (lors du premier partage de la Pologne) à 1918. Selon le recensement de 1910, la Galicie comptait environ 8 millions d'habitants, soit 4 675 000 Polonais et 3 200 000 Ukrainiens ou Ruthènes. Ces derniers représentaient 72 p. 100 de la population à l'est de Przemyśl (une li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galicie/#i_4266

GASTEIN CONVENTION DE (1865)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 186 mots

Signée le 14 août 1865, la convention de Gastein devait régler le statut des duchés de Lauenburg, de Schleswig et du Holstein, enlevés au Danemark à la suite de la guerre de 1864 menée par la Prusse et l'Autriche au nom de la Confédération germanique. Le rattachement de ces duchés à la Confédération constituait une revendication du mouvement national allemand depuis 1848. Le règlement de Gastein ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convention-de-gastein/#i_4266

GRAZ

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 574 mots
  •  • 1 média

Capitale du Land de Styrie et deuxième ville autrichienne, Graz bénéficie d'une situation très favorable, au croisement de la vallée alpine de la Mur et de la route de rocade qui longe le pied oriental de la chaîne. Elle est établie dans le Grazer Bucht, bassin sédimentaire fertile et abrité (— 2,2  0 C en janvier ; 19,4  0 C en juillet ; 902 mm an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graz/#i_4266

GRÜN ANTON ALEXANDER comte d'AUERSPERG dit ANASTASIUS (1806-1897)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 327 mots

Sous le pseudonyme d'Anastasius Grün se cache Anton Alexander, comte d'Auersperg, un noble de haute lignée autrichienne. Il fréquente la cour et, avant 1848, rencontre un Metternich parfaitement au courant des activités bourgeoises, révolutionnaires et littéraires de « monsieur Anastasius Grün ». En 1848, on le retrouve au Parlement de Francfort. En 1868, membre du Conseil impérial, il refuse d'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grun-anton-alexander-comte-d-auersperg-dit-anastasius/#i_4266

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 12 422 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre « Mourir pour les Balkans ? »  : […] Dans les Balkans, était-ce la même guerre ? Les hostilités y avaient commencé en 1912 et elles continuèrent bien après la signature des traités de Sèvres et de Saint-Germain. Autre monde, autre conflit qui se greffa sur la Grande Guerre et la vécut à son rythme, et avec ses moyens. Plusieurs fois, lorsqu'un conflit austro-russe avait commencé d'éclater, à propos des Serbes et des Bulgares, Berlin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/#i_4266

HAVLÍČEK-BOROVSKY KAREL (1821-1856)

  • Écrit par 
  • Ivo FLEISCHMANN
  •  • 467 mots

Originaire de Bohême, Karel Havlíček-Borovsky fut, en même temps qu'une personnalité politique de premier plan, le créateur du journalisme moderne dans son pays. Après avoir été exclu du séminaire pour progrès insuffisants et légèreté d'esprit, il fit son apprentissage en Pologne et surtout en Russie, d'où il reviendra persuadé que, si assurément il est slave, il est d'abord un Tchèque. De son séj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karel-havlicek-borovsky/#i_4266

HILFERDING RUDOLF (1877-1941)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 401 mots

Considéré généralement comme l'un des représentants les plus marquants de l'école marxiste autrichienne, Hilferding opta pour le socialisme alors qu'il étudiait la médecine ; il se joignit à Otto Bauer, à Karl Kautsky et à August Bebel et, en 1906, enseigna à Berlin, à l'école du Parti social-démocrate allemand. Le premier volume de la série des Marx Studien ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-hilferding/#i_4266

HOFER ANDREAS (1767-1810)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 304 mots

Patriote tyrolien, fusillé à Mantoue sur ordre de Napoléon. Aubergiste comme son père, Andreas Hofer prend part aux guerres contre la Révolution comme capitaine de la milice. Après le transfert du Tyrol à la Bavière, il prend la tête de l'agitation contre le gouvernement bavarois, allié de Napoléon. L'agitation n'est pas seulement fomentée par Vienne, mais par le clergé, surtout par les moines, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andreas-hofer/#i_4266

HOFMANNSTHAL HUGO VON (1874-1929)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 2 845 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Finis Austriae » »  : […] La Première Guerre mondiale, qui préparait la fin de cette culture européenne de la Belle Époque à laquelle Hofmannsthal s'était identifié, obligea un écrivain resté longtemps « apolitique » à sortir de sa tour d'ivoire. L'année 1917 marque chez Hofmannsthal le point culminant de ses efforts de « politique culturelle » (tournées de conférences, articles, programmes éditoriaux) au service de « L'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-von-hofmannsthal/#i_4266

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La Hongrie et les Habsbourg »  : […] Il s'agissait en fait d'un mariage de raison car, à quelques exceptions près, il n'y eut jamais beaucoup de sympathie entre les rois Habsbourg et leurs sujets. Ceux-ci se méfiaient des souverains étrangers à qui ils demandaient protection contre les Turcs. Ils les soupçonnaient de vouloir germaniser le pays et les accusaient de ne pas respecter les libertés politiques de la noblesse. Depuis le déb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_4266

HORMAYR JOSEPH baron von (1782-1848)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 276 mots

Historien et homme d'État autrichien. Entré à la chancellerie d'Autriche en 1801, Hormayr parvient deux ans plus tard au poste de secrétaire ( Hofsekretär ) et devient directeur des Archives d'État ( Haus, Hof und Staatsarchiv ). Pendant l'insurrection tyrolienne de 1809 contre l'occupant bavarois, il prend la tête du parti autrichien qui s'appuie sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-hormayr/#i_4266

