AUTOMOBILISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aux origines de l'automobilisme

Malgré les apparences de néologisme que revêt le mot automobilisme, son emploi témoigne en réalité d'un retour aux sources. Loin de n'offrir qu'un suffixe en « -isme » supplémentaire, l'usage de ce terme vise en effet à décrire une réalité complexe devenue presque invisible à force d'évidence mais dont l'émergence se situe à la charnière des xixe et xxe siècles. Tout à la fois conquête inédite de la vitesse individuelle, facteur de développement du tourisme, mythologie voire religion moderne, art technique nouveau et révolution utilitaire, l'automobilisme a multiplié les atouts pour susciter vocations et conversions.

La Car Society qui se réunit en 1900 à Paris lors du premier congrès international d'automobilisme était sans doute peu consciente, malgré ses grandes proclamations optimistes, de la réelle portée de cette civilisation de l'automobile sur le point de se déployer, et de ses réels effets à venir. Dès ses premiers tours de roue, l'auto suscita un enthousiasme sans borne chez les plus ardents de ses promoteurs qui se pensèrent comme une véritable confrérie de disciples initiés à une religion nouvelle, celle du moteur à explosion. Au sujet des « mystères » de la carburation, les écrits pionniers de témoins et acteurs engagés abondent. Fort de l'engouement suscité en 1895 par la course Paris-Bordeaux-Paris, quelques personnalités décidèrent le 22 novembre de la même année de fonder un club, l'Automobile Club de France (A.C.F.), le premier au monde, dont le siège fut établi place de la Concorde à Paris. Fruit de cette internationale des conducteurs, le congrès parisien de 1900, concomitant de l'Exposition universelle, se conclut sur cette recommandation : « Il faut que dès l'an prochain tous ceux qui, dans le monde entier, s'intéressent aux progrès de cette industrie prennent contact, apprennent à se connaître, et, unissant leurs efforts, marquent au seuil du xxe siècle une féconde étape dans le développement de la locomotion mécanique sur route. »

La [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Mathieu FLONNEAU, « AUTOMOBILISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/automobilisme/