ITALIE CAMPAGNES D' (1796-1797 et 1800)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 812 mots
  •  • 1 média

Après la signature des traités de Bâle et de La Haye en 1795, la France n'a plus sur le Continent comme adversaire que l'Autriche. Devenu directeur, Carnot conçoit le projet de lancer trois armées sur Vienne : deux ont mission d'atteindre la capitale autrichienne par la vallée du Main et celle du Danube, la troisième doit passer par la vallée du Pô et les Alpes. Bien qu'elle soit confiée à un jeun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campagnes-d-italie/#i_4266

JEAN III SOBIESKI (1624-1696) roi de Pologne (1674-1696)

  • Écrit par 
  • Zofia BOBOWICZ-POTOCKA
  •  • 1 234 mots

Fils aîné de Jakob Sobieski, castellan de Cracovie, Jean Sobieski, après avoir terminé ses études à Cracovie, voyage pendant deux ans en France, en Angleterre et aux Pays-Bas. Il retourne en Pologne en 1648 au moment de la révolte des Cosaques commandée par Bogdan Chmielnicki (Khmielnitski), et prend part à la tête de son propre détachement à la campagne de Zborow (1649) et de Beresteczko (1651), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-iii-sobieski/#i_4266

JOSEPH II (1741-1790) empereur germanique (1765-1790)

  • Écrit par 
  • Friedrich SCHREYVOGL
  • , Universalis
  •  • 844 mots

Empereur germanique (1765-1790), né le 13 mars 1741 à Vienne, mort le 20 février 1790 à Vienne. Quatrième enfant et fils aîné de Marie-Thérèse d'Autriche (1717-1780) et de François de Lorraine (1708-1765, le futur empereur François I er ), le jeune Joseph reçoit une éducation sévère. Lorsque sa mère le nomme au Conseil d'État, il fait preuve d'une intelligence exceptionn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-ii/#i_4266

KAHLENBERG BATAILLE DU (1683)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 214 mots
  •  • 1 média

L'année 1683 marque un tournant majeur dans le rapport de forces entre l'Occident chrétien et le monde musulman, dominé depuis le xvi e  siècle par l'Empire ottoman. Celui-ci n'avait cessé de progresser en Europe orientale et en Méditerranée depuis le xiv e  siècle. Vienne, capitale des empereurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-du-kahlenberg/#i_4266

KELSEN HANS (1881-1973)

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 1 702 mots

Dans le chapitre « Formation et carrière »  : […] La vie et l'œuvre de Kelsen s'inscrivent dans les transformations de l'Europe au cours du xx e  siècle. Né à Prague en 1881, dans une famille juive originaire de Galicie, il passera la première partie de sa vie dans une Vienne où se renouvellent tous les domaines de la pensée. Lorsque l'empire austro-hongrois s'écroule, en 1918, sa renommée est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-kelsen/#i_4266

LÉOPOLD Ier (1640-1705) empereur germanique (1658-1705)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 1 054 mots

Fils cadet de l'empereur Ferdinand III, Léopold est d'abord destiné à l'état ecclésiastique, mais la mort prématurée de son frère Ferdinand IV en fait l'héritier présomptif. Élu roi de Hongrie dès 1655, il se trouve placé, à dix-sept ans, devant de très grandes responsabilités. La mort inopinée de son père, en 1657, n'a même pas permis de régler la succession à l'Empire. Ses États patrimoniaux (Bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-ier-1640-1705-empereur-germanique-1658-1705/#i_4266

LÉOPOLD II (1747-1792) grand-duc de Toscane (1765-1792) empereur germanique (1790-1792)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots

Grand-duc de Toscane (1765-1790) et empereur germanique (1790-1792), né le 5 mai 1747 à Vienne, mort le 1 er  mars 1792 à Vienne. Troisième fils de Marie-Thérèse d'Autriche et de l'empereur François I er , Léopold II succède à son père à la tête du grand-duché de Toscane lorsque son frère aîné devient empereur germanique sous le nom de Joseph II […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-ii-1747-1792-grand-duc-de-toscane-1765-1792-empereur-germanique-1790-1792/#i_4266

LUEGER KARL (1844-1910)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 284 mots

Juriste de formation, avocat établi à Vienne, Karl Lueger s'impose dans la dernière décennie du xix e siècle comme le chef du Parti chrétien-social, devenu le grand parti catholique des Allemands d'Autriche après la déconfiture de Schönerer qui voulait le rattachement des provinces de langue allemande à la couronne prussienne. Il sait attirer à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-lueger/#i_4266

MARENGO BATAILLE DE (14 juin 1800)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Remportée de justesse contre la deuxième coalition par Napoléon pendant la seconde campagne d'Italie, la bataille de Marengo , à 5 kilomètres environ au sud-est d'Alessandria (Piémont), met aux prises 28 000 Français et 31 000 Autrichiens sous les ordres du général Michael Friedrich von Melas. Cette victoire aboutit à l'occupation française de la Lombardie jusqu'au fleuve Mincio et renforce l'auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-marengo/#i_4266

MARIE-THÉRÈSE (1717-1780) archiduchesse d'Autriche et impératrice, reine de Hongrie et de Bohême (1740)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

Fille de l'empereur germanique Charles VI, Marie-Thérèse , archiduchesse d'Autriche, est reine de Hongrie et de Bohême en 1740 ; elle est l'épouse de l'empereur germanique François de Lorraine (1745-1765) et, à ce titre seulement, impératrice. Mais, indépendamment des querelles de titulature, Marie-Thérèse n'en est pas moins, durant quarante ans, le véritable souverain de la monarchie autrichienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-therese/#i_4266

MARXISME - Les révisions du marxisme

  • Écrit par 
  • Pierre BOURETZ, 
  • Evelyne PISIER
  •  • 3 652 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fascisme, nationalisme :nouveaux enjeux »  : […] Il n'est pas certain que les austro-marxistes, avec pour chef de file Otto Bauer, doivent être considérés comme révisionnistes. Ils ne cessent en effet de renvoyer kautskystes et léninistes dos à dos : crétinisme parlementaire contre crétinisme insurrectionnel, fétichisme démocratique contre fétichisme militaire. Cette « internationale deux et demi » prône avant l'heure la pluralité des voies de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-les-revisions-du-marxisme/#i_4266

MATHIAS (1557-1619) empereur germanique (1612-1619)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 247 mots

Troisième fils de l'empereur Maximilien II et de Marie d'Espagne, l'archiduc Mathias a tenté d'abord de trouver dans les Pays-Bas révoltés contre l'Espagne une principauté. Il échoue et retourne à Vienne en 1581. En 1593, son frère, l'empereur Rodolphe II, lui donne le gouvernement de l'Autriche et le reconnaît pour son héritier. En 1605, face à la débilité de Rodolphe, il est désigné comme chef d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathias/#i_4266

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La puissance autrichienne »  : […] Le meneur de jeu, tout compte fait, est l'Autriche. L'empereur qui a, lui aussi, convoité la succession d'Espagne, a dû renoncer au trône de Madrid. Mais les traités d'Utrecht et de Rastatt (1713-1714) lui ont donné le Milanais, Naples et la Sardaigne. Si Parme et les Deux-Siciles passent finalement à des infants, la Toscane par contre est attribuée à François de Lorraine, époux de la future impér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_4266

METTERNICH KLEMENS VON (1773-1859)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 2 753 mots
  •  • 1 média

Klemens Wenzel Nepomuk Lothar, comte, puis prince de Metternich en 1813 , demeure l'un des repoussoirs les plus fameux de l'historiographie libérale, en général, et française, en particulier. Pour nombre de nos compatriotes il garde le visage de sinistre geôlier qu'Edmond Rostand lui a prêté dans L'Aiglon . Il est vrai qu'on ne reste pas aux affaires pendant près de quarante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/klemens-von-metternich/#i_4266

MOLLWITZ BATAILLE DE (1741)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 194 mots
  •  • 1 média

Au début de la guerre de Succession d’Autriche, Frédéric II attaque l’armée de Wilhelm Reinhard Neipperg, à Mollwitz (Silésie), le 10 avril 1741. Il étrenne, dans l’ordonnance de ses troupes, un agencement spécial, dotant l’infanterie, déployée en ordre mince (3 rangs) au centre, de petits canons de trois livres devant chaque bataillon, et intercalant deux bataillons de grenadiers dans les escadro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-mollwitz/#i_4266

MOLTKE HELMUTH comte von (1800-1891)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 374 mots

Feld-maréchal et théoricien militaire prussien, Moltke a été l'un des principaux artisans de l'unité allemande. Après avoir été instructeur dans l'armée turque, il fait une carrière d'officier d'état-major prussien et devient le chef de cet état-major en 1857. Disciple de Clausewitz, il a pour objectif la destruction totale de l'armée ennemie, l'occupation du territoire adverse et la « paix dictée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmuth-moltke/#i_4266

MORGARTEN BATAILLE DE (15 nov. 1315)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 223 mots

C'est la première grande victoire militaire de la Confédération helvétique sur la dynastie des Habsbourg . Au début de 1314, les hommes de Schwyz, une des trois communautés forestières et pastorales des Wäldstatten signataires du pacte d'alliance de 1291, avaient mené un raid sur l'abbaye d'Einsiedeln. Le duc Léopold I er  d'Autriche, désireux de contrôler la région et ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-morgarten/#i_4266

MOUVEMENT DES NATIONALITÉS DANS L'EUROPE BALKANIQUE ET DANUBIENNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 486 mots

1774 Le traité de Kutchuk-Kaïnardji, qui met fin à la guerre russo-turque (1768-1774), donne aux Russes un droit de protection sur les chrétiens des Balkans. 1821 Déclenchement de la révolte anti-ottomane à partir des provinces danubiennes, à l'initiative des sociétés secrètes helléniques. 1822 Proclamation de l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-des-nationalites-dans-l-europe-balkanique-et-danubienne-reperes-chronologiques/#i_4266

NAPOLÉON Ier BONAPARTE (1769-1821) empereur des Français (1804-1814 et 1815)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  • , Universalis
  •  • 8 302 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les campagnes militaires et la paix difficile »  : […] Le Premier consul passa l'hiver 1799-1800 à réorganiser son armée et à préparer une attaque contre l'Autriche. Conscient de l'importance stratégique de la Confédération helvétique, à partir de laquelle il pouvait attaquer les Autrichiens soit en Allemagne, soit en Italie, il traversa le col du Grand-Saint-Bernard avant même la fonte des neiges et surprit l'armée autrichienne en train d'assiéger G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ier-bonaparte/#i_4266

NOVARA BATAILLE DE (23 mars 1849)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 174 mots
  •  • 1 média

La bataille de Novara s'est déroulée pendant la deuxième guerre d'indépendance italienne. 70 000 soldats autrichiens commandés par le maréchal Joseph Radetzky mirent en déroute 100 000 soldats italiens mal entraînés (qui ne participèrent pas tous à la bataille), commandés par Charles-Albert, roi de Piémont-Sardaigne. Les combats eurent lieu à Novara, ville située à 45 kilomètres à l'ouest de Mila […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-novara/#i_4266

OLMÜTZ RECULADE D' (1850)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

La dissolution du Saint Empire romain germanique par Napoléon en 1806 fut suivie d'une réorganisation issue du Congrès de Vienne en vue de limiter la puissance prussienne. Dans l'atmosphère agitée des mouvements révolutionnaires de 1848-1849, deux conceptions s'affrontèrent : celle d'une Petite-Allemagne dirigée par la Prusse et celle d'une Grande-Allemagne regroupant un plus grand nombre d'États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reculade-d-olmutz/#i_4266

PANGERMANISME

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 737 mots

À l'origine, le pangermanisme traduit le désir de réaliser l'unité politique et culturelle de l'Allemagne et de faire saisir aux Allemands dispersés entre plusieurs États (avant 1848 la Prusse, l'Autriche et les nombreux membres de la Confédération germanique) qu'ils doivent collaborer à cette unification. Avant la création du II e Reich en 1871, le pangermanisme était sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pangermanisme/#i_4266

PHILIPPE V (1683-1746) roi d'Espagne (1700-1746)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 031 mots

Duc d'Anjou, second fils du Grand Dauphin Louis et de Marie-Christine de Bavière, petit-fils de Louis XIV, le futur Philippe V d'Espagne naît à Versailles. Le roi de France brigue une couronne pour ce prince d'un naturel effacé ; l'occasion lui en est fournie par la mort sans héritier du dernier Habsbourg d'Espagne, Charles II. Le testament du souverain défunt désigne comme son successeur le duc d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-v-1683-1746-roi-d-espagne-1700-1746/#i_4266

PONT DE LODI BATAILLE DU (10 mai 1796)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 312 mots
  •  • 1 média

Cette bataille spectaculaire mais d'importance secondaire s'est déroulée pendant la première campagne italienne de Bonaparte. Ce dernier y gagna la confiance et la loyauté de ses troupes, qui le surnommèrent « le petit caporal » en reconnaissance de son courage personnel. La bataille se déroula au pont de Lodi , qui enjambe la rivière Adda, à 31 kilomètres au sud-est de Milan. Elle mit aux prises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-du-pont-de-lodi/#i_4266

PRINTEMPS DES PEUPLES, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Le Congrès de Vienne qui, en 1815, avait sanctionné l'échec du premier Empire français, avait remodelé la carte de l'Europe au profit d'une Sainte-Alliance des monarchies autoritaires de Prusse, d'Autriche et de Russie. Alors que la Révolution française avait accéléré le mouvement de constitution des identités nationales amorcé au xviii e  siècle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-des-peuples-en-bref/#i_4266

PRINTEMPS DES PEUPLES

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 1 102 mots
  •  • 2 médias

Quinze ans après la flambée d'agitation libérale et nationale qui avait ébranlé l'ordre restauré par les vainqueurs de Napoléon lors du congrès de Vienne (1814-1815), l'Europe connaît, en 1848, une nouvelle poussée de fièvre qui, gagnant de proche en proche toute une partie du continent, s'étend cette fois jusqu'au cœur du système politico-diplomatique dont l'Autriche du chancelier Metternich cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-des-peuples/#i_4266

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 221 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les événements de 1848 »  : […] Le règne de Frédéric-Guillaume IV (1840-1861) semble accumuler les échecs et les projets avortés. Pourtant il a, en un certain sens, servi la cause de l'unité allemande en déblayant le terrain et en éliminant telle ou telle solution qu'on avait cru pouvoir adopter. Dès le début, le nouveau roi se pose en partisan de la liberté et de l'unité allemande. Mais quelle liberté et quelle Allemagne ? Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prusse/#i_4266

RADETZKY JOSEPH (1766-1858)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 476 mots

Feld-maréchal autrichien, né le 2 novembre 1766 à Třebnice, en Bohême (auj. République tchèque), mort le 5 janvier 1858 à Milan. Engagé dans l'armée autrichienne en 1784, Johann Joseph Wenzel Anton Franz Karl, comte Radetzky von Radetz, sert dans la guerre contre les Turcs (1787-1792), puis aux Pays-Bas durant les premières années des guerres de la Révolution française. Il fait preuve d'un courage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-radetzky/#i_4266

RENNER KARL (1870-1950)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 470 mots

Dix-huitième enfant d'une famille de petits paysans de Moravie, l'Autrichien Karl Renner obtient une bourse et peut entrer à l'université de Vienne. Très vite attiré par la social-démocratie, il participe avec Otto Bauer à la direction de la revue théorique du parti, Der Kampf . Il étudie la théorie du droit et développe une conception lassalienne de l'État, régulateur de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-renner/#i_4266

RIEGER FRANTIŠEK LADISLAV (1818-1903)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 264 mots

Fils d'un meunier, František Ladislav Rieger étudie le droit et rallie très jeune le mouvement nationaliste tchèque. En 1848, membre du comité national de Prague, il rédige la charte de la Bohême, entre dans le gouvernement du comte de Thun et propose un empire fédéraliste. Après la dissolution du comité national, il s'exile pendant deux ans à Paris. En 1853, il épouse la sœur de František Polacky […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantisek-ladislav-rieger/#i_4266

RISORGIMENTO

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 4 791 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le Risorgimento romantique »  : […] Les traités de 1815 replacent l'Italie dans l'état territorial d'avant 1792 et l'absolutisme est restauré, sous la tutelle de l'Autriche. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/risorgimento/#i_4266

SADOWA (BATAILLE DE)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 254 mots

Le 3 juillet 1866 à Sadowa, près de l'Elbe, en Bohême, 221 000 Prussiens commandés par von Moltke écrasent les 215 000 Autrichiens et Saxons conduits par Ludwig August von Benedek (1804-1881). Les Prussiens, alors en pleine expansion sous l'impulsion du chancelier Otto von Bismarck, bénéficient de la supériorité de leur armement, à savoir les canons Krupp en acier, les fusils Dreyse à chargement p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadowa-bataille-de/#i_4266

SAINTE-ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 644 mots
  •  • 1 média

Dans l'usage commun, l'expression désigne aujourd'hui le système de réaction et de répression établi par les grandes monarchies absolutistes d'Europe après 1815 : « la ligue des rois contre les peuples ». Cette image résulte de la superposition de trois entités historiquement sensiblement différentes. 1. Le pacte primitif de la Sainte-Alliance, signé à Paris, le 26 septembre 1815, par les souverai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-alliance/#i_4266

SCHMERLING ANTON VON (1805-1893)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 238 mots

Premier ministre autrichien de décembre 1860 à juin 1865. Chef des libéraux allemands, Anton von Schmerling représente la « gauche » dans l'Autriche d'après 1848 mais aussi l'élément allemand partisan de la Grande Allemagne (donc adversaire de la Prusse) et favorable à la centralisation, à la bureaucratie et à la germanisation. Il est l'héritier du joséphisme et par conséquent défavorable à la pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-von-schmerling/#i_4266

SCHUSCHNIGG KURT VON (1897-1977)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

D'une vieille famille de l'aristocratie autrichienne attachée aux traditions catholiques, Kurt von Schuschnigg est avocat à Innsbruck avant de fonder un mouvement nationaliste après la Première Guerre mondiale. Député chrétien-social en 1927, il est ministre de la Justice de 1932 à 1933, puis de l'Instruction publique en 1933. Il succède comme chancelier à Dollfuss quand celui-ci est assassiné par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-von-schuschnigg/#i_4266

SCHWARZENBERG FELIX prince von (1800-1852) chancelier autrichien

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 630 mots

Chancelier autrichien, né le 2 octobre 1800 à Krumau, en Bohême, dans l'empire des Habsbourg d'Autriche (auj. Ceský Krumlov, en République tchèque), mort le 5 avril 1852 à Vienne. Entré dans l'armée autrichienne en 1818, Felix von Schwarzenberg est transféré dans le corps diplomatique en 1824. Devenu le protégé du chancelier Metternich, il est tour à tour ambassadeur auprès du Portugal, de la Rus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-schwarzenberg/#i_4266

SCHWARZENBERG KARL PHILIPP prince von, duc von KRUMAU (1771-1820)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 518 mots

Feld-maréchal autrichien, né le 15 avril 1771 à Vienne, mort le 15 octobre 1820 à Leipzig. Issu de l'une des plus anciennes familles aristocratiques de l'empire des Habsbourg, Karl Philipp von Schwarzenberg s'engage dans l'armée autrichienne en 1787 et combat contre les Turcs en 1788-1789. Officier de cavalerie pendant la première guerre de coalition contre la France révolutionnaire (1792-1797), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-philipp-schwarzenberg/#i_4266

SEIPEL IGNAZ (1876-1932)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MAYEUR
  •  • 292 mots

Prélat autrichien, disciple de Mgr Schindler, Ignaz Seipel succède à celui-ci comme professeur de théologie morale à l'université de Vienne. Il publie, en 1907, un ouvrage sur l'enseignement économique des Pères de l'Église et, en 1916, un livre politique sur la nation et l'État. Conseiller personnel du dernier empereur, Seipel se rallie à la République et, élu député en 1919, il devient très vite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-seipel/#i_4266

SEMPACH BATAILLE DE (9 juill. 1386)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Cette victoire décisive remportée par la Confédération helvétique sur les Habsbourg d'Autriche s'est produite à Meiersholz, près de Sempach dans le canton de Lucerne . Les forces confédérées venues d'Uri, de Schwyz, d'Unterwalden et de Lucerne y rencontrèrent l'armée autrichienne menée par le duc Léopold III du Tyrol, de la famille des Habsbourg, et par son commandant en chef Johann von Ochsenstei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-sempach/#i_4266

SEPT ANS GUERRE DE (1756-1763)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 1 046 mots

La guerre de Succession d'Autriche avait abouti en 1748 à une déception générale. Seul Frédéric II de Prusse en avait tiré profit et il désirait préserver la conquête de la Silésie contre une revanche que l'Autriche préparait presque ouvertement. La Grande-Bretagne cherchait une alliée continentale capable de protéger le Hanovre contre toute menace pendant qu'elle lutterait contre la France dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-sept-ans/#i_4266

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 785 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'occupation ottomane »  : […] Les territoires serbes, qui devaient plus tard devenir des États (Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Macédoine), connurent sous le régime turc des développements spécifiques qui allaient fonder leur histoire nationale. En Serbie, la population, principalement agricole, n'acceptait pas facilement la domination étrangère et organisa des révoltes, avec l'aide de l'Église orthodoxe qui essayait de créer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serbie/#i_4266

SOLFERINO BATAILLE DE (24 juin 1859)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Solferino est la dernière bataille de la troisième guerre d'indépendance italienne. Elle se déroula en Lombardie, et mit aux prises une armée autrichienne et une armée franco-piémontaise. Elle eut pour conséquence l'annexion par le Piémont-Sardaigne de la plus grande partie de la Lombardie, contribuant ainsi à la construction de l'unité italienne. Après sa défaite à la bataille de Magenta le 4 ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-solferino/#i_4266

STARHEMBERG LES

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 313 mots
  •  • 1 média

Famille d'aristocrates autrichiens, originaire de l'actuelle Haute-Autriche, qui appartient à ce groupe de grands seigneurs possessionnés dans le pays avant l'établissement des Habsbourg : les apôtres. Deux des Starhemberg se sont illustrés dans l'histoire générale du pays, l'un au xvii e  siècle, l'autre au xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-starhemberg/#i_4266

SUCCESSION D'AUTRICHE GUERRE DE LA (1740-1748)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 789 mots

Crise ouverte à la mort de l'empereur Charles VI, les puissances européennes contestant la succession assurée par la pragmatique sanction de 1713 à sa fille Marie-Thérèse, la guerre de la Succession d'Autriche résulte de plusieurs causes : absence de loi fondamentale fixant l'ordre de succession, existence de règlements particuliers antérieurs à la pragmatique sanction passés avec l'Électeur de Ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-la-succession-d-autriche/#i_4266

SUCCESSION DE POLOGNE GUERRE DE LA (1733-1738)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 432 mots

À la mort du roi de Pologne Auguste II en 1733, Stanislas Leszczyński tente de remonter sur le trône de Pologne avec l'aide d'un corps d'armée français de deux mille hommes. Devenu beau-père de Louis XV en 1725, il a l'appui de la France, mais aussi celui d'une partie de la noblesse polonaise et des Czartorisky. Il est élu roi de Pologne une seconde fois. Mais il se heurte à des mécontents (en par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-la-succession-de-pologne/#i_4266

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les réformes des souverains éclairés, les progrès de l'intégration des États des Habsbourg et les débuts du mouvement national »  : […] En 1740, la pragmatique sanction publiée en 1713 par l'empereur Charles VI, qui fait des différents pays où il règne un tout indissoluble, donne le prétexte de la guerre de Succession d'Autriche (1740-1748) contre sa fille Marie-Thérèse (1740-1780). Frédéric II de Prusse s'empare de la plus grande partie de la Silésie et du comté de Glatz. Charles de Bavière est reconnu comme roi par la noblesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_4266

THALER DE MARIE-THÉRÈSE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 004 mots

Parmi les grandes monnaies au rôle historique international, le thaler de Marie-Thérèse fut sans doute une des plus importantes et qui eut la plus étrange carrière. Le thaler doit son nom à son lieu de frappe originel, la ville bohémienne de Joachimsthal, d'où vint Joachimsthaler puis, par abréviation, thaler. Le mot eut une remarquable postérité en Europe (daler, daalder, talar, etc.) puis, et su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thaler-de-marie-therese/#i_4266

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 940 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'Anschluss »  : […] Les puissances de l'Entente s'étaient opposées, après 1918, au rattachement de l'Autriche à l'Allemagne. Dès son arrivée au pouvoir, Hitler songea à réaliser l'opération. Comme l'Italie et les puissances occidentales adoptèrent une attitude sans équivoque, une première tentative des nationaux-socialistes autrichiens de s'emparer du pouvoir échoua en juillet 1934, et n'aboutit qu'à l'assassinat du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-reich/#i_4266

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'Ukraine occidentale sous la monarchie des Habsbourg »  : […] Sous le gouvernement autrichien, à partir de 1772, la Galicie, de peuplement ukrainien, fut jointe administrativement à des régions de peuplement purement polonais, avec Lvov (en allemand Lemberg) pour capitale provinciale. Cela, ajouté au fait que dans la partie ukrainienne même, les Polonais constituaient la quasi-totalité des propriétaires terriens et dominaient les villes principales (bien qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_4266

ALLEMAGNE, histoire, de 1806 à 1945 - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 182 mots

1806 Création de la Confédération du Rhin, sous influence française. Fin du Saint Empire romain germanique. 1815 Congrès de Vienne : création de la Confédération germanique. 1828-1834 Formation d'un Zollverein allemand (union douanière) excluant l'Autriche, par conclusions de traités entre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-reperes-chronologiques/#i_4266

VENISE

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI, 
  • Michel ROUX, 
  • Freddy THIRIET
  • , Universalis
  •  • 8 049 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Un majestueux équilibre (XVe-XVIe s.) »  : […] Très imbu de la puissance coloniale de sa ville, le chroniqueur Marino Sanudo Torsello marque bien le destin de celle-ci : « les Vénitiens ont été nourris dans l'eau », écrit-il. La maîtrise de la mer est toutefois difficile à conserver : les Génois, certes, relâchent leur emprise dès la fin du xiv e  siècle, mais les Turcs deviennent alors redout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venise/#i_4266

VIENNE, Autriche

  • Écrit par 
  • Guy LOEW, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 4 153 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vienne romaine et médiévale »  : […] Depuis au moins l'âge du bronze, les générations se sont succédé dans le site actuel de Vienne jusqu'à la formation d'un royaume celte de Norique, soumis pacifiquement par les Romains, peu avant les débuts de l'ère chrétienne. La Vindobona romaine, au nom celtique, était le siège d'une légion. Marc Aurèle y mourut en 181. Le culte de Mithra, puis le christianisme y furent acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-autriche/#i_4266

VIENNE (CONGRÈS DE)

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 954 mots
  •  • 1 média

Après leur victoire sur Napoléon, au printemps de 1814, les quatre principales puissances victorieuses décident de convoquer à Vienne un congrès de tous les États d'Europe . Vingt années de guerre et de bouleversements territoriaux ne permettent pas d'en revenir simplement au statut de 1789 ; un nouvel ordre européen doit être établi qui perpétuera la paix retrouvée. Dans la capitale autrichienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-congres-de/#i_4266

WAGRAM BATAILLE DE (5-6 juill. 1809)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 353 mots

Napoléon remporta cette bataille, forçant l'Autriche à signer un armistice . Cette victoire conduisit finalement au traité de Schönbrunn, signé en octobre, concluant ainsi la guerre de 1809 livrée par l'Autriche pour mettre fin au contrôle français de l'Allemagne. La bataille se déroula sur la plaine du Marchfeld (au nord-est de Vienne) et mit aux prises 154 000 soldats (aussi bien français que d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-wagram/#i_4266

WALDHEIM KURT (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Paul PASTEUR
  •  • 901 mots

Kurt Josef Waldheim est né le 21 décembre 1918 à Sankt Andrä-Wördern, en Basse-Autriche. D'origine tchèque, son père, Walter Watzlawik, instituteur puis surintendant des écoles du district de Tulln, a germanisé son nom en Waldheim au lendemain de la Première Guerre mondiale. Le jeune Kurt entre au lycée de l'Abbaye de Klosterneuburg, où il rejoint la Fraternité catholique de Comagène. À la fin de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-waldheim/#i_4266

ZURICH

  • Écrit par 
  • Norman BACKHAUS
  •  • 1 252 mots
  •  • 4 médias

Située dans la partie germanophone de la Confédération , Zurich est la plus grande métropole de Suisse et le chef-lieu du canton du même nom . La commune de Zurich, capitale économique du pays en raison du poids de son secteur financier, compte 423 000 habitants, dont près d’un tiers sont de nationalité étrangère, et fait partie d’une agglomération de 1 334 000 habitants (2017). La ville est situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zurich/#i_4266


Affichage 

Anschluss

photographie

Des gendarmes autrichiens et des soldats allemands ouvrent la frontière aux troupes de la Wehrmacht Le 13 mars 1938, Hitler prononce l'annexion de l'Autriche au Reich 

Crédits : Evans/ Getty Images

Afficher

Anschluss : Hitler à Vienne, 1938

vidéo

Le 11 mars 1938, menacé par Hitler d'une intervention militaire, le chancelier autrichien Schuschnigg a démissionnéLe 12, les troupes allemandes ont pénétré dans l'État fédéral d'Autriche et occupé Vienne Le 14, Hitler y fait une entrée triomphaleQuatre ans après l'échec du coup de... 

Crédits : Pathé

Afficher

Autriche-Hongrie

carte

Les territoires de l'Empire austro-hongrois (1867-1918) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Autriche : évolution et répartition de la population

tableau

Évolution et répartition de la population autrichienne de 1923 à 2010 (source : recensements autrichiens, Statistik Austria) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bataille de Marengo

photographie

Le 14 juin 1800, ce n'est qu'avec l'arrivée in extremis du corps d'armée de Desaix que Napoléon peut retourner la situation et l'emporter sur les Autrichiens Huile sur toile de Louis-François Lejeune (1775-1848) Château de Versailles 

Crédits : VISIOARS/ AKG

Afficher

Bataille de Novara

photographie

Le Feldmarschall Johann von Radetzky à la bataille de Novara (Novare), le 23 mars 1849 Huile sur toile, 1853 

Crédits : Imagno/ Hulton Fine Art Collection/ Getty Images

Afficher

Bataille de Sempach

photographie

Enluminure figurant dans la Chronique de Diebold Schilling, vers 1450 Bibliothèque de la bourgeoisie, Berne 

Crédits : AKG

Afficher

Bataille de Solferino-San Martino

photographie

Le roi Victor-Emmanuel II à la bataille de Solferino-San Martino (24 juin 1859), victoire des troupes franco-sardes sur les Autrichiens qui confirma l'indépendance italienne Huile sur toile, anonyme 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Bataille du Kahlenberg

photographie

En juillet 1683, les troupes ottomanes du grand vizir Kara Mustafa, fortes de plus de 100 000 hommes, encerclent Vienne, défendue par 30 000 impériaux Grâce au renfort du roi de Pologne Jean III Sobieski, les Turcs sont écrasés au Kahlenberg, devant Vienne, le 12 septembre C'est le début du... 

Crédits : AKG

Afficher

Charles Ier d'Autriche

photographie

Charles et son épouse Zita lors de leur couronnement comme souverains de Hongrie, le 31 décembre 1916 Dès son arrivée sur le trône austro-hongrois, Charles Ier mit en œuvre, sans succès, une diplomatie visant à arrêter la guerre grâce à une politique de concessions 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Chute maximale des exportations

tableau

Chute maximale du volume des exportations au cours de la période considérée (pourcentage de baisse entre sommet et creux du cycle, données annuelles) (source: A Maddison, op cit) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chute maximale du P.I.B.

tableau

Chute maximale du PIB en croissance annuelle la plus faible au cours de la période considérée (pourcentage d'écart entre sommet et creux du cycle, données annuelles) Source: A Maddison, «Les Phases du développement capitaliste», Paris, 1991 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ernst Starhemberg

photographie

Le prince autrichien Ernst Starhemberg (1899-1956) Leader d'une milice au caractère fasciste et antiparlementaire, il refusera pourtant l'Anschluss et s'exilera en 1938 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

François-Joseph Ier, empereur d'Autriche, F. X. Winterhalter

photographie

Franz Xaver WINTERHALTER, François-Joseph Ier, empereur d'Autriche, huile sur toile Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Hitler et Seyss-Inquart

photographie

Adolf Hitler (1889-1945), en conversation avec le dernier chancelier autrichien, l'avocat pro-nazi Seyss-Inquart Hitler vient de prononcer un discours sur la Heldenplatz de Vienne, le 16 mars 1938, pour annoncer l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Klemens von Metternich, dessin

photographie

Metternich Dessin au crayon lithographique réalisé vers 1803 par le portraitiste Anton Graff 

Crédits : Courtesy of the Staatliche Kunstsammlungen, Dresde

Afficher

L'Anschluss

photographie

Un camion équipé de haut-parleurs appelle à voter contre le chancelier Schuschnigg (1897-1977), lors du plébiscite de 1938 qui suivit l'entrée des troupes allemandes en Autriche le 12 mars 1938 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le chancelier Dollfuss

photographie

Le chancelier autrichien Engelbert Dollfuss (1892-1934), qui sera assassiné lors de la tentative de coup de force nazi du 25 juillet 1934 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Marie-Thérèse d'Autriche

photographie

Marie-Thérèse (1717-1780), archiduchesse d'Autriche et impératrice, était la mère de Marie-Antoinette 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Mobilisation des troupes en Autriche

photographie

Hommes de troupe et officiers autrichiens lors de la mobilisation 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Paix de Brest-Litovsk, mars 1918

photographie

Perdre des territoires pour sauver la révolution Alors que la Première Guerre mondiale s'éternise, Lénine se résout à engager des pourparlers avec les puissances centrales en vue d'une paix séparée L'accord est signé à Brest-Litovsk, le 3 mars 1918 La délégation de la Russie soviétique... 

Crédits : Mondadori Portfolio/ Getty Images

Afficher

Pologne, 1772-1795

carte

Les partages successifs de la Pologne au profit des États voisins, entre 1772 et 1795 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Unité italienne

vidéo

Au milieu du XIXè siècle, il n'y a pas d'État italien La conscience de l'existence d'une culture italienne spécifique a bien donné naissance à un mouvement culturel important, le Risorgimento, qui traduit l'aspiration des Italiens à prendre en charge leur devenir politique Mais l'influence... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vienne la Rouge

photographie

On dénombra 89 morts et environ 600 blessés lors des émeutes qui opposèrent à Vienne, en juillet 1927, les socialistes aux partisans du gouvernement populiste 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Viva VERDI

photographie

Pour les patriotes italiens, le nom de Giuseppe Verdi symbolise leur lutte pour s'émanciper du joug autrichien et réaliser leur unité nationale On peut lire à travers le nom du compositeur : «Viva Vittorio Emanuele Re D'Italia» Aquarelle 

Crédits : AKG

Afficher

Yougoslavie : formation territoriale

carte

La naissance de la Yougoslavie, fin XIXe-début XXe siècle, après la fusion des royaumes de Serbie et Monténégro et le démembrement de l'Autriche-Hongrie 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Anschluss
Crédits : Evans/ Getty Images

photographie

Anschluss : Hitler à Vienne, 1938
Crédits : Pathé

vidéo

Autriche-Hongrie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Autriche : évolution et répartition de la population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Bataille de Marengo
Crédits : VISIOARS/ AKG

photographie

Bataille de Novara
Crédits : Imagno/ Hulton Fine Art Collection/ Getty Images

photographie

Bataille de Sempach
Crédits : AKG

photographie

Bataille de Solferino-San Martino
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Bataille du Kahlenberg
Crédits : AKG

photographie

Charles Ier d'Autriche
Crédits : Hulton Getty

photographie

Chute maximale des exportations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Chute maximale du P.I.B.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Ernst Starhemberg
Crédits : Hulton Getty

photographie

François-Joseph Ier, empereur d'Autriche, F. X. Winterhalter
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Hitler et Seyss-Inquart
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Klemens von Metternich, dessin
Crédits : Courtesy of the Staatliche Kunstsammlungen, Dresde

photographie

L'Anschluss
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le chancelier Dollfuss
Crédits : Hulton Getty

photographie

Marie-Thérèse d'Autriche
Crédits : Hulton Getty

photographie

Mobilisation des troupes en Autriche
Crédits : Hulton Getty

photographie

Paix de Brest-Litovsk, mars 1918
Crédits : Mondadori Portfolio/ Getty Images

photographie

Pologne, 1772-1795
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Unité italienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Vienne la Rouge
Crédits : Hulton Getty

photographie

Viva VERDI
Crédits : AKG

photographie

Yougoslavie : formation territoriale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte